Les lectures de Cécile

28
mai

Philip, vous êtes si… si… puissant.

Eloise.gif

ATTENTION SPOILERS

Il fut un temps pas si lointain où la famille Bridgerton et moi nous entendions à merveille.
Je les aimais comme si je les connaissais. Je couinais. Mon ventre papillonnait.  (Coucou Colin).
Bref, c’était l’amour.
Mais voilà, il a fallu qu’Eloïse et Sir Philip viennent tout gâcher. Sic.    

Disons le d’emblée : Sir Philip m’a insupporté (c’est un euphémisme) du début à la fin.
Veuf (sa femme s’est suicidée l’année précédente) (et on la comprend, le divorce n’existait pas à cette époque), il n’a pas fait l’amour depuis la naissance de ses enfants, 8 ans plus tôt (je vous rappelle que nous sommes dans une romance, et la femme du héros ne voulait pas coucher avec lui. Ahem) (une femme pleine de bon sens ceci dit). Outre le fait qu’après 8 ans d’abstinence, il soit sûrement en manque, Philip, a une passion dans la vie : Pas l’escrime non. Pas la bagarre non plus. Et, non, bien sûr, pas les filles de joie. Pas l’alcool non plus. Non non,  Philip est passionné par: la botanique (une passion des plus viriles, vous en conviendrez). Il passe donc ses journées dans sa serre (il mène une vie tout à fait exaltante) à s’occuper de ses fleurs au lieu de s’occuper des ses jumeaux de 8 ans qui se font tabasser par la nounou sans qu’il s’en rende même compte (bon ok, tabasser est un grand mot).
Son but dans la vie est de fuir ses enfants, de les voir le moins possible et d’éviter de les gronder quand ils font des bêtises. (Un homme paternel et autoritaire quoi).

Son autre but dans la vie (à pars planter des choux, à la mode, à la modeuuuuh), est donc de se trouver une épouse qui voudra bien 1. s’occuper et éduquer ses gosses à sa place, et 2. baiser. (dans cet ordre) (mais c’est amené avec un peu plus de subtilité peut-être).  

C’est là qu’Eloïse, notre Bridgerton de 28 ans (vieille fille donc) tombe à pic.
Après avoir correspondu pendant un an avec Sir Philip, elle décide de venir lui rendre visite quand elle commence à être jalouse de sa meilleure amie qui s’est mariée. (la garce a eu le culot de ne pas rester célibataire le temps qu’Eloïse trouve un mec) (ce que les amies peuvent être égoïste, c’est fou). Bref, trop de jalousie peut miner. Eloïse en sait quelque chose. Elle s’enfuit donc chez Sir Philip qui lui a bien caché l’existence de ses deux garnements. (Honnête avec ça).

Et là. Là. Hé ben, ce n’est pas le coup de foudre. (et ça se comprend si vous voulez mon avis) (comment ça vous ne le voulez pas ?) (mais pourquoi vous lisez ce billet alors ?).
Elle se rend bien compte que Sir Philip est un gros naze (bon d’accord ce n’est pas exactement dit comme ça) mais elle décide de rester quand même et de lui laisser sa chance (perso j’aurais préféré finir bonne sœur)(comment ça je ne suis pas crédible ?).

Vous vous en doutez, tout est bien qui finit bien. Les deux monstres vont aimer Eloïse, cette dernière et Philip vont tomber amoureux (et coucher) (la serre de Philip soit louée) (d’ailleurs ils ne vont même pas le faire dans la serre)(dommage), et la nounou qui frappe les enfants à coup de livres et de baguettes va être virée. (comment ça cette information n’est pas le moins du monde intéressante ?) Ah ! En parlant d’informations, j’allais en oublier une de la plus haute importance (même si, en vérité on s’en fout comme de notre première gorgée de coca) : Philip se faisait battre quand il était enfant. (ce qui explique cela)(ou pas)(moi je préfère quand les enfants battus deviennent des gros pervers sado-maso plutôt que des passionnés de fleurs)( Viszs et Christian, si vous me lisez…).

En tout cas, entre le moment où Eloïse débarque chez Philip (page 5) et la happy end, il ne se passe quasiment rien,  on s’ennuie, le style est à pleurer, Julia Quinn nous sort des phrases et des métaphores qui font passer JR Ward pour Proust (et dieu sait que les métaphores de Ward ne sont pas de toute subtilité), et Philip est à claquer du début à la fin tant il manque de caractère et tant il fuit ses responsabilités.
 
 

Finissons sur quelques phrases qui valent leur pesant de skittles. (oui je l’ai déjà sorti celle-là mais que voulez-vous : 1. Je ne m’en lasse pas. 2. Je préfère les skittles aux cacahouètes.).

 
« Philip insinua sa langue entre ses lèvres tel un serpent de feu dont la danse infernale lui arrachait des gémissements de plaisir. »
–> Et c’est quoi un serpent de feu au juste? (que je l’explique à mon mari).
 

« Eloïse sentit la main de Philip se poser sur le seuil du temple de Vénus. (le temple de Vénus ? Really ?). Et dire que jamais elle-même n’aurait osé ne serait-ce qu’en gravir les premières marches.
–> Julia Quinn est donc en train de dire que son héroine ne s’est jamais touchée. Mais où va le monde mes amies ?

« – Philip, vous êtes si… si… puissant.
– Ne savez vous donc pas que c’est exactement ce qu’un homme rêve d’entendre ? »
–> Oh oui, Philip, vous êtes si, si puissant.  (et j’adore la réponse de Philip) (c’est sûr que c’est pas feu son ex-femme qui devait lui dire ça). 

« Philip plaqua alors son ventre contre le sien et retrouva (c’est comme la bicyclette ça s’oublie pas) l’entrée soyeuse du temple interdit. »
–> Entre Interdite ? (Ou pas).

« – Comment choisir alors que chaque heure que je passe en votre compagnie m’apporte un bonheur sans cesse renouvelé ? Chaque semaine, chaque mois, chaque année…. Philip mit alors toute son âme dans le baiser qu’il lui donna. (comment on met son âme dans un baiser ?).
Il l’aimait tant.
– Chaque seconde passée à vos côtés, Eloïse. »
–>Je crains que Philip n’ait oublié « siècle » et « décennie » dans ses notions temporelles.

 

Bon, on me souffle à l’oreillette que la suite est mieux… Et comme vous le savez la chaire est faible (enfin la mienne en tout cas) : je lirai donc le tome consacré à Francesca et j’espère que l’entrée de son temple de Venus ne sera pas interdit…  Affaire à suivre donc.

La  chronique des Bridgerton, tome 5 : Eloise – Julia Quinn
J’ai Lu (Aventures & Passions) – 277 pages.  

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-philip-vous-etes-si-si-puissant-105922886.html

20 commentaires sur “Philip, vous êtes si… si… puissant.

  1. Je suis morte de rire mais du coup pas vraiment pressée d’ouvrir ce tome 5 (je me suis arrêtée au 4). Je vais plutôt rester avec la Confrérie. :-)

    • Cess le 10 juin 2012 à 20h24 a écrit :

      Franchement, je préfère la confrérie à ce tome, tu peux le zapper et je te spoiles si tu veux… quoi que… tout est déjà dit dans ce billet… 

  2. Je ne lis pas tout non plus, pour ne pas me spoiler ,mais rien que l’extrait en titre me fait mourir de rire !!

  3. Personne ne l’a aimé ce tome, on dirait. Moi je ne l’avais pas trouvé si mal. Bien que je sois d’accord avec tout ce que tu dis dans ce billet, et que JQ soit tombée dans un puits sans fond de clichés (la saga des Bridgerton manquait de héros vraiment torturé avec un passé vraiment douloureux jusque là).

    • Cess le 10 juin 2012 à 20h26 a écrit :

      Oui c’est clair qu’Anthony n’était pas assez torturé avec ses abeilles, Benedict avec son complexe d’infériorité et Colin avec, heu, je sais plus quoi, il était parfait :) 

  4. Celui là….je l’ai jamais relu, ce qui veut tout dire avec les Bridgertons!
    j’ai pas non plus aimé Francesca et Grégoire…mais il parrait que d’autres les trouvent bien.
    mais eloise, pfffff….tellement pas glamour quoi!

  5. Gregory, pas Grégoire! Brrr, quelle horreur!!!

    Je confirme (encore une fois) que Éloïse n’était pas terrible mais je jure quand même que ces perles que tu nous sort sont la faute de la traduction, et que JQ ne parle pas comme ça!!! J’en frémis d’horreur!!!

    • Cess le 10 juin 2012 à 20h27 a écrit :

      C’est clair que Grégoire, ça le fait moins que gregory ! :)
      Bon, sinon, tu me rassures pour la traductrice. Reste à savoir si c’est vraiment une autre que pour les premiers tomes, car les premiers tomes, je suis sûre qu’il n’y avait pas de phrases de ce genre…  

  6. « c’est comme la bicyclette ça s’oublie pas » Mouahaha ! :o)
    Lis Francesca, c’est mieux, bien mieux !

  7. @chi-chi: auto correct a encore frappé!

  8. Hmmm, c’est ceui que j’ai le moins aimé mais pas à ce point, quand même… Il faut d’ailleurs que je finalise mon billet…

  9. J’ai bien fait de m’arrêter alors !
    Bon et à part ça… il est vraiment puissant ????

    • Cess le 10 juin 2012 à 20h28 a écrit :

      J’en sais rien mais je n’ai pas du tout envie de le savoir, ce qui est rare quand les héros sont bons ! 

  10. Il a quand même l’air prise de tête ce livre avec ses temples, ses fleurs, ses coups de livres dans la tronche… je passe mdr

  11. je ne connais pas la série, mais je suis morte de rire devant mon écran ^^

  12. Je n’ai pas encore eu l’occasion de croiser cette auteur, mais dans l’immédiat, ça ne me tente pas plus que ça. ^^

  13. Cécile, ou l’art de me faire lire des billets sur des bouquins que je n’aurais jamais eu l’envie de lire juste pour me bidonner. Excellent, excellent :D
    Et en effet, les citations valent leur pesant en Skittles. Limite, maintenant, j’ai envie d’aller y mettre le nez, un jour où je serai un peu triste, histoire de me redonner le sourire.

    • Cess le 10 juin 2012 à 20h33 a écrit :

      Héhé, merci Sita ! Les premiers tomes donnent le sourire et des papillons :-) je te les conseille plus que celui là :) 

  14. Mouhaha, voilà le genre de livre que jamais je n’aurais eu l’idée de lire avant de tomber sur un billet comme le tien ! Le pire, c’est que les J’ai Lu – Passion intense, Aventure et passion et autre harlequins jonchent la bibli de ma grand-mère et que quand on est en vacances chez elle, ma mère en lit un par jour ! :D

  15. Et il y a combien de tome, en tout ? Parce que c’est déjà le 5e !

    • Cess le 10 juin 2012 à 20h34 a écrit :

      Oui mais ils parlent tous d’un personnage différent, ce n’est pas vraiment une série… 
      Il y a un tome par frère ou soeur, donc 8 en tout !  

  16. J’ai passé mon tour sur celui-ci mais j’ai lu le suivant qui était assez bien construit (sauf l’histoire d’amour, et F. qui m’a arraché des larmes de haine et de frustration) Curran est définitivement plus prometteur (j’y retourne, tiens !)

  17. Commentaire n°17 posté par Bella le 31 mai 2012 à 09h34 a écrit :

    Mouahhaha… j’ai des billets en retard chez toi ! C’est un tort ! ;-)

    Je ne me souviens même plus quels Bridgerton j’ai lu et lesquels pas… c’est qu’ils ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable :-s

  18. Oùlà… Je viens de me rendre compte que je me suis plantée de billet pour mon commentaire… Oups…. Je faisais bien sûr allusion à ton autre billet (celui avec les vampires sexys…)

  19. Francesca est géniale. Vu ton article, je laisse tomber Eloise que je n’avais pas lu d’ailleurs. J’ai acheté Gregory mais je pense que ce n’était pas une bonne idée.

  20. Ok message reçu je passerai mon tour pour ce tome. Pour le moment je n’ai lu que les deux premiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets