Les lectures de Cécile

22
juil

Anna and the French Kiss – Stephanie Perkins

anna and the french kiss 

 

Il y a certains livres dont vous savez directement qu’ils vont vous plaire.

Ca a été le cas pour « anna and the french kiss » : avant même de l’ouvrir, j’aimais déjà la couverture, le titre, et le fait qu’Alya l’ait adoré ce qui annonçait une bonne lecture…
Et bien, je ne me suis pas trompée.
J’ai A-DO-RE.

Le livre pour midinette par excellence, on ouvre le livre, et on ne le lâche qu’à la fin, un sourire qui s’étend jusqu’aux oreilles.

Anna a sa petite vie pépère aux USA, un presque petit copain Toph, une meilleure amie, un job dans un cinéma – sa passion-. Ainsi quand son père lui annonce qu’elle ira passer un an à l’école -américaine à Paris, c’est le drame.

Mais c’est sans compter sur la bande d’amis qu’elle ne tarde pas à se faire et qui vont lui changer les idées: Meredith, Rashmi, Josh et bien sûr St. Clair. Etienne de son prénom. (Mais vous pouvez l’appeler St.Clair, comme tout le monde)…

St Clair c’est le mec parfait même dans ses imperfections. Plus petit que la moyenne (et même qu’Anna) il est marrant, intelligent, a des superbes cheveux et, et … une petite copine.

Oh oui vous vous doutez de ce qu’il va se passer mais rien n’est simple ici, rien n’est précipité. Anna et St.Clair c’est d’abord une belle amitié, intense et profonde.

Ce sont des quiproquos qui nous font hurler et des passages que l’on relit car ils nous donnent le sourire, que l’on note et qu’on se rejoue mentalement même après avoir fermé le livre…

Anna et St.Clair ne ressemblent pas à tous les héros de YA, ils sont juste eux, différents, avec leurs défauts, leurs envie, leurs doutes et leurs problèmes.

Ils ne tombent pas dans les bras l’un de l’autre en deux minutes, ils font face à des évènements difficiles, font des choix qui blesseront l’autre, bref, ils agissent comme des ados normaux.

 

J’ai adoré me balader avec Anna dans les rues de Paris, découvrir Notre Dame, et la librairie Shakespeare and Co à travers ses yeux et en vivant ses réactions (si semblables aux miennes) ! (vous auriez vu ma tête la première fois que je suis rentrée dans Shakespeare and Co !). J’ai aimé partager ses interrogations, ses doutes, ses rires et son amitié.

J’ai aimé manger des crêpes et fêter thanksgiving avec le petit groupe d’Anna.

 

Bref, une histoire parfaite, avec ce qu’il faut de rebondissements, d’amitié, et de moments « hiiiiiiiiiiiiiiiiiii ».

J’ai adoré, je recommande. :D  

 

« Will you please tell me you love me? I’m dying here. »  

 

L’avis de Mlle P, ma co-lectrice, qui a terminé sa lecture tout aussi charmé que moi (lien dans la soirée)

  

Et je vous laisse en images : 
La librairie Shakespeare and Company

 

photo[2]     photo[2]bis

 

photo[5]      photo[9]bis

 

 

 

 MIDINETTE    lirenvo 13 (yeahhhh !)   coeur

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-anna-and-the-french-kiss—stephanie-perkins-79988623.html

6
juil

Divergent – Veronica Roth

divergent

 

On m’avait dit « Divergent c’est génial, c’est le nouveau Hunger Games ».
J’ai pensé «  Impossible » et aussi « Pffu une nouvelle dystopie, c’est toujours le même schéma, 2 héros qui se rebellent contre l’état au pouvoir. »


En effet, après avoir été déçue par Delirium et The Declaration, j’avais un peu de mal à croire que je pourrais avoir un coup de cœur  pour une dystopie, comme cela a été le cas pour HG.
Et bien… je me suis trompée !

 

Voilà un livre que j’ai adoré, que j’ai dévoré, que je n’ai pas voulu reposer, qui m’a fait vibrer.
Un coup de cœur, un vrai.
 

L’univers dans lequel nous entrons est divisé en cinq factions :
Abnegation (générosité), Candor (Honnêteté), Dauntless (bravoure / courage), Amity (la paix), Erudite (intelligence).

Les enfants appartiennent à la faction de leurs parents jusqu’à l’âge de 16 ans, âge auquel ils devront passer un test qui définira pour quelle faction ils sont le plus fait. 
Ils auront alors un jour pour faire un choix : rester auprès de leur famille, ou la quitter et entrer dans une autre faction, dans un univers qu’ils ne connaissent pas et pour lesquels ils n’ont aucune certitude d’être vraiment fait…
 

Béatrice, aussi appelée Tris vient de la faction Abnégation. Quand elle passe le fameux test, ses résultats sont pour le moins différents. Elle correspond à plusieurs factions. C’est une Divergent. 

Qu’est ce que ce terme peut bien signifier ? Pourquoi son examinatrice lui annonce qu’elle trafiquera ses résultats et que jamais elle ne devra parler de son vrai résultat ?
Le mot Divergent ne devra jamais être prononcé.
Qu’est-elle ? Que risque t-elle ? Est-elle la seule Divergent ? Quelle faction doit elle choisir ?

Nous voilà plongé directement au cœur de ce monde, qui de prime abord paraît d’ailleurs plutôt bien pensé.
Nous ne plongeons pas dans un univers comme celui de HG  ou 1984 où l’on se rend compte très rapidement de la cruauté des personnes au pouvoir.
Ici, chaque faction a sa particularité, son utilité, sa fonction dans le monde et à pars quelques animosités entre certaines factions, on ne comprend pas tout de suite où va se situer l’action.
 

L’action, d’ailleurs n’apparaît pas tout de suite, mais plutôt dans la seconde partie du roman.
Qu’à cela ne tienne : je ne me suis pas ennuyée une seconde.
Je suis tout de suite rentrée dans cette atmosphère particulière, j’ai tout de suite accroché au caractère de Tris, jeune fille à l’apparence fragile et qui se révèle très forte de l’intérieur.
Une héroïne comme je les aime : forte, ambitieuse, qui se fixe des objectifs et essaye de les atteindre mais qui a aussi ses moments de doutes, ses moments qui la rendent humaine.
 

Rebondissements, actions, manipulations…
Amitiés, animosité, coups bas…
Epreuves, révélations…
Amour…
Tout est fait pour nous faire stresser, angoisser, nous ronger les ongles, nous faire sourire, applaudir notre héroïne, être fière d’elle malgré nos peurs…
Oui tous les ingrédients sont là pour nous faire passer un super moment.
 

Un tome sans bémol pour moi, un coup de cœur. Je ne peux que vous le conseiller.

Par contre, je préfère vous prévenir, Four, le potentiel masculin qui a su faire battre mon cœur de midinette est à moi. Rien qu’à moi.
Je le dis, histoire que les choses soient claires. :)


Je finis ce billet sur cette note mais sachez que l’histoire sentimentale n’est de loin pas la priorité du roman, ce n’est pas ce qui est en fait sa force, mais bon je ne vais pas vous mentir, c’est un petit plus non négligeable ! :)

Je file voir les avis de Bladelor et de Mlle Pointillés mes co-lectrices lors de cette lecture même si on s’est échangé suffisamment de mails pour que je devine déjà le contenu de leurs billets ! 


Et voici l’avis de Clarabel et celui de Adalana, les tentatrices. 
 

 

dystopie  lirenvo12

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-divergent-veronica-roth-78727868.html

1
juin

Creuser sa tombe – Jeaniene Frost

chasseuse4

 

Bizarrement je n’étais pas pressée d’ouvrir ce livre…

Pourtant on parle de Bones là (Boooooooooooooones)… mais non, pas envie.

Finalement quand j’ai vu que les filles faisaient une  LC sur ce tome 4, je me suis dit que c’était le moment ou jamais de m’y « coller » (ah la la… si Bones m’entendait)…


 

Et finalement j’ai bien fait. Après ma déception sur Insatiable, j’ai dévoré ce livre.

On retrouve ici tous les ingrédients qui font que j’adore cette série :

Action, jalousie, rebondissements, sexe etc…

Une fois de plus, je suis passée par pleins d’émotions : sourires, larmichettes au coin de l’œil, stress (bon ok pas trop, vous savez que je lis la suite et la fin quand la tension monte trop. Oui bon d’accord, pas que quand la tension monte trop)…

 

 

Si Cat m’a énervé dans ce tome à n’en faire qu’à sa tête, à ne jamais écouter Bones, à ne pas lui faire suffisamment confiance, mon vampire préféré, quant à lui, reste égal à lui-même : possessif, combatif, sarcastique et prêt à tout pour Cat.

A chaque tome c’est pareil : je succombe.
Bones sait toujours comment faire battre mon petit cœur de midinette… 
J (Il conserve donc sa place dans mon top 3)

« Tu as mal compris, Tepes. Je ne suis pas venue pour la voir. Je l’amène avec moi. »

 

 

Question personnages secondaires, Vlad a ma préférence : j’ai beaucoup apprécié le revoir et le fait qu’il prenne plus d’importance. Il est puissant, il est fidèle en amitié, il est moqueur, un peu manipulateur… bref j’espère le revoir régulièrement…

 

 

Quant à l’histoire, elle est bien ficelée, pas de temps morts, pas d’ennuies, beaucoup d’actions et des rebondissements auxquels on ne s’attend vraiment pas… En 2 mots, on retrouve Gregor, un ancien vampire très puissant, aussi appelé Le Marchand de sable. Et pour cause, il est capable d’enlever les gens dans leurs rêves. Et celle qu’il veut, c’est Cat, qu’il revendique comme étant sa femme.

Qui est-il ? Cat est-elle vraiment mariée à lui ? Pourquoi quelques semaines de son adolescence ont-elles été supprimées de son esprit ? Et si Gregor pouvait lui rendre ses souvenirs et qu’il dit vrai ? Bones serait-il toujours le mari de Cat ?
Jeaniene Frost ne ménage ni ses personnages, ni ses lecteurs, et c’est tant mieux !

 

Bref un tome qui a tout pour plaire et que je vous recommande vivement si vous avez aimé les tomes précédents. Vous ne serez pas déçus.

Pour ma part j’attends la suite avec impatience !   

 

Les avis de Syl, Adalana, Azilys

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-creuser-sa-tombe—jeaniene-frost-75336120.html