Les lectures de Cécile

16
sept

Frissons interdits – Lisa Kleypas

frissons-interdits.gif   harlequinades

 

Voilà, je viens de terminer mon premier Harlequin et je dois avouer que c’était une expérience tout à fait intéressante et enrichissante (si si)…

 

J’ai été éblouie par tant de clichés, mais surtout par tant de « non limite ».

Je ne sais pas si c’est pareil dans tous les Harlequins, mais dans Frisson interdit, Lisa Kleypas ne s’est pas auto censurée. Elle ne s’est posée aucune limite. Elle ne s’est pas dit une seconde que peut-être, nous autres lecteurs, pourrions être incrédules face à tant d’imagination. Non, zéro limite, je vous dis…

Tant de liberté d’imagination a un côté exceptionnel. J’ai adoré…

 

Avant de vous parler de l’histoire, j’aimerais vous décrire un peu nos protagonistes…

 

 

Lady Holly Holland Taylor aussi appelée Holly : notre heroine. Veuve depuis 3 ans, elle porte encore le deuil de son mari tant aimé : George mort de la typhoïde (ce détail est important pour la suite de l’histoire, je vous conseillerais de le retenir…) laissant sa femme et sa fille Rose, plus seules  et désespérées que jamais.

Donc Holly ne s’habille qu’en sombre, passe ses journées à pleurer son mari perdu et à coudre… (oui à coudre. Activité des plus stimulantes intellectuellement si il en est). Sa vie est certes monotone mais elle n’a plus goût en rien depuis sa perte. Si ce n’est pour sa fille Rose qu’elle aime tant, elle se serait donnée la mort. (…)

 

Zachary Bronson : Ahhh ce cher Zachary…

… n’est pas un sang bleu : ce n’est pas un gentleman dont le titre a été hérité de génération en génération… Non Zachary est un investisseur et entrepreneur, qui s’est monté une fortune colossale grâce à son sens inné des affaires.

 Son parcours est hors du commun. Zachary, pour subvenir aux besoins de sa mère et sa sœur, a du se prostituer. Non ce n’est pas vrai. Mais par contre il a du faire de la boxe de rue pendant 2-3 ans pour gagner un peu de sous (ce qui lui a valu son nez cassé), puis après être devenu celui qu’on surnommait «  Bronson le boucher » et avoir amassé un peu d’argent grâce à ces combats (gagnants) il est parti dans la marine, après quoi il est devenu  entrepreneur… Comment, je ne sais pas trop mais bon on s’en fout, l’important maintenant c’est qu’il soit riche. Et autant vous dire que Zachary est très très riche. Très très très riche.

Mais pas de bol, Zachary a très mauvais goût, il veut tellement montrer qu’il a réussi qu’il fait dans l’ostentatoire. Ce n’est pas un homme raffiné. Ce n’est pas un gentleman…. A son grand dam…

Ah avant que j’oublie : Zach est une bombe, même avec un nez cassé.

(Zachary est, je cite, « taillé comme un lion. » « Zachary savait qu’il avait une musculature digne d’un gladiateur ou d’un docker »).

 

Elizabeth et Paula : respectivement sœur et mère de notre héros.

Elizabeth est belle, intelligente, elle a de l’esprit, mais elle est persuadée que si des hommes s’intéressent à elle, c’est uniquement pour l’argent de son frère. (Je ne l’ai pas dit à Elizabeth mais bon perso je pense que c’est un plus non négligeable)

Paula, la mère, a un problème de taille : Elle est trop gentille avec ses domestiques. Elle ne sait pas s’imposer. Oui c’est un problème mes amis, car comment voulez-vous que sa maison tourne bien si elle ne sait pas s’imposer aux domestiques ? Hein ? Comment ? Mais vous comprenez, Paula a fait les poubelles pour survivre (si si, c’est véridique, mais c’était avant que son fils Zach fasse de la boxe. Enfin, je crois ) et du coup, elle ne se voit pas donner des ordres. On ne peut pas la blâmer : si nous avions fait les poubelles pour survivre avant d’habiter un château, nous aussi aurions sûrement du mal à donner des ordres aux domestiques. Car dans le cas contraire, nous tournerions le dos à notre passé, à nos origines, et ça, franchement ce serait petit. Mesquin même.

 

Lord Ravenhill : Personnage secondaire mais qui a son importance. Nous y reviendrons. Sachez juste que c’était le meilleur ami de George (le défunt mari au cas ou vous ne suivriez déjà plus). Lui et Holly ont fait une promesse à George sur son lit de mortMais je ne peux vous en dire plus pour le moment: ça gâcherait la suite de l’histoire… J’espère que vous ne m’en voulez pas… 

 

Maintenant place aux moments clés de l’histoire. J’espère que vous êtes toujours là ?

 

– Tout commence lors du premier bal auquel assiste Holly depuis 3 ans (je ne reviens pas sur le pourquoi de son hibernation). Elle s’ennuie. Elle va faire un tour dans le jardin. Un inconnu l’approche. Il fait sombre (c’est la nuit), si sombre qu’elle ne peut voir le visage de l’inconnu (normal), qui l’embrasse avec fougue (normal aussi).

Manifestement Holly n’était pas la personne attendue mais bon, sa bouche a fait l’affaire, ne vous en faites pas. Holly est déboussolée par ce baiser, à tel point qu’elle en pleure… (si si) Elle n’a pas vu le visage de l’inconnu (bon ok je vais arrêter de l’appeler l’inconnu, vous avez compris que c’était Zach ), mais elle reconnaîtrait sa voix, suave, entre 1000 (grâce à ces quelques mots échangés : « Douce créature, murmura t-il à son oreille, dites-moi pourquoi un simple baiser vous fait pleurer ? »). (…)

 

– Zachary se renseigne. Il apprend que la femme qu’il a embrassée est Holly.

 

– Holly, qui vit chez les Taylor (famille de son mari) reçoit une invitation à se rendre au château de Mr Bronson. Tout le monde lui déconseille de s’y rendre : Mr Bronson n’a aucune éducation ! Allons !

 

– Mais Holly fait sa forte tête : elle se rend au château et quand son hôte lui souhaite la bienvenue, elle manque s’évanouir : c’est l’inconnu du bal !!!!! Elle espère qu’il ne l’a pas reconnue. (Holly, pardonne-moi mais, si tu es belle, tu n’es  pas franchement une lumière : tu ne trouves pas la coïncidence un peu trop évidente ?!)

 

– Bon, que lui veut Zachary ? Et bien, accrochez-vous bien : il aimerait embaucher Holly pour qu’elle lui apprenne les bonnes manières. Il veut qu’elle fasse de lui un parfait gentleman, et  de sa mère et sa sœur de parfaites ladies. (Et qu’elle apprenne à sa mère à tenir sa maison. Rappelons que les domestiques ne sont que des bons à rien avant l’arrivée d’Holly dans la maisonnette.)

 

Oups, je viens de vous spoiler. Car oui, Holly accepte, non sans avoir marchandé un peu de sous en échange. Parce que bon, elle est pas folle la guêpe, elle sait qu’elle risque de perdre sa bonne réputation en acceptant ce boulot, alors bon, faut bien une petite compensation. 30000 livres feront l’affaire. Une bien belle dot pour sa petite Rose n’est ce pas ? Mais bon, qu’on ne s’y trompe pas, c’est uniquement pour l’avenir de sa fille qu’elle accepte de perdre sa réputation et sa belle-famille. Pas pour Zach… 

 

– Les semaines passent… Les domestiques obéissent et sont même heureux d’être dirigés (elle est pas belle la vie ?). Elizabeth devient une parfaite lady… Et Zach… ben Zach continue d’aller voir les putes, heu, les catins, il continue de jouer aux cartes et à boire. Mais la journée, il se révèle être un très bon élève et il est sur la bonne voie pour devenir un gentleman.

 

– Zach et Holly passent également des soirées entières à parler autour du feu, en buvant un ou 2 verres de vin… ( Non je ne m’embrouille pas, Zach va voir les filles de joie APRES ses discussions avec Holly.).

 

Bon OK j’abrège : Zach tombe amoureux de Holly. Comment ça vous vous en doutiez ? Mon dieu, lui qui pensait qu’il tomberait amoureux d’une femme libérée sexuellement, voilà qu’il se retrouve épris d’une veuve prude… Mais bon que voulez-vous, l’amour nous tombe dessus sans qu’on s’y attende. On ne peut pas le contrôler… « il ne pouvait pas la regarder un peu fixement sans ressentir aussitôt un brûlant désir lui fouailler les reins » « il bénissait la mode des vestes longues »… ()

 

– Holly tombe aussi amoureuse mais elle ne veut pas l’admettre. En même temps Zach est formidable. Et siiiiii généreux : « Bronson consacrait beaucoup de son temps à aider les pauvres. » « Dans ses propres usines, il avait aboli le travail des enfants et organisé des caisses communes qu’il alimentait largement et qui permettaient de verser des pensions aux veuves ou aux personnes âgées ». Mesdames, vous ne seriez pas tombées amoureuse d’un tel homme vous, peut-être ?

 

– Ils se cherchent un peu… mais il ne se passe rien de fou… et puis… un jour… Mr Ravenhill débarque (merci de vous référer à la liste des personnages ci-dessus si vous êtes perdu(e)s). Et Holly avoue à Zachary qu’elle a fait la promesse à George d’épouser son meilleur ami. ..(Voilà bien la preuve que George était un homme merveilleux : penser au futur bonheur de sa femme et de son meilleur ami, sur son lit de mort…)

 

– Zach est effondré par cette nouvelle. (Qui ne l’aurait pas été ?)

 

– Holly, elle, a besoin d’air. Elle va se promener dans le jardin. Il commence à pleuvoir. Elle se réfugie dans le chalet d’été. (oui un chalet d’été) Il pleut. Il y a du tonnerre. Zach arrive. (oui comme par magie, et alors ?!). Et là, Holly cesse de réfléchir. Et… ils le font !!! Oui, ils s’aiment à ne plus entendre l’orage gronder dehors et quelque chose de merveilleux se produit alors : Holly a le premier orgasme de sa vie : « Tu n’avais jamais connu ça avec ton mari n’est ce pas ? Holly secoua la tête ».

 

– Mais ils ont dépassé la limite et Holly décide de s’en aller (avec la totalité de l’argent car bon, d’après Zach, Rose n’a pas à subir la lâcheté de sa mère. Oui ce sont là de dures paroles mais bon il faut dire que c’est la première fois qu’il se fait jeter et qu’il n’obtient pas ce qu’il désire).

 

– Elle retourne chez les Taylor. Mais n’a plus goût à rien. Elle est encore plus triste qu’à la mort de George (c’est vous dire !). Lord Ravenhill lui fait la court. Mais finalement elle lui explique qu’elle en aime un autre. Il comprend et l’encourage à retenter sa chance a c’est un gentleman :  point d’orgueil mal placé).

 

– Elle retrouve Zach, lui déclare sa flamme malgré sa peur d’être rejetée… Il lui répond « vous allez m’épouser maintenant ! » puis « Je vous veux dans mon lit maintenant »… Pourquoi perdre de temps avec des futilités hein ?! (à noter que Zach, lui aussi au bout du rouleau pendant un mois, n’a pas eu envie d’aller voir ses copines au centre ville. Vous comprendrez qu’après un mois d’abstinence, il zappe les préliminaires verbaux)

 

– Ils s’aiment donc et Holly découvre, choquée, la joie d’être touchée au plus profond de sa féminité. (Manifestement George n’était pas si merveilleux que ça ).

 

– Et là… -alors que nous croyions à une happy end- C’EST LE DRAME : Holly tombe malade ! Et quelle maladie ??? La typhoïde !!!! Celle la même qui a tué son mari ! Ô rage, ô désespoir…

 

(Eh oui, pas de bol, franchement)

 

– Et là MIRACLE : alors qu’elle a de la fièvre et qu’elle délire, alors qu’elle est en train de mourir, George lui apparaît aux portes du paradis, et ce dernier, loin de la pousser à le rejoindre, lui donne sa bénédiction pour refaire sa vie avec Zachary… (comment exprimer ce que je ressens ? J’en reste sans voix.)

 

– Et donc, alors que nous la croyions morte, et aussi fou que cela puisse paraître, Holly s’en sort, grâce à l’amour de Zach (et à celui de Dieu. Et de George finalement)

Si c’est pas beau hein ?!  j’en aurais pleuré de soulagement…

 

Donc finalement, en résumé, ce qu’on retient, c’est que Zach a fait de la boxe, qu’il a fait fortune en partant de rien, et en investissant dans les chemins de fer, qu’il aide les pauvres, qu’il embrasse une inconnue, qu’il aime les putes et les jeux mais qu’il préfère « Holly la prude » à tous ces vices.  Qu’à force de patience, il arrive à coucher avec Holly, qui même si elle a connu son premier orgasme, le quitte le lendemain (n’oublions pas la promesse faite à son défunt mari) mais revient en rampant le supplier de la prendre (pour épouse), ils se marient, (Elizabeth aussi d’ailleurs avec le cousin de Holly : si c’est pas génial ça ?), elle passe à ça de mourir, mais leur amour est le plus fort, et elle s’en sort. Ils vivent désormais heureux et emmerdent les autres : Zachary c’est un gentleman, un vrai ! Parole d’Holly !

 

 

Voilà, finalement, en lisant le résumé, je m’interroge. Serais-je devenue mesquine pour ne plus croire en de fabuleux destins ? Ai-je perdu toute capacité à rêver ?! Ou sont passées mes rêves d’enfants ? Pourquoi n’ais je plus l’innocence de Rose ? Pourquoi ais-je du mal à croire qu’un homme beau, intelligent et riche puisse être excité à la seule vue d’une main qu’on vient de déganter ? Pourquoi suis-je devenue si rabat-joie ?

Je crois que je vais faire une cure d’Harlequin pour retrouver mon âme pure et dénuée de sarcasmes. Oui c’est ça. Et peut-être que je vais même laisser mon imagination s’enflammer et écrire moi-même une nouvelle « Harlequinade » !

 

 

 

 harlequinades.jpg 

 

Ce livre a été lu dans le cadre des « harlequinades » organisées par Fashion  et Choukinette !

Merci les filles, je viens de vivre une experience unique grâce à vous ! :)

 

 

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-frissons-interdits-lisa-kleypas-57094088.html

24 commentaires sur “Frissons interdits – Lisa Kleypas

    • Cess le 16 septembre 2010 à 11h06 a écrit :

      Merci :) C’est un peu long mais il fallait que je puisse exprimer tous ses sentiments qui m’ont gagnés pendant cette lecture :)

  1. Moi aussi ça me fait marrer!! ^^
    Tes petites répliques me plaisent!

    D’ailleurs, suis allée voir les autres billets, et ils sont tous tordants!!

    Et oui, peut être qu’un peu plus d’Harlequin dans notre vie, ça nous ferait pas de mal!! ^^

    • Cess le 16 septembre 2010 à 11h43 a écrit :

      Hum je suis pas encore sûre de ça Mlle pointillés. Je te laisse lire le prochain Harlequin ! :)

      Oui il y a des billets super marrants !

  2. oh mais tu nous a tout spoiler là !!!!!!
    moi j’avais envie de le lire là (là maintenant tout de suite d’une voix gutturale)
    franchement comprend pas l’intérêt de faire un si bel article si c’est pas pour donner envie aux gens d’aller lire le livre !
    looool
    me suis bien tenu les côtes et ça passe!

    • Cess le 16 septembre 2010 à 14h40 a écrit :

      Zut Azilys, je suis désolée. Mais tu sais il y a PLEINS de choses que je n’ai pas raconté !!! Si si malgré la longueur de ce billet, j’ai omis beaucoup de détails très interessant. Allez moi je dis, lis-le ! :)

  3. Mouahahah !
    J’adoore ton billet !!
    Mdr que de sarcasmes et d’ironie ! Énorme !!
    La présentation des personnages est top !!

    Merci pour ce moment de fous rires ^^

  4. Très drôle bravo !
    Ayant déjà lu quelques Harlequins je trouvais ton introduction un peu exagérée lorsque tu parlais de la non-censure de l’auteur (on retrouve le même genre d’évènements dans chaque harlequin) mais j’avoue que le coup de la maladie et de la vision du paradis m’as souffler ! T’es tomber sur une histoire bien gratinée dit donc..

    • Cess le 16 septembre 2010 à 15h12 a écrit :

      Oui justement quand je parlais de la non-censure, je me disais que ça s’appliquait sûrement à tous les harlequins ! Je veux dire, my god, Zach est un boxeur de rue dont la mère faisait les poubelles, qui voit les putes tous les soirs, et qui donne des orgasmes à la pelle, et dont la nouvelle femme voit son ex mari aux porte du paradis… non, franchement les auteurs ne se fixent pas vraiment de limite… Si l’auteur avait pensé au métier de gigolo et d’electricien, elle les aurait ajoutés au CV de Zach :)

      Mais je suis d’accord le coup de la vision du paradis est un must ! Je suis tombée en effet sur une jolie histoire bien gratinée !

      Merci d’être passée par là Liselle en tous cas (et d’avoir mis un commentaire) :)

  5. OMG ! C’est la chronique la plus drôle que j’ai jamais lue sur un bouquin !
    MERCI !
    J’ai été pliée en deux tout du long, quel talent ! *clap clap clap*

    ….

    En plus, ça me donne envie d’en lire maintenant, ah bravo ! =D

    • Cess le 16 septembre 2010 à 16h54 a écrit :

      Ohhh ben MERCI pour ce gentil mot !! Ca me fait super plaisir…

      Pour ton envie d’Harlequin, je crois que tu devrais te lâcher et succomber :) Tu verras, tu auras aussi quelques fous rire quand tu liras un livre du genre !! :)

       

  6. Excellent ! J’ai adoré ta chronique ! Tu ne veux pas en lire un autre pour nous faire rire à nouveau ? :)

    • Cess le 16 septembre 2010 à 20h41 a écrit :

      Merci pour ton mot Frankie, mais heuuu, non merci pour la proposition ! J’ai donné pour l’année qui vient: RDV aux Harlequinades 2011 ! :) Merci pour ton mot !

  7. hihi sacrée expérience à priori que ces harlequins!!!je n’en ai encore jamais lu…je devrais peut être essayé lol

  8. mdr, merci de nous faire partager tout ça :D

  9. Quand on démarre un Harlequin il faut s’attendre à TOUT !! c’est une règle d’or… parfois on se laisse emporter et très souvent on rigole beaucoup… faut juste laisser son cerveau de coté et accepter de se détendre…
    J’ai pas tout lu parce que le début me dit que je suis capable d’aimer alors je me le garde de coté ! ;o)

    • Cess le 18 septembre 2010 à 23h49 a écrit :

      Franchement, je suis pas sûre que ce soit le meilleur du genre Sandy. Moi je pense que tu peux te risquer à lire le billet en entier surtout qu’il y a beaucoup de choses que je ne raconte pas. Ceci dit, si tu comptes vraiment le lire, alors oui, la suite va te spoiler… et si tu le lis j’en parlerai volontiers avec toi :)

      Bisous et tiens moi au courant, mais encore une fois je crois vraiment pas  que ce soit le meilleur ! :)

  10. J’ai adoré ta critique, elle m’a fait mourir de rire.
    Merci beaucoup !

  11. C’est pas un Harlequin mais un J’ai lu lol De la part d’une amatrice de romance, il y a une grande différence. ^^ Crois moi, un Harlequin c’est pire…

    • Cess le 19 septembre 2010 à 18h06 a écrit :

      Pire ? PIRE ? Pire que l’héroine qui est à 2 doigts de mourir et qui voit son ex mari devant les portes du paradis afin qu’il lui donne sa bénédiction quant à son nouveau mariage ? :)

      Nooooon ! :) Bon mais au moins dans les Harlequins il y a des scènes « d’amour » des vraies non ?? LOL.

      En parlant de Romance, as-tu lu « au coeur de l’ouest » de Penelope Williamson ? Celui là est pas mal du tout! 

  12. Je ne suis pas fan de romance historique, plutôt de romance contemporaine et fantastique, mais je préfère les A&P de J’ai Lu plutôt que les Historiques de Harlequin qui de la couverture au contenu, sont encore plus caricaturaux lol
    Je te conseillerai les Woodiwiss qui sont des romances à l’ancienne, très très sympas ^^

    • Cess le 19 septembre 2010 à 18h16 a écrit :

      Je file voir ça :) surtout si c’est très très sympa ! :)

      Non mais je ne dis pas non à la romance, là c’est juste qu’il y avait trop de clichés et pas assez d’émotions… Ca ne faisait pas « vibrer » si tu vois ce que je veux dire ! :)

  13. Oui je comprends ;) Moi la romance m’a fait vibrer énormément, ça dépend bien sur des titres, mais j’en dévorais beaucoup il y a quelques années. J’en lis moins maintenant que J’ai Lu en sort moins et qu’il y a la YA et la bit lit qui me tendent les bras, mais ce sont d’autres genres.

    • Cess le 19 septembre 2010 à 18h53 a écrit :

      C’est clair que la bit-lit et la YA allient la romance à des histoires peut-être plus prenantes… Mais un romance de temps en temps, c’est bien aussi !! :) 

  14. J’avoue avoir pas mal ri en lisant ton billet!! Merci :D

  15. Voilà qui me conforte dans l’idée que ces livres ne sont pas faits pour moi :) Je ne suis pas prête d’en lire un.
    Super billet, j’ai bien rigolé.

  16. Comment dire, c’est…oui, le coup de la vision du Paradis surtout, j’en ai même écrasé une larme, de rire bien entendu.
    Et puis, hein,ces préjugés, « aller aux putes »,  » boire du single malt » ne sont pas forcément des activités interdites aux Gentlemen.. voyons, sinon QUI aurait déniaisé ces messieurs pendant des siècles? Les veuves prudes? Et les distilleries auraient fermé à force de faire crédit aux miséreux. Non au contraire, il est fortement recommandé aux vrai gentlemen de soutenir le petit commerce et l’industrie locale.

    ( par contre, le « supprimer le travail des enfants » me laisse pensive: pour le supprimer, il faut d’abord l’avoir autorisé, et donc avoir été un monstre sans coeur!)
    :D

  17. J’adore tout simplement ton billet ! Tes commentaires « à part » rajoute un indéniable petit plus ! :D Encore, encore ? Quelle sera ta prochaine lecture harlequine … enfin s’il y en a une, parce qu’il faut quand même avoir le courage de le lire jusqu’à la fin le bouquin xD

    • Cess le 17 janvier 2011 à 09h43 a écrit :

      Merci Lady K ! :)
      Je ne sais pas si je vais tout de suite lire un nouvel harlequin lol, mais il y a le billet sur « l’amant ténébreux » qui est le même genre. Dans « bit lit ou harlequin » :)

  18. Les Harlequinades… grande époque! :-)

  19. Commentaire n°20 posté par Angélique le 8 octobre 2012 à 10h47 a écrit :

    Je n’ai pu m’empêcher de rire à ton billet (car oui j’ai décidé de tous les lire depuis le commencement du blog Haha)… J’ai tellement ri, et tellement fort que tout l’amphithéâtre (prof compris) s’est retourné vers la folle, qui au lieu de suivre le cours (passionnant) de physique, explose de rire… Tu as clairement illuminé (c’est pas un pléonasme ça ?) ma journée… J’ai adoré la facilité avec laquelle tu tournes en derision les romans que je qualifierait de romans « à l’eau de rose avec petits extras sensuels », mon dieu quls stéréotypes dans ce bouquin xD mais bon on aime ca car ca fait du bien d’imaginer ces situations impossibles…
    Merci beaucoup

    • Cess le 9 octobre 2012 à 14h06 a écrit :

      Bonjour Angélique,
      Tu vas vraiment lire tous mes billets ???
      Je peux te faire un mail avec mes billets les plus drôles si tu veux ;) et avec mes coups de coeur ! :D
      Merci en tout cas pour ta visite et pour tes gentils messages !! :D

  20. Commentaire n°21 posté par Angélique le 9 octobre 2012 à 23h05 a écrit :

    C’est super sympa de proposer, mais sache que je veux tous les lire, les plus drôles comme les moins drôles… (j’ai le temps à la fac xD)
    Merci :)

  21. Commentaire n°22 posté par Angélique le 12 octobre 2012 à 15h03 a écrit :

    J’en suis à Misery de Stephen King (pas encore lu le billet) ;) mais sache que je vais acheter (enfin on va gentiment m’offrir pour mon anniversaire en réalité) : Hex Hall, Cette chanson là, Le Chardon et le Tartan (le kilt !! je ne peux pas résister Haha), Liaisons dangereuses, Jane Eyre, Le ciel est partout, Là où j’irai (si je reste m’avait juste bouleversé), J’ai failli te dire je t’aime, Delirium, Hunger Games 1 et 2 (j’avais vu le film mais je n’ai pas lu les livres) (il faut donc rattraper le temps perdu), Intruse, 1984 (toujours eu envie de le lire mais jamais l’occasion de l’acheter), Lettre à mon ravisseur (rien que l’idée du bouquin me plait :D)… Sinon j’ai déjà lu Hush Hush, quand souffle le vent du nord (et là septième vague), obsession (moyen moyen…), alchimie (j’adore l’histoire du docteur jekyll, j’ai sauté sur l’occasion d’en avoir un aperçu différent), poison ecarlate….
    d’autres vont se rajouter au deux listes au fur et à mesure de mes lectures :)

    • Cess le 15 octobre 2012 à 10h07 a écrit :

      Hex Hall : très sympa,
      Cette chanson là : mignon,
      Le chardon et le tartan : hiiiiiiiiiiiiiiiiiii ♥ Vive la roussitude et la sexytude,
      Liaisons dangereuses : exquise
      Jane Eyre: à part quelques longueurs : génial
      Le ciel est partout : très triste au début mais très beau.
      Là ou j’irai : encore mieux que le premier .
      J’ai failli te dire je t’aime : je crois être la seule à avoir aimé, mais moi j’ai vraiment aimé :)
      Delirium : pas aimé autant que les autres mais un très bon moment :
      HG : GE-NIAL ! (prends le 3 aussi !)
      Intruse : j’avais bien aimé mais je pense que tu peux lire mieux… Je ne le conseillerai plus autant car je me rends compte que je n’en ai aucun souvenir…
      1984 : très bien
      Lettre à mon ravisseur : très destabilisant….
      Alchimie : je l’ai dans ma PAL mais pas lu
      Hush hush : pas aimé…
      Poison écarlate : j’avais adoré le premier, aimé le second et déçue par le dernier…

      Tiens moi au courant de toutes ces lectures !!!
      DEs bises

  22. Commentaire n°23 posté par Angélique le 16 octobre 2012 à 19h23 a écrit :

    Haha ça me conforte donc dans mon choix ;) (enfin peut-on vraiment parler de choix quand on est influencé ??)…
    Pour Intruse : bizarre, ça avait l’air vraiment vraiment sympa à lire (je le met en attente donc)

    Ah et il s’avère que j’ai déjà (enfin mes parents) Jane Eyre et Les liaisons dangereuses (ils mes les avaient cachés !!!) donc déjà ça en moins :P

  23. Commentaire n°24 posté par Angélique le 6 novembre 2012 à 19h43 a écrit :

    J’ai acheté J’ai faille te dire je t’aime, et juste reçu Lettre à mon ravisseur parce que j’ai préféré demandé : belle du seigneur, les piliers de la terre, le parfum, orgueils et préjugés et j’ai pu récupérer les liaisons dangereuses et Jane Eyre…
    Mais je désespère de ne pas avoir eu Hunger Games… –« 

    Les autres devraient rejoindre ma pile avant la fin de l’année (enfin quand j’aurai de quoi les payer quoi xD)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets