Les lectures de Cécile

22
sept

Rules of Attraction – Simone Elkeles

Dans la famille Fuentes je demande… le frère !

 Rules of Attraction (2)

Et oui, après Alex, il est temps de vous parler de son petit frère : Carlos 

(non Carlos ne fait pas partie du top 5 mais il est tout de même sexy en diable ce petit: la mère Fuentes peut être fière de ses garçons)
 

Après Alex et Brit, nous faisons donc la connaissance de Carlos et Kaira dans Rules of Attraction (un titre plein de promesses…).


Même ingrédients que pour Perfect Chemistry : le garçon rebelle et la fille sérieuse que tout oppose et qui vont apprendre à se connaître et à s’apprécier.


Carlos est envoyé du Mexique (où il filait du mauvais coton) chez son frère Alex, pour y passer sa dernière année de lycée.

Kaira, qui lui fait visiter le lycée est l’opposé de la fille populaire qu’était Brit: elle est ronde, aime les voitures, a de la répartie, va en cours avec des chaussures de rando (très classe), ne se maquille pas, ne s’arrange pas, et, pour ajouter à ses charmes, elle bégaye dès qu’elle a un trop plein d’émotions (ce qui lui arrive régulièrement je ne vous le cache pas). 


Bref, la fille à fuir pour Carlos notre bad boy (de Marseiiiiille). (Et oui, entre G. Montagné hier et IAM aujourd’hui, j’espère que vous appréciez la diversité de mes références musicales : Lily, si tu veux, je pourrais te proposer quelques morceaux à ajouter à ton prochain billet musical :)).


Revenons à nos moutons : quand il est arrêté pour détention de drogue, Carlos est envoyé dans la famille d’un de ses professeurs (famille qui n’a rien à envier à la « famille Ingalls » ni à celle de « 7 à la maison ») (no comment sur ces références télévisuelles, merci). 


Et devinez de QUI le professeur en question est-il le père ?!

Et donc, avec QUI Carlos va t-il devoir partager la salle de bain, les repas du soir, et les week-ends ?!

(pour ceux et celles qui n’ont pas deviné : je vous donnerai une liste de livres YA à lire de toute urgence, qui devraient vous aider à tirer rapidement et efficacement des conclusions et à évaluer avec justesse le potentiel d’une probable histoire d’amour dans les romans YA).


Difficile donc de fuir Kaira quand on vit sous son toit…

 

Ce livre manque un peu d’action par rapport à Perfect Chemistry mais nous avons tout de même le droit à des dialogues piquants, pleins d’humours et d’ironie (même avec des bégaiements c’est marrant), à des situations cocasses, à de l’action (il est question de drogue, d’alcool et il y a même une petite garce super bien foutue qui a un jacuzzi extérieur chez elle et qui, of course, jette son dévolu sur Carlos) et, bien sûr, il y a aussi des moments plus sensuels (héhé).
(bon on est pas dans l’amant ténébreux non plus hein ?!).
 

Pour tout ça, la mayonnaise prend et on se retrouve une fois de plus dans la peau d’une gamine de 15 ans qui se retrouve chamboulée par l’arrivée d’un beau gosse dans son lycée (bon je dis ça mais c’est pas comme si ça m’était arrivé souvent durant ma scolarité qu’une bombe débarque en plein milieu d’année (ni qu’il finisse par craquer sur moi après m’avoir détesté, d’ailleurs)).


Pour conclure, moi je vous le dis : chaque tome de cette série est un petit moment de bonheur et d’évasion et l’on referme les aventures des frères Fuentes avec un sourire scotché au visage…

 

Encore une fois, ce billet aurait pu être écrit par ma cousine de 13 ans mais je m’en fous toujours car :

MIDINETTE

Et pour vous prouvez que vous avez tort d’attendre :

Cliquez sur ce lien 

(je n’arrive pas à mettre la vidéo mais je vous recommande vivement de cliquer sur ce lien…)  
 

 

Voilà, je retourne maintenant à Jane et Mr Rochester. Un autre genre…  

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-rules-of-attraction-simone-elkeles-57544337.html

21
sept

Perfect Chemistry – Simone Elkeles

perfect-chemistry

 

Vous connaissez  ma passion pour Bones, Barrons et Dimitri mes « potentiels masculins » préférés (que dis-je ? A-DO-RES) !

(que vous voyez plus souvent écrit sur vos commentaires comme suit: Boooooooooooones, Barrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrroooons et Diiiiimiiiitriiii suivis de pleins de cœurs) :

Je suis fan de ces séries, et plus particulièrement de leurs héros (masculins, dois-je le préciser?).

Oui je me répète mais c’est pour mieux vous introduire Alejandro, aussi appelé Alex. 

Car si Alex n’a pas sa place dans le top 3, il a une place importante dans mon cœur de midinette de 15 ans et je lui dois une introduction en bonne et due forme! (car si je l’ai lu il y a des mois, je viens de réaliser avec horreur, que je ne vous en ai pas encore parlé) (Oui cette introduction pourrait être écrite par ma petite cousine de 13 ans, ET ALORS ? J’assume !)

 

Bon trêve de blabla, j’en viens aux faits.

 

Alex Fuentes fait partie d’un gang latino.

Britany est pom-pom girl et sort avec le capitaine de l’équipe de foot. (je vous laisse deviner sa couleur de cheveux).

Ils se détestent et à leurs grands dams, se retrouvent partenaires de chimie pour l’année.

Oui je vous l’accorde, rien de nouveau sous le soleil. (des tropiiii – iiques, l’amour se raconte en musiiiiii – iiiiique… viens danseeeerr… ).

Donc, rien de nouveau sous le soleil (je vous passe le comique de répétition pour cette fois, même si vous connaissez mon penchant pour cette sorte d’humour), et la suite de l’histoire? et bien, elle est prévisible également…

 

MAIS, (oui il y a un mais sinon Alex ne serait pas 4ème au top des potentiels masculins, même si Alex est beau et que je suis superficielle), mais, donc, ce serait dommage de passer à côté de ce livre.

 

Tout d’abord pour les échanges entre nos 2 protagonistes ne manquent pas de piquant.

Aussi parce que ce livre, écrit à 2 voix, est dynamique : on ne s’ennuie pas , on suit l’évolution de leurs sentiments, de 2 points de vue différents, et ce pour notre plus grand plaisir.

Ensuite, car Brit n’est pas seulement la jolie petite blonde (oups je vous ai révélé sa couleur de cheveux) populaire, elle a aussi ses propres démons.

Enfin, oui enfin, parce qu’Alex est un rebelle comme on les aime : beau, sacarstique, et qui se prend pas pour de la merde… 

 

Un mélange de « 90210 », de « save the last dance » et de « Grease », le tout donnant un livre entraînant qui ne manque pas d’actions et de rebondissements (si si des rebondissements (inattendus même), car je ne vous ai pas parlé d’un certain pari (Rhooo le salaud !), d’un certain chef de gang qui n’est pas très sympa, de soirées bien alcoolisées qui se finissent sur la plage (héhé), de dérapages qui finissent mal… Non je ne vous ai pas parlé de tout ça … ALORS ? ca ne promet pas de l’action et des rebondissements tout ça ?).

 

Je vous disais ?! Ahh oui ! Le tout donnant un livre qui ne manque pas d’actions et de rebondissement et qui nous donne des papillons dans le ventre. (Si Je suis sérieuse).

Oui, j’ai aimé cette histoire (d’amour ou d’amitié ? il faudra lire le livre pour le savoir) entre 2 personnes que tout oppose, la culture, le quartier de résidence, le statut social…

Et j’ai ADORE Alex, ses phrases en espagnol, ses tatouages, ses jolies boucles brunes… j’ai d’ailleurs tellement aimé (l’histoire, pas Alex) que j’ai dévoré ce livre en anglais (qui fut mon premier (d’une longue série) en VO: Clarabel : Merci de m’avoir poussé dans cette voie !)

Et vous savez quoi ? Je le relirai sûrement en cas de coup de blues…

 

PARCE QUE :

  MIDINETTE 

 

A noter que ce livre est très abordable en anglais, je le conseille aux filles qui veulent se lancer dans la VO mais qui hésitent.

Je l’envoie bientôt à Stephanie. Si vous voulez vous essayer à l’anglais et le recevoir après, laissez-moi un petit commentaire.

Sinon, il vous faudra attendre février pour le lire en VF…

 

Je ne suis pas la seule à avoir succombé aux charmes d’Alex : l’avis de Clarabel qui m’a fait connaître cette série et de Lily qui a succombé à la pression que Clarabel et moi-même lui avons mise…

 

Demain je vous parlerai de « Rules Of Attraction » qui traite du petit frère d’Alex : Carlos.  

 

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-perfect-chemistry-simone-elkeles-57468970.html