Les lectures de Cécile

12
déc

La Vague – Todd Strasser

la-vague.jpg 4ème de couverture :  Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux Etats-Unis dans les années 1970. Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort :  » La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action.  » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage. Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration?

 

Je ressors mitigée de cette lecture…
Si j’ai trouvé le sujet très intéressant et que l’histoire est prenante, surtout quand on sait que c’est un fait réel, le style ne m’a pas vraiment séduite. 

Bien sûr, j’ai tourné les pages très rapidement, je ne me suis pas ennuyée, je voulais savoir quelle ampleur allait prendre « La Vague », ce mouvement instauré par un prof d’histoire à ses élèves dans le but de leur expliquer comment certains allemands ont pu suivre Hitler dans sa folie, comment d’autres n’ont rien fait pour dénoncer les atrocités dont ils étaient témoins. 

J’ai aimé voir l’évolution de ce mouvement qui, partant d’une classe, finit par toucher une grande partie d’un lycée.
Ces jeunes sont intelligents, ils savent réfléchir par eux-même, tous ne sont pas des boucs émissaires, et pourtant, ils obeissent, ils se laissent prendre au jeu, ils adhèrent à ce parti et pire, ils menacent ceux qui ne veulent pas l’intégrer. Ces jeunes ont des oeillères. Ah. C’est comme ça. C’est comme ça qu’une nation devient aveugle. C’est comme ça que des horreurs sont commises et sont acceptées. Mon dieu, c’est si simple que c’en est effrayant. 


Oui ce livre fait réfléchir et nous montre cette évolution. Il montre comment des lycéens sont un jour choqués, outrés devant un reportage sur la seconde guerre mondiale, et comment, dès le lendemain, ils deviennent membres actifs d’un mouvement totalitaire.
 

L’histoire en soi est prenante et choquante, sauf que voilà, tout va vite, trop vite.
Pas de descriptions assez profondes pour qu’on y croit vraiment, pour qu’on s’identifie, pour qu’on se dise « moi aussi, j’y aurais adhéré ». En l’espace d’un cours, les jeunes qui bavardaient en cours, qui arrivaient en retard, que rien ne pouvait sembler intéresser, se transforment en parfait petits soldats qui suivent et disent Amen à tout ce que leur raconte leur prof. Vraiment? En UN cours? Et puis le style, simple, limite « compte-rendu », ne m’a pas vraiment conquise non plus, il n’a pas aidé à ce que je rentre vraiment dans l’histoire. 
Cela manque donc d’analyse, de réflexion. Je trouve que le traitement de ce sujet, d’un tel sujet, aurait mérité d’être plus abouti.  
 

Car finalement, c’est le fait de savoir que ça c’est vraiment passé qui m’a fait prendre conscience que oui, c’est simple de se laisser endoctriner, mais ce n’est pas le style, ce n’est pas les descriptions, ce n’est pas le ressenti des ces jeunes, comme cela nous l’est conté, qui m’en ont persuadé. 
 

Un avis mitigé donc mais un livre qui se lit vite et qui finalement, fait réfléchir et laisse un sentiment de malaise. C’est pourquoi je le recommande quand même. Car oui, ce qui s’est passé peut se reproduire… 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-la-vague-todd-strasser-62890650.html

16 commentaires sur “La Vague – Todd Strasser

  1. Je partage ton avis, ce n’est pas un livre que l’on retient pour ses qualités littéraires mais pour la réflexion qu’il apporte.

  2. Et comme c’est un poche… ça compte pas hein ! ^^ * hi hi cette phrase pourrait être la suite du com d’Adalana :D *

    Bon tu m’as intrigué au salon, le film me disait quelque chose, et ton avis me donne envie de le lire, juste pour le sujet, vu qu’apparemment le style n’est pas génial.
    Quand, je ne sais pas.. mais je le lirai ^^

    En tout cas, j’aime bien ton avis :) et youhou ! tu as lu le livre super vite ! Aussitôt acheté, aussitôt lu ! ;)

    • Cess le 13 décembre 2010 à 00h00 a écrit :

      Tu as vu ça, même pas passé par la case « PAL » celui là ! :)
      Hâte d’avoir ton avis sur celui là ! Bon faudrait que tu finisses Bones pour pouvoir le lire :) ah ah !  

  3. C’est vrai que le style n’est pas très recherché. Mais vu son sujet, il reste, je pense, un incontournable, maintenant tu n’as plus qu’à regarder le film si ce n’est pas déjà fait.

  4. pour moi ça a été un coup de coeur, un roman qui m’a bouleversé et qui fait réfléchir

  5. A lire quand même donc…!
    Mais (comme tu le sais) j’ai déjà beaucoup plus urgent dans ma PAl!! ^^

  6. Je lirai sans doute ce livre un jour. Même si, pour montrer à quel point il est facile de se laisser endoctriner, je pense d’abord à Inconnu à cette adresse de Kressman Taylor, qui a l’avantage de bien passer auprès des élèves (tout en les secouant).
    Maintenant, en tant que prof, je ne pense pas qu’en un cours une classe entière puisse changer, à moins d’un choc émotionnel.

    • Cess le 14 décembre 2010 à 22h27 a écrit :

      C’est marrant je l’ai acheté la semaine passée « inconnu à cette adresse » :)

      Je l’avais déjà lu mais ça fait trop longtemps… Je vais le relire bientôt, tu m’as donné envie… :)

       

  7. ça ne se passe pas qu’en un seul cours, ça dure sur plusieurs cours mais aussi à l’extérieur des cours…

    • Cess le 14 décembre 2010 à 18h54 a écrit :

      Heu, oui, ce n’est pas ce que je voulais dire quand je disais que tout se passait en un cours… c’est plus que tout se déclanche en un cours, le mouvement  et tout…

  8. Je suis totalement d’accord avec toi : même si le thème est passionnant, la manière dont il est traité est assez médiocre. Et finalement, on en sort pas plus avancé sur la manière dont le totalitarisme peut prendre racine dans une société…

  9. je ne connaissais pas celui-là mais je me souviens avoir lu il y a quelques temps un roman sur le même sujet extrêmement bien écrit. Par contre comme je ne tenais pas de chroniques à ce moment-là je n’ai pas le titre. Dès que je le retrouve je te fais passer. Mais du coup je pense que je vais laisser mon tour pour celui-là/

  10. Je suis complètement d’accord avec vous, ce n’est pas le style mais le côté hallucinant de l’histoire qui fait le livre. Et pour approfondir le sujet, il y a un super bouquin de Joule et Beauvois qui s’appelle « La soumission librement consentie ». Les auteurs y parlent des expériences de soumission à l’autorité de Milgram, c’est impressionnant, ça fait vraiment réfléchir!

  11. Je disais surtout cela pour Sharon Cécile ;) le fait que la classe change ne se fait pas en un seul cours, même s’il est vrai que le mouvement se déclenche en un seul comme tu l’as dit.

    Tu as lu Acide Sulfurique ? C’est du même genre, sauf que c’est une émission de télé réalité et ça se lit très vite également.

    PS : je te conseille le film en VOST aussi.

  12. Vu le film, qu’on qualifiait d’excellent. Bon mais pas mémorable non plus. Ceci dit le livre doit être intéréssant, comme le film.

    • Cess le 19 décembre 2010 à 00h29 a écrit :

      Hé salut Shanaa,
      Ca fait plaisir de te voir par chez moi :)
      Oui mais comme je le dis le livre n’est pas excellent; le film est parait-il mieux. Tu me mets le doute sur le fait de le voir du coup en disant qu’il n’est pas excellent…

  13. Tout à fait d’accord avec toi, j’avais vu le film que j’avais bien aimé, mais j’ai lu le livre en me disant que le support texte permettrait de développer plus le mécanisme de pensée des personnages : en fait pas du tout, le film est mieux, plus fracassant, je suis loin d’être convaincue par le bouquin !

  14. si le film est bien mieux que le livre, le livre doit être moyen ma cess..

  15. Le livre est justement moyen en tout cas c’est ce que j’essaye de faire ressortir dans ma chronique sur le livre, mais personnellement j’ai vu le film une vingtaine de fois au moins et je ne m’en lasse toujours pas quand il m’arrive de le regarder une fois de plus. Personnellement il m’a vraiment marquée, après je pense que ça dépend de l’état d’esprit de chacun. De toute façon Cécile, le mieux c’est de voir par toi-même :)

    • Cess le 19 décembre 2010 à 21h27 a écrit :

      Une vingtaine de fois ? Ben dis moi quand tu aimes tu ne comptes pas :)

      Je vais le voir, bien sûr, pour comparer avec le livre et me faire ma propre opinion ! :)

  16. Ah si je devais listais tout ce que j’ai vu plusieurs fois parce que ça m’a marquée… on n’a pas fini ;)

    Tiens-nous au courant quand tu auras vu le film !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets