Les lectures de Cécile

17
sept

Dans la famille « new adult », j’aimerais des titres … couinants

BBR So my rules are : I don’t sleep with anyone that know my friends like, I don’t sleep with anyone’s boyfriend, and I never sleep with someone more than three times ».

Voilà un livre qui me réconcilie avec le genre NA.

Emerson est différente des héroïnes qu’on rencontre généralement dans ce genre de livre. Elle n’est pas vierge pour commencer. Au contraire. Elle couche à droite à gauche mais elle a pour règle de ne jamais le faire plus de 3x avec le même garçon.

Dans le genre « mâle alpha » Jaxon est, par contre, le héros type. Beau, sexy, sûr de lui, avec toujours le mot qu’il faut… Mais je dois dire que ça ne m’a pas dérangé. (En même temps, les mâles alpha me gênent rarement).

L’histoire est prenante, j’ai ressenti pas mal d’émotions, j’ai couiné, j’ai gloussé, j’ai grincé des dents, j’ai voulu frapper nos héros et surtout j’ai aimé les détails, comme les petits mots sur la main <3

Alors oui, il y a une ou deux fois où c’est cliché, et quelques moments où l’héroïne m’a un peu agacée avec certaines de ses réactions et hésitations, mais dans l’ensemble j’ai dévoré ce livre.
Un très bon moment donc. C’est mignon, c’est couinant, c’est différent.
Parfait quand on aime le genre et qu’on lit en anglais.
Vivement le tome sur Jace.

« What are you doing to me ? You’re ruining me. This isn’t me. I don’t drool after women, but I can’t seem to get you out of my fucking head ! Worst of all, we aren’t even friends anymore. You were my best friend Emerson. Now you’ve got me jumping fown my own brother’s throat because yu’re in his bedroom. You’ve got me taking you out of some other guy’s bed just so I can see you in mine… just one more time ». 

L’avis d’Evenusia qui a aussi aimé.

Beautiful Broken Rules (Broken 1) – Kimberly Lauren
Ebook – 375 pages

*************

lick

« David, I’m wearing a skirt. » it neatly went to my knees, but still. I’d rather not flash his guests and band members if I could avoid it.
« I know you are. Have I thanked you for that yet ? I really appreciate having that easy access. »

Une rock star et une fille ordinaire qui se marient à Vegas ?
La fille qui ne se souvient de rien ?
Des sentiments qui se développent très rapidement ?
Clichés ? Vous avez dit clichés ?

Oui. Et pourtant. Pourtant j’ai passé un excellent moment avec David et Evelyn.
J’ai vraiment trouvé leurs différentes réactions à tous les événements et émotions très justes et ce malgré des clichés à la pelle. Au contraire même, leur manière de penser et de réagir éclipse les clichés. L’évolution des personnages est intéressante, on couine quand David sort des phrases à tomber par terre, on sourit souvent, et on a le coeur qui se serre lors de la séparation inévitable.

I missed you so fucking much.

Bref, c’est un peu gros des fois, mais qu’est ce que c’est bon. (Sans jeux de mots). J’ai passé un très bon moment. Vivement le prochain sur Mal qui m’a bien fait rire.

« Sex can get messy » he said.
« Yes, it can »
« You on the pill ? »
« you can’t get pregnant that way, David ».
The side of his mouth twitched. « Cute. Are you on the pill ? »

L’avis de Chi-Chi, un peu moins convaincue que moi et celui de Evenusia qui me l’a recommandé (merci!)

Lick (Stage Dive 1) – Kylie Scott
Ebook – 286 pages

*************

 

falling

She lets me. Foolish girl. Letting a brute like me kiss her, touch her

Nell et Kyle se connaissent depuis toujours. Voisins et meilleurs amis, ils finissent naturellement ensemble adolescents.
Nous suivons ce couple attachant une partie du roman, jusqu’à ce que tout bascule et que notre petit coeur se serre pour Nell qui devra maintenant vivre sans son premier amour.
C’est à l’enterrement de ce dernier que nous rencontrons Colton, son grand frère qui a quitté la maison familiale des années auparavant.

Then again. I wondered idly why I had to breathe anymore. Kyle was gone. So why breathe?

Quelques années se passent avant que Colton et Nell ne se retrouvent par hasard.
Nell n’est plus celle que l’on a connue. Plus sombre, plus triste, et surtout beaucoup plus complexe.

Colton, quant à lui, a ses propres démons et un passé qui est loin d’être doré même s’il essaye de s’en sortir.
Et Colton est parfait les amies.
Il est tout ce qui me plait chez un héros. Torturé, assez sûr de lui, touchant, tatoué, bad boy… Et en plus il joue de la guitare. Que demander de plus ?

He’s a masterpiece of skin art. A masterpiece of bulky male muscle, hard and heavy and huge.

Certaines de mes copines ont trouvé que c’était mal écrit. D’autres ont été dérangées par le fait que Nell finisse avec le frère de son premier amour. Et enfin, d’autres encore ont trouvé une surenchère de drames et d’incohérences dont elles se seraient passées. Beaucoup, en tout cas, ont tiqué sur de nombreux détails.
Pas moi, et je vous assure que j’en suis la première étonnée. Généralement je suis la première à focaliser sur des détails qui m’empêchent d’apprécier pleinement un livre.
Et pourtant… pourtant, là, bizarrement je suis passée outre pleins de passages qui m’auraient fait sans nul doute soupirer de dépit en temps normal.

Au lieu de quoi j’ai dévoré ce livre. J’ai aimé Kyle et sa déclaration d’amour, j’ai eu le cœur serré quand il est mort, j’ai aimé la complexité de la personnalité de Nell quand on la retrouve plus tard, j’ai fondu pour Colton et j’ai adoré que la musique ait une place importante dans ce livre.
Colton… comment vous parler de ce personnage ? J’ai aimé le fait que sa vie de bad boy soit déjà derrière lui et qu’il ne change pas du tout au tout pour l’héroïne du livre, ce qui est une trame assez classique dans les livres YA et NA.
J’ai aimé sa douceur, sa part sombre toujours présente, les chansons qu’il écrit, son passé, son garage, sa manière d’être avec Nell et son expérience.
Car de l’expérience, Colton en a, mesdames. Vous pouvez me croire, il sait s’y prendre le petit. Certaines scènes sont très chaudes et extrêmement bien décrites.
Pour vous en donner la preuve, il me suffira de vous dire qu’on retrouve ici tous les mots qui me font généralement grincer des dents et rouler des yeux comme « étroite » et qu’ils ne m’ont ab-so-lu-ment pas dérangés. C’est vous dire l’étendu de ses talents.

Bref, moi j’ai adoré ce livre. Il manque un petit quelque chose pour en faire un coup de cœur mais j’ai passé un excellent moment. C’est un livre qui parle de sujets complexes et qui le fait assez bien.
J’ai couiné, j’ai eu des papillons dans le ventre, j’ai fait ma midinette, j’ai eu chaud, j’ai souligné des passages entiers. J’ai aimé.

I’m not breathing. Literally, my breath is stuck in my throat, blocked by my heart, which has taken up residence in my trachea._
I want to kiss her. Need to. Or I might never breathe again. 

Falling into you – Jasinda Wilder
Ebook – 369 pages

L’avis aussi enthousiaste que le mien de Fée et celui d’Evenusia qui a aussi adoré!

 

10
sept

Dans la famille « Romance Contemporaine » j’aimerais des titres drôles (et couinants)…

 

Je me suis rendue compte que plus ça allait, moins je prenais le temps de parler de mes lectures ici, même de celles que j’ai aimées.
Et il y en a. Beaucoup.
Je sais bien que mon blog n’est pas suivi par des centaines de personnes, mais je me dis que c’est quand même dommage de ne plus prendre le temps de conseiller au moins les livres que j’ai appréciés aux personnes qui me suivent.
Alors me voilà de retour, avec cette résolution de reprendre plus activement mon blog, pour au moins vous parlez des livres que j’ai aimés et de ceux que j’ai détestés, même si je laisse de côté ceux que j’ai trouvés « sans plus ».
Je vous parle donc aujourd’hui de 3 romances drôles et couinantes, que je ne peux que conseiller.
Seul hic, il faut lire en anglais dans les 3 cas. (sorry pour Syl et pour ta soeur, Bella :-)).

 

 

********

comps_LoveIrr.indd

Entre un assistant procureur sûr de lui et une avocate hilarante, les échanges sont drolissimes et sarcastiques à souhait.
Peu importe l’histoire de fond, ce que vous devez savoir c’est qu’il n’y a rien à jeter, rien à changer dans cette histoire.
Cade est sexy, badass, marrant, et over couinant.
Brooke est hilarante, intelligente, carriériste, et elle a un meilleur ami (non gay, thank god !) parfait.

“That is nice, Mr. Morgan. Because in response to your tough-guy speech, I, in turn, would’ve had to give you my tough-girl speech, about where, exactly, federal prosecutors who come to my office looking for assistance can stick their obstruction of justice threats”

Love Irresistibly c’est drôle, hyper couinant, léger,  bien écrit, avec  des personnages attachants, des scènes qui font battre nos petits cœurs de midinettes, d’autres qui donnent chauds et une histoire qui tient la route même sans clichés. En bref ? Cette romance est juste parfaite.

A lire sans hésiter si vous voulez passer un bon moment à rire et couiner.

« YOU REALLY DO impress me, you know »
Cade peered down at Brooke, who lay against his chest, curled up in the sheets of her bed.
« Thanks. I even impressed myself with that one. »
She chuckled. « I wasn’t referring to that move you threw in at the end there. Although, yes, well done, you ».
« Glad you approve. »

Love Irresistibly (FBI tome 4) – Julie James
274 pages

L’avis de Chi-Chi qui résume cette romance comme pétillante et légère.

********

wallbanger
Oh my qu’est ce que j’ai ri !

Wallbanger est une des rares romances dont je me souvienne plusieurs mois après sa lecture. Croyez-moi ça veut dire beaucoup !
Entre Caroline, l’héroïne, qui a perdu son O (orgasme), et Wallbanger (Simon) son voisin qui fait bouger les murs le soir, on passe un super bon   moment !

 I was beyond angry. I was livid. I’d been so close. I opened my front door with the strenght of thousand angry Os, denied release for conturies. I began  to pound on his door. I pounded hard and long, like Clooney had been about to pound into me.

Caroline est vraiment très drôle, son chat, Clive, m’a fait hurler de rire et Simon m’a fait fondre avec son charme et sa confiance en lui.

“Wine?”
“Am I breathing?”
“Wine it is”

Entre les piques que se lancent nos protagonistes, la tension sexuelle, les SMS échangés, le chat, la recherche de l’orgasme, les amis, l’ex copine qui miaule, les autres et les différents point de vue de nos héros, j’ai passé un excellent moment.
La première partie est vraiment originale et m’a complètement conquise et si la seconde est quand même bien plus classique, on ne s’ennuit pas pour autant.
Léger, drôle, et original : si vous lisez en anglais, n’hésitez pas !

“Now you listen here, mister,” I said, trying for a more adult tone. “I’m not going to spend every night listening to you try to crash you girl’s head through my wall with the force of your dick alone!”

Wallbanger – Alice Clayton
300 pages 

L’avis de Chi-Chi qui vous en parle plus en détails et qui a elle aussi beaucoup ri…  

 

********

the best man

Je ne sais pas si je vous l’ai déjà dit car je n’ai pas écrit de billets sur tous les livres que j’ai lus d’elle, mais j’adore le style de Higgins.
Les personnages sont toujours attachants et généralement drôles, il y a toujours une famille complètement déjantée et un petit animal domestiques aux habitudes… particulières. Ses histoires se passent également toujours dans des petites villes où tout le monde se connaît.

Ici, on reprend le même schéma et je dois dire que la sauce prend toujours bien.
Faith s’est faite larguée le jour de son mariage par son fiancé  Jeremy qui a décidé de faire son coming-out ce jour là. Elle fuit alors pour se rendre dans une grande ville et décide de revenir chez elle après quelques années.

Levi est le chef de police de la petite ville en question et était le témoin de Jeremy.

Jeremy was much more attractive, but Levi had something Jeremy didn’t. Heterosexuality, she would learn.

Donc, si la sauce prend toujours et que j’ai aimé une fois de plus le style et l’humour de l’auteur, ici, contrairement à l’amour et tout ce qui va avec  (qui est mon livre préféré de Higgins), j’ai eu un passage à vide.
A plus de 40%, quand nos héros ne se sont croisés que deux fois, j’ai commencé à trouver le temps long.
Le livre alterne flashbacks et présent et j’ai trouvé qu’à un moment les passages qui parlent de leurs passés prenaient un peu trop le pas sur la romance actuelle.
Ceci dit, tout redevient plus prenant quand ils sont amenés à se croiser plus régulièrement et j’ai enfin commencé à couiner et soupirer…
Levi est le héros alpha dans toute sa splendeur, la sexytude en plus. Il m’a plus touchée que Faith.

« What is that ? » he asked, tilting his head. She was wearing some kind of weird, beige, shiny tank top or something that ended just below her bra.
« It’s a slip. Stop looking and don’t you dare say another word. »

Certains passages m’ont quand même fait hurler de rire (la scène de la fenêtre des toilettes est juste mythique (priceless comme dirait chichi)) et le style et le ton de l’auteur sont toujours aussi savoureux.
Une romance très agréable, avec des passages qui feront battre vos cœurs de midinette, et que j’ai beaucoup appréciée malgré quelques passages un peu longs.

« You know what I wonder, Levi ? Why are some people always such hemorrhoids ? You ever wonder that ? »
« I do. Are you aware that antagonizing an officer of the law is a felony ? ».

The Best Man (Blue Heron 1) – Kristan Higgins
432 pages

 L’avis de Chi-Chi qui a dévoré ce livre en une journée.

 

24
mai

J’ai un humour super, je m’habille à la perfection, je suis chaleureuse… J’adorerais sortir avec moi. Pas vous ?

 

couv61681324-copie-1.jpg

Ce jour est à marquer d’une pierre blanche (ou d’une orgie de michoko) : J’ai aimé une romance contemporaine.
Que dis-je aimer ? J’ai adoré.

 

Mais commençons par le commencement.

Callie est folle amoureuse de son patron Mark depuis des années. C’est pourquoi, le jour de ses 30 ans, quand il lui annonce qu’il entretient une relation avec la fille de leur plus gros client, Callie est dépitée.

Des larmes me brûlaient les yeux et mon stupide cadeau d’anniversaire me démangeait le poignet. La chose intelligente à faire serait de l’arracher, de le fondre et de couler une balle de pistolet pour tuer Mark. Ou moi-même. Ou d’avaler le bracelet tout rond pour qu’il s’entortille dans mes intestins, nécessitant une opération en urgence qui ferait que Mark se précipiterait à l’hôpital, comprenant à quel point il m’aimait, tout compte fait. Et moi, je le repousserais, bien sûr.


Je n’en dirais pas plus, car, même si j’adore ça, je ne voudrais pas vous spoiler (ce qui montre quand même à quel point j’ai aimé cette histoire).

 

Sachez juste qu’il vous faut lire ce livre et ce pour différentes raisons :

– Il est hyper drôle. C’est simple, Callie est mon idole. J’aimerais être aussi marrante, aussi fofolle et aussi positive qu’elle (bon OK je lui ressemble un peu, vous pouvez le dire).
Non sérieusement, cette héroïne est vraiment tordante. Et géniale (au risque de me répéter). Callie c’est la fille qu’on aimerait toutes avoir comme copine ou comme sœur. C’est la fille qui pleure devant les films romantiques, qui croit au grand amour, qui a toujours une blague à sortir au mauvais moment et qui croque la vie à pleine dent. 

– Je ne comprends pas, les gars. Si j’étais quelqu’un d’autre, je serais attirée par moi. Alors pourquoi faut-il que je bataille autant ? J’ai un humour super, je m’habille à la perfection, je suis chaleureuse… J’adorerais sortir avec moi. Pas vous ?


– Sa famille est complètement déjantée (elle me rappelle un peu les Spellmans).
Entre une mère qui ne vit que pour son boulot au funérarium et pour faire la guerre à son ex-mari, une sœur, Hester, qui ne veut rien savoir des hommes et qui est légèrement sarcastique, des nièces attachantes dont une qui a « trop » honte de sa tante quand elle chante les black Eyes Peas, un frère, Fred, qui ne fait rien de sa vie et qui a un égo surdimensionné et un grand-père râleur, on peut dire que la famille de Callie est tout sauf conventionnelle et c’est d’ailleurs pour ça qu’on l’aime.

 

– Et toi Fred, alors ? Tu en es où ?
Il soupira.
– Je ne sais pas. Je manque d’objectifs.
– C’est ce que nous avons tous constaté, mon cœur. Y a-t-il quelque chose dans la vie que tu pratiques avec passion ?
– A part baiser, tu veux dire ?
– Oui, Fred. Et j’aimerais autant ne pas entrer dans les détails de tes exploits sexuels, OK ? N’oublie pas que j’ai changé tes couches.

 

– Pour un certain dindon qui m’a fait hurler de rire.
Et pour la ballade en montagne, pour la rencontre au bureau des permis, pour la première visite chez le vétérinaire, pour le coup de fil d’Hester quand Callie a laissé son téléphone en mode « Talkie Walkie », pour l’épisode de la baignoire… bref, pour toutes les fois où j’ai ri comme une baleine (mais avec plus de classe peut-être)(enfin j’ose l’espérer)(non pas que je sache comme rit une baleine, ceci dit).

– Pour Annie et sa subtilité, Damien et ses ragots, Louis le morbide, les hommes rencontrés sur Internet et même pour Bowie, le chien.

– D’accord… Tiens, je crois qu’il est en train de dessiner ! C’est excitant non ?
– Seulement si je suis Rose et nue, et que je porte le Cœur de l’Océan tandis que Leonardo Di Caprio esquisse quelques derniers croquis frénétiques de ma personne avant de mourir d’hypothermie dans l’Atlantique Nord, murmurai-je avec un soupir de pur délice.
– Et si tu arrêtais une fois pour toutes de regarder tous ces films sentimentaux ?
– Jamais de la vie. Et ne commence pas à me faire la leçon, jeune fille. Ton propre mari n’a-t-il pas dit « Tu es ma moitié, mon double et mon tout » au moment de faire sa demande en mariage ?
– Je regrette encore de te l’avoir confié… Allons voir à quoi ressemble notre dessinateur solitaire.


– Pour le Vermont et ses lacs. (Comment ça il est nul ce point ?)

– Pour Betty Boop et Michelle Obama qui se partage les pensées intérieures de Callie. 

 

– Et enfin, pour Ian. Oh my god Ian. Ce vieil ours a su m’attendrir, me faire sourire, me faire swooner. C’est l’homme parfait et je l’aime. Voilà. C’est tout.

 


Oui mesdames, il faut lire ce livre. Parce qu’on glousse, parce qu’on est attendrit, parce qu’on ne voit pas le temps passer, parce qu’on s’évade dans le Vermont, parce que ça ressemble un peu à Bridget Jones mais que ça ne dérange pas, parce que Callie est géniale et parce que Ian quoi (mon sens de l’argumentation est à son top aujourd’hui comme vous pouvez le constater).

 
Bref, vous l’aurez compris, si vous chercher une romance légère qui vous fera passer un bon moment, il faut que vous lisiez ce livre.
Pour ma part, je déprime déjà à l’idée qu’il y ait seulement un seul autre livre de cet auteur qui soit traduit.

 

L’avis de Chi-Chi, qui m’a tannée pour que je le lise et qui a bien fait de continuer de croire que je pouvais aimer la romance contemporaine.


Celui de ma binomette qui a aussi adoré, et enfin celui de Francesca n’a pas aimé :

 


L’amour et tout ce qui va avec – Kristan Higgins
Editions Harlequin – 458 pages.  

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-j-ai-un-humour-super-je-m-habille-a-la-perfection-je-suis-chaleureuse-j-adorerais-sortir-avec-moi-117942070.html