Les lectures de Cécile

29
oct

Oscar Pill – Eli Anderson

oscar-pill1.jpg  OP3COUV.jpgcouvop3.jpg

 

Bienvenue dans un monde magique où les livres peuvent écrire, où les arbres vous comprennent, où les portraits de personnes disparus vous observent.

Bienvenue dans un monde où des personnes peuvent rentrer dans le corps humain pour le soigner : le monde des Médicus.

Bienvenue dans un monde où des personnes rentrent dans le corps  humain dans le but de le détruire : le monde des Pathologus

 

Bienvenue dans le monde merveilleux d’Oscar Pill !

 

Oscar Pill a 12 ans dans le tome 1 lorsqu’il apprend qu’il est un Médicus et qu’il a le pouvoir de voyager dans le corps humain.

Pour devenir un Médicus accompli il doit rapporter des trophées de chacun des 5 mondes qui composent le corps humain.

 

Je viens de terminer le tome 3 et j’adore toujours autant cette série.

 

Après avoir voyager dans l’univers d’Hépatolia  (tube digestif, estomac…) avec ses plaines, ses montagnes et ses rivières, puis dans le Royaume des Souffles et Pompée (poumons et cœurs) avec ses cités sous la mer, ses canyons et ses cheminées, c’est une fois de plus avec grand plaisir que je suis entrée dans un nouvel univers, celui d’Embrye : celui du sexe. Féminin d’abord, avec sa brume, son temple Au-Vert, ses plaines de la fertilité et sa sphère Ô-Wul et Masculin ensuite avec sa fusée Pen Is et le père Matos Zoide…

 

Dès le premier tome on s’attache à certains personnages comme Valentine et Lawrence, les amis un peu particuliers d’Oscar, Violette, sa sœur complètement à l’ouest (même si elle n’a commencé à me paraître vraiment intéressante que dans ce dernier tome), ses amis d’école : Ayden le garçon faible, Jeremy et Barth : les frères O’Maley qui sont toujours là pour rendre service et faire rire la galerie… Et puis il y a ceux que l’on déteste depuis le début : Moss l’ennemi juré d’Oscar, Fletcher Worm un membre influant des Médicus dont Moss est le protégé et qui déteste Oscar sans qu’on sache pourquoi…

Et puis il y ceux dont on ne sait s’il faut leur faire confiance ou s’il faut s’en méfier. Je pense notamment à Mr Brave, à la tête des Médicus que je ne suis toujours pas arrivée à cerner…

 

 

Ainsi dès le début j’ai accroché non seulement à l’univers mais également aux personnages qui s’étoffent au fur et à mesure, et qui sont plein de contradictions,  ce qui les rend plus vrais, plus attachants et pour certains plus énervants ! Je fais ici référence à notre héros qui n’a de cesse de m’épater par son courage mais qui m’énerve au plus haut point également quand il n’écoute personne, et qu’il fonce tête baissée dans ce qui lui semble le mieux. Ce héros est donc légèrement agaçant, surtout dans ce dernier tome où il ne sait pas comment gérer ses sentiments pour cette peste (pimbêche et égoïste) de Tilla…

 

Mais il n’y a pas que les personnages qui s’étoffent au fur et à mesure des tomes : la menace des Pathologus est de plus en plus réelle, leur envie de détruire l’humanité et les Medicus est plus forte que jamais.

Ainsi Oscar doit jongler entre ses premiers émois amoureux, la découverte de nouveaux univers, lutter contre les Pathologus tout en essayant, toujours, de percer le mystère qui entoure la mort de son  père…

 

On ne s’ennuie pas une seconde, on tourne les pages sans s’arrêter. On voyage des USA à Paris. De la tour Eiffel à Euro Disney et on s’interroge : que veut Fletcher Worm?  Appartient-il vraiment à l’ordre des Médicus ? Pourquoi déteste t-il autant Oscar ? Quel secret Mr Brave cache t-il à Oscar ? Comment ce dernier peut-il être aussi aveugle quand ça concerne Tilla ? Pourquoi Violette est-elle tant dans la lune ? A t-elle tout de même des pouvoirs ? Est ce que Skarsdale, le maître des Pathologus, va arriver à ses fins et détruire l’humanité ? Par quelles images l’auteur va t-il nous décrire les univers intérieurs du corps humain ?

 

En bref une série coup de cœur pour moi.

 

Je vous propose donc de vous la faire découvrir à partir de demain matin en vous faisant gagner les 3 tomes, séparement (ils peuvent se lire de manière individuelle)…

 

Je vous invite à découvrir le slog de l’auteur.

Ainsi que le site internet d’Oscar Pill.

 

—————————————————————————–


EDIT DU SAMEDI 30 : 

CONCOURS OSCAR PILL :


3 questions, une par tome. Vous pouvez bien sûr répondre à toutes les questions pour essayer de gagner les 3 tomes.

Vous avez jusqu’au Mardi 2 Novembre 18h pour m’envoyer un mail à : leslecturesdececile@gmail.com avec vos réponses.

Je procéderai au tirage au sort le mercredi 3 Novembre.



Pour gagner le tome 1
: Comment se prénomme la mère d’Oscar ?

Pour gagner le tome 2 : Comment s’appellent les univers intérieurs 4 et 5 ?

Pour gagner le tome 3 : Dans le second tome « les 2  royaumes » : quel est l’objet censé pouvoir ramener le père d’Oscar à la vie » ?

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-oscar-pill-eli-anderson-59894060.html

29
sept

Oh Boy ! Marie-Aude Murail

oh boy 

J’ai beaucoup entendu parler de Marie-Aude Murail, du coup quand Pimprenelle a mis cette auteure en tête d’affiche de son RDV mensuel « Découvrons un auteur » j’ai sauté sur l’occasion pour lire « Oh Boy » qui était dans ma PAL.

Je vous mets la 4ème de couverture qui résume très bien autant le ton de l’histoire, que l’histoire elle-même.

Ils sont frère et soeurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu’on ne les séparerait pas.
Il y a Siméon Morlevent, 14 ans, Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac.
Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu’elle existe.
Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d’avoir . Signe particulier : fait vivre des histoires d’amour torrides à ses Barbie.
Ils n’ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille. A cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L’une n’est pas très sympathique, l’autre est irresponsable, et… Ah, oui, ces deux personnes se détestent.

En refermant ce livre, je ne peux que comprendre l’engouement et l’enthousiasme général pour cette auteure. 

Je ne sais pas si c’est pareil pour tous ces livres, si chaque fois, des sujets « difficiles » y sont abordés mais dans « Oh Boy », M-A.Murail traite du suicide, d’orphelins, de séparation, de femme battue et de maladie, et pourtant, elle y ajoute ce qu’il faut d’humour et d’ironie pour que tous ces sujets « passent » très bien. 

J’ai souri, j’ai même (souvent) ri, j’ai ravalé des larmes et surtout j’ai tourné les pages, très rapidement. L’écriture est belle et fluide. Ce livre est touchant et chose rare, je me suis attachée à tous les personnages du livre : J’ai essayé de les décrire tous et d’expliquer pourquoi je me suis attachée à chacun d’entre eux mais chaque fois, les mêmes mots revenaient, « il m’a fait rire  et m’a touché ». Parce que quel que soit le personnage, que ce soit le juge, le frère gay, la grande sœur coincée, la voisine battue qui ne veut pas quitter son mari, le petit surdoué qui a grandit trop vite, la sœur du milieu qui n’est remarqué par personne, ou enfin la petite dernière qui est belle mais qui n’est pas fute-fute, chacun a un côté touchant, chacun est vulnérable, quelque soit l’âge, quelque soit son passé. Derrière chacun d’entre eux se cache le doute, la peur et l’envie d’être aimé. Et en cela, tous m’ont touché.

En outre l’évolution de toutes ces relations est finement développée…

Bref, je suis un peu à court de mots (et oui ça m’arrive aussi) car j’ai tout simplement adoré et que je ne sais pas trop comment expliquer pourquoi. Peut-être parce que j’ai ressenti une palette d’émotions, que j’ai beaucoup rigolé, que ça m’a fait réfléchir, que j’ai été captivé et que je me suis complètement évadée ? Oui sûrement pour tout ça mais aussi pour bien plus encore… Un « bien plus » que je vous conseille vivement de découvrir par vous-même !

Un vrai coup de cœur : lisez-le ! J

 

Merci à Pimprenelle pour cette découverte !

untitledmarie aude 

 

Ce livre a été également lu dans le cadre du « Défi des 100 plus grands » :

100-plus-grands

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-oh-boy-marie-aude-murail-57929938.html

21
sept

Perfect Chemistry – Simone Elkeles

perfect-chemistry

 

Vous connaissez  ma passion pour Bones, Barrons et Dimitri mes « potentiels masculins » préférés (que dis-je ? A-DO-RES) !

(que vous voyez plus souvent écrit sur vos commentaires comme suit: Boooooooooooones, Barrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrroooons et Diiiiimiiiitriiii suivis de pleins de cœurs) :

Je suis fan de ces séries, et plus particulièrement de leurs héros (masculins, dois-je le préciser?).

Oui je me répète mais c’est pour mieux vous introduire Alejandro, aussi appelé Alex. 

Car si Alex n’a pas sa place dans le top 3, il a une place importante dans mon cœur de midinette de 15 ans et je lui dois une introduction en bonne et due forme! (car si je l’ai lu il y a des mois, je viens de réaliser avec horreur, que je ne vous en ai pas encore parlé) (Oui cette introduction pourrait être écrite par ma petite cousine de 13 ans, ET ALORS ? J’assume !)

 

Bon trêve de blabla, j’en viens aux faits.

 

Alex Fuentes fait partie d’un gang latino.

Britany est pom-pom girl et sort avec le capitaine de l’équipe de foot. (je vous laisse deviner sa couleur de cheveux).

Ils se détestent et à leurs grands dams, se retrouvent partenaires de chimie pour l’année.

Oui je vous l’accorde, rien de nouveau sous le soleil. (des tropiiii – iiques, l’amour se raconte en musiiiiii – iiiiique… viens danseeeerr… ).

Donc, rien de nouveau sous le soleil (je vous passe le comique de répétition pour cette fois, même si vous connaissez mon penchant pour cette sorte d’humour), et la suite de l’histoire? et bien, elle est prévisible également…

 

MAIS, (oui il y a un mais sinon Alex ne serait pas 4ème au top des potentiels masculins, même si Alex est beau et que je suis superficielle), mais, donc, ce serait dommage de passer à côté de ce livre.

 

Tout d’abord pour les échanges entre nos 2 protagonistes ne manquent pas de piquant.

Aussi parce que ce livre, écrit à 2 voix, est dynamique : on ne s’ennuie pas , on suit l’évolution de leurs sentiments, de 2 points de vue différents, et ce pour notre plus grand plaisir.

Ensuite, car Brit n’est pas seulement la jolie petite blonde (oups je vous ai révélé sa couleur de cheveux) populaire, elle a aussi ses propres démons.

Enfin, oui enfin, parce qu’Alex est un rebelle comme on les aime : beau, sacarstique, et qui se prend pas pour de la merde… 

 

Un mélange de « 90210 », de « save the last dance » et de « Grease », le tout donnant un livre entraînant qui ne manque pas d’actions et de rebondissements (si si des rebondissements (inattendus même), car je ne vous ai pas parlé d’un certain pari (Rhooo le salaud !), d’un certain chef de gang qui n’est pas très sympa, de soirées bien alcoolisées qui se finissent sur la plage (héhé), de dérapages qui finissent mal… Non je ne vous ai pas parlé de tout ça … ALORS ? ca ne promet pas de l’action et des rebondissements tout ça ?).

 

Je vous disais ?! Ahh oui ! Le tout donnant un livre qui ne manque pas d’actions et de rebondissement et qui nous donne des papillons dans le ventre. (Si Je suis sérieuse).

Oui, j’ai aimé cette histoire (d’amour ou d’amitié ? il faudra lire le livre pour le savoir) entre 2 personnes que tout oppose, la culture, le quartier de résidence, le statut social…

Et j’ai ADORE Alex, ses phrases en espagnol, ses tatouages, ses jolies boucles brunes… j’ai d’ailleurs tellement aimé (l’histoire, pas Alex) que j’ai dévoré ce livre en anglais (qui fut mon premier (d’une longue série) en VO: Clarabel : Merci de m’avoir poussé dans cette voie !)

Et vous savez quoi ? Je le relirai sûrement en cas de coup de blues…

 

PARCE QUE :

  MIDINETTE 

 

A noter que ce livre est très abordable en anglais, je le conseille aux filles qui veulent se lancer dans la VO mais qui hésitent.

Je l’envoie bientôt à Stephanie. Si vous voulez vous essayer à l’anglais et le recevoir après, laissez-moi un petit commentaire.

Sinon, il vous faudra attendre février pour le lire en VF…

 

Je ne suis pas la seule à avoir succombé aux charmes d’Alex : l’avis de Clarabel qui m’a fait connaître cette série et de Lily qui a succombé à la pression que Clarabel et moi-même lui avons mise…

 

Demain je vous parlerai de « Rules Of Attraction » qui traite du petit frère d’Alex : Carlos.  

 

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-perfect-chemistry-simone-elkeles-57468970.html