Les lectures de Cécile

30
oct

Ne t’inquiète pas pour moi – Alice Kuipers

couv67833021.jpg

Une mère gynécologue très occupée par son travail et sa fille, l’adolescente type de 15 ans ne se voient presque pas et se parlent du coup via post-it collés à la va-vite sur le frigo.

Rappels des courses à faire, de la cage du lapin à changer, demande d’argent de poche… bref, des petits mots banals jusqu’au jour où la mère écrit à sa fille qu’elle  doit lui parler de la boule qu’elle a au sein… 


Coup de cœur pour beaucoup (je n’avais lu que des avis positifs), ce petit livre épistolaire est pour moi, une énorme déception.
Je ne me suis pas identifiée, je suis restée en retrait, et surtout, je n’ai pas trouvé cette relation mère / fille très crédible. 
Car entendons nous bien, on parle là de la relation entre une mère et une fille qui s’entendent bien, qui parlent des petits copains et tout ça. 

On n’est pas dans un scénario mère/fille qui ne se comprennent pas. Qui ne peuvent pas communiquer et qui préfèrent donc le faire via post-it.
Non là rien de tout ça, et du coup, je ne peux pas croire qu’elles ne trouvent aucun moment pour se retrouver. Je ne peux pas croire que toute leur relation se base sur des mots laissés sur une porte de frigo.

Ca en vient quand même à s’écrire des mots type « Ma Claire, je ne sais pas où tu es, peut-être dans le jardin … ».
Heu ? allo ???? Vous trouvez ça plausible  vous ? Que le mère écrive ça au lieu de tendre le cou et vérifier si sa fille est en train de prendre un bain de soleil dehors ???

Et attention, même une fois le diagnostique confirmé, leur correspondance continue de se focaliser sur l’argent de poche, le mec de Claire, et la cage de Jeannot le lapin a changer. Mouais.

 

Ceci dit, ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangé dans ce livre car bon si la mère et la fille se voyaient plus, ou si la mère avait un portable (car oui, la mère n’a pas de téléphone alors que c’est la super woman, maman célibataire, qui travaille beaucoup), ce livre n’aurait pas lieu d’être. Non ce qui m’a vraiment dérangé, c’est Claire.

J’ai eu envie de la claquer tout le long de ma lecture ou presque. Certains penseront que son comportement est représentatif de la période un peu « rebelle » de l’adolescence. 
Pour ma part, je ne suis pas du tout d’accord. Je la trouve simplement très égoïste.

Je n’ai pas été forcément l’adolescente modèle non plus (au contraire) mais jamais, ja-mais, je n’aurais choisi d’aller en cours, le jour ou le petit mot de ma mère me demande de l’accompagner chez le médecin voir si elle a ou non une tumeur.

Et la fois où Claire décide de prendre ses affaires et aller habiter chez son père, alors que sa mère est assez mal au point, car elles se sont disputées à propos de son mec. Vous avez dit égoïste ?   

« Maman, si tu me cherches je suis sortie courir.
(…)
J’ai l’impression que ça fait des semaines qu’on ne se parle plus de rien. Je ne sais même pas ce que le docteur t’a dit sur le traitement et tout ça. Tout va bien ?

Mon contrôle s’est bien passé.
Bisous
C »

Voilà typiquement un des passages qui m’a fait grincer des dents. La mère a un cancer et la fille ne sait même pas quel traitement sa mère va subir ? REALLY ???????

On nage dans le pathos : ce livre a été écrit pour vous faire pleurer. Et ça marche d’ailleurs.
Oui. Moi aussi j’ai pleuré. Moi aussi j’ai fini le livre telle une fontaine. Et moi aussi j’ai été touché. Mais en même temps, la maladie et la mort sont des sujets touchants. Et hormis ces 4 dernières pages je suis restée totalement insensible à ce texte…

Dommage.  C’est clairement un rendez-vous manqué.

Les avis beaucoup plus enthousiastes de Clarabel, Adalana, Mlle P, Lily, Azilys, Sara, Acsylé
Celui plus mitigé (merci je me sentais un peu seule) de Stephie.  
Et merci à Radicale qui me l’a offert lors du SWAP Jeunesse. Cliquez sur son nom pour lire son avis mitigé sur ce livre. 

challenge pistolaire2 (1)5/5
Ce livre met fin à mon challenge épistolaire (je ne sais pas si il était encore d’actualité d’ailleurs :)). 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-ne-t-inquiete-pas-pour-moi-alice-kuipers-87594677.html

14 commentaires sur “Ne t’inquiète pas pour moi – Alice Kuipers

  1. un roman que j’avais trouvé très beau et où j’ai versé toutes mes larmes!

  2. Je comprends ce que tu veux dire et tu n’as pas tort quand tu dis que la Claire est égoïste mais, finalement, ça ne m’a pas dérangée.
    Il en faut pour tous les goûts c’est clair et, finalement, ton billet plutôt négatif peut permettre à celles qui ont aimé de voir certaines choses différemment (sans pour autant se remettre en question, ce n’est pas ce que je veux dire). Bref.

    • Cess le 30 octobre 2011 à 21h25 a écrit :

      Je vois ce que tu veux dire :)
      Et c’est clair que moi, du moment où j’ai pris Claire en grippe c’était fini, je ne pouvais plus ne pas être dérangée ! :)  

  3. Dommage, mais même si j’ai aimé ce livre, en quelque sorte je comprends aussi ce que tu veux dire et je suis assez d’accord.

  4. Bon, je ne t’avais rien dit parce que tu avais très envie de le lire et je ne voulais pas t’influencer, mais moi non plus je n’avais pas trop aimé, j’ai tiqué exactement sur les mêmes choses, surtout les post-it « ha tu es dans le jardin mais je t’écris un mot alors que je suis à 5 mètres de toi »… Narf !

    • Cess le 30 octobre 2011 à 21h21 a écrit :

      Hiiiiiiiiiiii ET J’AI OUBLIE DE TE REMERCIER alors que j’y ai pensé au début du billet :)
      Merde je vais rattraper ça  tout de suite ! T’as fait un billet dessus ??? ENFIN un autre avis comme le mien :)  

  5. Je fais partie des lecteurs qui ont bien aimé ce livre

  6. J’ai des raisons très personnelles de ne pas lire ce livre… mais ce que tu en dis les renforce. (et j’ai déjà lu les autres avis avant). Donc je passe
    De façon générale les romans épistolaires contemporains m’ennuient profondément mais cela n’est qu’accessoire ;)

  7. Ah mince, je fais partie de celle qui ont aimé ce livre, même si certains passages sont peu crédibles.

  8. Ce livre me stresse ! Je ne connais pas et je ne compte pas le lire.

  9. D’habitude je suis très à cheval sur la vraisemblance, mais avec le style épistolaire, on est obligés de faire des concessions, non ?… Je crois (c’est qu’un avis, hein) que pour apprécier ce roman, il fallait bien se mettre dans la tête qu’il y avait un déni des deux côtés : elles s’écrivaient pour ne pas se parler. D’où les passages ubuesques, sans doute…

    • Cess le 2 novembre 2011 à 00h06 a écrit :

      Oui c’est vrai que je n’ai même pas essayé de justifier ça par le déni : Je crois que je n’ai juste pas du tout essayé de justifier le comportement de la fille en fait… 
      Mais je suis d’accord pour le style épistolaire, il faut faire des concessions :)  

  10. Mince, il me tente beaucoup, mais ton avis me refroidit quelque peu…

    • Cess le 4 novembre 2011 à 22h03 a écrit :

      Mais je suis une des seules à penser comme ça hein !!! Alors tu devrais te laisser tenter pour te faire ta propre opinion :D

  11. Je fais partie de ceux qui ont eu un coup de coeur. Je l’ai même offert à ma maman qui l’a adoré (elle a même pleuré). Après c’est normal qu’un livre ne touche pas tout le monde :)

  12. Bon, j’ai quand même bien l’intention de le lire, histoire de me faire ma propre opinion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets