Les lectures de Cécile

10
sept

Rien n’est petit pour un grand esprit.

Une_etude_en_rouge.jpg

Voilà un livre que j’ai lu dans le cadre de mon challenge Un Classique par mois et que j’ai apprécié même si je n’en garderai pas un souvenir intarissable.

Nous assistons à la rencontre entre Sherlock Holmes et ce cher Dr Watson qui constitue l’aspect du livre qui m’a le plus plu : j’ai trouvé très sympathique le côté « je suis en train de découvrir les débuts de ce binôme mythique ».  (Néanmoins pas aussi mythique que celui que je forme avec Mlle Pointillés cela va sans dire).

Nous faisons donc la connaissance de Sherlock à travers les yeux de Watson qui est le narrateur et pour qui son nouveau colocataire est une énigme.

Alors que Watson nous est tout de suite sympathique, j’avoue que Sherlock Holmes a éveillé en moi des sentiments un peu contradictoires.
Il a une personnalité très particulière : si j’ai aimé son côté mystérieux et sûr de lui, ainsi que son côté ermite, j’ai eu plus de mal avec sa suffisance et son arrogance. Il ne fait aucun doute que Sherlock Holmes se trouve génial, qu’il prend de haut les autres enquêteurs, policiers ou autres détectives qui n’atteignent pas son génie. 
Du coup on sourit devant son audace, on roule des yeux devant son arrogance, on applaudit son génie et il nous apparaît clairement que ce sont toutes ces facettes (et la complexité) de sa personnalité qui font de lui cette figure emblématique connue et aimée mondialement.

« L’horreur ne va pas sans l’imagination »

Niveau histoire : alors que Watson se demande encore qui est Sherlock, ce qu’il fait de sa vie et qui sont toutes ces personnes si différentes qui lui rendent visite, un corps est trouvé sans vie, sans aucune trace de sang dans un appartement inoccupé.
Sherlock décide d’enquêter, amène avec lui le Dr Watson et trouve très rapidement le coupable. C’est à ce moment là, arrivés à la moitié du livre que nous faisons un bon dans le passé et que nous suivons l’histoire et le passé du meurtrier. J’ai trouvé cet aspect très particulier. Ce changement de décor, de narrateur, d’ambiance, cette histoire dans l’histoire qui nous tombe dessus sans qu’on s’y attende (à tel point qu’on se demande si on a commencé une autre histoire) m’a légèrement dérangée.

Finalement, cette deuxième partie s’avère très intéressante (voire plus que la première) même si il nous faudra du coup attendre la fin, très vite expédiée, pour connaître les déductions de Sherlock Holmes. Déductions données de manières un peu obscures et sans vraiment de détails, ce qui est le côté qui m’a finalement le plus dérangé. J’aurais aimé passer plus de temps et en savoir plus sur ce qui a amené Sherlock Holmes a démasquer le coupable. Ceci dit, cette histoire est sympathique et se lit très rapidement. Je ne regrette pas cette lecture même si je n’en ressors pas spécialement emballée. Je pense lire prochainement « le chien des Baskerville ».


Une étude en rouge – Arthur Conan Doyle
Editions Le Livre de Poche – 147 pages

classique final2 3/8 (Encore un challenge que je vais réussir haut la main on dirait :-))

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-rien-n-est-petit-pour-un-grand-esprit-109392828.html

12 commentaires sur “Rien n’est petit pour un grand esprit.

  1. Faut vraiment que tu tentes la série réalisée par la BBC, un bijou !

  2. Et sinon, il a une date limite ce challenge?…
    ^^

  3. Commentaire n°4 posté par Syl. le 10 septembre 2012 à 09h38 a écrit :

    Bonjour ! Oui, Bladelor a raison… la série BBC est géniale ! ainsi que la musique du générique. Sinon, j’adore Sherlock, je les ai lus plusieurs fois.

  4. Commentaire n°5 posté par Syl. le 10 septembre 2012 à 10h40 a écrit :

    Ah ! je me suis trompée ! Je crois que Bladelor t’incite à regarder la nouvelle avec un Sherlock contemporain. Moi, celle qui me plaît, c’est l’ancienne. Tu as le choix ! mais je crois que tu préfèreras celle de Bladelor.

  5. Commentaire n°6 posté par Julia le 10 septembre 2012 à 11h32 a écrit :

    Bon courage pour le Challenge alors ;-)
    J’ai lu le chien des Baskerville il y a longtemps, je n’avais pas du tout accroché, je n’en garde d’ailleurs aucun souvenir sinon celui de m’être ennuyée…

    • Cess le 10 septembre 2012 à 17h39 a écrit :

      Merci, je pense que je ne le terminerai pas mais les 3 classiques que j’aimerais vraiment lire d’ici décembre sont :
      Le conte de montecristo, Nord et Sud et autant en emporte le vent…

  6. Elle est passée notamment sur la 4, je ne sais pas si ça passe encore, sinon y a les DVD.

  7. Lu il y a tellement longtemps que je ne m’en souviens plus : une petite piqûre de rappel serait la bienvenue.
    Mais dans l’ensemble j’ai toujours aimé les Sherlock que j’ai lu :)

  8. Commentaire n°9 posté par Bella le 11 septembre 2012 à 00h27 a écrit :

    Je l’ai dans ma Pal et toujours pas lu… pour les longues soirées d’hiver peut-être :-s

    Quant à N&S… faut que tu le lises hein… et après, APRES, tu pourras déguster Richard Armitage dans l’adaptation de la BBC hiiiiiiiiii :-p

  9. C’est un livre que j’ai beaucoup aimé, surtout assister à la rencontre Sherlock et Watson, et en plus, j’ai été surprise que la 2e partie me plaise autant ! :) Sinon, c’est vrai que Sherlock est un mec assez imbuvable ! :)

  10. J’aime beaucoup les aventures du détective, mais ces longues histoires ne sont pas mes préférées, j’ai une grande impression de déséquilibre et au final je ressors frustrée de ma lecture ^^

  11. J’avais bien aimé aussi ce premier tome « découverte » ! :)
    Pour la série, elle passait également sur fr2, et elle est vraiment bien ! :)
    Si je me souviens bien il y a que 2 saisons *et pas beaucoup d’épisodes*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets