Les lectures de Cécile

22
jan

Les 10 commandements pour être une blogueuse littéraire dans l’air du temps – Quelques mois plus tard…

 

pizap.com10.53939144080504781335913034265

 

Souvenez-vous, il y a un peu moins d’un an, je faisais un billet sur les 10 commandements pour être une blogueuse dans l’air du temps.
Je parlais, entre autres de concours, de rendez-vous quotidiens, de SP où l’on remercie la maison d’édition dans le billet et j’en passe…

 

Aujourd’hui, la blogo a changé, évolué…
Les anciens commandements étant donc obsolètes, voici donc les 10 nouveaux commandements pour être une blogueuse dans l’air du temps.

 

Warning : Comme d’habitude, je ne vise personne en particulier mais plutôt tout le monde en général. Je m’inclus dans différents points, notamment le point 9 qui n’est rien d’autre que de l’autodérision.

 

1- Tu recevras des Service Presse mais tu ne voudras plus t’en vanter, donc tu remercieras moins les maisons d’édition dans tes billets. Tu n’oseras plus faire ce que tu trouvais « normal et respectueux » quelques mois auparavant. 
Ce qui est sûr, c’est que si tu en reçois beaucoup, tu ne liras plus que ça et tu ne pourras plus jamais lire ce que tu veux, car « tu as des billets à faire sur des SP en retard ».
Si, par contre, tu n’en reçois pas, tu te targueras de ne pas en avoir car tu penseras être une blogueuse libre.

2- Si l’année dernière, tu ne faisais pas de chroniques méchantes, cette année, tu te lâcheras et n’hésiteras pas à casser un livre et un auteur pour argumenter ton avis.
Tu ne feras pas la différence entre une critique objective et une critique méchante et qui se veut blessante. 

3- Tu tiendras un tumblr, comme une dizaine d’autres avant toi et tu reprendras finalement les mêmes idées que les autres. Par contre, que ton tumblr soit gentil ou plus incisif, tu ne diras pas que tu le tiens et tu garderas l’anonymat. Cela te permettra d’être plus méchante, de ne pas assumer tes propos, et surtout de voir la blogosphère perdre son temps à essayer de savoir qui tu es.
Quand tu décideras d’enquêter sur la mystérieuse identité de la personne qui tient un tumblr, tes soupçons iront directement aux filles qui disent ouvertement ce qu’elles pensent, sans penser que si elles le font ouvertement, elles n’ont pas besoin de se cacher derrière un tumblr.


4- Tu continueras de faire des concours pour gagner des marque-pages ou autres livres toutes les 5 minutes afin d’augmenter le nombre de like de ta page et pour avoir de supers statistiques qui prouveront seulement que personne ne lit ton blog, à part quand tu fais des concours. Mais tu te sentiras aimé, et c’est bien là l’essentiel.
Ceci dit, comme tu auras vu que des blogueuses se moquent des conditions de participation de tes concours, tu changeras les règles et ne demanderas plus à ce que tes concours soient partagés ni que ta page soit likée, car finalement, tu ne voudrais pas que la blogo cesse de te voir comme la gentille blogueuse que tu es. 
Dernièrement, tu penseras même à arrêter les concours car comme il y a des cons partout, une personne est même allée faire un procès aux organisateurs d’un concours après l’avoir gagné et que du coup, ça te fait peur. 
Heureusement, cette crainte va se tarir, et les concours vont continuer de fleurir, car, quand même, il ne faudrait pas que ta page n’ait plus de nouveaux fans.


5- Tu prendras part au drama de la semaine qui secoue la blogosphère. Tu t’énerveras contre la (mauvaise) traduction de certaines séries, contre la maison d’édition qui pense en terme de profit et qui ne veut pas perdre de l’argent seulement pour faire plaisir à 20 personnes qui finissent de toutes façons par ne pas acheter les livres en question car elles peuvent les avoir gratuitement en ebook. Tu t’énerveras contre les grands formats, contre la personne qui tient un tumblr et se moque (à raison ?) de la blogosphère, contre le fait que certaines personnes pensent que l’ebook est la mort du papier, contre les auteurs qui ne prennent pas bien des critiques négatives, contre les blogueuses qui s’énervent contre les auteurs en question, contre le fait que des filles aiment Fifty Shades ou à l’inverse car d’autres ont osé se moquer d’Ana, tu critiqueras les personnes qui lisent en VO en les traitant de snobs et si tu lis en VO tu traiteras les filles qui ne le font pas de fainéantes, et enfin tu critiqueras les livres érotiques car il y en a trop en ce moment et que pour toi ce sont tous des copies de Fifty Shades (L.O.L)… Bref, tu donneras ton opinion, tu n’en dormiras plus la nuit, tu écriras un statut qui concerne ce problème, tu commenteras un statut identique au tien chez tes copines et ainsi, tu seras impliquée dans la blogosphère.


6- Tu continueras les rendez-vous quotidiens et tu diras à tout le monde quel SP tu as reçu cette semaine dans ta boite aux lettres vu que tu as décidé de ne plus les mentionner dans tes billets et que ce serait quand même dommage que personne ne le sâche, tu nous diras ce que tu lis en ce moment, ce que tu as lu la semaine dernière et ce que tu liras le mois prochain, car les autres blogueurs risqueraient de ne plus dormir la nuit s’ils ne savent pas ce que tu lis.
Régulièrement, tu parleras de Barrons, mettras une photo de David Gandy (j’avoue il est sexy), ou de ton chat sur ton profil, et tous les jours, ou presque, tu posteras un statut sur un mâle fictif ou imaginaire.


7- Tu élargiras ton blog en demandant à d’autres personnes de faire des billets pour toi. Ainsi, ton blog ne connaîtra pas de passages à vide quand tu auras autre chose à faire que de lire ou d’écrire des billets et en plus tout le monde 
pensera que ton blog est super complet alors qu’en fait, ce n’est plus vraiment ton blog vu que les billets qui le composent ne viennent plus toujours de toi. 


8. Tu t’en prendras aux auteurs français en disant que les avis positifs qui fleurissent sur les blogs ne sont que des avis de leurs amis et tu critiqueras le fait que l’auteur essaye de se défendre quand elle lit des avis méchants sur ses livres. Tu ne penseras pas une seconde que la personne puisse être humaine et touchée quand elle voit un avis incendiaire (même si justifié) sur un livre qui lui a pris du temps et de l’énergie. Tu ne penseras pas non plus que les auteurs américains réagissent sûrement de la même manière quand leurs livres sont incendiés, et tu jureras qu’on ne t’y reprendra plus et que tu ne liras plus jamais d’auteurs français.
Si tu es auteur, par contre, et qu’on critique de manière négative ton livre, tu pourras toujours essayer de faire comme si tu n’étais pas touché, bien que ce soit impossible, mais tu finiras forcément par en parler à quelqu’un, et ce n’est pas sûr que ce quelqu’un ou un de tes fans, ne décide pas de lyncher l’auteur du billet pour te défendre.


9- Tu te targueras d’être une blogueuse libre alors que tu t’inscriras quand même à un concours, que tu planifieras pleins de lecture commune avec tes copines (ce qui fait que tu ne seras pas si libre de tes lectures que ce que tu veux bien en dire) et qu’il t’arrivera de lire ce que toute la blogosphère lit, au même moment qu’elle, ce qui prouvera que tu te laisses quand même porter par les SP ou par les sorties des maisons d’éditions, remettant par là-même la notion de liberté de choix de tes lectures.

 

10- Tu ne supporteras plus que certaines blogueuses se moquent de la blogo ou disent ce qu’elles pensent, mais au lieu de leur dire directement (vu qu’elles ne tiennent pas de tumblr et assument leurs propos) ce que tu penses d’elles, tu en discuteras avec tes copines par derrière.

 

******** 


Voilà, si toi aussi, tu te reconnais dans ces points, c’est que tu fais partie des blogueuses dans l’air du temps… si par contre, tu continues de remercier les maisons d’édition dans tes billets, que tu fais toujours des concours en demandant de liker ta page ou de partager tes concours, que tu ne vis pas les dramas de la blogo comme si la 3ème guerre mondiale venait de débuter, et que ton blog est rempli (seulement par toi) de tous les rendez-vous hebdomadaires possibles et imaginables, alors, je suis au regret de t’annoncer que tu n’es plus dans l’air du temps. You are dismissed. 

 


importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-les-10-commandements-pour-etre-une-blogueuse-litteraire-dans-l-air-du-temps-quelques-mois-plus-tar-114608761.html

28
sept

Bref. Je suis une blogueuse littéraire et j’ai une page Facebook.

 

 

 

Bref. Le matin quand je me réveille, la première chose que je fais avant de quitter mon lit, c’est d’allumer mon portable ou mon ordi et de me connecter sur mon blog. Comme je suis pas encore vraiment réveillée, la lumière de l’écran me force à plisser les yeux et à n’ouvrir qu’un œil mais ce n’est pas grave car c’est vital. Puis comme je n’ai que deux commentaires, je décide de faire un concours. Avant de le faire, je vais sur FB, je vais sur ma page, je n’ai pas de nouveau like, et je me dis qu’il faut vraiment que je fasse un concours.

Je me lève, je me douche, je m’habille, le tout, en pensant aux modalités de mon concours.

Je déjeune en lisant d’une main. De l’autre, j’uploade sur Facebook la photo du livre que je vais commencer et celle de celui que je viens de finir. Puis je pars au boulot.

Dans le bus, je lis, je regarde FB, je lis, je regarde les concours des autres sur FB et je partage. Je me dis que si je partage les leurs, ils vont partager les miens. Et comme je veux des likes et des commentaires alors je partage. Ah non, en fait, je partage juste car je suis vraiment sympa.

En arrivant au boulot, je me connecte à FB et je lis les statuts super intéressants des autres blogueurs. Untel hésite entre deux livres et comme c’est dur comme choix, alors je like. Un autre poste son IMM en vidéo et comme je ne la regarderai jamais, je like. Puis voilà un « c’est lundi », et comme je me fous de ce qu’il lira dans deux mois, je like son lien et je file lire le statut d’ « Un mardi sur son 31 » que je ne lirai pas non plus, et que je like aussi, du coup.
Comme on est mardi, il y a également le top ten sur les dix livres qu’on ne lira jamais. Je dénombre au moins 5 personnes qui l’ont fait, je les like tous, partage un concours, continue mon tour et vois des noms de fruits. Comme c’est pour le cancer du sein, je like. Je continue le tour, une personne se plaint de la blogo, j’aime vraiment, alors, je like. Une autre fait un billet sur Never Sky, je le lirai pas mais je like quand même, et j’en profite aussi pour liker la photo de buffy, celle de Dredi, d’une bibliothèque et celle de la couverture de « 50 nuances de gris » même si c’est la même que l’originale que j’ai déjà liké, il y a 6 mois. Puis je vais lire le statut d’untel qui fait un message d’amour à la blogo. Et comme c’est trop sympa et pas hypocrite je like car je suis contente de voir que les bisounours existent en vrai. Puis, je me rends compte que je viens de passer une heure sur Facebook et qu’il est temps que je pense à mon concours. Je me réjouis des futurs like et alors que je m’apprête à écrire aux maisons d’éditions, je me rends compte que je n’ai pas remercié les nouveaux arrivant sur ma page. Je retourne sur FB, je commence à écrire un statut pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux, mais je me souviens que je n’en ai pas. Du coup, je souhaite le bonjour à ceux qui aiment déjà ma page et je leur demande ce qu’ils lisent.

Je pense enfin à mon concours. On est 213. C’est décidé : à 300 likes je fais gagner un livre d’une valeur de 3 euros max et à 600, un livre et un marque page car je suis vraiment grand prince.
En attendant de penser aux modalités, je refais un tour sur FB.
Il y a : un billet sur Never Sky, des photos de la promo du film Twilight, un autre billet sur Never Sky, encore une photo de Dredi alors qu’on est pas vendredi, un concours (que je partage), une fille qui raconte que la pochette de son ebook lui file plus d’orgasmes qu’un livre érotico-sado-maso et une autre qui raconte qu’elle a eu des commentaires méchants sur son blog. Du coup je like son statut même si je suis contre les commentaires méchants et je vais lire les commentaires en question tout en me réjouissant qu’il y ait un nouveau fight sur la blogo.

Puis, malheureusement, mon boss me parle et je me demande pourquoi il ne peut pas me laisser tranquille, mais je lui réponds quand même et je me mets à bosser. Heureusement c’est l’heure de la pause déj. Du coup, je lis, je mange, je relis, je remange, je vais sur FB et je commence un billet sur mon dernier livre lu. Puis, je retourne au boulot, je bosse, je vais sur FB et sur la blogo où je lis un article marrant que je partage. Après 5 minutes, je pense aux modalités de mon concours et aux chances supplémentaires.

Liker ma page, liker mon twitter, commenter chez moi, être polie au cas où quelqu’un penserait vraiment gagner mon livre en me traitant de connasse, partager, repartager, se créer un nouveau compte pour pouvoir reliker ma page et partager encore. Et parce que je suis une blogueuse originale et que je tiens à l’être même dans mes concours: je décide de donner une chance en plus aux personnes qui vont partager mon concours. Avec ça si j’arrive pas aux 600 likes dans la journée, je vais être obligée de refaire un concours directement une fois celui-là terminé.

Puis je regarde mon téléphone et je réalise qu’il est déjà 16h et qu’il faut vraiment que je bosse et je me demande pour la 1000ème fois de la journée pourquoi je gagne pas encore ma vie avec mon blog.

Je bosse donc et après 5 minutes, comme j’en ai marre, je décide de  continuer mon billet livre. Puis j’écris aux maisons d’éditions pour dire que je reçois 50 visites par jour et 2 commentaires et que je veux faire un concours, est-ce qu’ils me le sponsoriseraient. Ils acceptent et du coup je peux lancer mon concours.

Mes partenaires le partagent 5 minutes après que je l’ai posté, du coup je like leurs partages. Puis, satisfaite, je bosse, je finis mon billet lecture et j’écris un statut pour dire que j’ai fini mon billet lecture.

J’en profite pour regarder les autres statuts. J’apprends qu’il fait beau dans le sud et moche à Paris, je vois un IMM que j’ai déjà liké et le statut d’une fille qui annonce qu’elle a dix billets en retard. Puis, je vois un billet bloganniversaire et je clique sur le lien en espérant un concours. Sauf que la fille raconte la vie de son blog en chiffre et ne fait rien gagner, du coup, je laisse pas de commentaires et je retourne sur FB.

Un billet sur Never Sky. Je like. Des photos de Bella, de Dredi, des e-cards sur les habitudes bloguesques, et trois nouvelles photos de profil « Calm down and read a book ». Je like, je like, je like et je like.

Enfin, je me décide à bosser quand même un peu, sauf que je me souviens alors que je n’ai pas encore été sur Twitter. Du coup je me connecte à Twitter.

Là bas, je vois des liens, je clique, je lis les blogs des copines, je regarde une vidéo, je laisse des commentaires et puis, je me décide vraiment à bosser mais c’est trop tard c’est déjà la fin de la journée.
Dans le bus, je remercie les nouveaux likes de ma page. Merci Blanche neige, Grincheux, Timide, Atchoum d’aimer ma page. Puis, je me connecte sur mon blog et regarde mon billet concours. Super, 666 commentaires : demain je vais avoir des statistiques de folie. C’est génial ces concours, j’aime me sentir aimé et lue. J’éteins mon portable et je sors mon livre. Je lis. Excellent ce Never Sky, vraiment. Je relis. Je rentre chez moi, je me connecte sur mon blog, je mets au propre mon nouveau billet, je me connecte à FB, je remercie mes nouveaux membres : bienvenue à simplet, dormeur et joyeux, que lisez vous ?

Puis je vais voir où en est le fight blogosphérique de toute à l’heure, si l’autre blogueuse à eu un orgasme en lisant un billet, si untel à fini Never Sky, si tel concours est bien encore en ligne, je le repartage pour ceux qui ne l’auraient pas vu en leur disant qu’il ne reste que 13 jours pour participer et qu’ils doivent se dépêcher, et je réponds aux commentaires sur mon blog.

Mon copain rentre, on commande des pizzas, il va regarder un film, je vais lire. Mais avant, je vais quand même faire un tour sur mon blog et sur facebook, puis je reprends ma lecture, et comme c’est vraiment génial et trop prenant je décide de le dire sur FB. Je regarde l’heure, je vais bientôt devoir me coucher, vite, je lis, je programme mon billet de mardi prochain, je relis, et finalement je me couche en souhaitant une bonne nuit à mes contacts FB et en pensant à mes stats de demain.
Bref. Je suis une blogueuse littéraire et j’ai une page FB. 
 

 

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-bref-je-suis-une-blogueuse-litteraire-et-j-ai-une-page-facebook-110655740.html

2
mai

Les 10 commandements pour être une bloggueuse littéraire dans l’air du temps

pizap.com10.53939144080504781335913034265.jpg

 

ATTENTION: PERSONNES MANQUANT D’AUTODERISON ET D’HUMOUR S’ABSTENIR. 

  

 

Alors, pour être une bloggueuse littéraire dans l’air du temps :
 

 

1) Tu nous diras ce que tu lis le lundi, ce que tu lisais le mercredi, ce que tu as acheté le samedi, ce que tu as reçu dans ta mailbox le vendredi, quels sont les 10 plus gros livres que tu as lu dans ta vie et ceux que tu n’as jamais pu finir, tu donneras un extrait de la ligne 3 de la page 3 du 3ème livre que tu auras lu un mardi et enfin tu nous diras ce que tu comptes lire dans 6 mois.

2) Tu auras des blogs « Partenaires ». A quoi ça sert, c’est un peu obscur, mais en tout cas ça t’assure que quelqu’un parlera des concours que tu fais sur ton blog.
Quoi qu’il en soit, 3 billets sur 5 que tu feras devront présenter des nouveaux blogs partenaires que tu remercieras gentiment d’être tes nouveaux partenaires.

3) Tu demanderas des SP (service de presse) aux maisons d’éditions. Et tu les remercieras à la fin de tes billets, car tu ne l’auras sûrement pas déjà fait par mail, et car sinon les personnes qui te lisent penseront que tu as acheté le livre alors que tu l’as eu gratuitement. Faut pas déconner non plus. Acheter ses livres, c’est surfait.

4) Les billets que tu feras sur les livres reçus en SP ne seront pas négatifs, même si tu n’as pas pu les finir, car si tu écris quelque chose de très négatif, tu auras peur de ne plus recevoir de livres gratuitement. Et dans ce cas, tu risquerais de ne pas être une bloggueuse influente (et en aucun cas influencée donc). Si, quand même, tu décides d’être un peu honnête, tu pourras lister quelques points négatifs qui t’ont déplu, mais surtout tu devras conclure ton billet en disant que ce livre devrait quand même plaire à certains et que finalement, tu le conseilles quand même.

5) Tu te plaindras de n’avoir lu que 79 livres en 3 jours lorsque tu feras le récapitulatif de tes lectures de la semaine.

6) Tu feras chaque jour (ou deux fois par jour) des concours de marque pages, de livres et de goodies, et tu seras la 75ème personne à faire gagner le (même) livre qui est sorti il y a 3 jours. De sorte que finalement personne n’aura besoin d’acheter ce livre.
Dans ce concours, les personnes qui voudront participer devront forcément relayer l’information, aimer ta page FB, trouver 3 livres que tu as aimé dans les dernières 48h, te dire que tu es belle, que tes billets sont drôles, et enfin ils devront te dire bonjour et merci dans les commentaires sans quoi leur participation ne sera pas prise en compte, car bon, un peu de politesse n’a jamais tué personne hein.

7) Tu relayeras ton concours sur les 35 réseaux sociaux où tu es inscrite : Fb / Twitter / Hellocoton et autres.

Sur ces réseaux sociaux,  tu remercieras personnellement chaque personne qui aimera ta page et tu posteras tes humeurs, tes lectures, les liens vers tes billets. Occasionnellement, tu te fighteras avec des auteurs mal lunés qui ont commenté ton billet et qui n’aiment pas les critiques que tu fais sur leurs livres. Dans le cas où tu ne recevrais pas toi-même le commentaire d’un auteur frustré, tu prendras en tous cas part à la discussion qui s’en suivra sur FB ou sur le blog en question.

8) Tu feras des billets anniversaire ou semi-anniversaire (pour les 6 mois de ton blog donc) en racontant que tu as reçu 6789 commentaires, d’où proviennent ces personnes, quelles sont les pages les plus vues de ton  blog (bizarrement, ce sont celles du concours que tu fais chaque semaine), tu nous raconteras que tu as chroniqué 789 livres dont 8 mangas, 3 biographies et demi, 720 service de presse, et que tu ne remercieras jamais assez les personnes qui te suivent. Surtout n’oublie de faire gagner un livre pour l’occasion.

9) Tu feras des vidéos: Au cas où les gens n’auraient pas envie de lire ton avis en quelques minutes ou moins, et qu’ils auraient du temps à perdre, tu feras des vidéos de 25 minutes où tu raconteras ce que tu as lu, pourquoi et comment, le tout en agrémentant chacune de tes phrases de « donc » et de « heu »… Si vraiment tu veux faire plaisir à ceux qui n’ont rien à faire, tu peux également faire des vidéos sur ce que tu as reçu le mercredi dans ta mailbox, et de ce que tu comptes lire dans 6 siècles. Ceci dit, n’oublie pas de ranger ta chambre ou ton salon avant de prendre la vidéo…  

 

10) Enfin, tu ne liras plus pour te faire plaisir mais car tu auras accepté des SP, que tu te seras inscrite à des challenges, ou tout simplement car tu serais une looseuse si tu ne lisais pas 38 livres par jour.

 

Si tu te reconnais dans tous ces points, félicitations, tu es bloggueuse accomplie et dans l’air du temps.

Si, comme moi, tu te reconnais dans certains points (ceci est en effet un Top Ten (même si c’est  un Top Ten Wednesday et non Tuesday) (je suis une bloggueuse rebelle moi, que voulez-vous ?), je poste des fois sur FB des liens vers mes billets (celui-là en fait partie), je trouve que la politesse est toujours importante et je participe à certains concours), mais que tu ne remplis pas encore tous ces critères (je ne reçois pas ou très très peu de SP, je n’ai pas reçu gratuitement le livre « la Selection », je critique de manière très négative les livres que je n’aime pas et je ne participe pas aux concours où il y a des chances supplémentaires de gagner), alors, tu sais que tu as encore du chemin à faire pour gagner ce statut tant désiré de bloggueuses dans l’air du temps…
Mais avec un peu d’effort, aucune vie personnelle et beaucoup de temps libre, tu devrais y arriver.

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-top-ten-des-10-commandements-pour-etre-une-bloggueuse-litteraire-dans-l-air-du-temps-104333200.html