Les lectures de Cécile

3
juil

Had I had the best sex of my life with some kind of swamp creature ? Was I insane ?

 

Pour ce « mardi chez Stephie« , Mlle Pointillés et moi nous sommes surpassées.
Nous avons choisi la lecture la plus surréaliste qu’il m’ait été donné de lire…
Mais avant de vous parler de l’histoire, admirons la sublime couverture :

 

swamp.jpg
Couverture quelques peu mensongère : la fille ne porte pas de string
dans le livre quand elle se baigne.
Et elle ne se recouvre pas de boue non plus.
Par contre, en effet elle crie quand elle se fait sucer par ce qu’elle croit être un poisson.

 

Vous apprécierez également ce titre on ne peut plus classe et subtile, tout en violet et vert fluo :

« J’ai baisé la créature des marécages ».
Titre également  mensonger : « je me suis faite baiser par la créature des marécages » aurait été plus juste…

 

Mais ne pinaillons pas.

 

Et essayons de parler de l’histoire.
Car oui mesdames, histoire, il y a.

 

L’histoire s’ouvre sur Krissie qui est à poil dans un lac (ce qui est déjà peu commun) en train de pester contre son petit copain qui lui chatouille les jambes (au lieu de les lui écarter allez savoir pourquoi).
Elle peste car voyez-vous,  Krissie a une phobie, elle a peur que des petits poissons lui mordent les pieds (mais par contre quand les gros poissons lui lèchent le sexe : point de phobie) (comme c’est pratique).Mais je m’égare. Où en étais-je ?
Ah oui. Elle se dispute avec son copain qui la laisse en plan comme ça, nue, au milieu du lac. Non sans lui avoir dit au préalable « Tu vas devoir trouver un moyen de rentrer toute seule, bébé. Putain, je pensais qu’on allait le faire » (oui il ne faut pas être très regardant sur la profondeur des dialogues quand on lit une nouvelle érotique)(par contre on peut être regardant sur la profondeur d’autres choses)(oui je fais dans la classitude aujourd’hui)(mais le premier mardi, c’est permis non ?).
Bref, au lieu de retourner vers la rive où sont entreposés ses vêtements, ce que tout femme dotée d’un minimum de neurones aurait fait, Krissie se dit qu’elle ne va pas les retrouver dans le noir (oui c’est la nuit) et elle décide donc de rester un peu dans l’eau avant d’aller toquer à la porte de la maison située derrière le lac voir si quelqu’un peut lui prêter un téléphone (ceci dit elle n’est pas très à l’aise à l’idée de demander ça à poil)(et on la comprend).
Bref la voilà en train de barboter dans l’eau « fraîche qui caresse gentiment les plis de son sexe » et c’est là qu’elle se rend compte qu’elle est déçue. Oui, déçue. Vous comprenez personne ne va la toucher à cet endroit ce soir (c’était pourtant bien parti).
C’est à ce moment précis que (le miracle se produit) des petites bulles commencent à la chatouiller à « cet » endroit, et au lieu de fermer les cuisses, Kissie (la blonde) les ouvrent en pensant pouvoir éviter ce qui est en train de la toucher. Sauf que voilà : ce qui la touche ne se fait pas avoir et va même jusqu’à se faufiler derrière pour toucher ses fesses (malin) et bon, certes, elle trouve bien ça bizarre (tu m’étonnes), mais elle n’a pas pour autant envie d’aller voir ce que c’est car vous comprenez (ou pas) c’est trop bon quoi (c’est sur que si c’est trop bon, y’a pas de mal à se faire caresser par un poisson ou une algue hein)(le plaisir avant tout moi je dis). Et là, sans prévenir, voilà que quelque chose de visqueux commence à la sucer et l’avaler comme si elle était un délicieux dessert (je me demande comment l’auteure mange ses tiramisu perso).
Et à Kissie de réagir (enfin) et de crier un « Ahhhh What the fuck » très persuasif tout en essayant de s’extraire de l’horrible poisson qui était en train de la mordiller. Mais malheureusement pour elle (et heureusement pour son clito qui est en chaleur) des « algues » l’entourent fermement et elle ne peut pas s’échapper. Elle se débat, essaye de frapper mais c’est peine perdue. La bouche continue de sucer son dessert, et son clito et son pussy sont en feu même si la terreur court dans ses veines… Elle crie donc encore jusqu’à ce que …
quelque chose de long et de visqueux comme une anguille (mmmh voilà qui donne envie) commence à faire des cercles lui ôtant tout envie de s’échapper. (oui, vous ne rêvez pas, un poisson ou autre créature est en train de lui faire un cuni et elle elle n’essaye plus de s’enfuir)

anguille.jpg
La langue du monstre ressemble à ça,, avouez que ça fait rêver ?

 

Mais bon, vous comprenez, aucun homme n’a jamais traité son pussy comme la chose qui la maintient captive, du coup elle se laisse aller et sent son jus se déverser dans la gorge de la créature (amies de la poésie…). « Ahhhhhh ! Nooooo ! Eeeeeeee ! OHHHHH” (très importants les majuscules pour comprendre l’intensité de l’orgasme) (parce que oui, elle a jouit malgré le contexte pour le moins particulier)(Mais que voulez vous, le clito et le pussy ont leur raisons que la raison ne connaît pas).

Tout son corps tremble encore quand la créature décide de sortir de l’eau.
Moitié homme, moitié poisson (ça me fait penser à la chanson de bioman : moiiii-tiiééé hooooommmeuuuh, moitiéééé poiiiisssoooon), des nageoires  qui encadrent son visage vert plein d’écailles, il a des yeux jaunes de reptiles et une douce bouche de truite.
D’une truite donc, genre comme ça :

 

truite.jpg

Sympa la bouche du monstre…Entre cette bouche et la langue « anguille » on voudrait toutes des cunis de monstre aquatique…

 

Son corps, quant à lui, est celui d’un homme si ce n’est les écailles vertes qui le parsème.
Ouhhhh, Kissie a peur et sait le démontrer avec conviction « SVP, ne me faites pas de mal » (baisez moi plutôt).
Alors, il  l’attrape et l’amène dans une cave tout ce qui a de plus romantique pour leur première fois. De l’eau jusqu’aux genoux et des murs recouverts de champignons qui diffusent une lumière verte (allez savoir comment ?)(peut-être pour faire un clin d’œil à la substance ingurgitée par l’auteur avant d’écrire sa nouvelle ?).

Là ses yeux tombent sur le membre de la créature et « WOW » cette créature est définitivement un homme et son membre est définitivement réveillé (je respecte les majuscules et les italiques du texte).
 Elle se sent vulnérable et effrayée mais cela n’empêche pas son pussy de se contracter (sacré pussy va) à la vue de son membre et au souvenir de ce qu’il a été capable de faire avec sa bouche.
Il s’approche, commence à la peloter et elle veut crier mais elle ne peut retenir un gémissement. (ah la la, ce corps qui la trahit). Bref il la touche, elle kiffe (son pussy et son clito aussi) et là, la curiosité l’emporte (sacré curiosité) (une coquine celle là), donc la curiosité l’emporte et elle attrape son membre qui est doux et soyeux. L’homme-poisson la met à quatre pattes et là elle se demande (à juste titre) « va t-il me baiser ? Et surtout, vais-je le laisser faire » (mon petit doigt me dit que oui il va la baiser et que oui elle va le laisser faire)(mais peut-être qu’il se trompe ?).
Et bien non, mon petit doigt ne s’est pas trompé et pendant l’acte, tout en se disant qu’elle va sûrement avoir des bébés monstres (mdrrrrr), elle s’écrie, au bord de l’orgasme : « Yes ! Give it to me hard, you creepy fucker » (phrase qui m’a valu mon premier gros fou-rire).
Suite à quoi ça continue avec force détails jusqu’à leurs orgasmes respectifs.
Et Kessie (cette lumière) de se dire que c’est officiel, c’est la nuit la plus bizarre de sa vie (tu m’étonnes).

Il la ramène dans le lac vers ses affaires où le petit copain du départ l’attend et lui dit (un peu maladroitement je l’avoue) que c’était une blague, qu’il était pas partie et est ce qu’elle est prête à le faire finalement ? (à baiser donc). Ce à quoi elle répond en le frappant au visage. (pauvre mec quand même. Il drague une fille en soirée, il l’amène au lac, elle se fout à poil, il la chatouille, elle s’énerve, va se faire sauter par un monstre, et quand elle revient et qu’il veut toujours tirer son coup, il se prend un poing dans la gueule. Sympa la soirée).

Au final, elle rentre chez elle et va prendre une douche tout en se demandant si elle n’a pas rêver tout ça… (et si c’est bien de la farine qu’elle a snifé la veille).
Et pile au moment où se pose cette question, devinez ce qui tombe de son cul ? (oui de son cul, appelons un chat, un chat)(je vous épargne un jeu de mots douteux): une écaille. (deuxième énooooorme fou rire, j’en pleurais).
Et oui le monstre lui a laissé un petit souvenir de lui qu’elle s’empresse de ranger dans sa boite à bijou. 
Et Kissie de comprendre qu’elle se rendra dès le lendemain au lac (se refaire baiser donc) avec des préservatifs (car coucher non protégée, c’est mal !).

 

The end.

 

Sur goodreads, une fille (sunny) a écrit :
La morale de l’histoire est que si votre petit copain agit comme un con, vous pouvez toujours coucher  de manière intense avec la créature des marécages dans un lac.


Je rajouterai ma propre morale :
Si vous êtes en train de vous baigner et que vous sentez quelque chose vous faire un cuni faites attention :  ce n’est PAS un poisson.

Et je vous invite à lire l’avis de ma binômette Mlle Pointillés avec qui j’ai eu beaucoup de plaisir à échanger sur cette lecture, et pour plus de billets « coquins », c’est chez Stephie que ça se passe !
65408451 p

 

I fucked the swamp creature! (Monster sex, #1) de Delilah Fawkes

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-had-i-had-the-best-sex-of-my-life-with-some-kind-of-swamp-creature-was-i-insane-107582996.html

40 commentaires sur “Had I had the best sex of my life with some kind of swamp creature ? Was I insane ?

  1. Alors là, je ne sais pas quoi dire… En même temps, ça se passe de commentaire…
    Une question me turlupine tout de même, comment êtes-vous tombées sur ce bouquin ?!

    • Cess le 3 juillet 2012 à 09h53 a écrit :

      C’est Mlle P la première qui a trouvé ces merveilles en faisant (je crois) des recherches de livres pour notre Swap « été coquin » et après m’avoir envoyé ces couvertures, je l’ai relancé la semaine dernière… Il fallait qu’on lise ça, pour la Culture… :D

  2. MDR ! Mais qu’est ce que c’est que ce livre ? Je ne savais même pas que ça pouvait exister. Qu’est ce que je suis naïve ! Mais qui peut fantasmer là-dessus ? Je serais curieuse de savoir comment vous avez déniché cette « perle ». Je crois que je vais faire des cauchemars maintenant. Beurk !

  3. Moi aussi, je me demande comment on peut tomber là-dessus ! Et même par quel miracle il a été publié ! En tout cas, félicitations pour avoir lu ce chef d’oeuvre jusqu’au bout. Et pour nous en avoir livré un compte-rendu si drôle (parce que clairement, je ne suis pas du tout tentée de le lire). Je reste médusée devant une telle intrigue. Une douce bouche de truite ! Incroyable ! Ca ne donne pas envie de se baigner nue dans un lac. En même temps, il y avait déjà peu de risques au départ ^^

    • Cess le 3 juillet 2012 à 09h55 a écrit :

      Il est en ebook, pas publié sur papier (ouf!).
      Bon ce chef d’oeuvre ne dure que 12 pages hein, c’est une mini nouvelle :D
      Je crois que mon billet est plus long que le livre, lol !

      Oui la bouche de truite, j’avoue… la fille sait donner envie… :)

      Et pour le fait de se baigner nue dans un lac : MDR, tu m’étonnes qu’il y ait peu de risques…

  4. Ne pinaillons pas… Oh-oh-oh !!!
    Je continue ma lecture.
    Ca c’est un réel plaisir de lecture matinale (ton billet). C’est dingue ! je voudrais savoir aussi comme vous avez fait pour lire ce livre ? Au hasard ? A la couverture ? Au titre chordé non tétrapode ?
    Tu sais que je me fais grignoter les jambes dans la baie de Calvi tous les étés ? Il y a des tous petits poissons qui viennent mordiller les jambes. C’est idéal pour les peaux mortes ! mais faut supporter la sensation de succion. Alors quand je visualise les scènes de ton livre… berk, berk…
    Et dire que j’ai toujours ma carpe dans le congélateur !!! mais elle ne peut plus rien faire, je l’ai décapitée.
    Ben… avec Adalana nous avons d’autres lectures communes nous ! Va falloir qu’on change notre répertoire.
    Tu as entendu Adalana ??? Il faut qu’on se trouve des trucs, après Jane Eyre et les Monk…

    • Cess le 3 juillet 2012 à 17h12 a écrit :

      C’est la couverture et le titre qui nous ont donné envie ! :) Et on a pas été déçues ! :)
      LOL pour les petits poissons, je crois que ça me plairait pas trop, surtout après avoir lu cette nouvelle !
      En tout cas, ça vous changera de Jane Eyre, c’est sûr ! :D

  5. IL y a « 1 » sur le livre ! Ca veut dire qu’il y a une suite…

    • Cess le 3 juillet 2012 à 17h13 a écrit :

      Oui il y a « j’ai baisé avec le monstre de Frankeinstien » et j’ai baisé avec l’homme invisible qui me tentent bien ! :)

  6. Mais quelle rigolade ce truc à commencer par cette couv. En tout cas si je n’ai pas le moral je saurai quoi lire. Impossible de rebouffer du poisson sans y penser.

  7. Beurk ! Ca donne pas du tout envie !!!

  8. Commentaire n°8 posté par Sevy le 3 juillet 2012 à 13h12 a écrit :

    Euh …. Tout comme Eve !!
    En tout cas vous m’avez bien fait rire , ca a presque titillé ma curiosité :))

  9. Ca c’est du lourd !!!! Et heureusement que je ne pars pas au bord d’un lac cet été, j’aurais eu peur de me baigner !!!!!

    • Cess le 3 juillet 2012 à 17h15 a écrit :

      Tu m’étonnes, moi je vais me baigner dans le lac léman, je me demande si je vais y rencontrer la créature… Affaire à suivre …

  10. mais loooooooooooooooooooool….
    tu m’as fait encore une fois trop rire lol…
    tu as de ces lectures toi lol
    bisous

  11. Incroyable ce titre ! Chapeau pour l’originalité et l’humour, il sera difficile de faire mieux la prochaine fois !

    • Cess le 3 juillet 2012 à 17h16 a écrit :

      Merci Jerome…
      Oh, je peux arriver à faire mieux, il y a 8 nouvelles du même genre encore à lire, de cette auteure ! :) ah ah !

  12. Rien que le titre et la couv ont l’air excellents.
    Mais la profondeur du texte a l’air d’être encore plus à la hauteur.
    Tu crois que si je demande cet ouvrage de référence à mon libraire, il va comprendre ? ^^

    • Cess le 3 juillet 2012 à 17h17 a écrit :

      Je crois surtout qu’il va avoir peur, mais ça se tente hein ! J’aimerais voir la tête de ton libraire si il voit cette couverture apparaitre ! :)

  13. Héhéhé!! Je ricane ^^
    J’adore ce billet. Et cette lecture. :))

    Vivement la suiiite!! ;))
    Parce que oui Syl, il y a une suite!!
    On peut trouver I fucked with the invisible man, with a zombie horde…etc etc…:D
    Huhu

  14. Une fois je me suis faire mordre par un poisson… c’était beaucoup moins glamour !! je comprends pas !!! lol
    en tout cas, elle a de drôles de délires l’auteur mais je remarque qu’à aucun moment l’odeur (de poisson !) n’est évoqué… étrange !!!!

    • Cess le 3 juillet 2012 à 17h19 a écrit :

      Ca fait mal une morsure de poisson ? En tout cas, tu m’étonnes que c’était moins glamour !!! :D J’en doute pas !
      Et non l’odeur n’est pas évoquée, mais peut être qu’il ne sent pas le poisson ?! :D

  15. Et bien, pour une fois, je ne suis pas du tout tentée. Mais ton billet m’a bien fait rire. :)

  16. Oh punaise, j’ai failli me faire pipi dessus de rire ! Ton billet est extra et cette nouvelle est une vraie trouvaille ! Il faut absolument que tu lises les autres titres de cette collection et que tu nous en parles (genre l’homme invisible là, ça doit valoir son pesant de cacahuètes…!) ;-)))

    • Cess le 3 juillet 2012 à 23h40 a écrit :

      Cette nouvelle est en effet grandiose ! :)
      L’homme invisible, oui je crois qu’on va se dévouer pour le lire !:) Obligé, avec un titre pareil :D  

  17. Merci pour tes billets, Cécile. Je ne commente quasiment jamais mais n’en rate aucun. On n’est jamais déçu, c’est la petite récré en rentrant le soir !

    • Cess le 3 juillet 2012 à 23h41 a écrit :

      Oh ben ça fait plaisir ! Merci Malouhh/Lamalal’ :)
      Tu peux commenter quand tu veux en tout cas, et en attendant merci de me suivre :D  

  18. tu as l’adresse du lac ? simple curiosité bien sûr…

  19. Je m’intéresse sérieusement sur les fantasmes de l’auteur. Il parait que c’est une série, ça vous dit de connaître les autres créatures ? XD

    • Cess le 3 juillet 2012 à 23h41 a écrit :

      Oui je crois qu’on va rempiler pour d’autres nouvelles… On est des folles nous, rien ne nous arrête. Ou presque ! :) 

  20. O. M. G (oui oui, là ça mérite bien les points de séparation) ! J’en pleure de rire !

    Sinon je suis dégoûtée, y’a pas de marécages par chez moi…Mais je vis au bord de la Méditerranée, avec un peu de bol un calmar géant passera par là, alors que je serai en train de prendre un bain de minuit…

    • Cess le 4 juillet 2012 à 10h31 a écrit :

      Ah ah tu sais qu’en finissant cette nouvelle j’ai pensé au calmar géant, et depuis, je me demande à quoi ressemble le sexe d’un calmar géant… Si tu as des infos, fais passer :D On verra si tu n’iras pas chercher un marécage du coup !:)

  21. J’adoorrreeee, oh punaise la crise de rire que tu m’as refilé, énorme !
    Merdouille, celui-ci je l’aurai bien lu avec vous :)
    Non mais comment on peut avoir une imagination pareille ???? Puis quand on voit les titres du reste de la série, on se rend compte que son délire ne s’améliore pas du tout…
    Super chronique comme d’hab ;)

    • Cess le 4 juillet 2012 à 10h32 a écrit :

      Merci Simi ! 
      Alors je ne sais pas pour l’imagination, mais ça fait peur !! :)
      Bon tu peux te rattraper en le lisant maintenat, tu nous diras hein ? :) 

  22. sAigneur ! Quand j’ai vu la couverture de ce livre, je me suis cru un moment sur le site Nanarland XD
    Grosse crise de rire, surtout avec les photos qui illustrent à merveille ton article… Mais comme on dit, « Le pire n’est jamais décevant » XD

    • Cess le 4 juillet 2012 à 10h33 a écrit :

      sAigneur ? Tu as lu le tome sur Viscz ? :D :D 
      J’adore la citation « le pire n’est jamais décevant » ! je la reprendrai sûrement !  

  23. OMG… je suis morte de rire… je ne verrai plus les marécages de la même façon!

  24. Merci pour ce bon moment de rire !
    OMG. Ca vient d’où des idées pareilles ?

  25. HO MY GOD HO MY GOD HO MY GOD !!!
    Ce fou rire !!!! Tu crois que y a matière à discuter grammaire et vocabulaire à mes cours d’anglais ??! Mouhhouuu !!! j’en pleure de rire !!

    • Cess le 5 juillet 2012 à 22h01 a écrit :

      LOL contente de t’avoir fait rire… pas sûre que ce soit très bien perçu si tu amènes ce livre en proposant une analyse de texte, lol ! 

  26. HO je viens de voir qu’il y a des suites… soyons folles ! je veux bien tester l’homme invisible avec vous !! Mais pas frankestein !! beurk !
    Le tout, dans l’objectif d’améliorer mon english, of course !! ;o))

    • Cess le 5 juillet 2012 à 22h02 a écrit :

      OK pour l’homme invisible !
      Et pour Frankestein, sache que ça se passe dans un hopital et c’est une fille qui est stagiaire du docteur Franck n’ Stein ! MDRRRRR !  

  27. Au début le langage de Noah m’a aussi gavée, puis je m’y suis faite. J’ai tellement apprécié le reste! ^^’

  28. MDR ! Pas de photo pour le calmar géant mais sur Internet ils disent qu’il a un pénis très long (pouvant aller jusqu’à 2m50…OMG) mais très étroit (comme dit souvent Mme Calmar, on ne peut pas tout avoir). Et non je ne suis pas une perverse mais on me pose une question alors je réponds en faisant des recherches, après tout je suis journaliste, c’est mon métier…XD

    Oh et moi aussi ça me dirait bien d’en lire une avec vous, j’ai bien besoin de rire en ce moment ! Préviens-moi pour le prochain round :)

    • Cess le 5 juillet 2012 à 22h05 a écrit :

      2m50 ?! Oh putain !!!!!!!!! 
      Bon pas cool par contre pour le fait qu’il soit étroit ! MDR ! Merci d’avoir fait cette recherche :) Je me coucherai moins bête ce soir ! :)

      Je te préviens quand on lit « l’homme invisible » alors ! C’est le prochain sur la liste…

      Mais faut trouver un créneau horaire où on soit toutes dispo en même temps :D Il faut partager ça en live ! :)  

  29. Commentaire n°30 posté par Ame le 6 juillet 2012 à 02h08 a écrit :

    Au fait, tu le fais voyager ce livre ? T’arrives à nous tenter avec n’importe quoi, tu sais ! :p

  30. P**** c’est effrayant quand même… eurk…

  31. Commentaire n°32 posté par Bella le 7 juillet 2012 à 00h21 a écrit :

    Ça me fait penser à ce vieux film d’horreur où la fille se faisait violer par un monstre invisible !
    Vous dégottez de ces trucs les filles ! :-)

  32. OMG !!! j’ai des fous rires rien qu’à te lire (et je vais éviter de lire ce livre … j’ai mieux à faire :P)
    Merci pour ce billet déjanté !

  33. Contente d’être de retour sur ton blog pour lire tes articles :).
    Et bien, tu n’as pas du t’ennuyer avec ce livre lol. Mais dis moi, où vas-tu chercher ce genre de livre ?

    • Cess le 11 juillet 2012 à 11h19 a écrit :

      Coucou mabiblio ! très cool de te revoir par là aussi :)
      Là c’est ma binomette Mlle P qui l’a trouvé ! Je plaide non coupable !

  34. Commentaire n°35 posté par Devil-s-advocate le 11 juillet 2012 à 00h42 a écrit :

    Oh, God, j’étais en voyage alors j’ai manqué ce billet, mais il est tout simplement À MOURIR DE RIRE.
    La littérature érotique a rarement de logique, et je ne me rappelle pas avoir déjà trouvé cela autre chose que tout à fait absurde. « I fucked the swanp creature » semble faire partie de cette catégorie!

  35. C’est facile de tout mettre sur le dos de ta Binomette, la pauvre ;)

  36. Commentaire n°37 posté par Laurie le 20 juillet 2012 à 22h25 a écrit :

    MERCI ! (des majuscules donc, pour l’intensité du fou rire)
    Une question quand même : comment avez-vous réussi à lire le texte tout en pleurant de rire ? Tout en se posant des questions existentielles sur le ressenti des algues et des écailles sur la peau (et plus si affinités … ou pas :-))) Bravo pour la performance ! :-D

    • Cess le 20 juillet 2012 à 23h50 a écrit :

      LOL, je crois que je me suis arrêtée quand je riais, et que je me suis posée les questions après :D :D 
      Merci de votre passage en tout cas !  

  37. Oh PUTAIN. Celle-là elle est bien gratinée. Et ma foi, je dirais même que c’est la pire de toute. Mais comment on peut juxtaposer « érotisme » et « marais ». Nan mais comment :O
    Arf « Give it to me hard, you creepy fucker » ! MAIS LOL QUOI !
    Vite ma liseuse que je lise en anglais :D

  38. Mon Dieu ! J’étais morte de rire rien qu’en lisant cet avis et j’imagine comment a du se passer cette lecture…

  39. J’ai bien cru que j’allais me faire pipi dessus tellement j’ai ri :’) Découvrir ton blog grâce à cet article, c’était juste trop génial comme entrée en matière. Merci pour tout ça ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets