Les lectures de Cécile

3
oct

« Tu exprimes cela si bien, mon amour ».

71244817

Si j’ai adoré le premier tome, je me souviens avoir un peu moins apprécié le second qui manquait un peu d’actions.
Ce 3ème tome sera également une déception, plus grande encore que pour le tome précédent étant donné que j’ai mis plus d’une semaine à en voir le bout.

« vous devriez avoir honte ! Honte de simplement marcher parmi nous ! »
Alexia baissa les yeux sur sa propre personne « Je crois que je suis assise parmi vous ».
– Vous devriez être chez vous,  en train de ramper aux pieds de votre mari …
– Mais enfin, Lady Blingchester, que savez-vous des pieds de mon mari ?

Si le style est toujours aussi jouissif et que je continue de glousser à chaque page, l’absence de personnages secondaires comme lord Akadelmon, Lord Maccon ou Ivy se fait malheureusement beaucoup (trop) ressentir.
Les personnages secondaires qu’on voit le plus sont Floote et Mme Lefoux qui, il faut bien l’avouer, ne sont ni les plus attachants, ni les plus bavards, ni ceux pour qui on couine ou qui nous font le plus rire…

Les hurlements de Lord Maccon le réveillèrent. Pour le professeur Lyall, entendre Lord Maccon hurler était si banal que c’en était presque reposant. Ses cris possédaient le rythme agréable de la régularité et de l’habitude.
« Et qui, me permettrai-je de demander, est l’Alpha de cette fichue meute ? ».
Le rugissement portait à travers l’épais mur de pierre des cachots.
« Vous, monsieur, dit une voix craintive.
– Et qui est en train de vous donner l’ordre de le libérer de cette foutue prison ?
– Ce doit être vous, monsieur.
– Et pourtant, qui est toujours enfermé ?
– C’est encore vous, monsieur.
– Et vous ne voyez néanmoins pas le problème ?
– Le professeur Lyall a dit…
– Professeur Lyall, mon cul, oui !
– Très bien, monsieur. »
Lyall bâilla et s’étira.

 

Et si l’enquête de fond avait tout pour plaire (la fin du 2 était horrible !), je n’ai finalement pas du tout été passionnée. Non seulement j’ai trouvé ça lent, mais en plus il ne se passe pas grand chose.
Le mystère est d’ailleurs en partie seulement résolu à la toute fin, et de manière très rapide.

Et puis, toutes ces histoires d’éther, d’âme et de formules scientifiques ne sont pas très claires (suis-je la seule à ne pas tout comprendre ?) ce qui ajoute un côté brouillon/compliqué qui a fini par me lasser.

Alexia avait envie de se retirer dans sa chambre et de ramper sous les édredons pour s’enrouler en une boule minuscule – oui, bon, pas si minuscule que ça.
Mais elle était déjà habillée, et il faut respecter les principes, même dans les moments les plus pénibles.

Aussi, alors qu’Alexia se retrouve en Italie et qu’elle va côtoyer des Templiers, j’ai trouvé que ces derniers étaient également mal exploités et qu’ils n’apportaient pas grand chose, tant au niveau de l’action que du dénouement de l’histoire de fond.
Ceci dit, entre café, pesto, drone, porte-clé, kidnapping, coccinelles tueuses, et scientifiques allemand et français, il y a quand même des situations où Alexia m’a fait mourir de rire.

Il devint évident que la gouvernante compétente d’Alexia avait fait preuve de négligence dans son enseignement de la langue italienne. Elle n’avait jamais appris à Alexia qu’une grande partie des communications nécessitaient des gesticulations manuelles.
Bien que les sentiments fussent souvent exprimés un peu trop bruyamment pour la sensibilité raffinée d’Alexia, tout cela était aussi délicieux à voir qu’à entendre.

Car oui, au risque de me répéter, si cette série a bien une qualité indéniable, c’est bien celle de nous faire rire….

Elle le frappa au centre de la poitrine avec deux doigts pour ponctuer ses paroles. « Toi, tu es un traître (un coup), une andouille (un coup) insensible (un coup), soupçonneuse (un coup) et grossière ». Chaque coup le rendait mortel, mais cela n’avait pas du tout l’air de gêner lord Maccon. Il s’empara de la main qui le frappait et la porta à ses lèvres. « Tu exprimes cela si bien, mon amour ».

L’humour et le style « british » sont tout simplement irrésistibles et les personnages sont toujours aussi déjantés.
Spécial dédicace à Lyall, le bêta de la meute, que j’ai adoré dans ce tome.

« Où allez-vous à présent, monsieur le comte ? » cria-t-il au dos de Lord Maccon qui s’éloignait rapidement.
Le comte hurla par-dessus son épaule sans ralentir. « J’ai un bateau à attraper et une épouse à retrouver. Vous pouvez désormais vous occuper du reste.
Lyall aurait bien aimé se frotter le visage avec ses mains mais elles étaient occupées. « Oh, oui, bien sûr, partez donc. J’ai juste un homme transformé en loup-garou et un mort sur les bras. Je suis sûr que des Alphas m’ont déjà laissé un foutoir pire que celui-ci à nettoyer,  mais là, je n’arrive pas à m’en souvenir.
– Je suis sûr que vous vous en sortirez très bien.
– Merveilleux, monsieur le comte. Merci pour votre confiance.
– Bye bye. »
Finalement, même si j’ai été déçue par ce troisième tome, tant pour son manque d’actions que par son absence de personnages importants, je continuerai la série pour son humour et son style, d’abord, et ensuitei car la tournure des événements promet d’être on ne peut plus intéressante :)
Sans Honte (Le protectorat de l’ombrelle 3) – Gail Carriger
Editions Orbit – 320 pages

20 commentaires sur “« Tu exprimes cela si bien, mon amour ».

  1. L’humour est vraiment la force de cette série. J’adore les répliques (et les piques) que s’échangent les personnages. Et j’adore le Professeur Lyall. Mais ce que tu dis sur ce tome me fait un peu peur. Je ne l’ai toujours pas lu et tu me refroidis un peu, quand même.

  2. C’est vrai que de cette série je ne relis que le premier et le dernier!
    Les personnages secondaires sont inoubliables dans le suivant!
    Sans akeldamachou, je m’ennuie ^^
    Mais lyall…. Rhhhhaaaaa
    Tu ça voir ça va être encore plusmieux!

  3. Je suis d’accord pour l’intrigue : c’était un peu poussif et pas mal embrouillé ! Les templiers n’ont servis à rien et ne servent à rien par la suite quoi :/

  4. Ah j’avais adoré celui-ci, j’avais trouvé que ça apportait un peu de nouveau dans la série, Conall et Alexia séparés, lui qui se met minable (et tu as raison, Lyall est top dans ce tome) et Alexia qui fiche le boxon en France et en Italie :) Bon ça manque un peu de Lord Akeldama, c’est vrai.

    Et si, si, les Templiers servent à comprendre certaines choses dans le dernier tome, que j’ai beaucoup aimé aussi. En revanche, moi c’est le tome 4 que j’avais trouvé un peu en dessous des autres.

    • Hannn tu me motives pas à le lire !! :)

      • Roooh mais si ! Il est bien quand même mais un peu moins que les 3 premiers à mon goût, mais tu n’auras peut-être pas le même avis que moi :) En fait, les personnages sont toujours aussi top et c’est aussi drôle, c’est juste au niveau de l’intrigue que je l’ai trouvé plus faible.

        Bon puis le 5 est de la bombe, donc tu es bien obligée de lire le 4 avant :)

  5. J’en suis au 2, sympathique mais sans vraiment me transporter. Pour l’instant, j’apprécie cette série, qui me fait quand même bien rire.
    J’attendrais pour lire les suivants qu’ils soient tous sortis en poche ;)

  6. Julia le 3 octobre 2013 à 15h22 a écrit :

    J’ai bien aimé ce tome 3 !
    Pareil, je ne comprends pas toutes ces histoires d’éther et compagnie, mais l’humour sauve tout !
    Ce qui me fait penser que le 4 attend depuis loooongtemps d’être lu… (Depuis plus longtemps que Bloodlines, c’est dire…) ;-)

  7. Syl. le 3 octobre 2013 à 18h09 a écrit :

    Pas lu, même pas acheté ! pourtant j’ai hâte… J’avais eu une petite déception dans le 2ème.
    A suivre !

  8. Pour le moment, c’est le tome que j’ai le moins apprécié (même si je l’ai trouvé très bien) mais les joutes entre Alexia et Conall m’ont manqué et si tu as trouvé qu’il n’y avait pas assez d’action, j’ai presque trouvé qu’il y en avait trop, au détriment du reste. J’ai aussi du mal avec ces histoire d’âme et d’éther.

  9. Ce tome là m’a stoppée en plein élan, je ne l’ai pas fini et du coup pas lu les suivants non plus… :/

  10. Pour ma part, j’avais moins aimé les tomes 2 et 3, par contre j’ai vraiment apprécié le tome 4 et surtout le tome 5, qui est excellent.
    Je crois même que je l’ai préféré au tome 1, car les intrigues tissées rendent le roman plus riche… je ne te dis rien de plus, mais je t’encourage vraiment à finir la série. Car c’est un ensemble et le tome 5 ponctionne dans l’ensemble des tomes précédents pour fermer toutes les portes (du coup, même s’ils étaient moins accrocheurs, ça justifie bien les tomes 2 et 3).
    La protectorat de l’ombrelle est vraiment l’une des séries qui m’a le plus emballée, sans doute parce que le style, le ton et le côté toujours un peu déjanté correspondent à quelque chose qui me manque trop souvent dans la littérature adulte de genre.
    Après, je comprends que ça peut ne pas plaire à tout le monde.

    • Ah mais c’est sûr que je vais finir la série, c’est trop rare de lire des livres drôle, qui mettent de si bonne humeur et dont l’humour est si décalé. :)
      Moi j’adore mais c’est vrai que j’ai été déçue par les tomes 2 et 3 au niveau de l’action et du manque de personnages comme Lord Akadelmon :-)
      Sinon, as-tu lu la série de Liza Lutz « Spellman et associés », dans le genre drôle, c’est un must pour moi ! :)

      • Roanne le 7 octobre 2013 à 09h49 a écrit :

        Non, je ne connais pas… et pour des raisons budgétaires autant que par manque de temps, je vais arrêter les séries pour un bon moment (au moins quelques mois).
        Là, je viens de recevoir les 3 derniers tomes de la série Fièvre, les 4 et 5 sont des pavés, je ne m’attendais pas à ça. Et on ne m’en a pas dit que tu bien, alors j’appréhende un peu.
        Je te tiens au courant de mon avancée, de toute façon.
        J’espère au moins que tu aimeras la fin des aventures d’Alexia, surtout que Lors Akeldama revient en force dans le tome 4. On le voit moins dans le tome 5 mais là c’est Lyall et Biffy, que j’adore, qui ont le beau rôle donc forcément, ça ne pouvait que me plaire…

        • Chaque tome clot une histoire, une enquête, et ils sont en poche :-) Enfin je ne veux pas pousser à la consommation :-)
          Je n’ai pas lu tes billets sur les deux premiers Fever, la dernière fois que j’ai cherché, ils n’y étaient pas.
          Tu as aimé ?
          Lyall et Biffy, ça me va parfaitement ! Je pense que je vais m’y remettre vite… enfin… vite, on s’entend…

  11. Pour ma part c’est le suivant qui m’a déçue, jusque la la sauce prenait toujours. Je vais quand-mêm terminer la série mais je redoute le dernier tome…

  12. Pas prête pour le 4e tome, alors. Si il y en a un….

  13. Je me souviens d’avoir senti un petit mou dans l’histoire mais je ne me souviens plus si c’est cekui-ci ou le suivant ? Toujours est-il que les personnages sont toujours au top et l’humour présent donc on passe malgré tout un très bon moment !
    … Et j’ai vu Lyall la première !! Encore que bon… ^^

  14. ah ah j’adore les touches d’humour toutes britanniques! Joli billet la Miss (bon, j’avoue, je n’ai pas été au-delà du tome 1, mais pour avoir vu la dame en conférence aux Imaginales, c’est clair que ca donne envie de persévérer dans la saga… Peut-être plus tard!)

  15. J’ai lu et adoré le premier… Et le deuxième attend sagement… Les vacances ? Le temps ? La pluie de grenouilles ? Bref, je vais le lire, un jour prochain, et pourtant, j’avais adoré l’humour de cette série… J’espère ne pas être trop déçue par la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets