Les lectures de Cécile

16
jan

Le riche parfum musqué aux effluves de cuir, de feu de bois et de cheval aurait dû heurter son odorat délicat.

 

15839409.jpg

Il était une fois, une jeune anglaise, Emma, qui avec une langue rose manifestement très souple :                                          

 

http://media.tumblr.com/tumblr_m68vj2Dcb51r3gb3zo1_400.gif
« Le regard de Sinclair fut attiré malgré lui par la douceur de ses lèvres quand elles se refermaient sur la cuillère, par la grâce de sa petite langue rose manifestement très souple quand elle la dardait pour lécher l’ustensile. »

 

 

et qui avait des yeux et un visage dans lesquels se reflétait beaucoup la lune :

 

« Elle se tourna vers lui, les lèvres entrouvertes et légèrement tremblantes, ses yeux bleu-gris si écarquillés que l’on pouvait voir le croissant de la lune s’y refléter. » 

02-yeux-lune.gif
« Elle s’exprima d’une voix régulière, le regard aussi glacial que le reflet argenté de la lune qui jouait sur ses pommettes constellées de taches de rousseur. »

 

Alors qu’elle est en Ecosse, à l’église, en train d’épouser un (duc ?) très très âgé, pour apporter de l’argent à sa famille, un homme arrive sur son cheval, galope jusqu’à l’autel et l’enlève.

 

Mais, qu’on se le dise, Jamie Sinclair ne ressemble pas à ça :

people-sinclair-2499528_123.jpg

 

Non Sinclair a des « yeux vert clair souligné de cils noirs. Il avait les pommettes larges et hautes d’un roi. Il avait le nez aussi droit qu’une lame de couteau avec des narines légèrement dilatées au-dessus de ses lèvres charnues, diaboliquement sensuelles. Son menton était creusé par une fossette presque imperceptible. »

 

tumblr_m6einm1k1v1ra17eao1_500.gif
Oui… Jamie est beau gosse…

 

Quant à son odeur…

 

smell-funny.gif
« Le riche parfum musqué aux effluves de cuir, de feu de bois et de cheval aurait dû heurter son odorat délicat. Mais loin d’être dégoûtée par l’odeur de Sinclair, Emme se surprit à prendre de profondes inspirations, comme si cela avait pu la réchauffer. »

 

 

Mais malgré ses airs d’Ecossais bourru, Sinclair est over-intelligent, même qu’il a fait des études et qu’il parle 6000 langues… 

C’est mon grand père qui m’a appris à lire et à écrire, aussi bien en anglais qu’en gaélique. Et j’ai appris le latin et le français en autodidacte.

 

http://media.tumblr.com/tumblr_m96qiorWh21rvc3ie.gif
Ouais, ouais. C’est ça… 

 

Sinclair est un brigand qui vit dans la foret avec ses hommes.
On ne sait pas encore pourquoi il a enlevé Emma qui, apeurée, bien qu’elle soit prise de vertige rien qu’à sentir l’odeur musqué de Jamie,  tente de s’échapper dès le premier soir.

 

cours.gif 

Elle court, elle court (le furet, le furet du bois joliiiii), Jamie lui court après, et là elle tombe dans un fossé …

Heureusement, Jamie arrive et la sauve d’une mort certaine. Ils s’enlacent et il décide de dormir auprès d’elle pour qu’elle ne s’enfuit pas (ce qui est plus simple que de l’attacher vous en conviendrez).

La nuit, ils dorment donc ensemble et la journée, ils continuent de chevaucher…
Mais ne vous en faites pas, Emma est toujours au top, même après une journée à cheval… 

http://25.media.tumblr.com/tumblr_lgqr46yeCX1qb0mj6o1_400.gif

Comment pouvait-elle continuer à sentir si bon et à dégager un parfum si féminin  – comme du lilas sous une légère averse printanière – après une journée de cheval si éreintante ?

 

 

Finalement on apprend que  le père de Jamie était un Sinclair et que sa mère était une Hepburn et que les deux clans se détestaient. Eux s’aimaient mais quelqu’un les a tué, ne supportant pas leur rapprochement et leur bonheur…
Jamie est persuadé que le vieux Hepburn est leur assassin est en veut la preuve :  

La rançon qu’il demande contre le retour d’Emma est donc le collier de sa défunte mère.


http://media.tumblr.com/tumblr_m6dqpmMW4b1rom597.gif
Je sais que ça peut paraitre compliqué mais ce que vous devez retenir c’est que : 


 pleurs.gif
Jamie est triste au fond de lui de pas avoir connu ses parents.     

 

 

Finalement, 3 jours passent et ils Emma et Jamie sont déjà amoureux l’un de l’autre (même si lui ne se l’avoue pas encore)

 

http://24.media.tumblr.com/tumblr_luy38unryJ1qg38ico1_400.gif

 

 

Le 4ème jour, Jamie doit amener Emma à un endroit de la foret pour échanger Emma contre la preuve que Hupbern a bien tué ses parents.

La veille, Emma demande à Jamie de coucher avec elle. Ce que Jamie accepte sans se faire prier. Et là, contre tout attente (ou pas), Emma connait le bonheur… sur demande:

 

Emma. Emmaline.
Jouis avec moi, Emmaline, gronda-t-il. Jouis pour moi. 

Orgasm-3.gif
(Ce qu’elle fit)

 

Mais voilà… le jour de l’échange, tout ne se déroule pas comme prévu et Emma se fait tirer dessus. 

http://i.imgur.com/vELB6.gif
Oh.Mon.Dieu. Quel rebondissement !!!! Va-t-elle survivre ????

 

Les hommes de Hupbern se tirent et Jamie amène Emma chez lui, (enfin chez son grand-père).
Elle est bien sûr sauvée et on apprend, à peu près au même moment, qui a tué ses parents.

 

 

Quelques jours plus tard, Emma est de retour et s’apprête quand même à épouser le vieux.
Mais ne vous en faites pas, ça fait partie d’un plan.

 

http://24.media.tumblr.com/tumblr_m7ygk3jNXs1qb9pa3o1_500.gif

 

Finalement, tout est bien qui finit bien et on ne voit pas l’ombre d’un tartan dans tout le livre (malgré ce que laisse supposer le titre)(et le seul kilt que l’on voit, à mon grand désarroi, est celui de la couverture). 

J’ai perdu trop de temps à chercher la vérité alors que c’est toi que j’aurais dû chercher. Ce n’est pas moi qui t’ai eue, ma belle. C’est bien toi qui m’as eu. Plus jamais je ne voudrais d’une autre femme que toi.

  

http://25.media.tumblr.com/tumblr_ly5v7n84Ib1qb9pa3o1_500.gif

THE (happy) END.

 

J’avais lu beaucoup d’avis (très) positifs sur ce livre ici ou là et donc j’avais sûrement un peu trop d’attentes quand je l’ai commencé. 
Finalement j’ai passé un bon moment mais sans plus. 
Pas de joutes verbales mémorables, pas de kilts (snif), pas de papillons dans le ventre (re.snif) et une histoire somme toute assez prévisible. 
Et puis, quand on pense que l’histoire se déroule sur seulement quelques jours, on a du mal à y croire, niveau crédibilité. 
Bref, je dois etre une des seules, mais ce n’est pas une romance que je conseille.

 

Le diable s’habille en Tartan – Teresa Medeiros
Editions Milady – 429 pages 

 

Un grand merci à Eien qui m’a (beaucoup) aidé  à trouver des images gif pour ce billet. 
Thanks girl, you rock !  


importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-le-riche-parfum-musque-aux-effluves-de-cuir-de-feu-de-bois-et-de-cheval-aurait-du-heurter-son-odora-114348841.html

20
jan

Les Highlanders, La malédiction de l’Elfe noir – Karen Marie Moning

images

 

Une fois n’est pas coutume, je vais vous faire gagner un livre que je n’ai pas spécialement apprécié.
Pour le gagner, il vous suffit de me donner les réponses de ce QCM (en commentaire).

 

1. Sachant que le frère du héros s’appelle Adrien, comment s’appelle l’héroïne de ce roman?

a- Candy (candiiiiie, une jolie p’tite fille aux yeux verts…)
b- Adrienne
c- Cunégonde (veux-tu du fromage ?)

 

2. Adrienne (oups je crois que je vous ai donné la réponse à la question précédente) était : 

a- Fiancée à une homme magnifique du nom de Eberhard (« Toujours dur » donc pour la traduction (à un b près)) (So smart).

b-
Battue et manipulée par lui (il la fait voyager pleins de fois en lui faisant transporter de la drogue sans qu’elle s’en rende compte, le bougre) (comment ça cette histoire n’a ni queue ni tête ?) (pas de queue c’est sûr…) (voir le point c.)

c- Adrienne est vierge alors qu’elle a été fiancée à Eberhard, Toujours Dur, que je renommerai pour la peine Eberweak (toujours Mou).

d- Etait élevée dans une famille nombreuse et aimante où elle jouait au monopoly le dimanche en famille.
(Je déconne)
Vrai proposition de d- Adrienne était Orpheline.

e- Toutes les réponses ci-dessus sont justes.

3. Adrienne, après avoir quitté Eberweak et s’être enfuie (je me demande si elle l’a pas tué d’ailleurs), se terre dans un appartement minable avec sa chatte pour seule compagne (sans mauvais jeu de mot bien sûr). Alors qu’elle fait du rangement ou je ne sais quoi, elle se retrouve:

a- A couper des steaks, le midi, à des non voyants, pour une association à but non lucrative. (vivement que je lise Rhage pour renouveler mes blagues hein ??)

b- En Ecosse en 1513 a devoir épouser un Laird. (qui n’est pas roux et ne s’appelle pas Jamie, même si la coïncidence est troublante) (pour celles qui ne connaissent pas Jamie, il faut que vous répariez cette erreur) (oui même si il est roux : nul n’est parfait, c’est déjà un bon coup, on ne va pas en demander plus). (oui je me suis égarée, faut dire que ce livre était quand même bien plus intéressant).

4. Le héros qui s’appelle Hawk (qui signifie Faucon)  est surnommé :

a- L’étalon royal

b- Le poney du paysan

c- Kholer

Indice: « Si elle avait cru un instant voir le laird doté de parties sexuelles dignes de l’étalon qu’il montait, ce ne pouvait être que le fruit de son imagination.
Oui… il ne pouvait en être autrement.
Elle avait dû remarquer, à la périphérie de son champ de vision, les attributs imposants de l’animal tandis qu’elle observait les jambes du Highlander et son esprit, troublé, avait fait une sorte de collage instantané mêlant les caractéristiques de l’un au physique de l’autre. Voilà pourquoi elle avait cru voir que Hawk lui-même était monté comme un étalon »

(Vous avez bien compris. Elle se demande si le sexe qu’elle voit est celui de son mari ou celui d’un cheval). (j’ai envoyé Alain Afflelou au 16ème siècle aider notre chère amie). (ce passage m’a valu le plus gros fou rire de ces dernières semaines).

5. Hawk est aussi appelé:

a- Hawk le moineau
b- Hawk l’Epervier
c- Hawk l’Aigle

Indice: Chaque fois que j’ai lu le surnom en question, soit à peu près 670 fois dans le livre, une petite voix dans ma tête criait « E-PER-VIER EN CHAAAASSSSSE ». Ou comment s’auto-souler.

6. Hawk l’Epervier (en chasse) habite à :

a- Dalkeith-Upon-the-sea et a déjà couché avec plus de 5000 femmes, contre son gré bien sûr, car son roi l’a obligé à le faire. (Zadiste, sort de ce corps)
b- Puteaux-sous-bois, et est vierge car il se réserve pour la femme de sa vie. Adrienne donc (si vous n’aviez pas tout suivi).

7. Hawk l’étalon royal :

a- Passe son temps libre à sculpter des berceaux et à arranger une pièce de son château en nurserie, car son plus grand rêve est de voir courir ses futurs bambinos dans les prés environnants.  (Charles Ingalls, pour vous servir).

b- Va montrer à Adrienne comment apprivoiser un faucon, et ce pendant 5 pages. Il finira par l’apprivoiser elle aussi et par l’appeler « gentil faucon ». (je me demande ce que j’ai préféré entre la pêche à la truite ici ou le dressage de faucon). (mais quoi qu’il en soit, je ne suis qu’admiration devant de telles scènes). (dans la romance que j’écrirai, mon héros HardDick montrera à mon héroïne  ShowDasse comment on apprivoise un kangourou. Na)

c- Hawk a, je cite, « sa virilité qui, à peine érigée, ferait pâlir d’envie un étalon » (oui KMM est obsédée par les étalons et les faucons. So what ? JR Ward est obsédée par le cuir et moi par Barrons, chacun ses vices hein).

 d- Il a une voix, douce et forte à la fois, qui évoque un verre de scotch mêlé à de la crème sur un lit de glaçons. Je répète, sa voix évoque un verre de scotch mêlé à de la crème sur un lit de glaçons… (Karen Marie : ce n’est pas bien de fumer le pétard avant d’écrire vous savez ?).

e- Toutes les affirmations ci-dessus sont justes

8. Combien de temps notre couple va t-il jouer au chat et à la souris (pour notre plus grand malheur) avant de passer à l’acte ?

a- 300 pages mortellement ennuyantes où elle le repousse, il se vexe, elle tombe malade, il a peur qu’elle meurt, elle guérit, ils partent en ballade, il lui parle de son passé, elle tait le sien, elle l’écoute, ils sont interrompus par une ex, elle s’en va fâcher, puis on veut la tuer mais c’est lui qui est blessé, elle va le voir mais elle ne peut entrer, il croit qu’elle n’a pas voulu le voir alors il va partir au loin, pour finalement revenir car il repense au baiser qu’il a pu lui arracher alors qu’il lui montrait comment on dresse un faucon, juste avant qu’elle ne le repousse, et qu’elle évoque Adam Black pour l’ennuyer (mais qui est Adam Black, me direz vous ? On y vient, don’t worry), et puis bon bref, 300 pages mortellement ennuyantes quoi.

 

b- Ils se jettent dessus dès la première rencontre comme Bête et Colère.

9. Adam Black est un fae, qui se fait passer pour un forgeron et dont le rôle est :

a- De coucher avec Adrienne.

b- De venger le roi des faes car la reine l’a cocufié en couchant avec l’Epervier (en chasse) (oui j’affection toujours autant le comique de répétition, que voulez-vous). Pour se faire, il décide de faire venir une femme (Adrienne) qui saura résister à Hawk (ce qui rendra ce dernier fou de rage.)

c- Son rôle est d’un ennui mortel. Chaque passage avec lui est à éviter à pars le premier où il sort une métaphore des plus grotesques mais qui m’a fait bien marrer « Puis-je vous rendre service, belle dame ? Peut-être pourrais-je fondre ma lance d’acier dans la fournaise de votre forge, milady ? ». (Tant de subtilité me laisse pantoise d’admiration.) 

d- Les réponses a, b et c sont justes.

 

10. Je ne peux pas trop vous dire ce qu’il se passe à la fin, car j’ai abandonné ma lecture 100 pages avant d’y arriver, mais, d’après vous, Adrienne et Hawk vécurent heureux et eurent beaucoup :

 

a- D’enfants.
b- De faucons.
c- D’étalons.
d- D’éperviers (en chasse).

 

 

Voilà le QCM touche à sa fin ! Que dire de plus ?
Vous le savez, j’aime KMM et j’aime son écriture qui, même ici, reste très bonne et d’un meilleur niveau que toutes les autres romances paranormales que j’ai lues.
Ceci dit je me suis vraiment beaucoup ennuyée avec ce livre et je n’ai pas vibré une seconde.
Dommage.
Je vais devoir me contenter de Barrons. :D
Et bientôt de Ryodan que j’aime déjà.

Les avis de mes co-lectrices : Mlle Pointillés et Evenusia qui ont aussi eu du mal à finir ce livre (merci les filles je me sens moins seule), et Bladelor, Rose et Sandy qui l’ont dévoré ! (le livre, pas Hawk, voyons). Enfin, celui de Pimpi qui a suivi cette LC de près et qui avait adoré.

 

tour des genres 2

Les Highlanders 1 – La malédiction de l’Elfe noir.
Editions : J’ai Lu (pour elle), 435 pages
Titre VO : Beyond the Highland Mist

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-les-highlanders-la-malediction-de-l-elfe-noir-karen-marie-moning-97411116.html

26
jan

Le chardon et le Tartan – Tome 2 – Ou le retour du roux – Diana Gabaldon

 le-chardon-et-le-tartan.jpg

Je continue ma lecture des aventures de Jamie et Claire non sans un certain plaisir. Ou plutôt avec un plaisir certain.

Jamie c’est un peu comme Stephanie Plum, toujours un bon moment. 
Vous ne savez pas quoi lire ? Petite panne de lecture ? Vous prendrez bien une petite Plum ? Non  juste un Jamie ! Pas une petite Plum avant ? Non un Jamie.
Ok ok ma référence à la cité de la peur est nulle mais ça me fait quand même marrer que voulez vous ! :)

Alors que sont devenus nos petits amis ?
L’info capitale de ce tome : Notre petit puceau national, devenu un super méga bon coup apprend que Claire vient du future. Il le prend assez bien et est comme un petit fou en apprenant l’existence des avions et des tanks (un vrai petit gars celui là ! Ce n’est pas l’invention de la machine à coudre qui l’a transcendé je peux vous le dire).  Mais ce n’est pas tout.


Notre petite Claire est traitée de sorcière (la faute à la petite garce qui était folle du rouquin). Elle risque le buchet. Rien de moins. Elle est à 2 doigts (c’est là que j’aurais du sortir ma ref à la cité de la peur tiens!) d’être finalement noyée quand Zorro arrive sur son cheval roux et l’enlève.


Les 2 héros s’enfuient et retournent à la propriété de Jamie qu’il avait du fuir quelques années plus tôt.  

Là ils entrevoient la vie paisible que pourrait être la leur, avec la soeur de Jamie, Jenny (Jamie et Jenny  sont sur un bateau…), son mari Ian qui a une jambe de bois (quand je vous disais que la vie était dure et semée d’embuche au 18ème siècle), ainsi que le petit Jamie Junior (fils de Jenny et Ian, ça peut porter à confusion). Petite vie paisible donc pour cette jolie petite famille. Un vrai remake de la famille Ingalls je vous dis. Jamie va même jusqu’à apprendre à son homonyme à pisser plus loin que ses chaussures. Grand moment de la littérature. On sent la force et l’amour qui unie cette famille. C’est beau. Tellement beau. Mais voilà, au risque de vous surprendre : le bonheur n’est que de courte durée.


Rappelez vous, Jamie ne peut pas rester là bas ad vitam aeternum, il est recherché par les anglais qui veulent sa peau de roux.

Et voilà, alors qu’ils avaient prévu de partir, Jamie se fait kidnapper alors qu’il était en ballade avec Ian. Les anglais ont arraché la jambe de bois de ce dernier et ont enlevé son cheval pour qu’il ne puisse pas les suivre (comme dirait Mlle Pointillés quand je lui ai annoncé que je voulais diiminuer mes achats en 2011 : attendez je vais mourir de rire et je reviens). (perspicaces ces english n’est il pas ? C’est sûr que sans cheval et sans jambe Ian n’allaient pas aller bien loin c’est pas superman non plus hein…) 


Claire est dépitée : Oh noooooooooonnnnn, Jamiiiie!!!!! Ohhhhh Jaaaammmiiiie, are you still alive ? Oh, I didn’t even tell you how muuuuch I love you…
Ohhh Jamie, si tu savais, tout le mal, que l’on me fait. Ohhh Jamiiiie, si tu savais….

Bref Claire part à la recherche de son tendre et cher époux…. Et après il se passe trop de choses sympa, completement folles, hal-lu-ci-nantes!!! Vous pouvez pas comprendre… Si vous saviez….


Je ne peux pas vous en dire plus, j’ai trop peur de vous spoiler, mais sachez qu’il est question de bagarre avec des loups, d’orgueil bafoué, de monaster, de mal de mer, de main cassé, de sources naturelles d’eau chaude (et tout ce que ça implique, si vous voyez ce que je veux dire), de confession, j’en passe et des meilleurs.

 

Ceci dit, aussi agréable que soit cette lecture, je n’ai pas vraiment aimé la dernière partie, j’ai trouvé ça bizarre, encore moins crédible que le reste, un peu trop glauque pour ma pruditude (oui pruditude et alors ?), j’ai eu du mal à m’imaginer certaines scènes…
Mais ça reste un bon moment, et comme je le disais en introduction, c’est le genre de livre à sortir quand on ne sait pas quoi lire car ça passe toujours bien !

 

NB : je classe toujours ce livre sous « histoire » mais sachez que je ne comprends RIEN et ne retiens rien de ce qu’il se passe au niveau historique…  

 

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-le-chardon-et-le-tartan-tome-2-diana-gabaldon-65662223.html