Les lectures de Cécile

27
juil

Bref. Je suis Ana et je suis tellement bête que je suis arrivée à bout de la patience de Cess.

freed.jpg

Attention 1 : Cet épisode de Bref contient quelques spoilers (qui seront, ceci dit, vite oubliés vu la profondeur de l’intrigue)(mais non je ne pousse pas à la consommation de spoilers)(ce n’est pas mon genre).
Attention 2 : Non je n’ai rien inventé. Je précise vu qu’on m’a posé la question.

Bref, je m’appelle Ana et je suis allée en France avec Christian pour voyager. A Monaco, j’ai voulu faire du topless, Christian me l’a interdit mais comme il m’a énervé en me poussant dans l’eau, alors, j’ai fait du topless. Il était pas content, je me suis mordue la lèvre, il m’a attaché à un lit, ma déesse intérieure s’est levée de sa chaise longue, il m’a fait l’amour, des suçons sur les seins pour bien marquer son territoire et il était de nouveau content. Moi par contre j’étais pas contente. Du coup j’ai voulu faire du jet ski, alors qu’il me l’avait interdit. Mais comme j’écoute pas ce qu’il me dit et que j’aime bien me faire punir après, alors, j’ai fait du jet ski même si mon subconscient a dû interrompre sa lecture de Dickens pour me sermonner. Du coup, il était de nouveau pas content, alors on s’est disputé, pour finalement se réconcilier, au lit. Tu devrais me parler Ana, toi aussi Christian, fair point well made Mrs Grey.
Après, on est allé faire du shopping, on a acheté un maillot de bain à 540 euros, j’ai dit holy cow, j’ai roulé des yeux, il a penché sa tête sur le côté, fait un sourire timide, on est allé à St Paul de Vence, on a acheté des tableaux, vais-je m’habituer à être riche, on est rentré sur notre bateau, on a fait l’amour, il m’a dit un très classe « feel it baby » et j’ai eu des orgasmes.
Entre temps, j’ai rasé mon sexe, il était tout content, m’a souri timidement, mais je l’avais mal fait, il restait des poils, alors, il a fini de me raser et on a fait l’amour.
De retour à Seattle, mon subconscient lit le 2ème volume de l’intégrale de Dickens, on va chez les parents de Cricri d’amour, il chante au piano, tout le monde l’écoute abasourdi, on me remercie, je l’ai tellement changé, avant il ne chantait pas.
Après le repas, il me prête son Audi R8 pour rentrer, ma déesse intérieure est contente, elle chausse ses gants en cuirs et ses chaussures plates, je démarre, on se fait suivre, j’accélère, la voiture accélère, je coupe des lignes blanches, j’accélère, on nous suit toujours, j’ai pas le temps de rouler des yeux, j’accélère, la voiture accélère je vais dans un parking, on le sème. Dans le parking, l’adrénaline retombe j’ai besoin de faire l’amour. Je suis en jupe, on baise, je ne m’essuie pas, on repart. Fair point well made, Mrs Grey.
Dans notre appartement, je suis encore tendue, je roule des yeux, il me demande si j’ai bien roulé des yeux, je lui dis que oui, il me demande ce qu’on va faire pour ça, je lui réponds que je veux du sexe sauvage. Il penche la tête sur le côté, me fait un sourire timide, m’amène dans la red room of pain, me bande les yeux, oh my, holy shit, il m’allonge en angle droit sur une table, fait frémir ma déesse intérieure, il utilise un plug et il me baise, pour changer. Faire point well made, Mrs Grey.
On prend un bain, mon subconscient lit le 3ème volume de Dickens, on comprend qui a mis le feu au bureau de Christian et qui nous a suivi, oh my, holy cow, je le laisse dans son bureau engueuler ses gardes du corps.
Après, comme d’hab je n’ai pas faim mais je lui fais un sandwich, je me dis qu’il a trop d’employés, vais-je m’y habituer, oui sûrement un jour, holy shit, il fait un sourire timide, on va regarder la TV, et au lieu de la regarder, on baise, j’ai 80 orgasmes secondes, comme d’habitude. Fair point well made, Mrs Grey.
Après ça Cess a arrêté de lire ce tome, (à environ 30% quand même, ce qui est déjà bien vu comme je suis bête), mais j’ai du dire 15000 fois holy cow, 35000 fois Oh my, 2000 fois Holy shit, j’ai du rouler des yeux 3269 fois, Christian a du pencher la tête autant de fois, faire son sourire timide 37 fois, on a du baiser 16 fois, pas vraiment faire de séance SM, j’ai du être attachée souvent vu que la couverture du livre représente des menottes, il a du m’appeler un milliard trois cent mille fois Mrs Grey, avoir peur que je parte au moins 50 fois, j’ai du l’appeler « mon fifty » environ 100 fois, réfléchir avant d’agir une seule fois, failli mourir 3 fois, il a du avoir le feu dans un appartement, 4 accidents de voitures, 2 kidnappings, 50 disputes, 52 réconciliations au lit, mon subconscient a du finir l’intégrale de Dickens et ma déesse a du se prendre quelques fessées.
Bref je suis Ana, et je suis tellement bête que je suis arrivée à bout de la patience de Cess.

Merci à Chi-chi (Cliquez ici pour son avis très drôle sur la trilogie) pour son dévouement (on a commencé ce livre à quatre et elle est la seule à l’avoir lu jusqu’au bout) ainsi qu’à Fabienne et Marika. Même si on a pas fini ce livre, cette LC et ces échanges valaient vraiment le coup (de fouet) !
Mes avis sur le tome 1 (ICI. )(attention, pas sûre que je donne envie) et le tome 2 (ICI )(ou j’écris à Ana directement).

Fifty Shades Freed – E.L James
The Writer’s Coffee Shop Publishing House – 579 pages

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-bref-je-suis-ana-et-je-suis-tellement-bete-que-je-suis-arrivee-a-bout-de-la-patience-de-cess-108511068.html

23 commentaires sur “Bref. Je suis Ana et je suis tellement bête que je suis arrivée à bout de la patience de Cess.

  1. Nooon ! Sans toi, comment vais-je savoir comment se termine cette trilogie qu’on voit partout en ce moment ?!
    Merci encore pour cette bonne tranche de rigolade… si le contenu du livre était aussi drôle que les résumés que tu en fais, ça me donnerait presque envy de m’y mettre… presque ! XD

  2. Que dire ? Si ce n’est qu’à force de pencher la tête, Christian doit avoir sacrément mal au cou. Il ne craint pas le torticolis ? D’un autre côté, je ne pense pas qu’il risque la migraine.
    Sinon, je lis Dickens en ce moment.

  3. Comment avec 50 disputes il y a eu 52 réconciliations? :P
    N’empêche qu’il me tarde que ça sorte en VF, pouvoir penser à « toi » pendant ma lecture et me marrer :D !

  4. Commentaire n°4 posté par Sevy le 27 juillet 2012 à 09h21 a écrit :

    OH MY & HOLY COW family , tu m’as fait trop rire !!(comme d’hab)
    Je me tatais pour lire le 2 et ben hum I DON’T FEEL IT BABY!!
    Bien que 80 orgasmes/secondes par Cricri d’amour ça laisse rêveuse :)

  5. Eh bien, quand on pense au succès que ce truc a eu… Je pense qu’un créneau est à saisir…

  6. ouuu ça me donne pas du tout envie de les lire ces romans!!! j’ai passé deux jours à londres la semaine dernière et je pouvais pas faire un trajet en métro sans voir une ou deux filles lire ce roman, c’est fou le succès qu’ils ont!

  7. Christian doit être Le Cerveau… Tu connais le film avec David Niven, Belmondo et Bourvil ? C’est l’intelligence qui fait pencher sa tête.
    Allez… fait un effort et va au delà des 30%… nous voulons connaître la fin.

  8. Loooooveeeee!!!!!
    Merci de m’avoir entrainée dans cette lecture MAGIQUE! ;-)

  9. C’est terrible, je lis ton billet avec l’intonation du mec dans Bref et son débit de paroles, excellent ! (heu pour le bouquin tu connais mon point de vue sur la question, hé ! hé !à

  10. Holy shit, ça ne s’améliore pas, dis donc! Merci pour le fou rire!

  11. C’est déjà pas mal ! Moi j’ai pas été jusqu’au bout du premier !! Par contre, quelle déception ! On prend les mêmes et on recommence ! Quelle arnaque ! Ce troisième tome a l’air identique au premier ! L’auteur ne s’est pas foulé !

  12. Oh my, pour citer cette jeune fille si intelligente. ;-)

  13. 579 pages ????!!! O_o
    Merci d’avoir prévenu que tu n’avais rien inventé… j’avoue que je me serais posé la question ! ;o)

  14. Ton article m’a bien fait marrer ! Je me suis arrêtée à la fin du premier tome, j’ai quand même du mal à comprendre le succès de ce bouquin… Mais il donne lieu à des critiques et des parodies très drôles, c’est déjà ça !

  15. Et bien, je pense que j’irais plutôt voir le film en fait… ^^

  16. Cela me rappelle une chanson de Jacques Brel….

  17. Oh ouiii ! J’accepte les spoilers avec joie… Je sens la fin en apothéose *o*
    Et surtout, question cruciale : où le feront-ils pour la dernière fois ? Ou alors ce sera une fin à la « ils vècurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » ??? (ceci dit, vu le nombre de fois où ils bai****, ça ne m’étonnerait même pas, qu’ils en aient beaucoup…)

  18. Je dirais juste que ton petit « attention 2 » est très utile tu vois.

  19. Mouhahahha, ça donne pas très envie c’est clair :P

  20. Commentaire n°20 posté par Galista le 5 juin 2013 à 21h06 a écrit :

    SUBLIME !!! J’adore ta chronique ! Je me suis éclatée ! Mais franchement éclatée !

  21. Superbe ce Bref :-)

  22. Merci pour ces 3 articles sur 50 nuances, j’ai bien rigolé! J’avais écrit un petit article (très modeste hein, je ne fais pas dans la lecture) sur le premier tome (que j’avais aimé- et mon sud aussi) (si tu veux jeter un oeil c’est ici : http://mimidavril.blogspot.fr/2013/10/le-jour-ou-jai-lu-50-nuances-de-grey.html)
    Mais là j’ai du mal à terminer le troisième tome, je me force c’est terrible. Déjà le 2 m’avait saoûlée, mais le trois… Aïe! Je suis ravie qu’on me les aie prêtés car franchement ça m’aurait énervée de dépenser pour ça. En fait c’est super mal écrit, le vocabulaire est naze, le scénario au ras des pâquerettes. Bref, moi aussi tu m’énerves Ana. J’irai même pas te voir au cinéma, non non.

    • Hello Mimi,
      Je vais aller lire ton billet :-)
      On est d’accord, le un se lit bien, le 2 est une répétition donc déjà beaucoup moins facile et le 3 est une torture…
      Courage ! :)
      Par contre, moi j’irai voir le film, je DOIS voir comment ils font pour mettre la déesse intérieure en avant lol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets