Les lectures de Cécile

19
nov

Qui suis-je ?

TOP

Je suis : une femme super belle mais qui bizarrement n’a pas connu beaucoup d’hommes. Généralement un peu timide, il m’arrive parfois d’avoir un peu de répondant,  ce qui ne manque pas de me rendre plus craquante encore aux yeux du mâle de mes rêves.
Celui-ci est  si magnifique que le mot beau ne suffit pas à le décrire. Je le rencontre généralement lors d’une situation très particulière et jamais normalement, comme à un dîner d’ami commun ou en boite de nuit. Quand on se voit pour la première fois l’électricité crépite et c’est l’amour au premier regard. Son odeur peut-être d’épices exotiques et mystérieuses et est généralement virile et mâle. Elle peut même avoir des nuances brutes et érotiques et finalement, peu importe si les adjectifs pour décrire son odeur ne qualifient pas du tout l’odorat, ce qu’il faut c’est que les mots choisis évoquent le sexe et la virilité. Sa voix est profonde et je me sens bien et protégée en sa présence ce qui tombe bien car dès le moment où il pose les yeux sur moi, il a besoin de me protéger, de me posséder de toutes les manières possibles et a un besoin impérieux de me marquer comme sienne. En général il me marque en me mordant et/ou en me pénétrant, afin que nos odeurs soient unis et que tout le monde sache que je suis sienne. Cette pensée qui pourrait révolter les plus féministes d’entre nous ne me gêne pas du tout et je dirais même qu’elle m’excite.
Physiquement, j’ai toujours des yeux d’une couleur improbable comme le violet qui est en vogue en ce moment, l’ambre, le saphir ou le caramel. Mes yeux sont en tout cas magnifiques, bordés de cils longs et ils ont même souvent des reflets, qui peuvent être lavandes ou or.
Généralement, je me mords la lèvre inférieure quand je suis stressée, qu’elle soit charnue ou pas, ce qui ne manque pas de rendre fou d’excitation mon mâle. 
J’ai aussi une chevelure splendide qui fait penser à de la soie; elle peut-être de jais, blonde, caramel ou acajou, bouclée ou raide mais en tout cas, elle se déverse souvent en une somptueuse cascade sur mon dos ou mes épaules nues et ce, parfois, en un bruissement suave. Le mâle dont je suis tombée amoureuse aura envie, même si nous nous connaissons depuis deux minutes, de passer ses mains dedans car il imagine leur douceur, et il finit généralement par me remettre une mèche derrière mon oreille.  Je peux sentir le jasmin, le citron ou tout autre odeur très commune.
Il m’arrive parfois de croquer dans des fruits juteux ce qui ne manque pas d’exciter mon homme, mais ce qui le fait indéniablement craquer et qui l’excite à coup sûr est le fait que je passe une de ses chemises pour dormir. Ses chemises sont beaucoup trop longues vu que je suis beaucoup plus petite et menue que lui, et elles m’arrivent donc à mi-cuisses, dévoilant ainsi suffisamment de ma nudité pour provoquer son excitation. Pour ma part, j’aime ses chemises car elles ont son odeur (car non, les héros de romances ne lavent pas leurs chemises, celles-ci sentent toujours leur odeur). De toute façon, quoi que je fasse, mon héros aura envie de moi et sera excité par le moindre de mes mouvements, ce qui est dommage car pour tout un tas de raison, nous ne pouvons pas être ensemble. Il pense que je suis trop bien pour lui et qu’il ne me mérite pas et moi, chaque fois que je le vois, je me demande comment c’est possible qu’un homme aussi beau, aussi fort, aussi parfait soit amoureux de moi. Il arrive pourtant un moment où on ne peut plus faire semblant car notre attirance est trop forte, et nous  décidons donc de franchir le pas. Quand on s’embrasse ou que je fais quelque chose qui l’excite, il pousse  généralement un grognement rauque et profond et est empli d’un désir violent aussi ardent que primitif. Il comprend ensuite assez rapidement que je suis inexpérimentée ou vierge et s’il en est effrayé au début car il a peur de me faire mal, il en tirera rapidement une grande fierté. Son sexe ou sa virilité comme je l’aime à l’appeler, est énorme, gigantesque, et alors que je me demande comment il va réussir à me pénétrer, il s’extasie au même moment de l’étroitesse de mon vagin. Il me parle pendant qu’il me touche et me fait l’amour et je trouve cela super excitant qu’il me fasse la papote à ce moment là. Je connais l’orgasme plusieurs fois par rapport, même lors du premier, ce qui est quand même assez génial quand on y pense, mais ce qui me fait indéniablement atteindre le 7ème ciel est le moment où il me demande de venir ou de jouir pour lui. Je suis toujours prête à le recevoir et mon sexe peut avoir plusieurs saveurs, les plus courantes étant celles du miel, de la pêche ou même de la prune mûre.
L’alchimie entre nous est parfaite et nos corps s’emboîtent parfaitement malgré notre différence de taille, comme s’ils étaient fait pour être ensemble.
En outre, nous sommes un couple intelligent, et à nous deux nous parlons 78 langues et connaissons plus de choses que Wikipédia.
Il nous arrive beaucoup de choses pendant les premiers mois suivant notre rencontre et nous devons  surmonter beaucoup d’obstacles mais grâce à l’amour que nous nous portons, grâce à tous les orgasmes que nous nous donnons, grâce au fait que je suis passée de vierge inexpérimentée à bête de sexe en moins de pipes qu’il n’en faut pour le dire, et que je suis, et lui apporte, tout ce qu’il n’a jamais connu en des centaines d’années, nous finissons ensemble, unis et forts, et notre amour triomphe de tout.

En résumé, je suis belle, je suis bonne,  je suis assez petite, j’ai des orgasmes à ne plus pouvoir crier son nom, je suis avec un homme beau, fort, intelligent et viril qui pense « A moi » et « protéger » chaque fois qu’il me voit, je me mords la lèvre, porte ses chemises, croque dans des fruits, avale (pas que des fruits) et je trouve toujours un moyen de finir immortel, pour passer l’éternité avec lui.
Je suis ce que toutes les filles qui me lisent ne seront jamais, je suis, je suis :

Une héroïne de romance paranormale.

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-qui-suis-je-112582463.html

22 commentaires sur “Qui suis-je ?

  1. Commentaire n°1 posté par Devil-s-advocate le 19 novembre 2012 à 04h53 a écrit :

    Et ce n’est pas toujours seulement dans les romances paranormales que l’on voit ça! :)
    Le jour où je vais lire une romance où l’héroïne est grosse sans qu’elle soit « voluptueuse, avec des formes là où il faut », je pense que je pourrai mourir comblée.

    Et c’est quand que tu nous offre ton avis sur Iced?? (J’ai hâte!)

  2. Commentaire n°2 posté par Syl. le 19 novembre 2012 à 08h51 a écrit :

    « Pas que des fruits… » (finesse) et des gâteaux ? J’aime le commentaire de Devil.
    Bonne semaine Cécile

  3. Elles n’ont jamais le cheveu gras, la bouche pateuse du matin et des cernes ? Life is a bitch !

  4. Euh … ça ne tient pas dans le temps de questions imparti à Julien L. MDR

    Et je persiste : quand écris-tu ta propre romance maintenant que tu en as tout compris ?
    J’ai encore bien ri tiens ! Bonne semaine et merci :)

  5. Bon sang j’ai lu tout ça avec la voix de Julien Lepers en tête mdrrrrrrrr

  6. Mouahahahaha ! J’adore ! Et j’en ai reconnu certaines ;)

  7. Lire cet article en imaginant Julien L. débiter tout cela en jetant ses petits bouts de papier, ça n’a pas de prix :D Merci pour cette bonne rigolade !!

  8. Commentaire n°8 posté par Julia le 19 novembre 2012 à 11h42 a écrit :

    Ah, commencer son lundi en lisant cette chronique est est un pur plaisir !
    Je ne me remets pas de « je suis passée de vierge inexpérimentée à bête de scène en moins de pipes qu’il ne faut pour le dire » ;)

  9. Il faut que tu vois cette video!!! (juste parce que tu vas mourir de rire)
    http://www.youtube.com/watch?v=fpx7YqzZ7Nk

    Je suis tellement d’accord avec toi (par ailleurs). La romance paranormal, c’est toujours très steamy. on devrait d’ailleurs se faire un chalenge « trouver une romance paranormal sans steamy sex »
    hihi

  10. Commentaire n°11 posté par karline le 19 novembre 2012 à 13h13 a écrit :

    tiens elle ne lève pas les yeux au ciel elle ???? Elle pourrait je pense ….

  11. Au détour de liens sur FB, je découvre celui vers ton article et je trouve ça très drôle. De jolies perles dans tes phrases ! :) merci pour ce moment sourire ^^

  12. Bon ben manque plus que la question sur son pendant mâle !!! et puisqu’on y est, avec hydromielle on se demande ce que ça peut bien être qu’une odeur « virile » ? si t’as une suggestion on est preneuse !

    • Cess le 17 décembre 2012 à 17h37 a écrit :

      Ah mais moi aussi je me demande ce que c’est. Généralement c’est l’odeur de la transpiration, mélée de la terre, ou d’une odeur typiquement masculine et surtotu MUSQUEE !! :D

  13. Commentaire n°14 posté par Bella le 19 novembre 2012 à 14h36 a écrit :

    Hi hi ! Merci pour ce moment unique comme il n’y en a que sur ton blog !
    D’ailleurs, il n’y a qu’ici que je me prends la peine de lire des billets aussi longs ! :-p
    Bisous :-)

    • Cess le 17 décembre 2012 à 17h38 a écrit :

      Comment ça mes billets sont longs ?? si peu ! ah ah.

      Merci de prendre ce temps, moi ça ne me donne jamais envie les billets trop longs.

  14. Quelle plume ! Je suis… morte de rire et je me mords la lèvre pour ne pas glousser !

  15. Et nous sommes parfaitement sains de corps ce qui fait que nous oublions les capotes la plupart du temps (et ça fait un piètre exemple).

  16. Quand est-ce que tu en écris une toi même de romance hein, qu’on se marre ! Tu en maîtrises les codes ! ;-)

  17. Excellent !!!!! :0) Et bien vu ;0) Passer chez toi c’est comme passer chez Karine : l’assurance parfaite d’un moment « remonte moi le moral » Merci !!!

  18. Commentaire n°21 posté par Raistlin le 26 novembre 2012 à 11h16 a écrit :

    MDR !!! et c’est tellement vrai !
    on se moque toujours affectueusement de ce qu’on aime ^^ et toi, tu es trop forte à ce jeu là, Ms Bracket !
    je découvre ton blog depuis quelques jours et je rigole bien !!
    pour me situer rapidement, je dirais juste que je lis ICED en ce moment …*hiiiiii*

  19.  » En moins de pipes qu’il n’en faut pour le dire »…Mdr, celle-ci je la retiens, excellente!

    Et moi aussi, je veux une romance signée Cess :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets