Les lectures de Cécile

16
fév

Inconnu à cette adresse – Kressmann Taylor

 

inconnu-cette-adresse-25161280

« Je n’ai jamais haï les Juifs en tant qu’individus – toi, par exemple, je t’ai toujours considéré comme mon ami-, mais sache que je parle en toute honnêteté quand j’ajoute que je t’ai sincèrement aimé non à cause de ta race, mais malgré elle. (…). Tout en t’écrivant, et en me laissant aller à l’enthousiasme suscité par ces visions si neuves, je me dis que tu ne comprendrais pas à quel point tout cela est nécessaire pour l’Allemagne.
Tu ne t’attacheras, je le sais, qu’aux ennuis de ton propre peuple. Tu refuseras de concevoir que quelques-uns doivent souffrir pour que des millions soient sauvés. Tu seras avant tout un Juif qui pleurniche sur son peuple. Cela, je l’admets. c’est conforme au caractère sémite. »


C’est l’histoire d’une correspondance.

Une correspondance entre deux amis et associés. 
Max est resté aux USA, Martin est rentré en Allemagne. 
On assiste à la déchéance de cette relation. De cette amitié.
Nous sommes spectateurs du mal qu’ils se font l’un l’autre. De l’incrédibilité et des émotions qu’ils ressentent face aux choix et aux actes de l’autre. Du supposé Ami… Et nous aussi on est incrédules. Plus on lit les lettres, plus on est meurtri. 

Quel livre ! Incroyable. Je suis sortie patraque de cette lecture. 

En effet, si la première partie du livre est attendue, j’avoue que la seconde m’a beaucoup secouée. Quand j’ai réalisé ce qu’il se passait, je n’en revenais pas… 

Un livre court et pourtant très prenant: Oui, seulement 83 pages et beaucoup d’émotions.  Quand je pense que cette nouvelle a été écrite en 1938 je suis bluffée!

 

Je vous le conseille vivement ! 

 

 

Ce livre rentre dans le cadre du Challenge épistolaire. 


 challenge pistolaire2 (1) 3/5

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-inconnu-a-cette-adresse-kew-67206707.html

13 commentaires sur “Inconnu à cette adresse – Kressmann Taylor

  1. Ha ouais… franchement l’extrait ça calme !
    Bon c’est bien parce qu’il est court ! ;o)

  2. je l’avais lu une première fois au lycée et quand je l’ai relu l’an dernier, ça m’a fait un choc parce que ma lecture n’était pas la même! un récit poignant

  3. Commentaire n°3 posté par chnoupidalsace le 16 février 2011 à 09h05 a écrit :

    Froid, sec, poignant, je me suis aussi senti pris à la gorge, et longtemps après la fin de la lecture de ce court livre. J’ai éprouvé quelque chose du même ordre – peut-être moins fort ? – à la lecture du Garçon en pyjama rayé, que j’ai lu sur ton conseil – merci encore !

  4. Ton billet est très juste et me renvoie aux émotions que j’ai pu ressentir à la lecture de ce roman.Une lecture qui laisse des traces…J’ai eu l’occasion de voir une magnifique adaptation au théâtre des années après avoir lu ce roman et j’ai à nouveau été bousculée par cette langue et par toutes les idées véhiculées par ce texte.

  5. L’extrait que tu nous as proposé est horrible. Si petit et si abominable.
    Je n’ai toujours pas reçu le livre de Potok.

  6. *dis tu peux effacer l’autre com et ne pas y répondre.. c’est sur l’autre adresse -_- » j’avais zappé *

    Je le note !!
    Ton avis m’a donné envie de le lire direct ! :)

  7. J’ai lu ce livre il y a plusieurs années et il garde toujours une place particulière dans mon coeur. Un récit poignant et bouleversant qui ne peut pas laisser indifférent.

  8. je garde un grand souvenir de cette lecture! le livre n’est pourtant pas épais, mais en peu de pages, il marque durablement!

  9. Mon Dieu.. c’est étrange j’ai l’impression de l’avoir lu mais je crois qu’il faut que je recommence pour en être certaine. Il m’arrive comme ça d’occulter certains livres trop difficiles à digérer.

  10. Je partage tout à fait ton avis :)

  11. Je viens d’en terminer l’étude aujourd’hui avec mes 4e. Ce livre est fort et prenant, je l’adore !

  12. (tiens ça faisait longtemps qu’on avait pas entendu parler du Garçon au pyjama rayé…il est déjà noté dans ma LAL, promis! ;)
    Et celui là est dans ma PAL!!
    Mais pour un jour où j’aurais un moral d’acier apparemment…!

  13. Ce livre est très bien, mais je pense qu’il manque peut-être un petit quelque chose.
    Je viens moi-même de publier mon avis sur mon blog.
    Joli blog et bonne continuation :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets