Les lectures de Cécile

20
mar

Bref #2 et #3 : Bref, j’ai lu un Lisa Kleypas et j’ai aimé ça / Bref, j’ai lu un Lisa Kleypas et je me suis emmerdée !

 

Pour ce 2ème et 3ème épisode de « Bref façon Cess », je vais rester dans le thème de la romance…
Veuillez noter que comme dans l’épisode précédent, il y a des spoilers sur les histoires.

Pour ce qui ne connaissent pas Bref, je vous invite à regarder ce nouvel épisode excellent, avec des gens connus et surtout avec une merveilleuse référence au film cultissime « La cité de la peur » dont je connais beaucoup de répliques par cœur (presque autant qu’Heclea): Bref. Y’a des gens qui m’énervent. 

 

7874725.jpg 

Bref. St Vincent est beau, il couche avec tout le monde, il est sur de lui et parle bien, Evangeline est rousse, elle est vierge, timide et elle bégaye*.
Un jour elle débarque chez lui. Il est pauvre, elle est riche, elle veut se marier, il est célibataire, ils partent se marier, elle n’est plus célibataire, il n’est plus pauvre.
Ils ne s’aiment pas, ils couchent ensemble une fois pour consommer le mariage, elle ne voudra plus coucher avec lui, il va vouloir coucher avec elle, il voudra, elle voudra pas, il voudra, elle voudra pas.
Elle a peur qu’il la trompe, il lui dit qu’il la trompera pas, elle le croit pas, il insiste, elle le croit pas.**
Elle va vouloir qu’il fasse vœu d’abstinence*** pendant 6 mois, il va vouloir en faire un, elle va dire 4, il va dire 2, ils vont se quitter sur 3.
Il est beau, Cess inspire, il est sexy, Cess hyperventile, il est beau, Cess expire, il est sexy, Cess hyperventile.
Ils vont vivre dans un club de jeu et de débauche, c’est pas un endroit pour une fille, mais elle aime vivre là, il veut qu’elle parte, elle veut rester, il veut qu’elle parte, elle veut rester, un mec va tirer sur elle, St Vincent va s’interposer (je t’aime St Vincent), il va se faire toucher, elle va rester. 
Elle va le soigner, il va perdre du sang, elle a peur, elle va le soigner, il continue de perdre du sang, elle a peur, elle va le soigner, elle va pleurer, il va guérir.
Elle se rend compte qu’elle l’aime, il se rend compte qu’il l’aime, elle va vouloir coucher avec lui, il va lui rappeler les 3 mois, elle va insister, il va coucher avec elle****.
Ils vont s’aimer, être riche et moins bégayer. Tout est bien qui finit bien.
Bref, j’ai lu un Lisa Kleypas et j’ai aimé ça.

* je n’ai rien contre les rousses.
** et on la comprend.
*** hihi, excellent moment. Vous verriez la tête de St Vincent quand elle lui demande ça ! :)
**** Elle n’a pas du insister longtemps je vous rassure.

 

7944803.jpg

Bref. C’est l’histoire de Daisy qui s’appelle en fait Marguerite mais sa sœur va l’appeler Daisy* alors tout le monde va l’appeler Daisy.
Daisy, elle aime lire et bovaryser, alors elle lit et bovaryse. Son père veut la marier à Mathieu un de ses employés, elle ne veut pas se marier avec Mathieu même si c’est un bon employé. Elle ne l’aime pas, il l’aime, elle ne l’aime pas, ils vont se voir, il va continuer de l’aimer, elle va continuer de ne pas l’aimer, il l’aime, elle va finalement l’aimer. Quand il débarque en Angleterre, Daisy ne va pas le reconnaître, il était moche, maigre et imbus de sa personne, il est beau, fort et imbus de sa personne. Ils vont se parler, lancer des pièces dans un puits, jouer à la pétanque et tomber amoureux. 
Il l’aime mais il a un secret et du coup ne veut pas se marier avec elle, elle l’aime, elle n’a pas de secret et du coup, elle veut se marier avec lui. 
Il va la pousser dans les bras d’un autre, elle va aller dans les bras de l’autre pour le rendre jaloux, il va être jaloux mais ne va pas lui montrer, elle va croire qu’il n’est pas jaloux, ils vont parler et elle va comprendre qu’il était jaloux.
Elle va vouloir coucher avec lui, il ne va pas vouloir coucher avec elle, elle va insister, il va résister, elle va s’enfermer avec lui et cacher la clé dans son corsage, il va dégrafer son corsage pour trouver la clé, ils vont coucher ensemble et oublier la clé.**
Elle n’est plus vierge, c’est un homme d’honneur, il va la demander en mariage, elle va accepter, le passé de Mathieu va ressurgir, ils ne vont pas se marier.
Il part à Londres, il y a un accident, on le croit mort, il revient, il n’est pas mort, ils se marient et n’ont plus de secrets l’un pour l’autre. Tout est bien qui finit bien.
Bref, j’ai lu une romance et je me suis emmerdée. 

* Car la fleur marguerite en anglais c’est Daisy.
** Ce que femme veut, dieu le veut.

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-bref-2-et-3-bref-j-ai-lu-un-lisa-kleypas-et-j-ai-aime-a-et-bref-j-ai-lu-un-lisa-kleypas-et-101975313.html

1
mar

BREF. J’ai lu le troisième tome des Bridgerton et j’ai aimé ça.

 

Benedict.jpg


Avant de regarder cet épisode de Bref, j’aimerais vous prévenir qu’il y a des spoilers sur l’histoire. En même temps on est dans une romance hein, tout est relativement prévisible. Ceci dit, vous voilà prévenues.

Aussi, si vous ne connaissez pas « Bref. » je vous invite (fortement) à visionner cette vidéo (qui dure vraiment pas longtemps) avant de lire mon billet. C’est un des épisodes de « Bref » que je préfère:
« Bref. Je suis un mec comme tout le monde » : CLIC pour la vidéo.

 ********

BREF. J’ai lu le troisième tome des Bridgerton et j’ai aimé ça.

Bref, l’histoire commence comme Cendrillon. Sophie, est la fille illégitime d’un conte. Le conte se marie avec une connasse. La connasse déteste Sophie qu’elle prendra pour sa domestique pendant très longtemps, après la mort du conte. Un bal masqué (ohé ohé) est organisé, Sophie rêverait d’y aller mais elle ne peut pas y aller. Finalement, avec l’aide des domestiques elle arrive à y aller. Elle est belle, elle est masquée, elle est inconnue, elle vit un rêve éveillé, des hommes se pressent autour d’elle mais elle n’en voit qu’un, Benedict. Il la repère aussi, pousse les autres hommes, ils vont se parler, puis s’isoler sur une terrasse. Il va l’inviter à danser, elle ne sait pas danser, il va lui apprendre à danser. Elle va lever les yeux, va voir une étrange lueur s’allumer dans ses iris bruns. Elle va reconnaître l’étincelle du désir charnel ainsi qu’une émotion plus spirituelle
*. Il va lui murmurer qu’il veut la toucher. Elle ne va pas s’y opposer, il va toucher ses cheveux. Il va lui dire qu’ils sont doux comme de la soie, il va lui ôter son gant pour qu’elle puisse aussi le toucher et ils vont s’embrasser. Minuit va sonner, elle va devoir partir, elle s’en va, il lui court après, y’a trop de monde dans la salle du bal, il pourra pas la rattraper, ils sont amoureux.

Le lendemain il va essayer de la retrouver grâce au gant qu’elle a oublié, il va se rendre chez la belle mère, il va voir ses deux filles et ne reconnaitra pas sa belle inconnue masquée. Il va repartir bredouille, Sophie va se faire virer.

Deux ans plus tard Benedict n’a pas oublié son inconnue, Sophie n’a pas oublié son bellâtre. Il va a une soirée, n’est pas d’humeur à boire, s’ennuie à mourir, va vouloir partir, sort dehors trouver le maitre de la maison pour lui dire au revoir, le retrouve avec des copains en train de vouloir faire des choses pas gentils à une domestique. Benedict va intervenir et sauver la jeune fille. Il ne sait pas que c’est Sophie, elle sait que c’est lui, il ne la reconnaît pas, ça va la vexer mais elle ne va pas lui révéler qu’ils se sont déjà vus. Ils vont dans la maison de campagne de Benedict, il tombe malade, elle le soigne, il guérit, il va faire croire qu’il est toujours malade, elle va continuer de le soigner. Il est attiré par elle, veut la sauter, n’est pas amoureux, elle est amoureuse**. Il est allongé sur le lit, a une assiette de gâteau sur ses genoux, elle se penche pour en prendre un, il s’imagine qu’elle va le toucher à un endroit stratégique, il est gêné, a une érection, il la cache avec l’assiette de gâteau, il faut qu’il se calme, il lui dit de sortir de sa chambre, elle s’en va, il s’enfuit par la fenêtre et va droit vers le lac gelé pour calmer ses ardeurs. Elle le croit dans sa chambre, il n’y est plus, elle ne le sait pas, elle décide de prendre l’air, elle se dirige vers le lac.

Elle le voit nu, se cache derrière les arbres, continue de le regarder, il se sent épié, il a raison, il regarde autour de lui, voit Sophie, elle veut s’enfuir, il la rattrape, elle se retourne pendant qu’il s’habille. Il y a des quiproquos, ils retournent à Londres, il lui demande d’être sa maitresse, elle refuse, il veut, elle refuse, il veut, ils couchent ensemble, il croit qu’elle veut être sa maitresse, elle ne veut pas, elle veut qu’il l’épouse, mais il ne peut pas, elle n’est qu’une domestique, il veut encore qu’elle soit sa maitresse, elle refuse encore, il se vexe, elle ne change pas d’avis, il se passe d’autres trucs importants, pleins de retournements de situations et de rebondissement, on recroise la connasse, on croit qu’ils ne vont pas finir ensemble, on a peur, ils finissent ensemble et ont beaucoup d’enfants.

 

Bref, j’ai lu le troisième tome des Bridgerton et j’ai vraiment aimé.***

 

* Et comment on fait pour lire dans les yeux une émotion spirituelle ? Comment sait-on qu’elle est spirituelle d’abord l’émotion ?
** Tous des connards.
*** Oui j’ai aimé. Un peu moins que Daphné et le duc car j’ai moins ri et que j’ai trouvé que Benedict et Sophie jouaient un peu trop au chat et à la souris et que cette dernière m’a un peu énervée à ne pas révéler son identité. Mais sinon j’ai vraiment passé un super moment. J’aime la famille Bridgerton, j’aime les frères quand ils sont ensemble, j’aime Violet. Les réparties sont toujours très bonnes, les personnages ont du caractère, les hommes sont triturés, les filles savent se défendre, et on a toujours des papillons dans le ventre. Je continue de recommander chaudement, c’est bon, très bon ;)

 

 

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-bref-nr-1-magie-d-un-soir-julia-quinn-100569419.html