Les lectures de Cécile

1
fév

Shadowfever – Karen Marie Moning

Shadowfever.png   *** BILLET SANS SPOILERS ***
Comment vous parler de ce livre ?!

J’ai longuement hésité à simplement écrire « lisez le » en gros, en grand, en gras, en couleur… Mais alors, vous n’auriez peut-être pas pu imaginer à quel point ce livre nous transporte, nous remue et toutes les émotions qu’il nous procure…  
Ce livre a été une obsession pendant une semaine. J’y pensais au réveil, au bureau la journée, le soir en me couchant. Je le lisais n’importe où, n’importe quand. J’ai échangé des centaines de mails avec 
Pimpi et Sandy (thanks les filles, que du plaisir ces échanges) et aussi avec Sofia (merci pour les explications et ta patience et merci de m’avoir procuré ce livre dans les meilleurs délais) ! J’ai vécu pour ce livre et à travers lui, pendant une semaine, et là je me sens nue, vide, orpheline. Comment apprécier un livre après ça ? Comment est ce qu’on se remet d’un livre aussi puissant, aussi prenant?


J’étais déjà bien accroc à la série qui avait cette particularité de nous laisser avec toujours plus de questions à chaque fin de tome mais je n’étais pas au bout de mes peines. J’étais loin d’imaginer tous les tournants et révélations de ShadowFever… J’étais loin d’imaginer que je crierais et danserais de joie en lisant certains passages, que je serais déçue de certains personnages, que je serais agacée, stressée, énervée et finalement émerveillé devant la tournure des événements (pas forcément bons, juste absolument renversants tant inattendus).

La fin est également parfaite, un véritable tour de force de Karen Marie Moning qui n’a pas cédé à la facilité avec une Happy End. Elle laisse des portes ouvertes (qu’est ce que c’est que ce : « The end… For now » d’ailleurs ?), elle nous quitte avec des réponses à  la plupart de nos interrogations et des révélations inimaginables mais elle nous laisse également avec des (nouvelles) questions en suspens. Une fin digne de ce nom, un condensé de ce que nous avons déjà ressenti: joie, mystère, questions, mais aussi de l’espoir.     
En somme, une série incroyable. Géniale. Parfaite. Sans longueurs. Sans fausses notes.
Oui, un sans faute !   Vous l’aurez compris: LISEZ-LE !!!!!

Pour ma part, j’attends la sortie de Shadowfever en VF (2nd semestre 2011) pour relire les 5 tomes et me replonger dans cet univers fascinant.


PS : Vous ais-je déjà dit que j’étais amoureuse de Barrons ? Cet homme est parfait. Sarcastique, possessif, intègre, beau…. 
PS2 : L’avis de Pimpi qui sait comment donner envie et parler de ce qu’elle a ressenti et celui de Czar qui a aussi adoré et dévoré ce livre.   PS3 : Lily, Mlle Pointillés, les autres : j’attends vos mails avec impatience ! Alya a commencé à m’écrire, j’adore ! :)     lirenvo2/12

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-sha-66240333.html

31
oct

Fièvre Fatale – Karen Marie Moning

fievre-fatale-copie-1.jpg

Est ce que vous vous rendez compte que la série Fever est ma préférée avec VA et que je n’ai toujours pas publié de billets dessus ?

Est ce que vous vous rendez compte que je n’ai pas encore écrit « Barrrrrrrrooooooooonnnnnssss » sur mon blog ?

Heureusement que Lily a organisé une LC sur le dernier tome, Fièvre Fatale, pour que je puisse remédier à tout ça…

Que vous dire ? Je crois que les personnes qui suivent ce blog connaissent déjà mon hystérie concernant cette série … Mais je me dois de vous expliquer le pourquoi d’une telle dévotion pour cette série (oui rien de moins que de la dévotion… je suis comme ça moi…)


Un très rapide résumé de la série :

MacKayla Lane, (Mac pour les intimes) est une américaine de 22 ans, qui ressemble à une poupée barbie et qui passe ses journées à bronzer au bord de sa piscine quand elle reçoit un coup de fil de la police Irlandaise qui lui annonce que sa sœur, sa moitié, a été assassinée.

Quand elle découvre, avec quelques jours de retard, un message vocal de sa sœur qui, en panique, lui déclare qu’elles ne sont pas ce qu’elles croient et que Mac doit se rendre à Dublin pour trouver le Sinsar Dubh, cette dernière décide de sauter dans le premier avion et de découvrir ce qui se cache derrière le mystérieux message de sa soeur…

Arrivée là bas, les ennuis commencent quand Mac découvre qu’elle est une Sidhe Seer, à savoir qu’elle est capable de voir des Faes (divisés en Seelies et Unseelies), « monstres » aux apparences humaines. Commence alors un course contre la vie et une aventure dont Mac ne sortira pas indemne… 


Même si je fais ma midinette en parlant tout le temps de Barrons, nom que je donne à la série d’ailleurs (tu as lu Barrons ?), je dois avouer que ce n’est pas (que) grâce à lui que j’affectionne particulièrement cette série.
 

En effet, ce qui me tient en haleine c’est surtout le mystère, omniprésent dans ces livres.

A la fin du 4ème tome on se pose toujours autant de questions sur les personnages principaux, sur ceux qui tiennent une place plus secondaire (à priori du moins), sur le monde des Faes, des Seelies et des Unseelies, sur les motivations des uns et des autres, sur le rôle à jouer de Mac, sur l’avenir de l’univers…


Le mystère est donc intelligemment distillé par Karen Marie Moning, partout, sur tout le monde et sur tous les sujets. On ne cesse de se poser des questions et d’élaborer des théories, pour les réduire à néant juste après et en inventer des nouvelles…


Ces livres sont aussi très bien rythmés, on ne s’ennuie pas une seconde, on ne peut poser le livre avant de l’avoir terminé. On en ressort frustré, sous tension, on a souvent envie de hurler tout au long de notre lecture même si il nous arrive également de sourire, voire même de rire, surtout lors des rencontres entre Mac et V’lan et les échanges entre celle-ci et Barrons.


Pour moi ce livre est avant tout un roman d’aventure. N’espérez pas trouver rapidement, malgré deux énormes potentiels masculins, de scène d’amour pour ado en manque. Non, ici vous aurez le droit à des piques, à des répliques, à de la sensualité, mais pour déceler une once de sentiments, il va falloir vous accrocher et attendre longtemps… (mais cela vaut le coup d’attendre… soupirs de midinette…)


Venons en à Barrons. Il est LE mystère du livre. Qui est-il ? que veut-il ? Qu’a t-il fait ? Est-il attaché à Mac ou se sert-il uniquement d’elle comme elle le croit ? Que ou qui cache t-il dans sa cave ? Peut-on lui faire confiance ? Rien n’est moins sûr…

On ne sait rien sur lui, à pars qu’il est beau, sombre, sérieux, qu’il est craint de beaucoup de monde, de beaucoup de monstres, qu’il a des pouvoirs et que, ben c’est une bête (hé hé hé)…


Venons-en au reste, à toutes les autres questions : Qui est Mac ? Qui est la mère de Mac ? Dans quelles circonstances exactes sa sœur est-elle morte ? D’ailleurs, est-elle vraiment morte ? Le Haut Seigneur peut-il la ramener à la vie ? Qui est Vlan ? Pourquoi se détestent-ils avec Barrons ? Quel sombre passé les unis ? Quels rôles vont jouer Dany et Christian, personnages secondaires arrivés sur le tard, qui ont pris de l’importance dans ces derniers tomes ? Mac peut-elle avoir confiance en quelqu’un et si oui en qui ?! Comment tout çela va t-il se finir ? qui est le roi des unseelies ? Qui est la Haut Seigneur ? Comment trouver le livre maléfique ? Comment se l’approprier et, surtout, à qui le remettre ?


Pour ceux et celles qui n’ont pas encore lu cette série, ces questions ne vous parlent pas pour le moment, mais vous y reviendrez  et les comprendrez dès la fin du tome 1 car oui, déjà alors, on se pose beaucoup de questions.


Je peux vous assurer que c’est toujours pareil à la fin du tome 4… Et qu’est ce que c’est bon !


Que c’est bon de ne pas être face à une série dont on peut prévoir le dénouement, l’évolution des intrigues et des personnages ainsi que leurs réactions.


Comme c’est bon d’avoir une héroïne qui évolue, qui se fortifie, qui passe de la fille superficielle, tout de rose vêtue, à la Mac version 4.0, plus forte, plus combative et plus mûre que jamais.


Que c’est bon de ne faire confiance en personne, de tout remettre en question, d’avoir peur, de stresser, et d’espérer…


Que cette série est prenante !


Et quel supplice de devoir attendre Janvier pour avoir le dernier tome entre les mains !!!


Les avis de mes co-lectrices, toutes fans me semble t-il :

Azilys, Azariel87, Camille FantasmeChou:)Mariiine, Mlle pointillés, Mlle Lily et Sandy

 

——————————————————————-


Et enfin je termine en beauté avec
LE logo TANT ATTENDU : celui du B&B&D FOREVER.

 

Logo40.jpg 

Une petite explication sur la réalisation de ce logo…. Le 1er paragraphe vient de moi, celui en violet de Mlle pointillés, et le dernier, en bleu vient de Lily !
 

« Ce n’est un secret pour personne, je suis folle de Bones, Barrons et Dimitri…
Souvent je parlais de créer le fan club de ces 3 potentiels masculins. le « B&B&D Forever ».
Et puis un jour, je ne sais plus sur quel billet de Lily (sûrement sur Barrons ou Bones ?), on parlait de nos tops 3…
J’ai bien sûr ressorti les 3 cités ci-dessus et Mlle pointillés et Mlle Lily se sont empressées de confirmer ce choix.
(il y en a d’autres qui préfèrent les outsiders comme Vlan ou Adrian… On ne citera pas de noms… No comment). 
Le lendemain, je reçois un mail de Mlle pointillés : « à propos de notre top 3, je pense qu’il faut faire ce logo. tu as des idées pour les photos ? J’aime beaucoup le choix de Lily sur Barrons et Dimitri (Lily ayant fait son propre casting de potentiels masculins) mais il nous manque un Bones)« … Et voilà, c’était parti…. Une journée à chercher sur internet des beaux bruns ténébreux… Et pour Mlle pointillés, le début de nombreux nombreux logos à créer…

« Ce jour là, j’avais envie de faire des montages photos dans tous les sens, d’exploiter et de progresser dans ma gestion de Picasa, tout en me marrant et il se trouve que moi aussi mon top 3, mon must du must, c’est Barrons (encore plus depuis ce tome 4…^^), Dimitri (« Roza ») et Bones (« Chaton »)…(on se refait pas et dès qu’un de ces trois-là apparaît, mon cœur chavire….)
C’est donc dans ce but que j’ai proposé à Cécile de nous jeter à l’eau et d’enfin créer LE logo B&B&D….
L’avantage, c’est qu’en choisissant Cécile en partenaire créatif, j’ai progressé à fond les manettes (« Et si on mettait sur fond noir plutôt que blanc? », « Et si on faisait un mini cadre blanc autour de chaque photo puis le tout sur fond noir? », « Et si on faisait exactement l’inverse de ce que tu viens de mettre 3 heures à faire? »….;P)
Et qu’est ce qu’on a rigolé!! Après plus de 60 mails échangés, nous avions mis au point pas moins de 30 logos différents!!
Et là…Difficile de choisir, voyez…..Il a fallu faire appel à une pro…Alors qui de mieux que Lily pouvait nous aider dans cette tâche? ^^ »

« J’ai donc forcément accepté cette mission de la plus haute importance ! * j’exagère à peine !^^ *
Depuis le temps que l’on faisait les portes paroles sur ce top 3, et puis 3 potentiels, 3 hommes, 3 séries ça ne se refuse pas  * ah ah, surtout pour Bones, Barrons & Dimitri !* J’ai donc fait un premier choix parmi les nombreux logos, j’avais pour directive d’en choisir 3 * non il n’y a pas de fixette sur ce chiffre ^^ * Après un bref débat, nous voilà donc avec ces 3 logos, et au grand drame de Mlle Pointillés, j’y apporte moi aussi des modifications !
Les logos modifiés, Cécile nous glisse l’idée des marques pages * parce que voyez vous Cécile adooooooore sa plastifieuse ( oui oui elle se la pète un peu :D ) * et nous voilà en plein travail de redimensionnement * et c’était pas gagné ! * et finalement nous y sommes parvenues et nous affichons avec choix nos couleurs en trimbalant les marque pages partout !  et en exposant forcément * c’est tellement évident :D * dès aujourd’hui nos logos sur nos blogs ! * si ça c’est pas une fin à la Disney :D * »

 

Bien entendu chers *futurs* membres du B&B&D club, nous vous autorisons à prêcher la bonne parole autour de vous !

Car vous le savez toutes et tous, Barrons, Bones & Dimitri n’attendent pas ! « 

 

MIDINETTE 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-fievrefatale-60026112.html