Les lectures de Cécile

6
juin

Des fois je râle #1 : ces triangles amoureux que je ne supporte pas…

Celles qui me connaissent le savent, je ne supporte pas les triangles amoureux. J’y suis allergique. Si je sais qu’il y a un triangle dans un livre, je ne le lis pas.
Et cela va plus loin, si je commence une série que j’adore et que j’apprends (au détour d’un spoiler)(que je ne cherche pas du tout dans ce but précis, ce n’est pas mon genre) qu’il y a un triangle amoureux qui se forme plus tard, je ne la continue pas…

Et des séries qui en contiennent, il y en a un paquet.

C’est une spécialité des dystopies d’ailleurs, et c’est une chose que j’avoue ne pas comprendre.

Insaisissable, Delirium, Saba….
Toutes, des séries dont j’ai adoré le premier tome, où le monde créé était original, l’action présente, les personnages attachants.
Des tomes que j’ai aimés et des personnages masculins qui m’ont fait craquer, que j’ai appris à aimer, qui ont fait battre mon petit cœur de midinette pour autre chose que pour des Shtroumpfs qui pik ou autre Toffee caramel.
Et qui ont fait craquer nos héroïnes également… héroïnes qui juraient amour éternel aux dits héros, à la fin du dit premier tome.

Et puis, fin du premier tome justement, c’est le drame, nos héros sont séparés pour x ou y raisons et là, là, on sent le truc venir, gros comme une montagne (ou comme le sexe de Kholer, dans la confrérie)(pardon, je ne m’en lasse pas).

On le sait, ils vont être séparés pendant une partie du deux et on s’en doute, elle va rencontrer d’autres personnes… et forcément, parmi ces personnes se cache un personnage masculin, très différent du héros du premier tome… et là, on se dit « tiens, mais ça sentirait pas le triangle amoureux ça » ? BINGO ! (Perspicacité is my middle name, les amis)(Perspicacité, gloire et beauté !)

Car forcément, notre héroïne est spéciale, elle est belle, forte, intelligente, tout le monde la désire (une vraie spice girl quoi) et devinez quoi?
S’il arrive à notre héroïne de penser (un peu)(mais pas trop, n’exagérons pas) à l’homme qu’elle aimait de tout son cœur quelques jours (semaines) plus tôt, très vite la voilà qui se retrouve à être attirée / à tomber amoureuse d’un autre.

Incroyable.

Comment la fille peut oublier si facilement le mec qui, généralement, surtout dans les dystopies, était prêt à donner sa vie pour elle, en l’espace de quoi ? Quelques semaines ? Quelques mois tout au plus ? (life is a bitch, mais ce n’est pas la seule soyons honnêtes).
Et si encore, l’héroïne voulait juste coucher pour oublier sa peine et noyer son chagrin dans des orgasmes plutôt que dans de la vodka-orange-grenadine, on pourrait comprendre, mais non, là, la fille développe rapidement de nouveaux sentiments. (pirouette, cacahuèteuuuh, il étaiiiiit un petiiiit hommmmmeuuuh)(ne me remerciez pas si la chanson vous reste dans la tête, my pleasure).
Bon à la limite, quand elle croit que le héros du 1 est mort ou croit qu’en fait il est méchant et pas celui qu’elle pensait, etc…. à la limite donc, acceptons ce fait et comprenons qu’elle craque pour un autre aussi rapidement (ce qui n’est pas mon cas hein)(mais sinon je suis super ouverte d’esprit hein !) (vive le mariage gay, l’égalité, le sexe, et les bonbons !) C’est à ce moment là qu’elle revoit le premier garçon (qu’elle déteste maintenant ou qu’elle croit mort donc) et là débute la phase d’hésitation. Qui doit-elle choisir ?
Mon dieu, cette période d’hésitation…

La fille (ou le mec d’ailleurs) qui hésite sur 3 tomes pour généralement finir avec le premier amour… et qui est là « j’aime lui mais bon lui aussi me plait, ah mais lui est comme ça, oui mais l’autre est si doux, oui mais lui sent le vent, le musc, l’épice et le mâle, oui mais bon lui sent le talc (à non on me souffle à l’oreille que je me trompe de série), oui mais en même temps. Arfff… (vous me voyez rouler des yeux ? et pester sur whatsapp avec les copines ?)(oui mes copines ont beaucoup de mérite quand je lis une histoire avec une héroïne ou des évènements qui m’agace)(elles mériteraient presque que je leur prête Barrons de temps en temps).

Ce qui est bien, ceci dit, c’est que le premier amour finit toujours par comprendre, pas rancunier pour deux sous (une de ses nombreuses qualités). Oh tu m’as trompé ? Oh tu as cru que j’étais le gros salaud de l’histoire ? Oh tu es carrément tombée amoureuse d’un autre ?
Bah, pas grave, tu es si merveilleuse, je te pardonne, choisis-moi s’il te plait. Moi, moi, moi. Je te couvrirai de fleurs, de baisers et de sperme (mon mot d’ordre ? classe, toujours !), allez ! Choisis-moi !

 

triangle

Alors, bien sûr, j’exagère, tous les triangles amoureux ne sont pas aussi caricaturaux (au cas où vous ne vous en doutiez pas), mais tout de même, je m’interroge, en quoi sont-ils nécessaires ?
La fille ne peut pas se battre toute seule ? Un couple ne peut pas connaître des difficultés sans pour autant que tous les sentiments de base soient remis en question ? Les héroïnes ont-elle forcément besoin d’avoir 50 mecs à leurs pieds ? Et le lecteur ? Ne peut-il pas s’attacher à un personnage sans qu’il y en ait un autre qui débarque ?  Sans parler du risque, bien sûr, que l’héroïne ne choisisse pas le personnage qui nous plait…
Dans tous les cas, on a le droit à un personnage anéanti (comment ça je dramatise ?) auquel on s’est attaché, même si ce n’est pas celui qui a notre préférence (hello Vampire Academy, what’s up Adrian ?)… Bon il faut voir le bon côté des choses, au moins ça permet à l’auteur de faire un joli spin off sur ce personnage qui a tout perdu et qui lui aussi mérite de trouver l’amouuuur… et hop, 3 tomes de plus de vendus. Well done !

Personnellement, j’adore quand un auteur arrive à susciter beaucoup d’émotions chez ses lecteurs, je trouve cela admirable. Mais susciter des émotions comme la frustration ou l’incertitude via des triangles amoureux, je dois dire que j’aime beaucoup moins. D’autant que cette frustration va prendre le pas sur d’autres éventuelles émotions et que du coup le principal intérêt que les lecteurs vont trouver au livre c’est de savoir avec qui l’héroïne va finir.
Avec un triangle, ils auront forcément envie de savoir avec qui elle finira et continueront la série, sans quoi, ils ne l’auraient peut-être pas fait. (Enfin, il n’y a peut-être que moi en vrai pour qui ça devient l’attrait principal ?).
Alors que, soyons honnêtes, il y a pleins d’autres choses qui devraient susciter leur intérêt. L’action et l’intrigue, par exemple…
Bref, moi le triangle amoureux, c’est un truc qui me dépasse (la fille qui se répète pas), et que je ne comprends pas (contrairement à vous qui, je pense, avez fini par comprendre mon point de vue, si je pouvais arrêter de me répéter merci bien), et je n’arrive pas à saisir ce qui plait en fait… :-)

C’est d’ailleurs en partie à cause d’eux que je privilégie désormais les standalone et que je commence peu de nouvelles séries.
A vous la parole donc, aidez-moi à comprendre : qu’aimez-vous dans ces triangles amoureux ? Ne vous êtes vous pas encore lassé ? Ne préférez-vous pas les histoires pleines de rebondissements qui n’ont pas de triangles amoureux ? (Kate Daniels, Fever, Experiment in terror, etc…) ?

 

Source images : http://www.tumblr.com/tagged/love-triangle

55 commentaires sur “Des fois je râle #1 : ces triangles amoureux que je ne supporte pas…

  1. Julia le 6 juin 2014 à 08h14 a écrit :

    J’ai du mal aussi avec les triangles amoureux, surtout que j’ai souvent eu le mauvais goût de préférer le « perdant ».
    Du coup, j’évite aussi maintenant (mon petit cœur de midinette s’est brisé de trop nombreuses fois)…

  2. Tout à fait d’accord. J’ai toujours eu du mal avec l’héroïne que tous les mâles doivent aimer (parce que ça ne sonne pas toujours vrai d’une part, et qu’en général ce triangle amoureux voulu par l’auteur va toujours de pair avec l’idée que l’héroïne en question est forcément toute lumineuse, gentille, bref souvent neuneu). Et comme il faut que son attrait pour le deuxième bogosse soit logique pour le lecteur (qui, sinon, ne comprendrait pas ce revirement), peut-être l’auteur est-il obligé de faire encore plus d’efforts pour rendre ce second bonhomme encore plus attractif, ce qui explique pourquoi on s’attache à lui et que son abandon énerve une partie d’entre nous.
    Bon, en ce qui me concerne j’ai toujours trouvé que le loup-garou était beaucoup plus intéressant et intense qu’Edward-le-lisse, alors rien d’étonnant à ce que j’aie été un peu déçue par le choix final de Bella. Mais là, ça dépend des goûts de chacun, j’imagine ;)

    • Cess le 10 juin 2014 à 09h30 a écrit :

      Moi c’est simple, je m’attache généralement au premier… et généralement c’est celui qui est choisi je crois… donc c’est tant mieux !

  3. ça aurait tendance à un chouïa m’énerver aussi, mais surtout parce que ces cruches de filles ne savent pas trancher… elles ont qu’à garder les deux mecs discrètement et puis on n’en parle plus !!!

    ben quoi ????

  4. Julie le 6 juin 2014 à 09h13 a écrit :

    Moi j’ai trouvé la solution pour continuer à m’intéresser au triangle amoureux, j’imagine les deux rivaux amoureux l’un de l’autre avec la fille comme objet de substitution à leur amour  » interdit  » ( évidement dans les fantasmes, la fille meurt dans d’atroces souffrances laissant les deux tourtereaux libres) Cela rend les livres plus intéressant ^^. Sérieusement, les livres avec des héroïnes dont tous les mâles tombent amoureux ( sans que l’on sache pourquoi généralement ) (pourtant j’aimerais bien savoir, histoire d’en faire autant ) m’agacent pour les mêmes raisons que toi ( cela prend le pas sur l’action, ou le développement de situations ou de sentiments plus intéressants) En plus j’ai l’impression que l’héroïne devient plus une sorte de récompense pour le-plus-grand-le-plus-beau-le-plus-fort,…Bref celui qui l’aura « méritée », qu’une femme forte et indépendante avec sa propre histoire.

    • Cess le 10 juin 2014 à 09h56 a écrit :

      Voilà, c’est ça qui est gênant… quand le triangle prend le pas sur l’action… Finalement le lecteur lit plus le livre ou la série pour savoir avec qui l’héroïne va finir… Un peu simple comme procédé je trouve…

  5. Wahoooo quel monologue ma belle. Je suis toujours aussi fan de tes écris. Mais depuis quelques temps, j’ai décidé d’arrêter de les lire en buvant mon thé (cause d’éclaboussures à force de trop rire en te lisant ;) ).

    Il fallait que j’intervienne sur ton triangle amoureux qui est fort bien peint. Pour ma part, j’aime assez le concept mais je reste tout de même exigeante. Exit les triangles du style la fille est avec un mec, il est mort et reviens ou il devient le méchant…. et j’en passe.

    J’aime les triangles amoureux où la demoiselle rencontre deux jeunes hommes en même temps et qu’elle hésite sur ses sentiments pour l’un ou pour l’autre. J’aime à parier avec lequel des deux, elle finira. Il va

    • (désolée pb de touche « enter ») il vaut mieux que ce soit avec celui que j’ai choisi car le livre peut faire un vol de 5 mètres si ce n’est pas le cas. Et ce que j’aime encore plus c’est le duel entre nos héros pour la conquérir. Sans oublier l’un des deux qui se sacrifie pour l’amour de sa belle et qui le regrettera toute sa vie. Surtout s’il se lamente jour et nuit.

      Bon après j’espère que Melwasul ne va pas passer par là car elle va me refaire mon commentaire à sa sauce. :)

      • Melwasul le 7 juin 2014 à 23h27 a écrit :

        Echec je suis passée par là !!! En plus ça faisait un petit moment que j’étais pas venue :D
        et bim bam boum je tombe sur ton commentaire !

        Je déteste tellement tout ce que tu viens de décrire (parce que je suis une looseuse qui craque forcément pour le mauvais des deux !)

        Bon et j dois dire que je déteste les sacrifices qui se finissent mal, moi je lis pour être happy, pas pour pleurer toutes les larmes de mon corps et être désespérée ! Dans le genre Indécise est le pire livre que j’ai jamais lu (il devrait te plaire du coup ^^)

        Après je lis quelques triangles amoureux et ça ne me dérange pas si en réalité ce sont ceque j’appelle de faux triangles ^^ si dès le départ on sait qui est le « vrai » ^^

      • Cess le 10 juin 2014 à 09h58 a écrit :

        LOL je crois qu’elle est passée par là :)

    • Cess le 10 juin 2014 à 09h57 a écrit :

      Merci :-))
      Je comprends ce que tu aimes dans les triangles même si moi clairement, la fille qui ne sait pas, qui hésite, ça a tendance à m’agacer…

  6. Sita le 6 juin 2014 à 09h28 a écrit :

    A la rigueur, les triangles amoureux ne me dérangeraient pas autant si ce n’était pas un cache-misère complet au non développement de l’intrigue, du monde et du reste. Surtout que dans les séries que tu cites, les personnages et leurs sentiments sont relativement sous-développés. Donc même une histoire d’amour « normale » ne fonctionne pas à mes yeux parce qu’on ne comprend pas d’où ça vient. On nous décrit juste que c’est le coup de fûûûûdre et on est supposés y croire même quand l’héroïne est cruche et n’a rien pour elle (syndrôme de Bellalalala).

    Sinon je brûle d’impatience de lire les prochains articles de la série \o\

    • Suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis que c’est souvent utiliser comme un cache-misère finalement!
      Comment donner un peu de contenance à quelque chose qui n’en a pas?…. Triste…

    • Cess le 10 juin 2014 à 09h59 a écrit :

      Mais c’est exactement ça, souvent les triangles sont là pour cacher le non développement de l’intrigue. C’est le plus gros reproche que je fais à ces triangles. En plus d’être agaçants donc…

  7. Lily le 6 juin 2014 à 09h29 a écrit :

    Ces gifs sont tops !!!
    Et tellement vrai pour HP ! ^^
    J’aime déjà ce nouveau rendez-vous ! :)

  8. Je vais faire mon stroumf grognon: J’aime pas les triangles amoureux.

    Ben quoi ? Je trouve insupportable une héroïne qui change d’avis comme de chemise, qui tombe amoureuse de l’un, puis de l’autre, puis qui sait pas… Non mais oh ! Ça me parait tellement peu crédible que généralement, je balance le bouquin. Et comme de toute façon quand le héros est censé être mort, je balance aussi le bouquin, ça règle la question.

    Ah mais en fait, c’est pour ça que je suis hyper chiante sur mes lectures ! Merci de m’avoir permis une analyse aussi claire de mes tendances livresques de psychopathe exigeante ^^

  9. Râlerie spécial HP: j’ai autant râlé sur ce **** de prologue à la noix que si elle avait effectivement mis un triangle amoureux en place.
    Bref.
    Pour ta définition du triangle amoureux, je comprends fort bien, ca a aussi tendance à me donner de l »urticaire (et vive Kate Daniels !) (Fallait que je le place)
    Savoir avec qui la fille va finir (et généralement pour toute sa vie, car c’est bien connu, on reste toujours avec le même copain que quand on était ado…) recèle peu d’intérêt pour moi (même si j’avais une préférence ds Hunger Games ^^ ) (oui, j’avoue)
    En revanche, je pense que si le triangle amoureux avait un autre enjeu (découverte sexuelle – non, je ne pense pas uniquement au threesome ! – Cess, sors de ce corps! – hum – ) & nous épargnait aussi pas mal de lamentations de l’héroïne là-dessus, ca éveillerait déjà plus mon intérêt ;)
    (et il n’y en a pas que dans les dystopies ;-)

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h02 a écrit :

      Prologue ?
      Moi aussi j’avais une préférence dans HG !!! Gaaaaaleeeee <3<3<3<3 (faut pas me lancer là dessus. Je n’aime pas Peeta qui a zéro caractère).
      Je n’aurais même pas pensé au threesome, allons :)
      Je crois que le problème, tu as raison, vient surtout des lamentations de l’héroïne…
      Non tu as raison il n’y en a pas que dans les dystopies, c’est juste ceux qui me sont venus en premier…

  10. Ce billet… un délice Cess.

    Le triangle amoureux ? Il répond à une demande… Qu’est-ce qui est (le plus) intéressant dans une relation amoureuse ? Le début ! La conquête… avec ses regards, ses désirs, ses non-dits, ses espérances, ses tachycardies…. Pirouette, cacahuèteuuuh ! (your pleasure ?)

    Après ce merveilleux moment pendant lequel les deux protagonistes vont se tourner autour et mettre le lecteur en haleine avec des palpitations à chaque rencontre, le reste est moins puissant et risque de tomber très rapidement dans la routine. Alors, paf ! Voilà qu’arrive un troisième joueur et on recommence… en plus compliqué, en plus tortueux. Le lecteur dévore les pages, car lui aussi doit faire son choix et il veut savoir qui, que, quoi, comment…. ! Mamamia ! Que d’émotions !

    Le triangle amoureux pose aussi la problématique du choix. Que choisir : le célibat ou le couple ? Qui choisir ? Le premier ou le second, et souvent à eux deux ils forment l’homme (ou la femme, of course) « parfait (e) ».
    So ? Peut-on tomber amoureux de deux personnes (presque) en même temps dans la vraie vie ? Ne pas confondre amour et désir…

    Le triangle « amoureux » ne me dérange pas plus que cela. Je le vois comme un challenge sympa. Lequel des deux l’héroïne va-t-elle choisir ? Lequel ai-je choisi pour elle ?… car cela va sans dire, moi, mon cœur est déjà pris ;-)

    • Bérengère le 6 juin 2014 à 15h41 a écrit :

      Quelle belle analyse de l’interêt du triangle amoureux!!!

    • J’applaudis!

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h16 a écrit :

      J’aime beaucoup ton analyse qui est très juste et qui montre aussi que finalement le triangle en question devient donc l’attrait principal de la lecture. La tension dont tu parles, et qui va-t-elle choisir, qui, quoi, comment ? Tout ça prend le pas sur le reste.
      Et l’intrigue du livre dans tout ça ?

      Dans HG au moins l’intrigue était intéressante et le triangle n’était vraiment pas mis en avant. Je n’ai pas lu cette série pour savoir avec qui elle allait finir mais comment le monde créé par l’auteur allait terminer…

  11. Bella le 6 juin 2014 à 10h18 a écrit :

    Les triangles amoureux c’est pour atteindre un max de lectrices… comme ça il y en a pour tous les goûts :-s

    Je n’ai pas vraiment quelque chose contre les triangles amoureux, mais ceci dit, j’ai lu très peu de livres où c’était le cas, donc…
    De toute façon ma préférence va toujours au bad guy ;-)

  12. Gene le 6 juin 2014 à 10h46 a écrit :

    Le triangle amoureux ne me dérange pas plus que ça, sauf, ( seulement et seulement si comme dirait mon prof de math de 3e), si la nana finit par choisir le personnage que je préfère ;))
    Par contre, si elle choisit l’autre, je déteste et je jette mon livre par la fenêtre !! lol

    Hors lecture, le triangle amoureux qui m’énerve le plus, c’est celui de la série The Vampire Diaries !!!!!! Punaise ! Elena est une vraie girouette entre les frère Salvatore, et c’est insupportable. Comme je préfère Stefan, je ne suis pas contente qu’elle finisse avec Damon ….. du coup, je ne regarde plus … MDR !!

    Et sinon, le triangle amoureux dans Les Ames vagabondes, tu l’avais pas aimé non plus ?

    • Bella le 6 juin 2014 à 20h34 a écrit :

      LOL ouiiiii dans les Vampire Diaries c’est agaçant ! Elena c’est vraiment une #biiiiiipp# :-)

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h37 a écrit :

      Les Ames vagabondes le triangle ne m’avait pas vraiment dérangé non.
      Il me semble que c’était clair qui elle aimait ? Il n’y avait pas d’hésitations si ?
      C’était plutôt les deux filles qui aimaient deux hommes différents non ?

      The vampire diaries : c’est exactement pour ça que je n’ai jamais regardé cette série. Et en plus deux frères quoi… nope. pas pour moi.

  13. Le triangle amoureux, où la recette pour me faire lever les yeux au ciel quand je le vois arriver et soupirer quand il arrive effectivement et ensuite être agacé par ma lecture tout le long des tergiversions de l’héroïne qui est incapable de choisir parce qu’elle ne veut en blesser aucun des deux et que donc elle les blesse tous les deux mais qu’au lieu d’aller voir si y a pas une nana avec une cervelle dans le coin ils vont décider de continuer à souffrir jusqu’à ce que l’héroïne choisisse enfin et que l’autre puisse aller voir finalement une autre (et pardonne à l’héroïne et blablabla).
    Le triangle amoureux où comment me dégoûter d’un livre.
    Et encore, dans Delirium je le trouvais assez logique et pas mal traité. Mais dans Insaisissable j’ai toujours pas commencé le tome 3 parce que… MAIS WTF Juliette quoi. (Le pire c’est dans des trucs comme Night School ou La Selection, c’est à se flinguer…)
    Ou alors elles promettent trop vite un amour éternel, peut-être que si elle disait « bon écoute gars je t’aime mais au premier venu on verra… » et ben ça m’agacerait moins…

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h42 a écrit :

      LOL ta phrase de conclusion : c’est exactement ça… :) Ne jure pas amour éternel à même pas 20 ans, ça passera mieux.
      Je suis tout à fait d’accord avec toi donc :-)
      Insaisissable j’avais tellement aimé Adam au début que … non… je n’ai même pas lu le 2 du coup.

      • En plus la manière dont Juliette se comporte dans le tome 2… C’est hyper agaçant et je trouve ça vraiment dégueulasse pour Adam…
        BREF.
        Du coup j’essaie de me dire que ce qui m’intéresse c’est l’intrigue, pas l’histoire d’amour, mais je stress quand même pour le troisième tome, je le sens pas. Surtout que j’adore l’écriture de l’auteur, elle écrit des trucs qui me remuent, qui me touchent et parfois même font écho avec des trucs que je ressens. J’capte pas pourquoi elle s’est embarrassé avec ce triangle, soit elle mettait Adam et Juliette restait avec Adam, soit elle mettait pas Adam dès le départ et y avait l’histoire avec Warner… Surtout que ça fait vraiment passé l’héroïne pour une pétasse vu ce qu’elle fait…

        • Cess le 23 juin 2014 à 11h25 a écrit :

          Je suis tout à fait d’accord… Je comprends pas l’intérêt de faire en sorte que tes lecteurs s’attachent à un personnage pour après le rabaisser et le faire passer pour un con…

          • Alors sur ce point, je vous rejoins complètement !
            Ce que l’auteur fait d’Adam dans le tome 3 m’a juste carrément fait sortir de mes gonds (j’ai eu le temps de me calmer pour mon retour de lecture, mais j’aurais dû le signaler).
            Que Juliette s’écarte de lui dans le tome 2, parce qu’elle ne peut pas se trouver / évoluer dans leur relation telle qu’elle s’est développée (j’en reviens à la co-dépendance malsaine), c’est tout à fait compréhensible.
            Par contre, je n’ai pas compris pourquoi l’auteur, à un moment, fait passer Adam pour un sale con. Alors qu’il était tout le contraire au départ.
            J’ai eu l’impression que c’était une facilité pour dire aux lecteurs « puisque je vous dis qu’il ne mérite pas Juliette », alors que pour moi ce n’est pas nécessaire. Il arrive qu’on ne se sente pas bien dans une relation avec quelqu’un de génial. Le fait de rompre n’en fait pas quelqu’un de moins bien pour autant, quand le courant ne passe plus, il ne passe plus, c’est tout.
            (le tome 3 m’a vraiment déçue, le pire étant la toute fin bâclée, par contre il y a quand même du bon dedans et puis, quitte à lire la série, j’ai estimé qu’il fallait autant aller jusqu’au bout)

          • Cess le 23 juin 2014 à 11h56 a écrit :

            Ah ben voilà, je suis tout à fait d’accord avec toi !!!

  14. Je plaide coupable, je suis en train d’en écrire un (mais de type threesome, assumé et revendiqué, c’est un peu plus original non ?)

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h46 a écrit :

      Oui mais un threesome c’est encore différent.
      Si tu regardes les 3 dernières images, c’est vraiment la première qui m’agace :D

  15. J’adore ta photo de Harry Potter !

  16. Ces triangles amoureux de la littérature Young Adult ont aussi tendance à m’énerver prodigieusement. Après, si l’histoire est bien (comme Hunger Games), ça passe…

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h47 a écrit :

      Mais exactement ! Dans HG franchement ça ne m’a pas dérangé car ça n’a jamais pris le pas sur l’intrigue, l’histoire, le suspens…
      On ne lisait pas le livre pour ça.
      Donc HG oui, c’est différent pour moi… :D

  17. Ahahah j’adore! Tu viens de m’apprendre qu’il y aurait un triangle amoureux de Saba, j’avoue que je ressors désappointée :(

    Je suis pas ultra fan des triangles amoureux, après ça ne m’empêche pas de les lire quand même. Il est clair que certains livres sont carrément focalisés sur le triangle comme Insaisissable et l’intrigue ainsi que l’univers autour passe à la trappe, voire est très peu travaillé.
    (je suis en train de chercher un triangle amoureux qui m’a plu xD)
    Je pense qu’on s’en lasse vite parce qu’il y a tellement de romans qu’ils l’utilisent que ça n’a plus aucun attrait et parfois c’est mal utilisé.
    (je n’ai pas trouvé de triangle amoureux qui m’a plu…)

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h49 a écrit :

      Oups.
      Comme je le disais, les copines me disent que ce n’est pas un vrai triangle amoureux. :)
      Je pense aussi que je m’en suis lassée. Le seul triangle pas mal qui ne m’ait pas dérangé est celui de HG. Et il faut dire que Katniss n’est pas là en train d’hésiter entre les deux hein.
      Quand l’histoire est seulement focalisé la dessus, je ne peux pas… :D
      LOL pour les triangles qui t’aient plu. :) Je te comprends !

    • Roanne le 19 juin 2014 à 10h04 a écrit :

      Je n’ai pas lu Insaisissable comme un « vrai » triangle amoureux, car l’héroïne ne girouette pas entre les deux gars. C’est juste qu’il y en a un qui désire tellement une relation d’interdépendance qu’il n’arrive pas à accepter son choix.
      (je peux difficilement en dire plus sans spoiler, mais clairement j’ai approuvé certains choix de l’auteur, la façon donc elle a fait évoluer les relations de ses personnages, et j’en ai désapprouvé d’autres, qui étaient des solutions de facilité)
      Par contre, je rejoins le fait que l’univers trinque un peu de la partie sentimentale par moment, mais pas trop non plus (ça reste une dystopie avant d’être une romance, à mon sens).
      Pour ma part, c’est juste la toute fin qui m’a vraiment, vraiment déçue (mais c’est quoi d’abord ce bâclage ???).

      • Cess le 23 juin 2014 à 11h35 a écrit :

        non mais quand même non ?
        Dans le premier elle jure amouuuuur et fidélité à Adam… et au final il parait que dans le deux elle hésite déjà…
        Moi ce qui me gêne c’est qu’apparemment, l’auteur fait
        ****Attention SPOILERS*********
        passer Adam pour un con fini dans le dernier tome. Je ne comprends pas l’intérêt.
        Pour la fin, je crois qu’on m’a spoilé mais je ne m’en souviens même plus.
        C’est quand même dommage quand l’univers trinque pour la partie sentimentale…

        • Nos commentaires se sont croisés, je t’ai répondu sur un autre, mais [ATTENTION SPOILERS] je te confirme :
          – dans le tome 2 Juliette hésite mais très peu, en fait elle plaque Adam… le problème, c’est qu’elle ne le plaque pas vraiment pour la bonne raison ; mais (1 point pour Juliette) elle le plaque bel et bien ;
          – c’est Adam qui est dur de la comprenette (en même temps, de son point de vue, ça peut se comprendre) mais comme il ne communique pas bien, bref, la rupture est entérinée, même s’il fait un gros déni ;
          – là où ça se gâte, c’est le tome 3, en effet ; ce que l’auteur fait dire à Adam, et surtout l’un de ses actes à la fin, c’est vraiment WTF ! – heureusement sans trop de conséquences, mais j’ai été vraiment déçue (et comme je le signalais dans l’autre com, ça m’a sortie de mes gonds en plus du fait que j’ai trouvé ça facile) ;
          – par contre, l’évolution de Juliette, d’Adam vers Warner, ça m’a semblé logique / bien géré ;
          – c’est juste l’acharnement sur Adam (l’auteur fait vraiment de lui un enfoiré) et la fin bâclée (tu veux savoir en quoi elle m’a considérablement déçue ? ^^) qui font que, au final, c’est trilogie est décevante ;
          – alors même que le tome 1 et l’univers étaient sacrément bons.

          Bon, je vais lire d’autres YA pour ne pas rester sur cette impression mitigée…

          • Cess le 23 juin 2014 à 11h55 a écrit :

            ATTENTION SPOILERS.
            Oui c’est ce que j’ai entendu, qu’elle fait d’Adam un connard et quand on voit comme elle le présente au début, perso, je ne comprends pas…
            du coup vraiment, ça ne m’a pas donné envie de lire la suite.
            Je veux bien savoir pourquoi la fin t’a déçue :-)))
            Oui ne reste pas sur cette impression !! Lis Eleanor & Park en YA !!! Gros coup de coeur pour moi !

          • Roanne le 23 juin 2014 à 12h08 a écrit :

            (alors, rapidement : l’auteur règle le conflit principal, celui de l’intrigue, avec 1 seule bataille… genre tuer le Gros Méchant de l’histoire suffit à défaire la dictature mise en place à l’échelle mondiale… WTF ! VRAIMENT ! alors que le début du tome montrait que la dictature en question a des moyens monstrueux, genre capacité à opérer des frappes aérienne de précision… donc la fin est d’une naïveté bête à manger du foin, parce que ça se termine vraiment là-dessus : on a tué le GM, on a gagné la bataille, youpi, la guerre est finie ! heu, comment dire, elle ne fait que commencer, bichette !)
            (donc à mes yeux, c’est vite vu : si Juliette et ses potes sont aussi crétins, le secteur 45 se fait annihiler vite fait bien fait par les potes du Gros Méchant, entre deux rixes pour savoir lequel de ceux avec qui il était de mèche reprend son rôle…)
            (oui, je suis très optimiste, comme donzelle… ^^)

          • Cess le 23 juin 2014 à 12h15 a écrit :

            MDR ta conclusion :-))))
            En effet, bonjour la facilité. Ca me conforte dans l’idée que l’auteur a tout misé sur le triangle.

        • Ah, et oui, au sujet du fait que Juliette dit aimer Adam dans le 1er… je comprends que ça te choque du coup, qu’elle le quitte au premier coup dur – pour ça, c’est clair, bof quoi – mais par contre ce point-là est bien expliqué. Elle *croyait* l’aimer et s’en rend compte… D’ailleurs, elle ne saute pas tout de suite sur Warner pour cette raison, et ça c’est bien (elle est tellement peu douée pour les relations sociales / humaines qu’elle prend le temps de s’assurer de ce qu’elle ressent vraiment / de ce qu’elle veut).

          • Cess le 23 juin 2014 à 12h17 a écrit :

            Oui mais il parait quand même qu’elle a une vraie phase d’hésitation entre les deux…
            C’est cette phase qui me « tend » dans les lectures de triangles moi !

          • Roanne le 23 juin 2014 à 12h55 a écrit :

            Je comprends ce que tu veux dire, ça me hérisse aussi… (même si, dans cette trilogie-là, ça ne m’a pas vraiment perturbée, mais peut-être que j’ai fait abstraction pour me concentrer sur l’intrigue ? il faut dire que j’ai lu très très vite, aussi… bref, je suis peut-être autant dans le déni qu’Adam ^^)

            Le pire, c’est quand je me retrouve border-line sur mes propres écrits.
            Où quand mes lecteurs voient un triangle là où il n’y en a pas… *rires*
            (faudra que j’en parle un jour sur mon blog, j’ai eu une expérience rigolote avec le roman que j’ai écrit en février)

          • Cess le 23 juin 2014 à 15h01 a écrit :

            Oui après il ne faut pas voir des triangles partout, on est d’accord… :-)

  18. Je suis comme toi je n’aime pas les triangle amoureux mais il y a des série qui peuvent commencer comme ça mais que tout compte fait je ne vois pas de triangle je le continu. Généralement c’est pour ça je lis des chroniques les résumés ect. .. avant de me lancer dans une série pour ne pas avoir à le laisser en plan parce que l’héroïne est indécise ça m’énerve facilement ce truc.

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h49 a écrit :

      Quasiment toutes les séries commencent sans triangles… c’est pour ça que je me spoile aussi pour voir s’il y en a ensuite :D
      Et du coup, je ne finis jamais la série…

  19. Syl. le 6 juin 2014 à 14h21 a écrit :

    Houuu que je n’aime pas ça moi aussi !!! comme dans Hunger Games.

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h51 a écrit :

      LOL moi c’est le seul qui ne m’ait pas trop dérangé car Katniss n’hésite pas entre les deux.
      Elle n’est pas là « ah j’aime bien lui, non mais je préfère lui, ah mais si… ».
      Dans HG le triangle ne prend clairement pas le pas et l’intérêt sur l’intrigue et l’action. C’est ce qui m’a plu.

  20. Bérengère le 6 juin 2014 à 16h04 a écrit :

    Je n’aime pas non plus les vrais triangles amoureux, ceux où on hésite et où l’heroine prend le risque de choisir celui qu’on aime moins, et comme Syl je trouve que le meilleur exemple est pour moi Hunger Games. Tout le long des trois tomes on nous laisse dans le flou sur lequel elle va choisir et il n’y a pas un seul vrai héros au final. (d’ailleurs, dédicace aux potesses: je ne me souviens pas de qui est l’élu de son coeur au final…oui je sais je lis trop vite;-))

    Ce que tu oublies de préciser c’est que tu ne supportes même pas que l’héroine trouve un autre garçon/homme attirant! Tu n’as pas la même notion du triangle amoureux que les auteurs ;-))
    Et là du coup moi je supporte plutôt bien. Qu’une fille de YA ou NA qui se sent amoureuse du vrai héros mais qui craque un peu sous le charme d’un autre beau gosse qui la drague, sans qu’il se passe au final quoique ce soit à part dans la tête de la fille, je n’appelle pas ça un triangle et ça ne me dérange pas. C’est plus cédible même que les héros prêts à mouriiiiiir pour leur moitié alors que ça fait 7 jours qu’ils sont ensemble quoi!!

    • D’accord avec Bérengère ! Dans la réalité, on peut être amoureuse et craquer quand même sur un garçon sur lequel on fantasme un peu sans qu’il ne passe quoi ce soit. Et c’est effectivement plsu crédible que les tourtereaux qui décident qu’ils ne peuvent plus vivre l’un sans l’autre au bout de trois minutes :)

      • Cess le 10 juin 2014 à 11h04 a écrit :

        Je suis d’accord :-)
        Moi ce que je reproche c’est plus la fille qui jure amour éternel et qui le tome suivant craque complètement pour qqun d’autre au point de ne pas savoir qui choisir…
        On est quand même loin du « je trouve un autre mec mignon ».

    • Cess le 10 juin 2014 à 10h57 a écrit :

      Moi le triangle de HG est clairement celui qui m’a le moins gêné justement car Katniss n’hésite pas.
      On sait que les deux sont amoureux d’elle mais elle n’est pas là en train de se lamenter pendant trois tomes à savoir qui donc elle va bien pouvoir choisir.
      Au final, si, elle finit bien avec un des deux.
      Il n’y a pas toute la phase de « je suis amoureuse, oui mais lui me plait bien, non mais lui » que je ne supporte pas.
      Et clairement, le triangle ne prend pas le pas sur l’intrigue et l’action.
      On ne lit pas HG pour savoir avec qui elle va finir. On le lit pour savoir comment tout va finir.

      Je ne suis pas vraiment d’accord avec toi : si la fille est amoureuse et trouve attirant un mec, ça va pas me rendre folle et je ne vais pas reposer le livre pour autant.
      (A part dans Addicted to you, mais tu admettras que le contexte est bien différent…).
      Je ne trouve pas ça gênant si elle trouve d’autres mecs attirants, par contre si elle commence à se poser des questions, à se dire que peut-être oui… là oui ça me gêne :-)

      Je ne trouve ceci dit pas très crédible quand la fille tombe amoureuse au bout de deux jours et sait déjà qu’il n’y aura personne d’autre dans sa vie. :)

      • Gene le 10 juin 2014 à 13h41 a écrit :

        je pense pareil pour Hunger Games, on se demande même la plupart du temps si katniss aime vraiment l’un des deux. elle pense surtout à sauver sa soeur avant tout, et le reste ne compte pas … du coup, à la fin, elle finit avec ‘qui on sait’ mais sans trop l’avoir choisi, juste parce que il n’y avait plus vraiment rien d’important pour elle …donc, lui ou l’autre, elle s’en foutait un peu …
        enfin, c’est comme ça que je l’avais ressenti ;)

        • Cess le 10 juin 2014 à 13h50 a écrit :

          Moi pas aussi fortement car on voit dans le 3 que le changement d’attitude de « qui on sait » la bouleverse vraiment.
          Par contre j’ai été déçue qu’elle en veuille à l’autre pour la mort de « qui on sait bis ». Car lui au moins est allé jusqu’au bout de ses convictions…
          Mais je suis d’accord, ce triangle n’en est limite pas un car au final on se demande pendant presque 3 tomes si elle en aime vraiment un, tellement elle ne se pose aucune question…
          C’est pour ça que ce triangle ne m’a pas dérangée !

  21. Julia le 6 juin 2014 à 18h49 a écrit :

    Mais LOL B!
    Tu ne t’en souviens pas ?!?!?
    :’)))
    Tu es terrible :)
    Mais c’est comme ça qu’on t’aime <3

  22. Mouahahahaha! Je parlais justement des triangles amoureux ce midi avec ma collègue tout aussi accro de lecture que moi! Je n’ai pas atteint l’overdose pour la bonne et simple raison que j’ai vécu dans une grotte éloignée de la civilisation pendant des années donc ai échappé à bon nombres de livres en contenant, mais j’avoue que si c’est pour à chaque nouvelle série me dire « on prend les mêmes et on recommence », ça me gaverait rapidement!

    Super billet qui m’a fait éclater de rire par moments, et j’en avais bien besoin après une journée passée dans une basse-cour (oui oui, je parle bien du bureau!)! Merci ;-)

    • Cess le 10 juin 2014 à 11h00 a écrit :

      Je suis contente de t’avoir faite rire…
      Et oui, c’est le fait que les triangles soient devenus une mode qui est aussi embêtant.
      On en a trop vu…

  23. Pour ma part, sans aimer les triangles amoureux je n’y suis pas allergique comme toi tant que l’héroïne ne joue pas les girouettes comme dans La sélection par hasard. Qu’elle hésite entre deux, soit, mais qu’elle réfléchisse à son choix et ensuite terminé, mais qu’elle change d’avis toutes les 5 minutes, ça en revanche je ne supporte pas !

    • Cess le 10 juin 2014 à 11h01 a écrit :

      Voilà, mais bon c’est quand même souvent le cas. Ca dur au moins un tome ces hésitations… Moi c’est déjà trop long !
      La sélection, clairement, pas une série pour moi… :D

  24. Le premier gif me fait trop rire ^^^^
    Comme tu le sais, je suis assez d’accord avec toi à ce sujet! Mais dans les triangles, ce sont surtout les héroïnes stupides qui m’agacent…. T_T
    Très bien ce billet. :)

  25. Les triangles amoureux ne me dérangent pas… à condition que l’héroïne choisisse le garçon QUE JE VEUX (autant te dire que Richelle Mead a toujours un contrat sur sa tête) :-P

    Non sérieusement, ça dépend des séries, dans certaines ça ne va pas me gêner, dans d’autres ça va me gonfler, c’est totalement aléatoire. Par contre, je suis totalement d’accord avec le gif, j’avais peur que dans HP ça vire au triangle amoureux, ce qui aurait été catastrophique. Encore une raison qui fait que Rowling est ma déesse :-)

  26. Un mot : E-X-A-C-T-E-M-E-N-T !
    Je n’aurais pas dit mieux ! Bravo !

  27. Nyaoh le 26 juin 2014 à 20h02 a écrit :

    Ah… il y a tant de vrais dans ce billet ! Saba j’étais également DEGOUTEE ! En plus ça ne colle pas à l’histoire ça m’a vraiment fait déchanté… surtout que le dernier du trio attaque fort comparé au héro auquel on s’attache sur le tome 1 (graaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa). Delirium je viens de le découvrir… Je préfère les relations entrecroisés ou relations superposées en tout cas :P :P

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets