Les lectures de Cécile

23
avr

Aladin et son prince charmant de Alex Anders, un navet source de fous-rires.

aladin-et-son-prince-charmant--dans-le-repaire-du-dragon-309368

 Attention ce billet contient des mots crus (et sexuels), de la vulgarité et des blagues à l’humour légèrement douteux :-)
(En même temps, vu la couverture… on pouvait s’y attendre)

Non, vous ne rêvez pas. Je l’ai fait. Je l’ai lu.
Souvenez-vous, je me demandais, à la vue de cette magnifique couverture quel était le lien entre Aladin et le dinosaure.
Je ne savais pas non plus si cette couverture était fidèle au contenu.
Et bien, les amis, sachez qu’elle l’est. Et c’est bien là le seul point positif de ce livre, le fait que sa couverture soit bien représentative.
Bon, il y a aussi le fait que la couverture et le contenu auront été sources de très nombreux fous-rires entre mes copines de LC et moi…

Car oui, je ne l’ai pas lu seule, j’ai embarqué certaines copines dans l’aventure d’Aladin… (elles me remercient).
D’ailleurs tous les passages ci-dessous en italique et orange proviennent de nos discussions durant la lecture…

Sans plus attendre, débutons notre histoire.

Le livre commence avec Aladin qui fête son 25ème anniversaire en présence de sa femme, de son meilleur ami le génie, ainsi que de toute la ville dont il est le prince.
Un petit enfant dans la foule vient le voir et lui offre une pomme et Aladin est émerveillé car il n’en a jamais vu.

 Cess (lors de la LC) : Il n’a jamais vu une pomme Aladin ? Et bien, bientôt il verra une banane de près.
Oui je mets un point d’honneur à être toujours classe, subtile et distinguée. (pour ma défense les copines ont ri).

Aladin est donc en admiration devant sa pomme quand la foule réclame alors un discours de sa part dont  le contenu détaillé m’échappe.
Mais  je me souviens qu’il n’était pas fameux :

Mlle Pointillés : c’est le discours le plus merdique de l’ouest. (pourquoi de l’ouest ? Ne cherchez pas à comprendre, les voies des Marseillaises sont souvent impénétrables)(à contrario d’une certaine partie du corps du prince Eric, mais nous y reviendrons).

B : Le discours, n’imp.

Et en effet, le discours était vraiment n’importe quoi (dans un de mes commentaires je relève cette phrase magique « personne plus n’a faim »)(que le traducteur de ce livre lève la main, nous aimerions lui dire quelques mots) mais c’est là qu’il annonce à tout le monde (sa femme y compris)(sa femme qui était radieuse, mais avant tout une amie, pas d’amour entre eux) (commentaire de Simi : Ca vaut bien le coup d’avoir une femme aussi canon s’il ne se la fait même pas) qu’il quitte la ville pour toujours et s’en va combattre le dragon qui kidnappe les enfants. (une vieille légende).
Comme dirait Simi ça fait limite « vous me faites chier, je me casse pour plus voir vos gueules et être obligé de me taper ma femme » (Simi n’a pas tort)
Bizarrement sa femme le prend plutôt bien car elle savait que ce jour là arriverait et n’en veut donc pas à Aladin.

Note de Julia : elle est bien bonne Jasmine qui remercie le ciel d’avoir eu la chance de l’avoir.
Note de B : elle est bien conne surtout.

Donc Aladin décide de monter sur son tapis volant et de partir en emportant avec lui la pomme du garçon (il y a certainement tout un symbole autour de cette pomme mais il m’échappe).

Helène :  Comment vous en êtes arrivés à lire ce truc ?
CessJe plaide coupable.
Mlle P  
: C’est la faute de Cess, entièrement. (une vraie balance celle-là).
B : presque à la moitié toujours pas de cul. C’est chiant. (non, nous n’avons pas lu ce livre dans ce seul but, vraiment!)

Mais revenons à notre histoire.
Aladin voyage depuis quelques jours maintenant sur son tapis magique « lorsque le 4ème jour devint le 5ème puis le 6ème, Aladin commença à fatiguer ». (Quel style… aussi beau et fin que le pénis d’un héros de romance).
Et il avait faim, alors il finit par croquer dans sa pomme (aucune illusion sexuelle là dedans) « qui craqua comme un os ». (LOL).
Bref il demande au tapis de se poser et là il voit un champs de pommes (oui l’auteur a peut-être une secrète obsession pour les pommes)(je vous le dirai quand j’aurai lu un autre de ses livres)(non je déconne), il est tout content, puis il voit un étang et décide de rentrer dedans.

Mlle P : Aladin a une groooooosse b***.
(elle était un peu en avance sur nous)
Helene : et il mange des fruits qu’il connaît pas… il pourrait s’empoisonner on serait tranquille.

Bref il rentre dans l’eau et ses testicules se rétrécirent.
Cess : vraiment, on est content de le savoir…

Puis il entend un bruit derrière lui. Il sort tout nu  de l’eau (Julia : il bandait dans l’eau (c’est vrai j’ai oublié de vous le dire : la sensation de l’eau froide apparemment)(et dire que j’ai toujours cru que l’eau gelée provoquait l’effet inverse…)(on m’aurait donc menti…) donc, il bandait dans l’eau, sort et là son sexe pendouille. Logique)(Julia a le sens du détail, comme moi) et demande en bon français « Qui vient là ? », « qui vient là ? ».

Et bien c’est le prince Eric qui vient là. Prince ériiiiiiiiiiic, oui c’est bien luiiiiii, prince éricababa, bref, Prince Eric qui voit donc Aladin nu comme un ver et là « il fut pris d’assaut par la masculinité d’Aladin ». Oui oui, Eric est carrément pris d’assaut par la masculinité d’Aladin.

Bon il faut dire que la masculinité en question est grande, comme nous le soulignait préalablement Mlle P.
S’ensuit une discussion et là je ne sais plus pourquoi (je suis désolée ma mémoire flanche)(à contrario des pénis de ces messieurs) Aladin s’interroge: «  est ce qu’il n’y avait pas de bi*** dans ce royaume, il se demanda ». (si si c’est bien écrit: il se demanda).

S’ensuit une autre discussion où Aladin nous éblouie de sa répartie et dit à Eric « vous êtes une blague » (j’ai beaucoup aimé je dois dire. Je la ressortirai tiens : parlez à ma main s’il vous plait, vous êtes une blague.)

Cess : Lol le vous êtes une blague. Et dire que je lis ça à la place de Sweet sixteen. Sic. 

Prince Eric explique alors à Aladin qu’il a vu en rêve une princesse endormie qu’il a décidé de trouver, d’embrasser et d’épouser.
Aladin lui demande d’abord de venir avec lui tuer le dragon.
Eric s’excuse et dit à Aladin que oui c’est vrai ça aurait du être sa priorité de sauver les habitants de son royaume plutôt que chercher une princesse endormie.

Julia : Prince Eric est clairement dominé non ? »
Commentaire posté simultanément de Cess . Clairement Eric ne sera pas le dominant. (les grands esprits se rencontrent il parait)
Julia : 38% et tjs pas de sexe 
Mlle P : 50% non plus…….. (oui il y avait autant de points de suspensions)
Julia : pffffu.
Cess : pfffuuu. (non vraiment, nous ne sommes pas obsédées).
Mlle P : page 17 il y a un S à héros (car oui dans tout le livre héros est écrit héro)
Caro : mais ça veut rien dire une princesse féérique (honnêtement je ne sais pas où elle en était à ce stade là ni de quoi elle parlait mais je lui donne raison : ça ne veut rien dire)
Simi : putain vous m’avez fait planter le tel avec tous vos messages.
Helene : c’est au pluriel le s…

Et puis Aladin et Eric se retrouvent face au dragon. Eric se lance en avant (et Aladin comprit qu’Eric n’était pas une blague).
S’ensuit une bagarre avec le dragon.

Cess : on entre même dans la tête du dragon, c’est ouf!
Helene : bon je passe la bagarre avec le dragon c’est trop naze.
Cess : mais qui traduit ça sérieux ?
Hibana : mais qui lit ça sérieux ? ( LOL pas faux).
Simi : sérieux ils ont besoin d’une bataille aussi longue avant de baiser ?
Mlle P : Aladin déshabille Eric !
Julia : Cool !
Cess : quel % ?
: LOL
Simi : z’ont même pas tué le dragon ces quiches.
Cess : le dragon crache des jets, vous croyez que c’est sexuel ?
Mlle P : non Cess rien n’est sexuel dans ce bouquin.
Cess : il y a beaucoup de trou en tout cas. Dans lesquels ils se cachent, s’entend.

Donc oui pour vous tenir au courant, ils se battent puis s’échappent par un trou (le mot revient vraiment VRAIMENT VRAIMENT souvent en quelques phrases)  sans tuer le dragon.
Et là Aladin déshabille Eric pour examiner ses blessures. L’un bande, l’autre bande mais ils doivent s’échapper. Par une fente cette fois. (le mot fente revient lui aussi très souvent)(ce sont des illusions sexuelles ou je ne m’y connais pas… :)).
Caro : Non mais combien de fois le mot trou apparaît dans ce texte ?
Mlle P : trop Caro.
Hibana : ou pas assez, selon.
Hibana : pour une romance gay c’est étonnement symboliquement hétéro non ?

Bref donc il le déshabille mais ils se rhabillent (simi : ça vaut le coup de s’être mis à poil pour finalement se ressaper alors qu’ils ont les deux la trique) (j’avoue que je suis morte de rire en relisant les commentaires) et s’en vont par une fente mais juste avant Aladin commence à …
Julia : il commence à pétrifier sa poitrine.
Julia : PETRIFIER !!!!
Mlle P : je dirais pétrir plutôt non ? (Je pense que Julia a mis des majuscules pour ça oui :)).
Cess : je ne pourrai pas faire de billet c’est sur !
(comme quoi, ne jamais dire jamais…)

Donc Aladin « enserra la taille de son ami et le souleva jusqu’à la fente (quand je vous disais que ça revenait souvent) » et ils s’enfuirent.
Pour revenir quelques pages plus tard tuer le dragon. (Et cette fois il le tue)(RIP dragon).

Ils repartent donc sur le tapis et là, ils commencent à vraiment se chauffer.
« c’était plus qu’une simple excitation qu’il ressentait clairement au niveau du sexe il ressentait également qqc dans le cœur ». (Oui moi aussi je pense que Solal écrit mieux que ça)
Cess : un romantique au fond cet Aladin.
Je vous passe les détails hyper classes (vraiment hyper classe) mais sachez qu’Aladin brise le scellé, et que petit trou rose il y a. (dans lequel Aladin rentre ACCIDENTELLEMENT). (Mlle P : un accident est si vite arrivé)(lolilol comme elle dirait).

Mlle P :dommage que ça baise pas avant, parce que c’est drôle.
Mlle P : fini. A chialer.

Donc oui on touche à la fin. Les deux amants retrouvent blanche neige qui est aussi blanche qu’Eric, voire plus (et il est vraiment très blanc)(l’auteur le dit environ 666 fois si jamais on est un peu lent) et Aladin comprend (non sans une pointe d’amertume) qu’Eric va embrasser blanche neige. Ce dernier se penche d’ailleurs sur elle, pose la main sur sa poitrine (parce que, pourquoi ne pas la peloter au passage, je vous le demande ?), mais décide finalement d’embrasser Aladin. Et ce baiser, transmis par cette main sur la poitrine, réveille la belle au bois dormant (enfin blanche neige). C’est donc bien un baiser d’amour qui la réveille. (je vous autorise à LOLer)

****The END****

Simi : bon ben blanche neige tu as plus qu’à te taper les nains quoi.
Julia : décevant Aladin, on avait de meilleures idées. (true story).
 Mlle P : je suis déception.
Simi : je vais écrire un mail de réclamation.
Helene : et bien quelle daube, mais j’ai bien ri grâce à vous.
Hibana : suis-je donc la seule à déguster ce chef d’œuvre (p 13) ?
Cess : le contenu est pire que la couverture, fallait le faire !

Car oui, vous l’aurez compris, le contenu est vraiment pire que la couverture… et je ne parle pas de la traduction…
Mais revenons un instant sur la couverture justement ? Aladin est en effet très foncé de peau et le prince Eric très blanc et blond (mais a les poils du bas noirs… allez comprendre), il volent bien au dessus des nuages (et s’envoient même au 7ème ciel)(je sais j’aurais du être écrivain) et il y a bien un dragon…
Malheureusement il n’y a pas de lampe magique à frotter, rien qui n’en sort, pas de spermatogénies ni de tapis aux coins baladeurs, sans quoi l’histoire aurait sans nul doute était plus captivante, hein les filles ?

(A la fin, tout le monde s’accorde à dire qu’on a bien rigolé, surtout grâce aux commentaires des unes et des autres)(s’en suit une discussion sur nos prochaines lectures et les bonnes nuits fusent)(Puis,)
Simi : Good night les filles et Aladin, pense à laisser le tapis au pressing avec toutes les saloperies que vous avez fait dessus il doit être dans un état.
Julia : Peut-être que Mr Propre va les rejoindre ?
Mlle P : Mdrrrr
Simi : Pour astiquer il est trop fort Mr Propre !
Julia : Et il est blanc partout, il ne va pas en revenir Aladin. 

Merci les filles, c’était aussi bon de relire ces commentaires que sur le moment ! :)
Je vous invite à lire les avis de Simi, Mlle P, Hibana (qui vous raconte tout de la discussion pré lecture), Helène, Caro (qui ne nous parle pas que de ce livre mais aussi de celui qu’elle a décidé de lire pour mon challenge)…

Aladin et son prince charmant – Alex Anders
Ebook – 44 pages 

Et pour votre plus grand plaisir, je vous liste d’autres titres de l’auteur (mais non, je ne les lirai pas !) :
– Elevée par l’héritier du dictateur
– Engrossée par l’héritier du Sheikh
– Le mauvais garçon d’un papa dangereux (1,2,3)
– La dangereuse mauvaise fille

33 commentaires sur “Aladin et son prince charmant de Alex Anders, un navet source de fous-rires.

  1. J’adore les autres titres de cet auteur.

  2. Bravo, tu as souffert, mais tu as vaincu ;)

  3. Excellent ! Ton billet évidemment, pas le bouquin. :-)
    Merci d’oeuvrer comme ça pour la cause des couvertures pourries. :-)

  4. … Ca semble absolument passionnant ^^
    Et dire que t’as lu ça avant Sweet Sixteen. Tsss ^^

  5. Oh my god, comment pouvez-vous vous infliger ça les filles ? :D En tout cas, ton abnégation nous permet de bien rigoler ! :p

  6. Bérengère le 23 avril 2014 à 10h23 a écrit :

    Grosse grosse blague ce bouquin. 500 messages Whatsapp avant même de le commencer, c’était une excellente journée!!

  7. J’adore ce genre de chronique, je suis plié en deux de rire. Bravo les filles, je vais enchaîner les autres critiques sur l’objet du délit mais je ne lirai pas le livre. il s’agit apparemment de l’un de ces ouvrages dont les chroniques sont plus drôles et plus intéressantes que le contenu.
    Plus sérieusement, et en tant qu’auto-édité, cela me navre souvent de voir que certains auteurs publient ce genre de chose. Le marché n’en sort pas grandi, et la réputation de l’auto-édtiton non plus…
    En tous cas Cécile, je ne connaissais pas ton blog, mais je l’ajoute à mes favoris. Humour, bonne écriture, joli graphisme : j’adhère !

    • Merci Sylvain :-)
      Je vais ajouter les liens vers les autres billets ce soir si tu veux :-)
      Pour ce qui est des chroniques plus drôles que le livre, j’avoue que c’est ce que j’essaye de faire quand je lis des livres qui ne me plaisent pas :)
      En parler avec humour ! (si tu veux des exemples, tu peux cliquer sur les mots clés « Parenthèses » et « moi lourde? » sur la colonne de droite :-)

      Pour ce qui est de l’auto-édition, j’en lis énormément en anglais, je ne jugerai donc jamais ce procédé, au contraire, j’ai découvert des pépites et je remercie l’auto-édition.

      Merci pour l’ajout à tes favoris en tout cas, je ne fais pas que des articles « drôles » où je me moque, mais tu sais maintenant comment les trouver si besoin… :-)

      • Ah bah oui, ça me tente carrément !
        Pour ton blog, je pense l’ajouter dans la liste des blogs à lire du mien, ça ne te rapportera pas forcément beaucoup de lecteurs, mais eh, c’est toujours sympa.
        De mon coté, je suivrai tes articles avec intérêt ;)

  8. Mouhahahahahahahahahahahahahahahahahahaha je vais immédiatement le lire, ça à l’air déso(pilant)

  9. Je ne connaissais pas ce blog, j’ai vu le lien partagé par une amie sur FB.
    Merci pour le fou rire !
    Rassurez moi… vous ne l’avez pas payé ! (cela dit, reçu en SP ça serait chaud là !)

    • Ah ah, alors non je ne l’ai pas payé, j’avoue :-) Mais pas reçu en SP non plus !
      Merci à vous pour le commentaire et la visite… A bientôt peut-être ?!

  10. Putain, je me marre toujours autant en relisant ton billet ^^
    Mythique !

  11. Evy le 23 avril 2014 à 11h36 a écrit :

    Mouahaha merci de m’avoir fait partager vos avis les filles, j’ai bien rigolé de bon matin (ça met de bonne humeur pour le reste de la journée). Par contre, je passe mon tour concernant le roman :p

  12. Sandrine le 23 avril 2014 à 11h52 a écrit :

    « Le mauvais garçon d’un papa dangereux »…. Je dois brimer mon imagination là :p Brrrrr
    Bravo pour cette abnégation!!! (mais bon QUE 44 pages heureusement ;) ) et merci à vous pour m’avoir fait ricaner derrière mon écran de bon matin (11.51 je sais mais je suis tout le temps interrompue, ça fait des heures que je lis cette critique :p)

    • LOL faut dire que mes billets du genre sont longs :-))
      Et les titres de l’auteur, my my my… ils font peur !
      Pour les 44 pages j’ai envie de dire HEUREUSEMENT qu’il n’y en avait pas plus !

  13. Hahaha ! Excellente chronique, comme toujours ;)
    J’aurais presque (presque.) envie de le lire maintenant, hmf… Ceci dit, le reste de la bibliographie de l’auteur semble tout aussi prometteur !

  14. Oh misère…. Ça existe donc… Je ne sais pas si je dois m’en réjouir en fait… Mais ton billet est au top, ça valait au moins le coup pour ça ! ;-)

  15. Et sinon c’est le même Alex Sanders qui fait des livres pour enfants ? :D
    http://www.gallimard-jeunesse.fr/Livres-pour-enfants-Gallimard-Jeunesse/Auteur/Alex-Sanders

  16. OMG!!!!!Un texte pire que la couverture…. Et le lire… ça c’est de l’abnégation!

  17. Un tapis aux coins baladeurs ? Sûr que ça aurait augmenté le niveau du texte !
    En tout cas, on sent bien que la lecture vous a beaucoup fait rire, quant aux autres titres, en effet, cet auteur est un poète… ^^

    Merci pour ce retour drôlatique. J’ai déjà hâte de lire le prochain de ton challenge.
    (note : pour ma part, je pense que je vais aussi lire les 2 romans à couverture kitchouille que j’ai dans ma PàL, d’ailleurs il faudrait peut-être que je m’affole)
    (mais après mon histoire de fakir coincé dans une armoire Ikea et un SP)

    • Un tapis aux coins baladeurs oui, tu trouveras chez Hibana toutes les explications une fois qu’elle aura posté son billet :-))
      Un grand poète, les autres titres font peur ! :)
      Contente de t’avoir faite rire, le prochain c’est je sais plus quoi et engrossée par le loup et le dernier, j’ai même plus le titre…
      Allez courage pour tes livres aux couvertures affligeantes, je sens que ça va être bien !
      PS : comment c’est le fakir ? Je l’ai dans ma PAL :)

      • Ok, j’irai j’ai Hibana !
        Je n’en suis qu’au début du fakir, pour le moment je trouve ça à la fois drôle et décalé (le fakir est avant tout un arnaqueur, pour le moment, et je n’ai pas encore assez avancé pour savoir pourquoi Ikea… ).
        Bref, pour le moment, j’aime énormément !

  18. C’était effectivement une grosse journée de rigolade et en te lisant j’ai une fois de plus le fou rire !

    Le « presque à la moitié toujours pas de cul, c’est chiant » de B est quand même mythique , de même que le dialogue « 38 % et toujours pas de sexe » et les pffffiu qui suivent XDDDD

  19. Bonsoir !
    J’ai lu ce livre et même le mot navet n’est pas suffisant pour le décrire en effet ! Ca me rassure de savoir que je n’étais pas la seule à l’avoir trouvé mauvais mdr

  20. Quels fous rires à la lecture de ce billet! En revanche, chapeau bas, parce que je pense que même pour 44 pages seulement, je n’aurais pas pu.
    Mais par pitié, n’appelons pas traducteur celui ou celle qui a pondu cette version « française »! Il fait honte à ma profession (et non, Google n’est pas un traducteur lol) ;-)

    • Mais si mais si… 44 pages en délirant avec les copines ça passe tout seul… :)
      Et oui ce n’est pas un vrai traducteur, je ne peux pas y croire…
      Merci pour ton message :)

  21. Alexia le 24 avril 2014 à 02h50 a écrit :

    Rooh je suis déçue, j’espérais entendre parler d’avantage d’Eric frottant la lampe magique d’Aladin ou quelque chose comme ça.
    En plus Eric c’est le nom du prince de la Petite sirène pas celui de Blanche-neige. Pff, ça m’énerve ces auteurs qui ne font pas leurs devoirs… ;-)
    Les autres titres de l’auteur sont magiques !

    • Bon tu peux lire tous nos délires chez Hibana, ça parle un peu de lampe :)
      Et LOL pour Prince eric, c’est clair, le mec confond tout, franchement !!! :)

  22. Julia le 24 avril 2014 à 15h53 a écrit :

    J’ai adoré la conversation whatsapp sur ce livre (conversation qui a commencé bien avant la lecture et qui a fait tout l’intérêt du livre).
    J’ai tellement ri :))

  23. Bravo à toi d’être allée jusqu’au bout !

  24. Bella le 26 avril 2014 à 12h36 a écrit :

    Excellent billet d’un livre qui doit être affreux ! Je reçois des boutons rien que d’y penser :-s … mais j’adore lire tes résumés :-)

  25. Mouahahahhahahah !!!
    Le fou rire !!! Je sais pas ce qui est le plus drôle, « l’histoire » ou vos conversations !!! * les commentaires sont quand même mythiques ^^ *
    My god la daube !!! ^^

  26. Merci pour ce moment de franche rigolade ! Heureusement qu’il n’était pas long quand même (non, ceci n’est pas une allusion :P)

  27. Lila le 29 avril 2014 à 14h16 a écrit :

    je vais aller de suite jeter ce truc si je l’ai …. mieux vaut lire la chronique que le bouquin finalement
    merci les filles de votre sacrifice ( il me semblait que c’en était un autre qui devait être lu et critiqué ? bon je me trompe peut être .. )

    • Cess le 6 mai 2014 à 12h07 a écrit :

      LOL lila tu ne te trompes pas, je dois encore en lire 2 autres ; engrossée par le loup, et celui qui a été choisi ! :)
      Je ne suis qu’abnégation je vous dis :)

  28. Syl. le 2 mai 2014 à 09h45 a écrit :

    Un billet généreux ! … Et je remercie Cécile and Co pour ce beau partage. Ça mérite d’être envoyé à mes copines.
    Quelle folie les girls !!!

  29. OMG! Cess tu avais disparu de mon fil d’actu sans que je m’en rende compte. L’erreur odieuse est réparée! et je me suis bien marrée!!!

  30. cyan le 14 mai 2014 à 12h56 a écrit :

    Je pleurais tellement de rire en te lisant que mon chat a eu peur. C’est malin.

    • Cess le 15 mai 2014 à 14h24 a écrit :

      ah ah merci :) je suis contente quand on me trouve drôle ! Bienvenue par ici Cyan, j’espère que tu trouveras d’autres billets qui te feront rire (généralement ceux du mot-clé « parenthèses).
      A bientôt :)

  31. Pingback : Petits bonheurs du printemps | Thé, lectures et macarons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets