Les lectures de Cécile

15
juil

La confrérie de l’horloge – Arthur Slade

confrerie-206x300

 

 

Le Dr Hyde, un savant fou qui travaille sur une solution chimique qu’il teste sur les animaux, va intégrer la mystérieuse « confrérie de l’horloge » et y approfondir ses expérimentations.

Modo, le garçon laid et difforme, est acheté à un an par Mr Socrate à un couple de bohémiens. Sa particularité ?  le pouvoir extraordinaire de déformer ses traits à souhait… Modo vit alors reclus dans un manoir ou il est initié aux arts martiaux, à l’histoire et à la géographie. Il attendra 15 ans pour être lâché en plein Londres où l’attend une mission…
Très vite, les deux histoires vont se rejoindre.

 

 

Avant tout, je tiens à remercier mille fois les éditions JC Lattès (Le Masque),  et livraddict de m’avoir permis de lire ce livre que j’ai A-DO-RE !

Dès les premières lignes, nous sommes happés par l’histoire et chaque nouveau chapitre amène son lot de surprises et d’étonnements. Même moi qui, (je l’avoue, non sans honte), aime feuilleter la fin et le milieu des livres, j’ai été de nombreuses fois surprise et déconcertée  par la tournure des évènements ! C’est dire !

 

 

Ainsi, dès le début nous nous retrouvons à nous interroger :
Quel est le lien entre la Confrérie et le mystérieux Mr Socrate ? A quoi ce dernier destine-t-il le jeune garçon ? Quel rôle va jouer Octavia, la belle jeune fille du même âge au caractère bien trempé?

 

Les intrigues se croisent sans relâche et les plans les plus machiavéliques se mettent en place dans un Londres du 19ème dans lequel on ne se risquerait pas à s’aventurer…

On s’attache aux personnages – tour à tour troublants, touchants, drôles, détestables, mystérieux. Chacun a son importance, son rôle à jouer, y compris ceux que l’on croit initialement secondaires et qui trouveront  une place essentielle dans l’histoire.

En conclusion, il n’y a pas la moindre longueur tout au long de ces 300 pages : cet ouvrage, qui n’est pas sans rappeler « Notre dame de Paris » de V.Hugo, est riche en suspense et en action. Ce serait dommage de passer à côté.

 

J’attends le tome 2 avec impatience.

 

L’avis également enthousiasme de Fashion.

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-la-confrerie-de-l-horloge—arthur-slade-53946189.html

11 commentaires sur “La confrérie de l’horloge – Arthur Slade

  1. Le synopsis est très accrocheur, typique le genre de lecture que j’adore! J’ai très envie de me plonger dans cette histoire.

    • Cess le 15 juillet 2010 à 10h33 a écrit :

      Franchement Yumiko ça vaut vraiment la peine ! Ce serait dommage de passer à côté de cette lecture. C’est très prenant ! :)

  2. Ha zut ! C’est la dernière phrase qui me gène ! Et il doit y avoir combien de tomes ? ;o)
    En tout cas, c’est tentant… J’aime les histoires qui se déroulent à Londres au 19ème… à voir…

  3. Convaincue… je note ! Merci, Miss…

  4. ça a l’air d’être pas mal en effet !
    Ou alors c’est ton avis enthousiaste qui donne envie ^^

  5. Je n’en avais pas entendu parler mais ton avis donne envie de se plonger dans cette ambiance…!

    @ Sandy: les séries nous tueront….! ^^

    Hum…je l’avoue, non sans honte également, je lis régulièrement (toujours) la dernière page d’un livre au cours de ma lecture….^^ (on fait tous ça non?…)

    • Cess le 15 juillet 2010 à 14h00 a écrit :

      Mlle pointillés : Je suis contente de pas être la seule à faire ça.

      Mais je t’avoue que moi c’est systematique. Je ne peux pas m’empêcher de lire la fin, le milieu. J’ai besoin de me rassurer, de me préparer sinon je suis trop stressée. J’ai besoin de savoir que tout va bien ou non pour les personnages que j’aime bien.

      Pour les thrillers, du coup, c’est un peu plus chiant :). Et je fais ça aussi avec les séries TV, quand je suis prise dedans, je vais lire les résumés des prochains.

      Le pire c’est que ça ne m’empêche aucunement de pleurer, rire, pester… :)

      Franchement les filles je vous conseille ce livre, ça ne ressemble pas à ce que je lis d’habitude, ça change, c’est très bien ficelé. Bref je vous le conseille.

  6. Euh… tous peut être pas ^^
    Moi je l’ai jamais fait ^^

  7. Je me doutais bien que c’était pas une règle générale de lecture de lire les dernières pages avant le reste…T-T
    Mais c’est pas de ma faute, c’est dans mes gènes (oui oui, ma maman fait la même chose!)
    Mes copines m’enguirlandent quand elles me voient lire la fin car elles disent que ça gache le livre, que je tue le travail de l’auteur, etc…
    Je les (et vous) rassure: ça ne gâche pas du tout, ça me rassure juste un petit peu et je peux poursuivre ma lecture en toute sérénité…^^ (pas vrai Cécile?)

  8. Commentaire n°10 posté par Alya le 15 juillet 2010 à 21h57 a écrit :

    Oh non, pas encore une série !!! Pourtant, le thème me disait bien… Est-ce que l’histoire de ce tome peut se lire indépendamment ou bien est-ce qu’elle se termine sur un gros suspense insoutenable ?
    Au passage, moi non plus je ne lis jamais la fin d’un livre avant d’y arriver… Quand je sais ce qui va se passer, je suis tout de suite moins motivée pour poursuivre ma lecture (surtout s’il doit arriver un truc qui ne me plaît pas). Donc, je préfère ne rien savoir et tout découvrir au fur et à mesure. Comme ça, je suis moins tentée d’abandonner en cours de route. ;)

    • Cess le 16 juillet 2010 à 09h11 a écrit :

      Alya, je l’ai lu il y a quelques mois mais je crois que oui, on attend la suite parce que les mystères sont pas résolus, on se pose encore des questions. Mais l’histoire ne se finit pas non plus sur un gros suspens. Ce n’est pas frustrant de terminer le livre. On a pas envie de pleurer car on doit attendre la suite… C’est juste que oui, on a envie de retrouver ces personnages, de comprendre des choses.
      Franchement, c’est bien fait, tu devrais te laisser tenter.

      Pour ce qui est de lire la fin, oui moi je sais bien que je suis une des rares à le faire. Mlle poinitillés, on va être seules dans notre club, je te le dis ! :)

  9. Tiens il a l’air sympa aussi celui la, et vu que je vais me mettre à la SF..

    PS 1 : Tu ne fais pas le challenge SF de Livraddict?

    PS2 : Je t’ai répondu sur ton mail à ton message mais je ne sais pas si tu l’a recu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets