Les lectures de Cécile

12
mar

Les 10 « fondamentaux » pour écrire un « Mommy Porn »

 

not-mommy-porn-its-sex.jpg

 

Rappelez-vous, je vous faisais un top ten des « 10 fondamentaux pour écrire une romance paranormale » il y a un an et demi.
Aujourd’hui, je vous propose le même top mais cette fois pour écrire du « Mommy porn ».
Alors, si toi aussi tu veux surfer sur cette vague du « clit lit » (merci Jérome pour l’appellation), voilà ce que doit contenir ta romance : 

 

1.Ton livre devra avoir un nom original.
Et pour ça, je te conseille deux pistes. Après « Dévoile-moi », « Regarde-moi », et « Delivre-moi » tu pourrais tenter « Déflore-moi », « Prends-moi » ou « Domine-moi ».
Sinon, après « 50 nuances de Grey » et « 80 nuances de Jaune », tu pourrais tenter le « 666 nuances de rouge sang» ou « zéro nuance d’orgasme ».
Pour ce qui est de la couverture, pas besoin de chercher très loin non plus. Après la cravate, les boutons de manchettes, le porte-clé, la ceinture, le masque et les menottes, tu pourrais choisir, une braguette de pantalon, un caleçon, un portefeuille, ou un gode. (ah non, on me susurre à l’oreille, d’une voix de velours, que le gode n’est pas un accessoire typiquement masculin, my mistake, pardon).

2. Ton héros devra être riche et jeune (pas plus de 30 ans).
Et quand je dis riche, c’est genre, vraiment riche. Du genre: il a des immeubles qui lui appartiennent, un chauffeur, et bien sûr il sera l’heureux propriétaire de la société ou de l’immeuble où tu travailleras. Si tu penses que c’est jeune, 27 ans, pour être à la tête d’une multinationale, ne t’en fais pas, tes lectrices ne seront pas dérangées par ce point. La seule chose qui compte c’est qu’il soit riche, et qu’il soit beau. (peu importe les moyens, seul compte le résultat)(et les orgasmes, bien sûr).

 

3. Mais ce même héros ne se contentera pas d’être beau à mourir, d’avoir une voix de velours à provoquer des orgasmes, et d’être bâti comme un dieu (ce que notre héros est assurément)(et pour cause, baiser 10x par jour, ça doit tenir en forme)(Je te vois lever un sourcil sceptique, mais si, il arrivera à travailler et gagner ses millions même en passant son temps à coucher: je t’ai déjà dis de ne pas t’encombrer avec ce genre de détails). Donc, non, ton apollon ne se contentera pas d’être beau et prisé (car oui toutes les femmes en sont folles et non jamais il n’est tombé amoureux)(jusqu’à notre héroïne bien sûr), il sera aussi dominant. Graaaou.
Soit vraiment dominant, du type je fais signer un contrat qui fera de ton héroïne sa chose, elle ne pourra plus manger que ce qu’il dit et quand il le dit, elle portera ce qu’il veut et surtout elle ne traversera pas la rue toute seule.
Soit dominant, plus en nuance (mais pas de gris), à savoir surtout, dans les actes sexuels.
Dans tout les cas, ton homme aime le contrôle. Et là aussi, peu importe si tes lectrices ne supporteraient pas un homme comme ça dans la vraie vie, car là, justement, ce n’est pas la vraie vie et quand elles fantasment, ce qu’elles aiment, c’est être dominées (et/ou fessées, les coquines).


4. Ton héros devra, et c’est une obligation, avoir un passé trouble et torturé. Sœur décédée, mère droguée, viol, coups et blessures, privé de nutella ou de coca dans sa jeunesse (ou comme l’auteur de ce billet, de peluche Popples) : tu peux y aller sans restrictions niveau malheurs et traumatismes car tout passe comme une cravache à la poste. D’ailleurs, plus ton héros sera traumatisé, plus ta lectrice aura envie de le réconforter et d’être la femme qui arrivera à lui chasser ses démons.


5. Pour faire rencontrer tes héros, tu pourrais, je dis ça comme ça, une simple idée, mais tu pourrais, par exemple, faire en sorte que la fille s’étale devant Appolon.
Ou parce qu’elle est maladroite et qu’elle trébuche, ou car elle se heurte à un mur (les abdos de ton héros en l’occurence). Quoi qu’il en soit, fais-la se retrouver les 4 fers en l’air. Il paraît que c’est un must pour donner envie à Apollon de la connaître plus en profondeur (si tu vois de quelle profondeur je veux parler). Peu importe, que nous, pauvres femmes mortelles, ne soyons pas gracieuses quand nous tombons et que nous donnerions sûrement plus envie de rire à un bel homme qu’à nous prendre, là, à même le sol, ce qui compte c’est que ça marche. Et c’est le cas. La chute comme entrée en matière, c’est prouvé, ça excite les hommes (sic).

6. Ton héroïne, quant à elle, pourra être banale, une femme comme nous toutes, en somme, ou elle-même traumatisée, selon ce que tu préfères. (Elle peut-être les deux aussi, ce serait panache). Dans les deux cas, une chose est sûre, elle devra im-pé-ra-ti-ve-ment être étroite, mouillée et toujours prête à recevoir ton héros de sorte qu’il puisse le lui dire 15x par tome, (au moins)(sinon ton livre risque de faire un flop). Car c’est bien connu, nous sommes toutes excitées quand on entend notre homme nous dire que nous sommes « si étroites » et si « mouillées pour lui ».

 

7. D’ailleurs, n’oublie pas que si ton héros est dominateur, ton héroïne sera une dominée et exécutera gentimment ce qui lui sera demandé.
Ainsi, elle jouira quand ton héros le lui demandera, toujours prompte à obéir.
D’ailleurs en parlant de jouissance : notre héroïne, qui jusqu’alors, n’aura soit jamais connu d’orgasme, soit jamais plus d’un par rapport (ce qui est déjà pas mal, j’ai envie de dire), n’en aura désormais jamais moins de 3 à chaque fois. Au minimum. (Pour un peu, il me prendrait l’envie de m’étaler devant un bel homme demain).
  

8. Bref, tu l’auras compris ton héroïne se révélera être une nympho.
Elle aime le sexe (y’a pas de mal ceci dit), elle aime faire des fellations (ce qu’elle fait, en outre, très bien) et elle n’a pas peur de le faire un peu partout, voiture, bureau, bateau, lit, ascenseurs etc… Quoi qu’il en soit, ton défi est de trouver le plus d’endroits où leur faire faire leurs petites histoires. Mais bon, sache qu’ascenseur et limousine, c’est déjà pris. Ainsi que douche, lit, hôtel, salon des parents du héros alors qu’une fête bat son plan ou dans une maison dans le jardin des parents. A toi d’être inventive. Surprends tes lectrices, fais les rêver (avec des boules de Geisha dans un soirée caritative, par exemple)(Ah non, on me dit que c’est déjà fait ça, pardon)!

 

9. Souvent, tes deux héros se disputeront. Soit à cause d’une ex (un incontournable l’histoire de l’ex copine qui réapparait et que l’homme n’arrive pas à complètement envoyer chier), soit par incompréhensions, souvent à cause de nons-dits. Mais finalement, peu importe la raison de la dispute, ce qui est important, c’est le « Make up sex ». La réconciliation sur l’oreiller.
Je dirais même plus, pas besoin de faire en sorte qu’ils communiquent et s’expliquent, s’ils baisent et que ton héroine à ses 32 orgasmes d’affilée, personne ne te demandera pourquoi leur problème n’est toujours pas résolu. Car, souviens toi, ta lectrice lit ce livre pour le cul pas pour savoir pourquoi ils se sont disputés.

 

10. Enfin, ton héros, si dominant, si beau, si arrogant, si sûr de lui soit-il au commencement de ta série (en bref tout ce qui a fait craquer tes lectrices au début) changera complètement et deviendra un gentil garçon bien rangé, plus du tout dominateur, absolument plus indépendant, je dirais même plus, totalement dépendant de ton héroïne et deviendra un garçon quelconque sauf qu’il sera toujours, en plus, bien membré et friqué.
Bref, ton héros va devenir l’exact opposé de ce qui faisait fantasmer tes lectrices à la base, et tout ça pour une fille. Et c’est là le vrai filon de ton livre.
Dans chacune de tes lectrices se cache une femme qui rêve secrètement qu’un homme intouchable et renfermé s’ouvre à elle (à l’instar des cuisses de ton héroine), et qu’il finisse par changer complètement pour elle et juste pour elle.

Enfin, et c’est là le petit bonus du jour, (rien que pour vous, vous le valez bien), faites durer le plaisir : même si votre intrigue pourrait largement tenir en un tome, écrivez en trois.
Vos lectrices seront heureuses de retrouver leur fantasme pour de nouvelles aventures (comprendre : parties de jambe en l’air) et vous, vous gagnerez le triple d’argent. Elle est pas belle la vie ?!

 

 mommy-porn.png

Voilà (aussi fou que cela puisse paraître quand on lit ces 10 points) la base d’histoires qui se vendent à des millions d’exemplaires.

Je vois d’ici les grandes fans de Gideon et de Grey s’insurger, mais je crois qu’ici, rien n’est dit qui ne soit pas vrai ! Ca ne veut pas dire que je juge, car moi-même j’ai lu et vais continuer de lire (et qui sait d’apprécier ?) ce type de livres. En vérité, votre dévouée ne faisait que lister quelques points communs entre toutes ces romances, sans point juger (ou à peine)(papillonne des yeux…)

Et pour les futures auteurs, vous voilà donc parrés, faites-moi signe si vous voulez que je lise votre future romance en avant première, je m’en ferais une joie toute orgasmique ! 

      Et pour finir, une vidéo à mourir de rire (oui j’ai l’humour facile):

<!–[endif]–>

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-les-10-fondamentaux-pour-ecrire-un-mommy-porn-116100175.html

41 commentaires sur “Les 10 « fondamentaux » pour écrire un « Mommy Porn »

  1. J’adore ton billet ! T’as tout bien résumé et même si c répétitif et cliché à mort, j’en lirai toujours, car ouais j’aime ça ! Merci en tout cas pour la tranche de rire :)

  2. Mon dieu!!! Tu m’as tuee de rire!!! J’adore! Faut absolument que je mette cet article sur ma page FB!!! Merci merci!!!

  3. Commentaire n°3 posté par Julie le 12 mars 2013 à 09h08 a écrit :

    Super, maintenant que j’ai la recette, je vais m’y mettre.Mais j’hésite pour les prénoms Anatole ou Marcel? Gertrude ou Gothon ?

    Merci pour le fou rire !

    • Cess le 12 mars 2013 à 09h57 a écrit :

      Marcel c’est grave la classe !!!
      Oh oui Marcel, fais moi jouir! Tout ce que tu veux Gertrude…
      Moi je dis, bingo !

  4. Commentaire n°4 posté par Bérengère le 12 mars 2013 à 09h15 a écrit :

    @Julie: clair que les prénom c’est vraiment pas ça. Ni Gideon ni Christian ne me fait rêver! Tout comme les Jacqueline ou Bernadette qu’on trouve dans d’autres bouquins américains. Beurk.
    Très beau Top 10 sinon, ça résume très bien ce que je pense de ces 2 séries!!

  5. Voilà un article plein de bons conseils. N’ayant ouvert aucun livre que tu « cites » je ne peux pas vraiment juger, mais il me semble avoir entendu parlé au moins une fois de tous ces éléments.

    Merci pour la crise de rire dès le matin, ça fait du bien :)

    Je crois que je m’en vais découvrir les 10 points de romances paranormale maintenant ^^

    • Cess le 12 mars 2013 à 09h59 a écrit :

      Oui ces éléments reviennent tu peux me croire !
      As tu lu des romances paranormales ? Tu devrais plus t’y retrouver dans ce top ten du coup !
      Merci de la visite !

  6. Absolument morte de rire !!!

    Un vrai plaisir que de lire ça de si bon matin :D

  7. Il y a un dossier spécial Érotisme dans la revue pro Livres Hebdo cette semaine. Les éditeurs mettent en avant leur volonté de, je cite : « donner une proposition fantasmatique plus riche et un univers romanesque fort. »
    Euh, comment dire… Dans le peu que j’ai lu pour l’instant je cherche encore l’univers romanesque fort. Quant à la proposition fantasmatique, ça se discute aussi. Ferait mieux d’appliquer ton top ten qui est beaucoup plus pertinent à mon avis^^

    • Cess le 12 mars 2013 à 10h00 a écrit :

      Un univers romanesque fort ??? C’est une blague non ?
      Je devrais leur envoyer mon billet pour qu’ils comprennent de quoi on parle ! :D

  8. Commentaire n°8 posté par Everbook le 12 mars 2013 à 09h27 a écrit :

    Merci pour cet article !!!! J’ai passé un très bon moment en le lisant surtout qu’une fois de plus tu as su percer le secret de ce genre de livre, Bravo !
    PS : J’adore ton humour…

  9. Mouhahaaa !! MERCI !!
    Moi j’ai eu ma peluche popples quand j’étais petite (même qu’on en avait 2, une pour mon frère, une pour moi)… du coup, je comprends mieux le traumatisme que tu as subi !! ;o)

    • Cess le 12 mars 2013 à 10h01 a écrit :

      De rien !
      Et pour le Popples, n’enfonce pas le couteau stp, c’est encore douloureux !! :D
      Avec ce traumatisme, je pourrais être une héroine de Mommy Porn non ? :D

  10. Comment ça, privée de Popples ? Qu’avais donc tu fait pour mériter un tel châtiment ?? Merci pour le fou-rire soit dit en passant, tu éclaires ma journée :)

    • Cess le 12 mars 2013 à 10h02 a écrit :

      Je sais pas pour les Popples…
      De rien pour le fou-rire ! My pleasure… :D
      I aim to please, comme Christian Grey.

  11. Merci pour tous ses conseils !
    En effet, dans un de mes textes, un de mes personnages s’est mis en tête d’écrire un tel livre (motif : nouveau moyen pour casser les pieds à sa famille en général, et à son frère en particulier). Je vois qu’elle est sur la bonne voie (par contre, moi, non, après la rencontre… par hasard, en faisant du jogginf au jardin du Luxembourg) j’ai séché lamentablement.

  12. MERCI!!!!!

    ce fut jouissif de lire ton billet (je sais, elle est facile celle-là), et puis la vidéo : sensass!!!!!

    un seUl mot : ENCOREEEEEEEEEEEEE

    • Cess le 12 mars 2013 à 10h05 a écrit :

      Si tu veux encore, il faut t’adresser à Gideon ou Christian ! (oui celle-là aussi était facile)…
      Merci :D  Et la vidéo est géniale !!! ahhaha

  13. Commentaire n°13 posté par Syl. le 12 mars 2013 à 10h03 a écrit :

    Je suis ravie que tu aies fait cette liste de commandement… parce que je vais écrire un pornomom. Ca va beaucoup m’aider. Merci encore Cécile.

  14. Commentaire n°14 posté par Syl. le 12 mars 2013 à 10h12 a écrit :

    Oui bien sûr. Je pense commencer cet été car je vais le faire avec 2 copines. On va s’isoler 15 jours et écrire du matin au soir. Cécile… Cécile… J’imagine déjà.

  15. Commentaire n°15 posté par Julie le 12 mars 2013 à 10h12 a écrit :

    Super, bientôt les « 98,677777 nuances de fushia » bientot vont paraître.

    @Berengere, tout a fait d’accord en plus Christian est le prénom de mon père, alors niveau sexytude = 0.
    en romance les prénoms farfelus ne me font pas rêver non plus ( Silence, Mickey et compagnie…)

    • Cess le 12 mars 2013 à 10h47 a écrit :

      LOL, et pourquoi les « 3.14 nuances de Pie » (pie étant le nom de l’héroine…)
      LOL pour Silence et Mickey, en voilà une qui lit Hoyt en ce moment :D

  16. Commentaire n°16 posté par Sevy le 12 mars 2013 à 10h26 a écrit :

    C’est tellement vrai !!
    J’ai trop ri :)

  17. Commentaire n°17 posté par Syl. le 12 mars 2013 à 11h01 a écrit :

    Mais oui la puce !

  18. J’écris, j’écris, c’est beaucoup dire. Mon problème, c’est que je ne sais pas terminer mes histoires, et que je dois en être au chapitre 23, et quelques histoires parallèles (soit sept textes « en plus »).

  19. Je n’ai lu que Dévoile-moi mais c’est exactement ça (et pour tous les autres bouquins effectivement d’après les chroniques des copines) ! :) Et la vidéo est super ! ^^

    • Cess le 12 mars 2013 à 16h46 a écrit :

      La vidéo me fait trop marrer…
      Je n’ai lu que Dévoile moi et Fifty et rien que ces deux titres se ressemblent !!!

  20. Commentaire n°20 posté par Julia le 12 mars 2013 à 12h20 a écrit :

    LOL !! Le pire, c’est que c’est vraiment ça !
    Et il y en a marre des héroïnes qui s’étale devant leur bel Apollon pour la 1e rencontre ;)
    En revanche, la multitude des scènes de sexe ne me gêne pas du tout….

  21. Cess, quand je vois ce type de billet, je me dis que vraiment, c’est une chance que tu existes :)) J’adore!

  22. Rhoo c’est tellement vrai ce que tu dis mais bon n’empêche que j’ai bien Gideon quand même.

  23. Excellent… et tellement vrai !
    Sur ce, je m’en vais commencer Regarde-moi :P

  24. tu papillones toi ? ^^
    coquine, avoue tu aimes te faire du mal comme ça !

  25. Mdrrrrrrrr ^^
    Tellement vrai ton billet!! :)))
    Et cette vidéo!!! Loooool

    La chute, une nouvelle technique de drague?
    Pourquoi tant d’efficacité dans la romance alors qu’aucun fait réel n’a été rapporté à ce sujet dans la vraie vie? ^^

    J’adore 3,14 nuances de Pie. Y a un filon là…..:)))

    • Cess le 14 mars 2013 à 10h00 a écrit :

      La chute je doute quand même que ça marche aussi bien que le mordillage des lèvres. MAis ça pourrait être dans ta to-do list d’avant 30 ans !!!

  26. J’adore ! J’adore ! J’adore !

    Et c’est tout à fait ça !

  27. Commentaire n°27 posté par mélanie le 14 mars 2013 à 21h24 a écrit :

    génial cet article, tu m’as replongé dans l’ambiance de la saga, et la video est mortelle , merci

  28. Haha c’est tellement juste. Très bon article

  29. J’adore tout simplement ! Merci de me résumer tous ces livres que je ne connais pas :P

  30. Je jubile ! Et merci pour ce final en forme d’apothéose….! Cette pub est terrible !

  31. Commentaire n°31 posté par Laurie le 15 mars 2013 à 21h31 a écrit :

    Je venais de lire ton billet, en affichant un sourire jusqu’aux oreilles tout au long de ma lecture, entrecoupée de fous rires, quand j’ai entamé la lecture d’une nouvelle dans une anthologie hot. Et si le héros n’était pas un gazillionnaire et la fille pas vraiment un paillasson TOUT le reste y était. :-)) Donc moi je dis, lance toi !!
    Ah oui, et j’ai éclaté de rire (oui dans le métro, bref) quand le héro a trouvé l’héroine …devine…. étroite !! huhu :-))

    • Cess le 18 mars 2013 à 13h14 a écrit :

      Etroite ??? Mais quelle originalité n’est-ce pas ?!
      Pfffu comme quoi les codes sont vraiment repris à chaque fois… :(
      Bien ta nouvelle hot ?

  32. Quelle plume, bravo ! Je me joins à cet éloge de compliments ! Je lis en ce moment cinquante nuances plus sombres et je dois avouer que c’est plus la grosse poilade qu’autre chose.. les gens doivent d’ailleurs penser que je suis un peu fêlée à rire toute seule, mon bouquin « porno » à la main !

    • Cess le 18 mars 2013 à 13h16 a écrit :

      Tu as raison, vaut mieux en rire qu’en pleurer car niveau style et histoire, et surtout, héroine, il y a de quoi… :-)
      Merci pour le compliment, bonne chance pour le reste de ta lecture !! :D

  33. Commentaire n°33 posté par Raistlin le 18 mars 2013 à 13h30 a écrit :

    OMG ! je viens seulement de découvrir ce billet, comment ai-je pu le rater ?? !!!!
    MDR !!! je me suis trop marrée, j’en ai encore les larmes aux yeux, et la vidéo !!!!!!!!!!!!!
    Franchement, j’ai pas encore lu Fifty shades of grey, mais j’ai peur maintenant !! lol vais-je oser ??? LOL

  34. Commentaire n°34 posté par Laurie le 20 mars 2013 à 21h17 a écrit :

    Non la nouvelle hot ne m’a pas emballée du tout (haha). Elle fait partie de la série des Breed de Lora Leigh. Ayant lu des critiques dythyram…dithyram… bref merveilleuses sur cette série, je me suis dit que je tenterai bien. Bof.
    Mais ce n’est pas grave, j’avais acheté l’anthologie pour celle de Meljean Brook. :-))
    Et puis comme ça j’ai encore bien rigolé toute seule dans le métro. Je vais finir par me faire repérer….

  35. « Zéro nuance d’orgasme », pas certaine que ce soit hyper vendeur comme titre :)
    Privé de Nutella et de Coca : voilà ENFIN un VRAI traumatisme crédible ! Là je serais prête à pardonner à Christian et Gideon d’être des psychopathes en puissance ! XDDD
    Pour le point 8, des idées j’en ai plein : à dos d’éléphant pendant un voyage en Inde ou en Thaïlande par exemple (fonctionne aussi pour le chameau au cours d’un voyage en Tunisie) ; sur le toit d’un train en marche (quoi ? Dans les films d’action, ils se baladent tout le temps sur le toit d’un train en marche, ben là au lieu de marcher, ils…); sur un radeau de fortune après que leur bateau ait fait naufrage et tandis que des requins nagent en cercle autour de leur radeau (une dernière fois avant de se faire bouffer, so romantiiiiic) ; etc, etc.

    Ce fantasme du mec qui change juste pour elle, suis-je sérieusement la seule femme de la planète à ne pas l’avoir ? Non parce que quand on tombe amoureuse de quelqu’un c’est pour ce qu’il est alors pourquoi vouloir à tout prix le changer ? C’est un truc que je n’ai jamais compris.

    Sur ce, je vous laisse, je m’en vais écrire mon propre mommy porn :) Pour les prénoms de mes héros, je pense à Cholmondeley pour le mec (ne rigolez pas, ça existe) et Gemey-Maybelline pour la nana (à prononcer sur le même ton chantonnant que dans les pubs pour la marque ^^) !

  36. Tu m’as tuée avec ce billet.

    Je crois que je t’aime.

    Veux-tu bien m’épouser ?

  37. Aaaah ! Pour le point 6, tu m’as déçue : tout ce que les hommes disent pendant le sexe n’est pas fait pour exciter les femmes, mais traduit surtout ce qui *les* excite… Même E. L. James et consoeurs n’essaient pas de nous faire croire le contraire.

    Le reste est bien bon. ;)

  38. mais tu as de ces lectures !!!!!
    et cette vidéo, déjà vue, mais j’adoooore !

  39. Et oui, c’est tellement vrai ce que tu dis :) En même temps, j’aime et j’assume :D

  40. Pingback : Bref, à Vera Cruz | In need of prince charming

  41. Je ne vais pas être originale, désolée, mais MERCI beaucoup pour cet énorme fou-rire !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets