Les lectures de Cécile

13
oct

Le match des Aventures & Passions

aventure dans les rocheuses-copie-1  vs hathaway.jpg 

Je n’ai quasi jamais lu de romances de ma vie… mais  quand on suit des filles comme Pimpi, Sandy et Bladelor qui adorent ça, on ne peut que finir par succomber…  

Du coup, je n’ai pas lu une, mais deux romances « Aventures et Passion » ce mois-ci.

Si vous ne deviez en lire qu’une, laquelle serait-elle ?

Et si on les comparait ?

Allez, voici pour vous, en exclusivité, le match des A&P en 3 petits rounds !

match-des-A-P.jpg

Graoouuuuu !

 

Round 1 : Le titre :

D’un côté nous avons « Aventure dans les rocheuses » de Elizabeth Lowell et de l’autre « les ailes de la nuit – Les Hathaways – tome 1 » de Lisa Kleypass.

Bon. C’est pas gagné hein. Nous avons affaire à deux titres hautement recherchés, comme vous pouvez le constatez.

Le premier est clair, net, précis, pas de chichi. Il énonce un fait : nous allons probablement suivre une aventure dans les rocheuses… Pas de fausses promesses. (C’est le moins qu’on puisse dire).

Le second est, comment dire, plus « métaphorique »…
Il n’a pour ainsi dire, rien à voir avec l’histoire (peut-être aussi que je n’ai pas compris l’histoire hein).

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne à pars faire penser aux chauve souris, le titre ne me parle pas vraiment… La fille au corset défait, de la couverture, par contre, c’est une autre histoire, et celle-ci me parle tout de suite plus.

Bref moi je suis certes une rêveuse mais j’aime pas les titres qui ne veulent rien dire.
C’est pourquoi, au nom de la simplicité, j’accorde ce premier point à Madame Lowell.

Lowell 1, Kleypas 0.

 

Round 2. Lui et elle.

Dans Aventure dans les rocheuses :

– Lui s’appelle Caleb Black. Ca c’est un nom de dur à cuire ou je ne m’y connais pas.

Caleb a… horreur des prostitués (information des plus importantes, c’est un homme honnête) (ce qui ne l’empêchera de convoiter la femme de son prochain : car oui Willow l’héroïne (vous avez bien lu, Willow) se fait passer pour une femme mariée à la recherche de son mari, la coquine) (en fait elle n’est pas mariée, héhé. Elle recherche son frère. Dans les rocheuses. Et c’est pure qu’elle se donnera à Caleb Black). Vous voilà rassurées.  
Bref, donc Caleb… a horreur des prostitués. Quand il sourit, il ressemble au diable en personne. (J’ai eu un peu de mal à imaginer son sourire du coup vu que je ne connais pas personnellement le diable). Il a une odeur virile (of course), mélange de laine, de cuir, de vent venu des montagnes. Hum. Elle a peut-être un prénom débile, mais elle a un sacré odorat, la Willow, quand même. Je veux dire, faire la différence entre une odeur de coton et celle de laine, c’est déjà pas donné à tout le monde, mais différencier l’odeur de vent venu de la montagne, avec le vent venu d’un village, c’est vraiment fort. Je ne suis qu’admiration.

Sa voix est de velours (Je crois que je vais commencer une liste des livres ou quelque chose  (un sexe ou une voix, par exemple) est de velours), ses yeux d’ambre, son regarde topaze et son cheval s’appelle… Diable. (en hommage à son sourire j’imagine).

Bref Caleb Black c’est un homme. Un vrai. On le surnomme « l’homme de Yuma » (pas trop compris si ça devait faire peur ou pas…)

 

– Elle c’est Willow.

Je suis embêtée car tout au long de ma lecture le prénom Willow m’a fait penser à celui de Milou, le chien de tintin. Forcément, ce n’est pas une héroïne à laquelle je me suis identifiée. Et pourtant, quelles ne sont pas ses qualités…

Elle ne sait pas mentir. Rappelez vous, elle se fait passer pour la femme de Matthew Moran, qui est en fait, son frère.

Voyez donc comme elle ment bien : page 2 : « Oui, je suis Mlle…, heu, Mme Moran ». Page 3 :  « il a 25 ans, Matt est le plus jeune de mes… Je veux dire, se reprit-elle vivement, il est le plus jeune d’une famille de cinq fils ». Page 10 « Je croyais que vous ne connaissiez pas mon frè… mari, dit-elle, froide ». Bref vous avez compris Millou ne sait pas vraiment mentir. Enfin, vous vous avez compris, mais Caleb, il tombe des nus quand elle lui avoue la vérité, à la fin du livre ! En même temps, l’intelligence ne faisait pas partie des qualités requises pour faire guide de montagne.

Donc outre qu’elle ne sait pas mentir, Willow, millow, milou sent la lavande et le soleil (soleil et vent feront ils bon ménage ?), elle a des yeux de cristal fumé (question pour un champion : de quelle couleur est le cristal fumé ?). Bon allez, je suis sympa je vais vous le dire : « Ses grands yeux étonnés étaient piquetés de jaune et de vert d’argent et de bleu. »  (Je ne savais pas que les lentilles arc-en-ciel étaient sorties. On ne me dit rien.).

 

Dans Les Ailes de la nuit :

– Lui : Cam Rohan a… un visage qui semble créé pour le pêché : une bouche a l’arc maussade, une machoire anguleuse, des yeux noisettes  ombrés de cils épais et de lourdes mèches noires. Il porte un diamant à l’oreille. (le rebelle). Sa peau est aussi sombre que le miel de trèfle (qui d’après google image n’est pas si sombre que ça, je tiens à le préciser) et c’est un célibataire doué de capacité mathématiques  supérieures. Il y a quelque chose de séduisant dans son odeur, quelque chose de frais et de boisé, un peu comme du clou de giroffle.

– Elle : Amélia Hathaway. Elle était fiancée et s’est fait jetée pour une autre. (tous des sal***) et se retrouve donc vieille fille à 26 ans.

Femme à la peau claire et cheveux bruns, de taille moyenne, à la silhouette aux formes voluptueuses alors que la mode exige d’être mince. (elle m’a tout de suite parue sympathique cette jeune fille).

 

Verdict : entre odeur de vent et clou de girofle, entre un homme intelligent et un homme bête, entre un homme rustique, et un homme cultivé, pour qui mon cœur penche t-il ?
Entre la fille au répondant et aux formes généreuses et la fille honnête qui préfère ses chevaux à sa propre vie ? 

Round 2 accordée à Mme Kleypas.

 

Round 3 : Le « on aime / on aime moins » sur les petits noms et baisers, et leurs contextes :

On aime :

Le panache de Cam. Première rencontre et déjà il embrasse sa belle, sans lui demander son avis…

On aime moins : (mais on rigole plus).

 
Attention le passage ci dessous est un peu long mais le surnom donné est quand même « petite truite »., avouez que ça a de quoi éveiller la curiosité.

 

On est bien plus loin dans le livre.
Willow est dans la rivière (couverte d’une chemise, je vous rassure). Caleb l’a rejoint et décide de lui peigner les cheveux.

– Fermez les yeux, vous me distrayez de ma tâche. 
– Si j’obéis, me direz vous comment vous pêchez les truites ?
– Promis.
(…) (elle ferme les yeux).
– Ou avez vous dénichez des cils de cette longueur, ma belle ?
– Je les ai volés à un veau. (Ca c’est ce qu’on appelle de la répartie). M’enfin, Caleb, lui, a éclaté de rire…
– Un homme qui veut une truite marche doucement le long d’un ruisseau. Puis il s’agenouille sans bruit et plonge les mains dans l’eau non loin de la truite qu’il a repérée.

Tout en parlant Caleb soulevait la masse dorée pour la brosser en dessous… Les cheveux se prennent dans les boutons de la chemise de Willow. Cela énerve Caleb qui donc lui demande de lever les bras (ce qu’elle fait, la cruche) et donc la voilà sans chemise. En même temps  « il la débarrassa de la chemise avec un tel naturel que Willow ne put protester (ben voyons).

– Tout va bien. Votre chevelure vous couvre aussi bien que ma chemise. Vous n’avez pas froid ?
– Le soleil est chaud (coquine va).

(…) il brosse les cheveux.

– quand vos mains sont plongées dans l’eau, reprit-il enfin, quand tout est calme, vous vous approchez tout doucement de la truite, si lentement que le poisson accepte votre présence comme une chose naturelle. Pendant que vous progressez, il faut observer la truite, voir si elle est nerveuse, ennuyée…
– Comment peut on lire les pensées d’une truite ?
– Comme disait mon père, il faut observer les petites bêtes très, très attentivement. (un sage, son père, sans aucun doute). 
– Voyez vous, continua t-il, la truite doit penser que votre main fait partie du ruisseau, comme le courant. Si vous bougez trop vite, elle filera. Le truc, c’est la patience. Avec aussi le fait que la truite aime sentir le courant la caresser.
– Vraiment ? 
– Bien sûr. Il enroula les cheveux de Willow autour de son poignet, et elle frissonna de plaisir en sentant le soleil sur sa nuque. Pensez-y, murmura t-il contre son cou. Suspendue au milieu du courant… sa peau si réceptive caressée par l’eau de toute part…

Le cœur de Millou s’emballe…

(…)

– Les… nœuds ne sont-ils pas partis ? Demanda-t-elle ?
– Pas tout à fait, ma douce. Encore un peu de patience puis je tresserai vos cheveux. On m’a appris à le faire  à la française.  (un homme d’expérience). 
– Alors que se passe-t-il une fois que la truite accepte la présence de votre main dans l’eau ? Murmura-t-elle.
– Alors vous la caressez lentement, prudemment, expliqua-t-il. Jusqu’à qu’elle soit paralysée de plaisir.
– Est-ce possible ? Est-il possible de sentir tant de plaisir que l’on en oublie d’avoir peur ?
– Oui promit Caleb en baisant sa nuque. Il faut juste de la douceur, de la patience…
Lentement, légèrement il caressa ses épaules…
– Caleb ? chuchota Willow.
– N’ayez pas peur, ma petite truite. 


Mythique comme scène non ? Et ce petit nom de « truite », franchement, ça ne vous fait pas rêver mesdames ???
Bon au moins, maintenant, on sait comment pêcher la truite.
En la paralysant de plaisir. 

 

Bref, vous comprendrez qu’avec un tel passage, ce livre est disqualifié, tout simplement ?!

 

KLEYPAS BAT LOWELL…

 

Un peu d’histoire maintenant ??

Aventure dans les rocheuses :

Outre ce passage, et comme je me dois de vous écrire quelques lignes sur ce livre voilà l’histoire. Il ne se passe rien pendant tout le livre. Willow a perdu ses parents et ses terres pendant la guerre de Sécession. Elle prend ses chevaux avec elle (tout ce qu’il y a de plus pratique) et va dans les Rocheuses à la recherche de son frère Matt.

Comme une femme célibataire risque beaucoup là bas, elle se fait passer pour une femme mariée à la recherche de son mari.

Son guide ? Caleb Black. Le hasard fait bien les choses, lui aussi veut retrouver Matt car il pense que ce dernier à mis en cloque sa petite sœur qui est morte en couche.

Pendant tout le livre ils sont dans les montagnes, sous la pluie, à cheval.  (beaucoup d’actions, donc).

Puis il y a l’épisode de la truite. Echange de bisous, et plus si affinités.

Puis Caleb apprend que Matt est le frère de Willow. (oui elle lui avoue avant de coucher). Caleb est en panique : Mon dieu mais elle va le détester quand il va tuer son frère. Zut mais il ne peut pas ne pas venger sa sœur quand même !

Ils retrouvent Matthew. Mais en fait, ce n’est pas lu qui a couché avec la sœur de Caleb mais son ancien associé. OUF Caleb est soulagé. Mais il ne va pas si bien s’en sortir, le gaillard : Car Matthiew est pas content content que Black ait couché avec sa sœur et il veut le tuer.

Rassurez vous, tout se finit bien : Matthiew est riche car il a trouvé une mine d’or (l’est pas belle la vie ?) et Caleb et Milou se marient.
Et oui, je l’ai lu jusqu’au bout. Je n’en reviens pas moi-même. Félicitez moi.

 

Hathaway tome 1 :

Et d’un autre côté, nous avons les Ailes de la Nuit, et là, je dois bien l’avouer, c’est une bonne surprise.

L’héroïne, Amélia est attachante, elle a du répondant.

Elle ne se laisse pas faire, dirige sa petite famille, elle est même un peu chiante. Bref on s’attache rapidement à elle et à son petit caractère.

Son frère Léo,  n’est plus le même depuis que sa fiancée est morte et il vit depuis une vie de débauché. Après avoir disparu quelques jours, Amélia décide d’aller le chercher dans les coins les plus sordides de Londres et c’est là qu’elle rencontre Cam, directeur d’un club de jeu.

L’histoire est vraiment pas mal, avec son lot de rebondissements et de scènes marrantes.  Les personnages sont bien plus recherchés que dans l’autre livre, et les 3 sœurs d’Amélia sont très sympas voire pour une ou deux, un peu déjantées (elles ne sont pas sans rappeler les filles Bennet).

Rohan est assez irrésistible et les scènes olé olé le sont bien plus que dans l’autre livre, ce qu’il faut bien l’avouer, amène un peu de piquant à l’histoire…

En conclusion, ce tome 1 de la famille Hathaway a su me séduire, même si tout y est relativement prévisible (en même temps on lit un A&P hein). Je lirai certainement la suite, (chaque tome est consacré à un membre de la famille), un jour, entre deux lectures…

 

Les avis de Bladelor et Pimpi sur Aventure dans les Rocheuses. (liens dans la journée).

Les avis de Bladelor et Sandy sur les Hathaway tome 1.

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-le-match-des-aventures-passions-86432426.html

28 commentaires sur “Le match des Aventures & Passions

  1. J’aime quand tu écris ce genre de billets, qu’est-ce que j’ai rigolé !

    J’ai bien envie de m’y mettre aux Hathaway moi, en tout cas, ça a l’air vraiment bien dans le genre ^^

    • Cess le 13 octobre 2011 à 11h20 a écrit :

      Ecoute, franchement, les Hathaway, ça passe bien ! On est absolument pas étonné, hein, mais ça se lit tout seul et il y a des bons dialogues…
      Tu me diras, si tu le lis !

  2. Un super billet pour commencer la journée. Moi je me sens bien attirée par le premier tome des Hataways

  3. Commentaire n°3 posté par Aily le 13 octobre 2011 à 13h52 a écrit :

    Encore ! Encore! Encore ! Une autre ! Une autre ! Une autre!

    Ah qu’est-ce que je m’amuse !!! :D Je ne suis pas sure de vouloir m’attaquer aux Hathways mais si un jour je veux tester A&P je saurais par où commencer;)

    • Cess le 13 octobre 2011 à 18h36 a écrit :

      Oui c’est exactement ça, c’est pas mal pour commencer… :D
      On ne peut jamais être sûre qu’on ne craquera pas sur une petite romance facile…  

  4. MDR !!! je dis merci à Bladelro, Pimpi et Sandy poru t’inciter à lire de telles inepties… et nous en faire des billets aussi truculents et hilarants.
    A part ça je passe mon tour LOL

  5. Faut vraiment, mais alors vraiment, que je me mette à la pêche à la truite, moi…XD

    • Cess le 13 octobre 2011 à 18h35 a écrit :

      Oui mais n’y vas pas toute seule hein……. Et j’espère que tu as les cheveux longs pour couvrir tes seins dans l’eau :D

  6. Pas de kohler ici ? (j’ai dû me tromper de blog… !!) sinon, j’ai moi aussi un billet à rédiger sur un bouquin de Kleypas, mais moi j’ai adoré !! et je crois que je vais renouveler l’expérience avec cet auteur ! Sinon, j’ai bien rigolé (comme d’hab’ !) en lisant ton billet, j’aime beaucoup le côté duel ! Et le coup de la truite est vraiment pas mal non plus ! C’est fou l’imagination de ces auteurs de A & P !

    • Cess le 13 octobre 2011 à 18h34 a écrit :

      c’est vrai que ça fait longtemps que je n’ai pas parlé de Kholer, lol. Je te l’accorde. 
      Sinon celui de kleypas m’a bien plu hein ! Je lirai même la suite, c’est pour dire ! C’est vraiment celui de la truite que j’ai pas aimé. Franchement faire de LA scène du livre une comparaison avec une pêche aux truites, c’est grand, quand même !  

  7. J’adore tes billets, ils sont toujours plein de vies et d’humour. Tu sais donner envie toi en tout cas (enfin là tu me donnes surtout envie de passer mon chemin). Enfin bravo pour ton courage et ton dévouement.

  8. Je pense que la différence entre le vent du village et le vent de la montagne est que l’un doit sentir le purin et la bibine et l’autre les fleurs d’été et l’herbe fraîche, ou peut-être la neige si c’est l’hiver ! :D

  9. Bon au moins tu auras apprécié le style Kleypas, c’est déjà ça. Je suis contente.

  10. Ah la la, Elisabeth Lowell, c’est vraiment de la romance très très moyenne, tandis que Lisa Kleypas est une des très grandes stars du genre! Et entre les cils de veau et la petite truite (sans compter la stupidité profonde de cette scène entière), je suis édifiée! ;)

    Si jamais tu veux en savoir plus sur les Hathaway…
    http://inneedofprincecharming.blogspot.com/2010/07/la-loi-des-series.html

  11. Tu fais encore un malheur ! Tu es l’arbitre la plus marrante des rings.
    Les Rocheuses ne me font pas du tout envie, même si le coup de la truite est vrai. Mon père pour les pêcher les caresse. Et puis celui de Keyplas, je l’ai déjà lu. Ouais sympa mais sans plus. J’ai préféré celui avec le frère.
    Biz

  12. hoohoo !! zut alors, j’avais bien aimé Aventure.. Il faut dire que j’avais lu encore plus mauvais à l’époque (si c’est possible !!) du coup, j’ai bien bien apprécié celui-ci !
    Et ravie que tu apprécies les Hathaway ! Je reçois (normalement) le tome 5 aujourd’hui… ;o)

    • Cess le 14 octobre 2011 à 15h49 a écrit :

      Je l’ai quand même lu vite mais bon, le style et tout laissent un peu à désirer… et puis il n’y a pas bcp d’actions :) Et bon la scène de la truite… je préfère de loin Cam qui ne demande pas de permission ou qui enlève Amelia pour l’emmener près du feu… 

  13. Je découvre ton blog à l’occasion de ce duel d’A&P que j’ai trouvé très hilarant. Pas de doute, après ça, on sait vite ce qu’on va choisir.

    • Cess le 14 octobre 2011 à 15h51 a écrit :

      Merci Maijo et bravo d’avoir eu la force de lire le billet jusqu’au bout :D
      J’ai un peu tendance à me lâcher sur ce genre de billets, comme la confrérie ou autre… :D

      A bientôt !  

  14. Tu n’inventes vraiment rien ? *levez la main et dites je le jure*

  15. Tu réussis à chaque fois à me donner envie de lire ce genre de bouquins juste pour vérifier que c’est bien le cas, tellement ça parait gros ! :D

  16. Merci de m’avoir mis le sourire aux lèvres pour la journée avec le passage de la truite. Mmmmmm ça fait rêver les plus romantiques d’entre nous hihi
    Et moi je vais te féliciter pour l’avoir fini ton A&P parce que pour avoir lu deux navets de chez Nocturne je sais ce que tu as pu endurer ma Cess ^^
    Bisous !

    • Cess le 16 octobre 2011 à 12h04 a écrit :

      Oui hein, ça fait rêver ! :D
      Tant de sensualité dans la pêche aux truites..
      Pour le Nocturne, tu n’as fait qu’un billet n’est ce pas ?  

  17. Je vois que tu t’amuses bien en mon absence ^^
    Merci pour ce billet hilarant !
    Mon dieu que de clichés et la scène de la truite.. ah la la tant de rêve dans ce passage LOL

    En tout cas, tu as choisis tous les bons passages ^^
    Ce genre de billet te va très bien ^^ :D

  18. Ah et Willow = Milou ?!

    Faut que tu m’expliques ^^
    Encore tu aurais pensé à la bff de Buffy, ok, mais alors Milou ?
    Tu es pressée de voir le film Tintin c’est ça ? :D

    • Cess le 16 octobre 2011 à 12h08 a écrit :

      Car, Willow, Millow, Milou. 
      Cherche pas. Y’a des trucs qu’on n’explique pas…
      Non pour tintin, moi je veux voir les 3 mousquetaires ! :D 

  19. Hmm… très logique en effet ! :D

    Eh eh mais je pense que je me suis rattrapée, il doit me manquer 1 ou 2 articles et hop, ça fera comme si j’avais pas été absente ^^
    hi hi thx ! :)

    Ah oui ! Il parait qu’il est top !!
    Pfiouu y’a tellement de bons films qui sont sortis !!!! et je n’ai pas le temps *sic*

  20. Dis donc Mme hormone en folie, on se calme voui ! :D

    Il est vrai, mais je commentai l’équation  » willow,millow, milou » :D

    Bon suffit de me distraire, y’en a qui tente de bosser ! hu hu

  21. oui pour les Nocturnes je n’ai fait qu’un billet parce que je ne les ais pas lu à la suite (heureusement sinon j’en serais morte XD) !

  22. Commentaire n°22 posté par Hibana le 19 octobre 2011 à 12h35 a écrit :

    je le suis lancée dans la série après lu ce billet :o) j’ai bien aimé la façon dont elle campe les personnages. ils sont vifs, drôles et intelligents. les réparties entre eux m’ont fait souvent sourire! j’ai particulièrement aimé le tome consacré à Léo.

  23. Commentaire n°23 posté par Hibana le 19 octobre 2011 à 16h12 a écrit :

    euh j’avoue que je les ai eu par un moyen que la morale réprouve… et oui j’ai lu le 5, mais en anglais. je lis très vite, donc un bouquin par jour quand je suis à la maison ne me fait pas peur :op

    • Cess le 19 octobre 2011 à 16h28 a écrit :

      Tu lis un livre par jour ??? WOOOW !!!!!!!!! 
      Hé bien. Même si je passais mes journées chez moi je n’y arriverai pas !  

  24. Commentaire n°24 posté par Hibana le 19 octobre 2011 à 16h13 a écrit :

    ps : grâce à shadowfever (donc grâce à toi indirectement) j’ai vaincu ma peur de l’anglais :op

    • Cess le 19 octobre 2011 à 16h28 a écrit :

      Surtout que quand on a lu Shadowfever, on peut tout lire après en anglais hein ?! :)
      Contente que tu aies vécu ta peur, avoue que ça ouvre pleins de portes ! :D 

  25. Wouah la petite truite c’est quelque chose MDR Un tel surnom pas sûre que ce soit vraiment romantique XD

  26. et moi j’ai manqué d’éclater de rire là…
    t’es géniale…
    belle journée ma petite truite…

  27. ça c’est du match, respect ! Je redécouvre les romances depuis peu, et j’adore, même pas honte ! ;-)

  28. J’adore ce billet ! Tu m’as fait mourir de rire. Merci de nous faire partager ces grands moments de littérature. :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets