Les lectures de Cécile

21
avr

Travelling Man de Jane Harvey-Berrick : une atmosphère magique, des personnages originaux, une histoire unique : un très bon moment malgré quelques bémols…

23902435   

 

Pour ses 10 ans, Aimee demande à aller voir le carnaval qui passe pour la première fois dans sa ville et qui s’installe en face de chez elle.
Depuis sa fenêtre, elle regarde avec émerveillement la grande roue, les grands 8, les stands se monter.

I was old enough to know that magic didn’t exist, and young enough to hope that I was wrong. I was sure that if magic belongs anywhere in the world, it was living and breathing right across the road in Mr. Peterson’s field.

 

Elle y rencontre Kes, un garçon de son âge qui voyage avec le carnaval et participe aux spectacles
Une amitié rare et touchante va se construire entre eux et chaque année, ils se retrouvent pour deux semaines.
Deux semaines où ils sont inséparables. Deux semaines qui illuminent le reste de leur année.
Et ce qui commence par une amitié va finir par se transformer en un amour passionnel lors de l’adolescence.

 

“I felt as if I’d met my soulmate, but he was always being taken away from me.”

 

J’ai adoré l’histoire. A la fois originale et magique, elle m’a transportée dès la première page dans une ambiance unique.
On assiste à la découverte de ce monde à travers les yeux, pleins de paillettes, d’Aimee et on assiste, avec plaisir, à l’évolution d’une amitié d’enfants en un amour d’adolescents qui continue d’évoluer à travers les années…

J’ai également beaucoup aimé l’héroïne.
Aimee est une fille qui a du caractère, de la force et qui est honnête. Elle dit ce qu’elle pense et évite ainsi les non-dits auxquels on pourrait s’attendre avec un héros comme Kes qui n’est pas très expressif et qui réagit des fois de manière impulsive.
Le fait qu’Aimee lui tienne tête et lui réponde n’en est que plus appréciable.

 

Kes, quant à lui, est un personnage très différent. Il n’a peur de rien, est aventureux, communique peu.
C’est le genre de personnage qui ne s’excuse pas, ne réfléchit pas avant d’agir, le genre de personnage qui ne montre pas ses faiblesses. Du coup, quand il dévoile un peu ses incertitudes et ses doutes, il n’en devient que plus touchant.
Tout les oppose, et on se demande comment leur relation va pouvoir évoluer et fonctionner.

 

“I care about you !” he roared. “Christ!” He took a deep breath. “I’m trying here, Aimee. Maybe I don’t say it pretty enough for you. But this is me, trying.”

 

La première partie était vraiment mignonne et originale : j’ai adoré voir leur relation évoluer entre l’innocence de leur 10 ans et les sentiments et hormones de leurs 16 ans.
La suite est également prenante, de par la situation entre nos héros, et j’ai vraiment apprécié que l’on survole certains évènements et que l’on ne tombe pas dans des longueurs déprimantes. Le manque de drames est d’ailleurs appréciable, d’autant plus que les évènements sont crédibles.
Malheureusement j’ai trouvé le derniers tiers moins captivant.

Cette partie m’a moins charmée, moins transportée et j’ai peu ressenti d’émotions durant ce passage.
C’est d’ailleurs un peu un bémol général au livre : globalement je n’ai pas ressenti assez d’émotions, surtout dans la seconde moitié du livre donc.
Et c’est d’autant plus dommage que ce livre avait le potentiel de me faire ressentir des émotions bien plus forte.

 

On a le coeur serré, mais on ne souffre pas.
On est content pour eux, mais on ne couine pas.
On sourit, mais on ne rit pas.
Le sexe est présent mais pas assez chaud.

 “Kes grinned, his eyes sliding to mine. “Jealous?” 
I huffed a little, but then admitted the truth. “Yes, I’m jealous.” 
His gaze softened. “You don’t need to be,” he said softly. “Sorcha’s just a friend.” 
“That’s what you call me,” I said, stupid tears making my eyes prickle. 
Kes shook his head slowly. “No, you’re my girl.”

He reached out and brushed his thumb along my bottom lip. 
“You’re my girl, Aimee. No one else.” 
Then he leaned forward and pressed his lips against mine.”

Tout les ingrédients sont là pour en faire un coup de coeur: une histoire et un univers uniques, des personnages originaux et qui ont du caractère, un style fluide, une atmosphère spéciale et magique mais je ressors avec un léger sentiments de « pas assez » …
Pour autant, ces bémols ne m’ont pas empêchée de passer un très bon moment et c’est pourquoi je recommande quand même ce livre même si, dans notre groupe de LC, les avis diffèrent.

Coup de cœur pour Julia, très bon moment pour moi, et un livre sans plus pour Bérengère et Fleur qui ne liront pas la suite.
Quant à moi, je la lirai, c’est sûr, surtout avec cette fin qui est certes logique mais également frustrante !

 

« Kes will never be easy, and the person who loves him won’t have it easy. But if he loves you back, it’ll be worth it, because he’ll love you with every part of him ». 

 

Et parce que j’ai vu l’auteur à Londres, je lui ai posé une question dont voici sa réponse : 

TM

 

Ma question : 
Je suis française, quel mot Kes voudrait-il que je lui apprenne parmi les 3 qu’il a le plus de mal à dire: « merci », « excuse-moi » ou « je t’aime » ? 
Et quel phrase voudrait-il savoir murmurer à Aimee ? 

La réponse de l’auteur : 
Kes a besoin d’apprendre à dire « pardon » en français mais le plus pratique serait « je t’aime ». 
Il aimerait pouvoir murmurer à Aimee: « tu es la magie de mon monde »

3 commentaires sur “Travelling Man de Jane Harvey-Berrick : une atmosphère magique, des personnages originaux, une histoire unique : un très bon moment malgré quelques bémols…

  1. Syl. le 21 avril 2015 à 13h25 a écrit :

    L’auteur t’a fait une belle réponse !

  2. Julia le 21 avril 2015 à 16h30 a écrit :

    Ce livre est une petite pépite !
    J’ai adoré qu’il n’y ait jamais de malentendus ou de quiproquos, que Aimee PARLE et DISE immédiatement ce qu’elle ressent, ce qui la gêne, ce qu’elle aime etc…
    Kes m’a touchée aussi, avec son incapacité à dire certains mots notamment.
    Bref, un coup de cœur pour moi :)

  3. Bella le 21 avril 2015 à 20h29 a écrit :

    Adjugé, vendu. Je le veux ! ;-)

    C’est marrant, à la première phrase de ton billet je savais déjà que ça allait me plaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets