Les lectures de Cécile

20
oct

La Dame des MacEnnen – Armand Cabasson

ladamedesmac.jpg 

 

Tout d’abord je tiens à remercier Acsylé d’avoir fait  voyager ce livre et de me l’avoir envoyé…

 

4ème de couverture :

1461. La guerre des Rpses dévaste l’Angleterre et menace l’Ecosse. Ingram, le nouceau seigneur du clan MacEnnen, rencontre Enneline, archange devenue fée sur Terre. Leurs destins basculent, et l’ordre établi, qui devait guider des générations à venir, s’en trouve bouleversé. Batailles spectaculaires, complots, secousses de l’Histoire, le monde va tournoyer autour de ce couple interdit. Préparez-vous à une immersion vertigineuse dans l’Ecosse médiévale, jusqu’à ouïr le chant des cornemuses et le fracas des épées.  

 

En lisant la 4ème de couverture je m’attendais à un roman historique romancé, ou à une histoire d’amour sur fond historique.

 

Mais finalement point de romance ici. On a l’impression que les protagonistes ne sont qu’une excuse, un prétexte pour relater une période de l’histoire. Comme si l’auteur s’était dit « tiens j’aime bien cette guerre, j’aimerais écrire un livre dessus. Bon pour que ça marche il me faudrait une histoire d’amour… Et Hum les anges sont à la mode, pourquoi ne pas en mettre un. » Donc voilà « une » ange chassée par dieu du paradis pour ne pas avoir choisi son camp quand L’ange Lucifer s’est rebellé, envoyée sur terre pour « prendre possession » d’un lac et qui tombe amoureuse d’un guerrier. 

 

Ca aurait pu être une jolie histoire si ce n’est qu’il n’y a point d’analyse des sentiments et que la guerre est racontée de manière abrupte et extrêmement factuelle.

 

Guerre très intéressante au demeurant, là n’est pas la question. La question pour moi est qu’ici, le résumé, la 4ème de couverture, ne reflète pas le véritable contenu du livre : une guerre qui oppose l’Angleterre et l’Ecosse et dont la France se mêle de temps à autre, point barre. Car le monde ne tournoie pas autour de ce couple interdit, comme le suggère le résumé, il tournoie, c’est tout.  

 

Enneline et Ingram ne sont pas du tout attachants car finalement leur histoire n’est pas mise en avant. Enneline est froide, elle nous raconte son histoire sans nous faire passer d’émotions, on ne s’attache pas à elle, et on ne ressent rien quand elle est triste, quand elle est énervée, quand il lui arrive malheur. Finalement son sort, ou son bonheur nous importe peu. 

Le point positif que j’ai trouvé à ce livre est qu’il m’a donné envie d’en connaître plus sur Marguerite d’Anjou, femme de Henry VI et personnage qui m’a le plus interpellé de par sa détermination et son fort caractère… 

 

En somme, si vous avez envie de lire une page d’histoire intéressante, la guerre des Roses, racontée de façon un (tout petit) peu plus romancée qu’un bouquin de classe de seconde, allez-y, mais n’y courez pas pour une love-story que vous chercherez – en vain – jusqu’à la dernière page et qui n’humanise en rien le récit.

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-la-dame-des-macennen-armand-cabasson-59264581.html

11 commentaires sur “La Dame des MacEnnen – Armand Cabasson

  1. Bon et bien je passe ! :D
    Qu’est ce que ça fait du bien de pouvoir le dire de temps en temps :D

    Façon, je le savais qu’il ne t’avait pas transcendé ! :D
    * tu m’aurais déjà tanné pour le lire sinon ^^ *

  2. Je crois que ton avis rsumé assez bien le ressentit que j’ai eu lisant ce roman, dommage!

  3. Un roman historique qui n’est pas un roman ??? Original ! je ne connais rien à la Guerre des Roses (je ne me souviens même pas en avoir entendu parler dans un quelconque cours d’histoire :S) ; mais ton résumé m’a tenté puisque je suis prévenue de ce qui m’attend :D

    • Cess le 20 octobre 2010 à 14h22 a écrit :

      Moui enfin je sais pas si c’est un roman historique ! LOL. J’ai changé le genre en « histoire » ah ah…
      Ce livre voyage, veux-tu que je demande à Acsylé de t’ajouter à la liste ?

  4. Je passe mon tour! Enfin un qui ne rejoint pas ma wish-list :P

  5. Y a comme qui dirait eu tromperie sur la marchandise ! C’est râlant quand ça arrive même si parfois on a aussi d’agréables surprises !

    • Cess le 20 octobre 2010 à 17h56 a écrit :

      Tu m’étonnes que c’est ralant ! Tu te dis « mais c’est ça l’histoire d’amour impossible ? » « c’est elle l’ange déchu devenu fée ? » … :)

  6. Moi aussi, je passe mon tour. Quitte à en savoir un peu plus sur la guerre des deux roses, je préfère lire un livre d’histoire.

  7. J’avais lu ce livre en début d’année et j’avais été franchement déçue !
    Comme tu le dis, on ne s’attache pas aux personnages !

  8. Voilà une proposition sympathique. Je ne suis encore jamais entré dans ces réseaux de livres qui voyagent mais si je serai ravie de lire ce livre et de donner mon avis. Quelles sont les conditions ?

    • Cess le 20 octobre 2010 à 22h27 a écrit :

      Si je fais voyagé un livre je l’envoie à la première personne intéressée qui l’envoie à la seconde, qui l’envoie à la suivante… jusqu’à qu’il n’y ait plus personne d’intéressée et donc la dernière renvoie le livre à la propriétaire. Donc en gros, il ne faut juste pas être pressée de le recevoir et il faut le renvoyer à qq1…. je crois que c’est tout :) J’en parle à Acsylé et te redis ! Biz ! 

  9. OK. Merci. Dans tous les cas, je ne suis pas pressée.

  10. Je lisais le résumé et je me disais que ça avait l’air super ! Et en fait ton avis montre que ce résumé est trompeur, je ne pense pas m’y intéresser du coup !

  11. Commentaire n°11 posté par chnoupitalsass le 29 octobre 2010 à 12h51 a écrit :

    Oh ben mince alors, je suis déçu, j’ai rencontré un jour l’auteur qui est très sympa, et on a toujours envie de se dire que les gens sympas écrivent des bouquins sympas… tant pis, tu en conseilles d’autres bien plus alléchants.

    • Cess le 29 octobre 2010 à 12h56 a écrit :

      Ah ouais non celui là est loin d’être prenant ! Même si je ne doute pas que l’auteur est sympa… En tous cas, vu sa biographie, il a l’air interessant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets