Les lectures de Cécile

4
avr

La septième vague – Daniel Glattauer

 la7eme-vague.JPG

 

Oh.My.God.

Comment vous dire ?!
Je l’attendais cette suite. Vraiment. Vraiment. Vraiment. Il m’a fallu attendre un an pour retrouver Léo (et Emmi) de Quand souffle le vent du nord. Et un an c’est long quand on sait comment se termine le premier livre.

Et bien, je n’ai pas été déçue. J’ai envie de dire : Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c’était GENIAL, mon cœur s’est retourné dans tous les sens et plusieurs fois, il a fait des flips et des flops par milliers. Oh.My.God.
Ils m’avaient manqué ces deux là.

Leurs échanges, leurs analyses des mots de l’autre, leurs peurs, leur envie de se voir, leurs vies, avec mais aussi sans l’autre, leur évolution, leurs métaphores, leur coup de gueule, leurs ruptures épistolaires, leurs soirées à picoler devant leurs écrans, les malentendus et les non-dits…

Bref, on retrouve tous, tous, tous les éléments qui nous ont fait aimer (adorer) le premier tome…

Un petit passage m’a un peu « moins plu » que le reste, cependant, mais bon franchement ce n’est rien, je l’ai vite oublié, car finalement, tout ce qui reste c’est toute la panoplie d’émotions par lesquelles je suis passée une fois de plus…

Ah la la. Je suis re-tombée amoureuse de Léo. Ah la la. C’était trop bon. C’était trop vite lu. C’était trop rapide. Ah la la.

 

 

 Un IMMENSE merci à Bladelor pour le prêt ! Comment te remercier ? Hein, Comment ??? Je te suis redevable. Pas moins. Voire plus.

 

 challenge pistolaire2 (1) 4/5

 

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-la-septieme-vague—70946905.html

22
mar

Some Girls Bite – Chloe Neill

some-girls.JPG

 

 

Ahhhhh voilà enfin un livre qui me réconcilie avec la bit lit / urban fantasy…

 

Au menu nous avons :

 

 – Une héroïne, Merit, ironique, forte, casse cou, attachante, et pas du tout contente d’avoir été transformée en vampire.
  Sa meilleure amie, Mallory, qui est différente, marrante et qui est un  vrai soutien pour notre héroïne.
 Quelques humaines tuées par des vampires…
 Des personnages surnaturels avec des caractères bien trempés.

  Des potentiels masculins tout à fait yummi yummi. Et pas qu’un ! 

 

A l’affiche nous avons Morgan, second de la maison de vampire la plus puissante de Chicago qui, en plus d’être mignon tout plein, est prêt à tout pour conquérir notre chère héroïne qu’il ne laisse d’ailleurs pas indifférente (et on la comprend !).

Catcher, magicien un peu arrogant qui va former notre héroïne au combat et qui est certainement le plus mystérieux des personnages.

Et le meilleur pour la fin, le plus hiiiiiiiiiiiiii de tous : j’ai nommé Ethan. Puissant, beau à damner un saint (il donne des vapeurs à Clarabel… et pas qu’à elle d’ailleurs), sur de lui, et surtout chef de la maison de vampire à laquelle appartient Merit (qui lui doit donc, comme tous les membres de cette maison, respect et « soumission », mots qui ne font apparemment pas partie du vocabulaire de notre héroïne, au grand dam de son maître).
Leur relation est compliquée, la tension et les échanges entre Merit et lui sont tout bonnement Mmmmmmmmmmmmm, si vous voyez ce que je veux dire…

Car, voilà, Ethan et Merit c’est un peu comme Darcy et Elizabeth (sorry Lily et Mlle Pointillés pour la référence) : ils se détestent, tout les sépare et pourtant ils peuvent bien luter, l’attirance est là…

Tension tension, quand tu nous tiens…

Je peux vous dire qu’il me tarde de suivre leur évolution.

 

En résumé, de l’action, de l’humour, des personnages aux caractères forts, des personnages secondaires attachants qui auront leur importance dans les prochains tomes, à n’en pas douter, et des sacrés potentiels masculins… En bref, que demande le peuple ? Laissez vous tenter ! Pour ma part, le tome 2 est déjà commandé ! J

 

 

Les avis de Clarabel, la tentatrice (link) et de Sandy qui est aussi convaincue (link).

 

lirenvo 4

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-some-girls-bite—chloe-neill-69933980.html

1
fév

Shadowfever – Karen Marie Moning

Shadowfever.png   *** BILLET SANS SPOILERS ***
Comment vous parler de ce livre ?!

J’ai longuement hésité à simplement écrire « lisez le » en gros, en grand, en gras, en couleur… Mais alors, vous n’auriez peut-être pas pu imaginer à quel point ce livre nous transporte, nous remue et toutes les émotions qu’il nous procure…  
Ce livre a été une obsession pendant une semaine. J’y pensais au réveil, au bureau la journée, le soir en me couchant. Je le lisais n’importe où, n’importe quand. J’ai échangé des centaines de mails avec 
Pimpi et Sandy (thanks les filles, que du plaisir ces échanges) et aussi avec Sofia (merci pour les explications et ta patience et merci de m’avoir procuré ce livre dans les meilleurs délais) ! J’ai vécu pour ce livre et à travers lui, pendant une semaine, et là je me sens nue, vide, orpheline. Comment apprécier un livre après ça ? Comment est ce qu’on se remet d’un livre aussi puissant, aussi prenant?


J’étais déjà bien accroc à la série qui avait cette particularité de nous laisser avec toujours plus de questions à chaque fin de tome mais je n’étais pas au bout de mes peines. J’étais loin d’imaginer tous les tournants et révélations de ShadowFever… J’étais loin d’imaginer que je crierais et danserais de joie en lisant certains passages, que je serais déçue de certains personnages, que je serais agacée, stressée, énervée et finalement émerveillé devant la tournure des événements (pas forcément bons, juste absolument renversants tant inattendus).

La fin est également parfaite, un véritable tour de force de Karen Marie Moning qui n’a pas cédé à la facilité avec une Happy End. Elle laisse des portes ouvertes (qu’est ce que c’est que ce : « The end… For now » d’ailleurs ?), elle nous quitte avec des réponses à  la plupart de nos interrogations et des révélations inimaginables mais elle nous laisse également avec des (nouvelles) questions en suspens. Une fin digne de ce nom, un condensé de ce que nous avons déjà ressenti: joie, mystère, questions, mais aussi de l’espoir.     
En somme, une série incroyable. Géniale. Parfaite. Sans longueurs. Sans fausses notes.
Oui, un sans faute !   Vous l’aurez compris: LISEZ-LE !!!!!

Pour ma part, j’attends la sortie de Shadowfever en VF (2nd semestre 2011) pour relire les 5 tomes et me replonger dans cet univers fascinant.


PS : Vous ais-je déjà dit que j’étais amoureuse de Barrons ? Cet homme est parfait. Sarcastique, possessif, intègre, beau…. 
PS2 : L’avis de Pimpi qui sait comment donner envie et parler de ce qu’elle a ressenti et celui de Czar qui a aussi adoré et dévoré ce livre.   PS3 : Lily, Mlle Pointillés, les autres : j’attends vos mails avec impatience ! Alya a commencé à m’écrire, j’adore ! :)     lirenvo2/12

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-sha-66240333.html