Les lectures de Cécile

9
mai

Le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier, un livre bouleversant, un coup de coeur…

le-faire-ou-mourir

Bam.
Quelle claque que ce petit livre.

On y parle de Damien, un adolescent de 15 ans très sensible, mal dans sa peau, qui souffre en silence et qui subit la violence d’autres jeunes au lycée.

On y parle de Samy, le gothique, qui, un jour, s’interpose entre Damien et la bande de skateurs qui le tabasse.
Samy et ses amis…. qui vont faire une place à Dam dans leur groupe, qui vont l’accepter, lui donner de l’affection, qui vont essayer de le comprendre sans le juger…

Et enfin Damien nous parle de ses parents, de son père qui se moque de lui et qui voudrait le changer, de sa mère qui ne dit rien, de sa sœur qui le méprise et le regarde de haut, de ceux qui ne le comprennent pas, qui ne l’ont jamais compris, ceux qui l’empêchent de s’épanouir.

J’aurais voulu me lever de table et la renverser, casser toute la vaisselles, hurler que c’était injuste, que j’étais pas devenu quelqu’un d’autre mais juste quelqu’un, que Samy était mon ami, que je n’avais que lui, qu’ils n’avaient pas le droit de m’empêcher de le voir, qu’il était ni sataniste ni lopette, qu’il aimait juste s’habiller en noir. J’ai pas bougé de ma chaise. Je suis resté assis, j’ai mangé comme d’habitude. 

Il y a tout ce monde là, et les pensées de Damien.
Les pensées de Damien, lancées en vrac, dans un langage très parlé mais jamais gênant ou surfait, dans ce qu’on imagine être son carnet secret.

A travers ses mots et émotions, on ressent son mal être de manière palpable, on subit avec lui le mépris des autres, on suit ses réflexions, toujours très justes, on comprend le pourquoi de ce qu’il  s’inflige régulièrement, on assiste à de nouveaux sentiments, à de nouvelles amitiés, à cette sensation d’exister, de compter, de ne pas être jugé.

C’est pas compliqué, pourtant, Dam, de dire ce qu’on ressent, il a dit. Je te montre l’exemple ? 

On découvre à travers ces pages le contraste saisissant entre Samy et sa bande qui s’aiment, s’écoutent, se montrent leur affection, et la famille de Damien qui se moque, juge, et méprise, qui lui inflige des maux bien plus profonds que s’ils le maltraitaient physiquement.

Et puis arrive ce moment précis ou tout bascule… Ce moment où le titre du livre prend tout son sens, où les cicatrices morales deviennent plus importantes que celles physiques, ce moment où le contrôle se perd et où tout ne tient qu’à un fil, ce moment où il faut le faire ou mourir.
Beauté, amitié, amour, espoir, désespoir, tristesse, mal être…
Tout est si bien expliqué, si juste, si bien décrit qu’on lit ce livre en apnée et qu’on suffoque presque devant tant de justesse.

Je sais pas de quoi j’ai envie. Je sais jamais ce que je pense, ce que je ressens, ce que je dois décider ou choisir. Ca m’angoisse à mort de trancher. J’ai beau réfléchir j’ai pas de but, pas de projets. J’arrive pas à imaginer mon avenir, comme si… comme si d’y penser ça pouvait le faire disparaitre. J’ai peau essayer, Samy, je me sens vide et sans intérêt. 

Un court livre certes, mais un livre fort en émotion et dense par bien des aspects.
Un livre bouleversant et percutant que je ne peux que conseiller.

Certaines parlent de deux fins, pour ma part je pense que l’une est un « et si » et l’autre la réalité. Mais peu importe comme on comprend les dernières 20 pages du livres, ce qu’il faut retenir c’est qu’elles nous donnent une claque.

Un belle claque. Pour moi. Et pour les autres aussi :
AdalanaBladelorCajouClarabelLenaLisaNyx, PaikanneRadicale, SaraStephie, Theoma.
Un merci particulier à Cajou dont l’avis m’a décidé une fois pour toute à le lire.

 

Le faire ou mourir – Claire-Lise Marguier
Editions Rouergue (doAdo) – 102 pages

 

14 commentaires sur “Le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier, un livre bouleversant, un coup de coeur…

  1. Cajou le 9 mai 2014 à 10h28 a écrit :

    Jolis extraits et très joli billet, qui reflète très bien la qualité de ce roman qui ne laisse personne indifférent. Ce pourrait d’ailleurs être mon coup de coeur de l’année lors du bilan final, car je doute qu’un autre roman puisse le détrôner :)
    Quant à ton analyse des 2 fins « Certaines parlent de deux fins, pour ma part je pense que l’une et un « et si » et l’autre la réalité » (il faut remplacer « et » par « est » je crois), je partage ton avis. Pour moi la première fin est la réalité et la seconde est un « et si »…

    Des bisous Cess ^^

    • Cess le 15 mai 2014 à 14h13 a écrit :

      Ah non !!!!! La deuxième fin est la réalité, mon petit coeur ne veut pas entendre parler de l’inverse… :)
      Merci encore pour la recommandation :) C’est ton billet qui m’aura décidé !

  2. Gene le 9 mai 2014 à 10h42 a écrit :

    Très beau billet, très juste. Et je te remercie encore Cess de m’avoir fait découvrir ce roman !
    C’est rare pour la lectrice que je suis mais je l’ai lu d’une traite sans pouvoir le lâcher !
    Comme tu dis, le style parlé ne dérange pas, et donne l’impression de lire un journal intime.
    Du coup, on se sent très proche de Dam, on souffre avec lui.
    J’avais envie de le serrer dans mes bras, comme une maman, et de lui apporter tout cet amour et cette attention dont il manque tant.
    Pour la fin, je suis de celles qui pensent que ce sont 2 fins alternatives, toutes les deux potentiellement réalistes mais je n’ai vraiment pas envie de penser que la 1e fin est la bonne …. :(

  3. Maliae le 9 mai 2014 à 10h48 a écrit :

    Wouah, relire ton avis m’a rappelé ce livre, et comment il m’a touché. Rien que d’y repenser ça me met en vrac tellement c’était beau et ça sonnait juste. Comme toi je pense qu’il y a un « et si ». En tout cas très belle chronique, et très beau livre.

  4. Merci pour la piqure de rappel, je dois le lire c’est évident !

  5. Une claque, c’est le mot parfaitement juste. Contente de ton coup de coeur !!

  6. Julia le 10 mai 2014 à 16h54 a écrit :

    J’hésite…
    J’avais déjà entendu parler de ce livre, je n’ai encore jamais sauté le pas. Tu me donnes envie, je l’ajoute à ma PAL, je le garde au chaud :)

  7. Comme tu sais, il faut que je le lise… ça semble réellement particulier comme roman… et j’ai envie d’être bouleversée.

  8. Un roman jeunesse qui semble faire l’unanimité.

  9. sandy le 12 mai 2014 à 18h57 a écrit :

    Bon… faudrait que je passe commande alors.. !

  10. Je suis vraiment ravie de voir que tu l’as lu et aimé. Un roman que je n’oublierai jamais

  11. Ah oui, quel roman ! Je le relirai un jour. Et je suis ravie que tu aies autant aimé.

  12. Syl. le 16 mai 2014 à 16h14 a écrit :

    Je l’ai noté mais je sais bien que je ne vais pas le lire… j’ai la frousse !

  13. Lily le 19 mai 2014 à 15h22 a écrit :

    Bon après investigation je ne l’ai pas lu ^^
    Yapluska donc :D

  14. depuis le temps que je le note, et re note, et re re note… ce sera mon prochain achat ou emprunt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets