Les lectures de Cécile

8
mar

Si Glory y restait… il ne lui resterait vraiment plus grand-chose dans la vie.

 

la-confrerie-de-la-dague-noire--tome-9---l-amant-dechaine-3.jpg

« J’ai envie de te sucer ». Voilà la première phrase de ce 9ème tome (je vous vois lever un œil intéressé. Et bien non, mesdames, cette phrase n’est absolument pas représentative du contenu du livre)(à mon grand dam, croyez-moi) qui parle de Manny Manello (non ce n’est pas une blague, Ward n’a pas son pareil pour trouver des noms improbables à ses personnages)(mais j’avoue que là, en donnant un nom et un prénom qui se ressemblent, elle a fait très fort dans le ridicule) est chirurgien. Le meilleur qui soit (paraît-il)(mais j’en doute encore) : « Parmi les manieurs de scalpels de St Francis, Manny Manello était au sommet de la pile. Il était une star, un sergent d’exercice (ça veut dire quoi exactement ?) et le président des Etats-Unis réunis en un seul enfoiré  d’un mètre quatre-vingts  bien rasé (Si il est bien rasé, tout va bien alors). Il avait un caractère atroce, une intelligence stupéfiante et un fusible d’environ un millimètre de long. (Suis-je la seule à ne pas comprendre cette deuxième partie de phrase ?)(Madame la traductrice : vous savez que vous pouvez donner un sens aux phrases au lieu de traduire mot à mot ?).
Depuis la mort de sa collègue Jane (rappelez-vous, celle qui s’est transformée en fantôme qui peut reprendre consistance quand elle doit baiser)(et opérer me souffle t-on à l’oreille) il boit tous les jours, ne fait qu’opérer, écouter sa musique préférée à savoir de l’acid rock et du heavy métal (non je ne jugerais pas)(s’en va écouter JJ Goldman) et la seule chose qu’il aime dans sa vie est… sa jument GloryGloryHallelujah (à vos souhaits).
Alors qu’il a décidé de passer un weekend… Non, vous avez raison. Je ne peux pas faire comme si c’était normal d’appeler sa jument GloryGloryHallelujah. Parce que, JR Ward, qu’est ce c’est que ce putain de nom sérieusement ?! (oups désolée, veuillez excuser ma vulgarité mais je viens de lire 600 pages de la confrérie). Donc, JR, que diable fumez-vous en écrivant vos livres, et surtout, comment s’en procure t-on (moi aussi je veux voir des petits poneys roses vous savez)(et des hommes qui éjaculent pendant 45min d’affilée)(et ce, dans un but purement scientifique il va s’en dire).
Donc, revenons à moutons (ou à notre jument dans le cas présent)(ainsi qu’à nos étalons en cuir)(Happy parenthèse’s day les amis, c’est votre jour !)… Manolo (oui j’ai finalement opté pour un raccourci) a donc décidé de passer un weekend tranquille à se morfondre car sa jument Glorygloryhallelujah (sic) a chuté et a mal à la hanche quand tout à coup Jane réapparaît (alors qu’il la croit morte) et lui demande de venir opérer quelqu’un.
Passé le premier moment de stupéfaction (bordel de merde qu’est ce que tu fous là ?), il décide de l’accompagner, et c’est là qu’il rencontre la fille qu’il doit opérer. « Une guerrière » pense t-il immédiatement. (c’est sûr que c’est la première chose à laquelle on pense quand on voit une femme musclée pour la première fois de sa vie)(moi-même quand je vois un homme musclé, je me dis que c’est forcément un guerrier).
Souffhrance est magnifique (non je ne dirai rien sur son prénom)(mais sachez que je n’en pense pas moins). Cheveux noirs, longue tresse qui lui arrive jusqu’en bas du dos, yeux totalement improbables (oui ok, je me souviens plus de la couleur, mais croyez-moi c’était improbable), Souffhrance souffhre. Et pour cause. Elle a fait une mauvaise chute (comme Glory) et sa moelle épinière est touchée. Résultat, elle ne sent plus ses jambes.

Bref Manololediabolo est là pour l’opérer. Ce qu’il fait. Avec succès. « Comme si sa vie en dépendait ». Et alors qu’il se retrouve auprès d’elle après l’opération, ils comprennent tous les deux qu’il se passe un truc entre eux mais malheureusement il sait également qu’elle va devoir effacer ses souvenirs. Il n’est pas censé connaître l’existence des vampires. (ni en être un lui même me direz-vous…)(oups, je viens de vous spoiler. Envoyez-moi Visz me fouetter, merci).
S’en suit une série d’érections :
Manolo doit défaire la tresse de Souffhan-silhence-s’il-te-plait,  et bande.
Puis, il s’endort sur son canapé, bande et jouit pendant 20 minutes non stop.
Puis il va nettoyer tout ça sous la douche où, il bande encore, et jouit encore.
Mais ça ne s’arrête pas là. Il sort de la douche et se rend compte qu’il bande encore. « A l’évidence la méthode de « soulagement » ne fonctionnait pas et il n’avait plus d’énergie. Merde, peut-être qu’il couvait une grippe ou une saloperie du même genre, dieu sait qu’en travaillant dans un hôpital on pouvait attraper beaucoup de choses ». (Oui mesdames, vous ne rêvez pas, Manolol’intello est genre, le meilleur chirurgien du monde entier, mais quand il bande trop souvent, il croit qu’il couve une grippe, c’est bien ça)(madame la béta lectrice de Mme Ward, à quoi servez-vous ?)(et pourquoi diable suis-je la seule personne au monde que ce genre de détail dérange ?)(life is a bitch)(j’ai besoin d’une fraise tagada pour me remonter le moral tiens).

Bref, flash forward.
Une semaine s’est écoulée, Manolol’asticot est un zombie qui se souvient d’une femme sans s’en souvenir vraiment et Shouffhrance continue de Shouffhire car ma foi, il faut bien faire honneur à son nom et aussi parce qu’elle ne peut toujours pas marcher.
Oui, Souffhrance est au bout du scotch et demande donc à Jane de l’aider à en finir avec la vie. 
Et donc, alors que Jane s’apprête à commettre l’irréparable, Visz, le frère de Souffhrance, arrive, devient fou, demande à sa sœur de lui laisser deux heures, part sans se retourner et va chercher… Manolo-qu’on-sucerait-comme-un-michoko. (désolée mais c’est moins évident qu’il n’y paraît de trouver des rimes en O).

Et là, en le voyant, Souffhrance n’a plus du tout envie de mourir. (non elle veut juste des orgasmes, merci bien). Oui elle veut vivre. Et apprendre pleins de choses comme « c’est quoi jouir » ou « comment on embrasse » ?
Ce que manolo-le-vibro va s’empresser de lui montrer, pensez-vous.
Et puis, alors qu’il s’en va prendre une douche, Souffhrance se met à 4 pattes pour le suivre du regard, lui, ses belles fesses et sa magnifique érec… et mais attendez !
Elle vient de se mettre à 4 pattes. Manolo n’en revient pas (et nous non plus d’ailleurs).
Et c’est là qu’il comprend : Shouffhrance se rétablit quand elle est excitée (heu ? Sérieusement là ?). Du coup, un cuni par ci, un cuni par là, et quelques orgasmes plus tard, voilà notre Souffhrance sur pieds (Qui a le numéro de Manolo ? Je crois que j’ai un torticolis).

Bref, après ça, rien de passionnant les concernant. Sachez juste qu’elle restera vierge jusqu’à la quasi fin du livre (les livres de la confrérie, c’est plus ce que c’était, vraiment), que Manolol’abricot va pouvoir garder sa mémoire et vivre avec les autres grâce à un retournement de situation à la Ward, et que comme cadeau de « mariage » il va lui offrir Gloryglory car « il y a des cadeaux qui valent beaucoup plus que des diamants » (ou pas hein)(mais vu tous les orgasmes qu’elle a en prime, elle peut bien lui faire croire qu’elle est contente de son cadeau hein)(enfin moi, c’est ce que j’aurais fait aussi). 

En parallèle, on suit Visz qui a toujours quelques soucis, mais qui, grâce à Butch et à Jane, finit par comprendre que « le sexe extrême et la douleur lui avaient longtemps paru être d’excellentes solutions, mais en réalité ils n’avaient été que du fond de teint masquant un bouton : la laideur était demeurée en lui » (tant de profondeur, de raffinement et de classieuses métaphores m’avaient manqué, je dois bien l’avouer)(ceci dit, c’est pas très sympa pour les ados boutonneuses qui vont croire qu’elles sont moches de l’intérieure, moi je dis).

 

Enfin, on fait la connaissance de Xcor et de sa bande de salopards comme ils s’appellent. Xcor et sa bande sont des mâles qui ne font pas partie de la confrérie et qui aiment tuer. Sauf que comme tous les faux méchants créés par Ward (au pays des bisounours), ils sont moins méchants qu’ils n’y paraissent.
Ils tuent surtout les éradiqueurs et débarquent fraîchement aux USA dans le but de renverser Kholer et prendre sa place.
Xcor a les yeux bleus, ou noirs (selon la page)(oui je continue de penser que quelqu’un devrait devrait se dévouer pour faire comprendre à Ward la nécessité de faire des fiches sur ses personnages), est grand, musclé, cheveux noirs et a… un bec de lièvre (qui le complexe, le pauvre chou)(mais je suis sûre que ça ne change rien à sa performance cuniluinguissalle).
Son bras droit s’appelle Affhres et ensemble, ils vont faire une partie de jambes en l’air avec une prostituée sur qui ils vont jouir environ 5 fois chacun jusqu’à ce qu’elle se retrouve « couverte de sperme à tellement d’endroits différents qu’elle n’arrivait plus à compter » (Mmmh, bon appétit les amies et welcome to the wonderful world of the confrérie).

Voilà, sinon, ma foi, il ne se passe pas grand chose, Qhuinn aime Blay, il veut plus baiser pour baiser, refuse de manger, enlève ses piercings visibles, Blay l’aime mais il se tape son cousin, GlorygloryHalleluia s’en sort, Manolo et Butch se retrouvent parentés, Jane et Visz vont se réconcilier et faire l’amour comme pour la première fois, Xcor ne sait pas lire et écrire (et ça ne choque personne sauf moi)(le vampire a donc je ne sais combien de centaine d’années) et je crois que c’est tout.

Voyez, pas de quoi fouettez un Visz, ce tome.
Finalement, l’histoire principale n’est franchement pas très intéressante, les autres sont sympas sans plus, il n’y a presque pas de scènes coquines (mais il paraît qu’elle se rattrappe avec le prochain tome)(et vivement le prochain tome donc)(oui je suis une coquinette en sucre, que voulez-vous ?) et il n’y a même pas beaucoup de métaphores Wardiennes pour me faire rire et rouler des yeux…

Un tome dont on peut se passer, donc.

La confrérie de la Dague Noire, tome 9 : L’amant Déchainé – JR. Ward.
Editions Bragelonne – 554 pages.  

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-si-glory-y-restait-il-ne-lui-resterait-vraiment-plus-grand-chose-dans-la-vie-115687690.html

27 commentaires sur “Si Glory y restait… il ne lui resterait vraiment plus grand-chose dans la vie.

  1. Je trouve que tu as un talent certain pour trouver THE PERFECT lecture pour célébrer la femme en cette journée ! ;-) Mais tant d’érections et de jouissance à tout va, ça me donne le tournis moi !

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h18 a écrit :

      Oui hein ?! Je me suis dit, quoi de mieux pour la journée de la femme que de mettre en avant ces livres un peu machistes… :D

  2. Commentaire n°2 posté par Syl. le 8 mars 2013 à 09h00 a écrit :

    Tes parenthèses… j’ai un gros faible pour tes parenthèses… En fait Ward est défiée par sa bande de copains. Elle case leurs mots.

  3. Commentaire n°3 posté par Syl. le 8 mars 2013 à 09h05 a écrit :

    Les torticolis s’opèrent ? et les mâchoires coincées à force de trop rire ?
    Viiiite… faire le 15 et demander Manolo-le-taureau.

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h19 a écrit :

      Ahh j’adore cette rime en O. Comment ais-je pu ne pas y penser ??? 
      Pour le torticolis, je ne pensais pas à une opération :D 

  4. ho myyy !!! Manolo l’abricot m’a achevé !! ;o)
    Et Syl, avec manolo le taureau ! mouhahaaaa !!

    Sinon, pour la traduction qui ne veut rien dire, la traductrice n’a peut-être pas compris elle-même ce que voulait dire Ward… et on lui pardonne !! ^^
    Et puis bon… pauvre jument hein !! ;o)

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h20 a écrit :

      Non non pour sergent d’exercice au lieu de sergent intructeur, c’est seulement l’erreur de la traductrice ! :D

  5. Commentaire n°5 posté par Julia le 8 mars 2013 à 09h18 a écrit :

    Ah, débuter sa journée en riant, quoi de mieux ? (à part en jouissant bien sûr ;) )
    Je vois que c’est vraiment du grand délire cette confrérie !
    J’ai commencé le tome 1 hier et dès le lexique qui précède le livre, j’ai senti qu’il allait falloir tout prendre au second degré… On y apprend en effet que les éradiqueurs blanchissent au fur et à mesure et qu’ils sentent le talc pour bébé… WTF ?

  6. Commentaire n°6 posté par Bérengère le 8 mars 2013 à 10h15 a écrit :

    Heureusement que j’ai lu la Confrérie AVANT toi, sinon je ne l’aurai jamais lue et franchement il y a quand même des bons moments!! Enfin, merci pour ce super billet sur Manologigolo (t’as raison il n’y a pas bcp de rime en O).
    @Julia: garde le WTF bien en tête parce que si tu en es déjà là en lisant le lexique, que vas-tu bien pouvoir dire quand tu auras lu le reste !!!!

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h21 a écrit :

      De rien, et oui, heureusement que vous l’avez lu avant moi, comme ça je peux faire des LC et spoiler comme je veux ! :D

  7. Commentaire n°7 posté par Julia le 8 mars 2013 à 10h20 a écrit :

    @Bérangère : merci pour le conseil, je garde ça en tête… :)
    t

  8. trop contente de te retrouver Cécile!!!!!! oui, c’est le tome le moins « passionnant » de cette série mémorable……..

    merci pour cet petit moment de soleil rieur, surtout avec cette pluie de m….. qui ne cesse de tomber!!!!!

    à bientôt…..

  9. Commentaire n°9 posté par Pyrine le 8 mars 2013 à 10h51 a écrit :

    Merci!
    Juste merci pour ce billet.
    Au passage, je me doute que tu as lu la version française faite par Milady et je dois préciser que les noms en anglais passent beaucoup mieux que la pseudo traduction minable de Milady. Le tome 10 arrive bientôt en français… Le 11 bientôt en anglais. Tout ça pour te dire que je t’attends au tournant pour le 10 et je sens que tu vas souvent, très souvent rouler des yeux.

    Au passage, je compte m’entendre avec ma femme qui est la fille de Vishous/Viszs pour que nous te laissions une heure de temps avec lui avec fouets, menottes et autres objets divers et variés pour te remercier de l’excellence de tes billets.

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h24 a écrit :

      Oui je sais pour les prénoms, mais en effet je lis la VF… :-)
      Mais je vais bientôt lire le tome 10 ! Pour mon plus grand plaisir parait-il ! :-)
      L.O.L pour V. Merci pour le geste, je ne saurais vous remercier assez ta femme et toi ! :D 

  10. Oh myyyy…
    Ce billet m’a fait hurler de rire Cess!!!
    J’adore. Suis fan.
    Souffhrance quoi…J’ai cru que c’était une p*** de blague!!! ^^
    Rhalala.
    J’aime quand tu lis cette série. C’est dit.

    Loooool Syl pour Manolo le taureau!!
    Et force et honneur Julia!! Tu n’as pas fini……

  11. LOL – MDR.
    j’adore ta façon de voir…
    ^^
    Pour le fusible, la traductrice n’a rien compris effectivement… a fuse, c’est la mèche d’une cartouche de dynamite…
    Et un sergent « instructeur » c’est la brute qui mate les recrues à l’armée. the drill-sergent… on le trouve dans tous les films – une vraie caricature…
    ^^
    Dans l’équipe de chirurgie de Saint Francis, Manny Manello était le meilleur, pas seulement le responsable d’un des sous-services comme Jane l’avait été, mais le chef suprême de la spécialité. Ce qui en faisait une star de cinéma, un sergent instructeur, et même carrément le président des États-Unis. Tout ça empilé dans un grand salopard d’un mètre 80, au caractère déplorable, au cerveau étonnant. En fait, Manny était une cartouche de dynamite avec une mèche d’1mm environ.
    Et encore, dans ses bons jours.
    Et encore, dans ses bons jours.
    (ma version… )
    Mais je t’accorde que plus Ward prend la grosse tête, plus elle disjoncte. La pôôôvre !

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h27 a écrit :

      Oui ta traduction n’a rien à voir c’est clair. Les deux phrases que j’ai citées ne veulent RIEN dire… 

  12. J’ai beaucoup aimé le « Manolo-le-vibro » :D Très bien trouvé !
    Après je ne connais pas du tout cette série donc je ne peux pas donner mon avis ^^

  13. Commentaire n°13 posté par Alyson le 8 mars 2013 à 14h53 a écrit :

    J’ai adoré Cécile, comme d’habitude.
    Continue s’il te plait, et j’ai hâte de lire ce que tu auras pensé du tome 10.

    MickaëlMarilyne.

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h28 a écrit :

      Merci beaucoup Mickael/Marilyne, tu es la plus grande fan de la BBD qui est aussi fan de mes billets :-)
      Thanks pour ton commentaire!  

  14. Toujours aussi excellents et aussi drôles tes billets ! Je n’en dirais pas autant de la confrérie, même si je n’ai lu aucun des tomes déjà publiés.

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h29 a écrit :

      Et je te déconseille fortement d’en lire un jour… Si tu n’as pas aimé du tout Devoile moi, tu risquerais de pleurer à la lecture d’un de ces tomes… :D

  15. Bon, moi je n’en suis pas encore là mais ce que tu en dis rappelle le tome 6…

  16. J’aurais plutôt cru que Manny Manello était mafieux plutôt que chirurgien, avec un nom pareil, non pas que je fasse un délit de faciès ou de nom, enfin si ! ^^ Franchement au début, j’ai cru que la jument allait s’incarner en bonne femme et que Manny allait se la faire (oui je suis vraiment tordue parfois ! ;))

  17. « ils vont faire une partie de jambes en l’air avec une prostituée sur qui ils vont jouir environ 5 fois chacun jusqu’à ce qu’elle se retrouve « couverte de sperme à tellement d’endroits différents qu’elle n’arrivait plus à compter » »

    Hmmm j’aurais pas du lire ton billet avant de manger :s =D
    Sinon très drôle comme d’habitude, faudrait vraiment que je me lance dans la lecture de la saga, c’est un coup à bien me marrer =D

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h33 a écrit :

      Pas sûre que tu rigolerais vraiment hein, mais ça se tente…
      Oui cette phrase que tu cites est super classe…  

  18. Comme à chaque billet sur la Confrérie je me dis que je ne dois pas lire ton billet tout de suite pour ne pas me spoiler (vu que je n’ai lu que le 1…) mais comme à chaque fois je ne peux pas m’empêcher de le lire ^^ et comme à chaque fois je me suis marrée comme une baleine. J’ai eu un petit bug sur « elle se met à 4 pattes » et what mais pourquoi elle le suit à 4 pattes (bon j’avais oublié qu’elle était paralysée mais n’empêche). Enfin je ne vais pas relever tous les passages de ton billet qui m’ont fait rire parce que ça reviendrait à en faire un copié collé. Alors juste merci pour ces billets drôlissimes :)

    • Cess le 9 mars 2013 à 17h34 a écrit :

      Oui je spoile mais quand tu arriveras à ce tome tu ne te souviendras plus de rien j’en suis sûre ! :-)
      elle le suit à 4 pattes car elle est sur son lit et lui dans la douche et qu’allongée elle n’arrive pas à le voir vraiment bien… :D 

  19. Pour la traduction, je pensais surtout au « fusible » ! ^^

    • Cess le 11 mars 2013 à 14h03 a écrit :

      Oui mais non celle du fusible veut dire quelque chose en anglais il me semble… Regarde la traduction que propose Anne plus bas…

  20. Je pense aussi ^^ d’ailleurs je ne me souviens d’aucun spoiler des autres tomes à par de la fameuse Jane qui meurt pour pouvoir être immortelle sous forme de fantôme. (si je me souviens bien)
    donc elle lui suit à 4 pattes sur le lit ? Nan parce que moi je la voyais par terre en mode chien-chien…

    Par contre je suis déçue parce que je trouve les couvertures en grand format presque belles et classes avec le noir mais les tomes en poches sont différents… On ne reconnait même presque plus Céline Dion du tome 8… quoique pour celui là on a le droit à un peu de noir en haut c’est déjà pas mal

    • Cess le 11 mars 2013 à 14h04 a écrit :

      Non non sur son lit, c’est vrai j’aurais pu préciser :D
      Non mais les couv sont quand même pas de toutes beauté hein… tu tapes quand même un peu la honte dans les transports publics…

  21. Commentaire n°21 posté par Laurie le 10 mars 2013 à 12h52 a écrit :

    J’ai une idée : la personne qui relit et donne des conseils est la même que pour la série des I fucked… Ca expliquerait beaucoup de choses non ? :-D
    Je te remercie pour Manolo l’asticot qui m’a fait penser aux livres des petites bêtes … mais bon là ce serait en version interdite aux moins de 18 ans.
    Et le coup de la guérison uniquement quand on a du plaisir … mouarf …
    Encore un bon fou rire à la lecture de ton billet. :-D J’espère que tu ne lis pas ça dans le bus ou en déjeunant dans un resto, parce que tu vas te faire regarder bizarrement. En général quand les gens entendent « WTF » crié à haute voix ils s’interrogent sur ta santé mentale. Oui j’ai testé …

    • Cess le 11 mars 2013 à 14h06 a écrit :

      Oui il y a bien une petite bête qui monte qui monte ici mais je crois que ce n’est pas à ça que ça te faisait penser hein ?!
      En effet j’essaye le plus possible de ne pas le lire n’importe où, quand on m’entend glousser, on me demande pourquoi et c’est des fois, un peu gênant :D

  22. J’ai mal au ventre à force de rire… Mon époux qui est en train de regarder la télé m’observe d’un drôle d’air , il doit penser que j’ai bu ou autre, se demande si j’ai la lumière dans toutes les pièces , enfin tu imagines … Te lire a été un régal mais en abuser risque d’être dommageable …malgré tout je me suis arrêtée au tome 8 et franchement ….(roulement de tambour) …..hé bien je vais lire le tome 9 , des fois que tu en aurai oublié ( rires) et puis parce en fin de compte , tu m’en a donné envie et ….Vive la Confrérie ….Cat.

    • Cess le 11 mars 2013 à 14h08 a écrit :

      Merci beaucoup Douxregard pour ton commentaire :-)
      Pour le fait de lire le tome 9, ce serait dommage de ne pas le lire…et puis je dois t’avouer que depuis le premier tome de la Confrérie que j’ai chroniqué (surtout le premier d’ailleurs) les gens me disent que mes avis leur donnent envie de les lire… comme quoi :-)
      Et si jamais tu veux abuser de ces billets, tu peux aller dans mon index situé sous la bannière de mon blog, et sous Ward, tu trouveras tout mes billets sur cette magnifique série… !! :D

  23. Merci pour l’info ….j’y fonce …Cat.

    • Cess le 12 mars 2013 à 09h52 a écrit :

      Coucou Cat, j’espère que tu as trouvé ton bonheur :-)
      Sinon, pour « rire » un peu, il faut aller dans les catégories « Romance paranormale » et « Naughty girls » :D
      Bises !

  24. Pas encore, mais si tu veux rire ou faire rire, je suis une passionnées de romance paranormale et je te suggère « La Confrérie des ombres » de Belinda Bornsmith, une merveille, je viens de terminer le tome deux et je suis conquise, en deux mots , j’ai adoré ( enfin trois mots …); c’est fascinant, drôle et trèèèès sensuel … Voilà, voilà, bises aussi, Cat .

    • Cess le 12 mars 2013 à 16h48 a écrit :

      Ca me dit quelque chose, je regarderai !! :D Merci du conseil ! Des bises !! :D
      C’est quoi tes séries du genre préférées ?

  25. J’adore la confrérie de la dague noir (pas vraiment une suprise) , j’ai dévoré la série de Cat et Bones  » la chasseuse de la nuit » de Jeaniene Frost ( je n’ai pas trop aimé le tome 6 perso …) et je suis à deux doigts de me lancer dans « La mort dans l’âme »du même auteur sur le prince des ténèbres (notre sulfureux ami Vlad )..Je suis une fan inconditionnelle de la série « Les ombres de la nuit » de
    Kresley cole J’ai aussi apprécié « Dans la chaleur de la nuit de Belinda Bornsmith ( c’était avant « La confrérie des ombres » )…Dans une autre mesure, j’ai lu « Les gardiens de l’Eternité « d’Alexandra Ivy et la série » Minuit » de lara Adrian …Tu aura sûrement senti mon « attirance » pour le mode des vampires ( une paille …), des loups garou et autres petites merveilles de ce genre de littérature ; j’aime aussi le principe des clans, de la vie en communauté pour ce monde plein testostérones et de sensualité …Tout un programme … Cat.

    • Cess le 14 mars 2013 à 10h04 a écrit :

      J’adore aussi Bones ♥
      Il parait que le tome sur Vlad est top.
      J’adore Cole, pour moi la meilleure série paranormale car en plus il y a beaucoup d’humour je trouve…
      Je ne connais pas les autres sàries dont tu parles. Par contre on m’a parlé des Vampires Scanguards, tu as lu ?
      Pour Minuit, j’ai fais un billet dessus (sous A dans mon index), mais c’est comme les billets sur Ward : à prendre avec humour si tu as aimé ces séries :D

  26. « La mort dans l’âme » qui relate l’histoire d’amour entre Vlad et Leila est vraiment délectable, j’en suis au 2/3 du bouquin ( snif, déjà) et ça se lit (heu boit) comme comme du petit lait …J’ai eu connaissance mais pas encore lu « Les vampires Argeneau » , il semble y avoir pas mal de tomes , ça me tente beaucoup à vrai dire …Voili; voilou …allez je retourne finir mon bouquin ; arrrggg Vlad ….Cat.

    • Cess le 18 mars 2013 à 13h15 a écrit :

      JE lirai les Vampires Argueneau  tiens !
      Et pour l’histoire de Vlad aussi ! J’aime ces livres et je pressens un gros potentiel chez Vlad !

  27. Pour le fusible, j’aurais bien eu une idée vu la forme mais le « un millimètre de long » invalide ma théorie.
    C’est marrant, j’ai déjà vu des mecs atteints de grippe mais aucun n’avait le même symptôme que Manolo…Pfff, ma vie est nulle ! XD
    « Au bout du scotch » : mouahaha, j’adore cette expression !

    Sinon, c’est une impression ou plus la saga avance, plus Ward pète les plombs ? Parce que je n’ai absolument rien au compris au déroulement de l’histoire, à part que Souffhrance souffhre (tu viens de faire ma journée avec ça ^^).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets