Les lectures de Cécile

8
sept

Etranger à Berlin – Paul Dowswell

etranger-berlin-paul-dowswell-L-11

 

4ème de couv :

Quand ses parents meurent, en 1941, Piotr, jeune garçon polonais, est placé dans un orphelinat à Varsovie. Il est rapidement repéré : sa grande taille, ses cheveux blonds et ses yeux bleus font de lui un modèle accompli du type aryen prôné par Hitler… Un haut dignitaire nazi souhaite l’adopter : Piotr, rebaptisé Peter, est accueilli dans sa nouvelle famille à Berlin. Mais Peter sent bien que pour les autres, il reste un étranger. Tous ses efforts tendent à convaincre son entourage du contraire, quitte à faire parfois quelques compromis … C’est alors qu’il rencontre Lena… et qu’il découvre grâce à elle le vrai visage du nazisme. Il est temps pour lui de choisir son camp. Et de prendre des risques … Un roman d’aventures qui pose la délicate question de l’engagement.

 

 

Ce livre m’a touchée car il parle de ce qu’il se passait en Allemagne, et plus particulièrement à Berlin pour les allemands qui n’adhéraient pas aux convictions du nazisme.

Beaucoup d’aspects y sont décrits :

          La foi inconditionnelle qu’avaient les Allemands en leur Führer et croyant jusqu’à la fin,  dur comme fer, que l’Allemagne sortirait vainqueur de la guerre.

          La délation entre Allemands. Cf extrait.

          Les expériences faites sur les humains pour prouver la supériorité des allemands sur les autres peuples.

          Les Allemands qui aidaient les juifs et qui étaient pourchassés et tués.

 

Peter est tiraillé, partagé : il préfère son nouveau foyer à l’orphelinat.

Il veut faire partie de l’armée de l’air allemande, mais il n’aime pas faire le salut hitlérien.

Il se plait à la hitlerjungend mais n’aime pas voir les polonais mourir de faim ou les juifs se faire tabasser.

Il aime Berlin mais il veut écouter du swing, lire des auteurs polonais, pouvoir jouer un morceau d’un compositeur juif : toutes ces simples choses qui lui sont désormais interdites.

Il est blond aux yeux bleus, parle allemand sans accent, mais il reste, au fond de lui, et pour beaucoup, un polak, un étranger. 

 

 

Nous suivons ses doutes, ses peurs, ses envies, et sa découverte, petit à petit, grâce à Lena, du vrai visage du nazisme.

Quand viendra le moment de choisir, d’aider, de mentir et de risquer sa vie, que fera Peter ?

Jusqu’ou le mèneront ses choix ?

Quel prix faut il payer pour aller au bout de ses convictions ?

 

Bien écrit, sur fond historique, ce roman d’aventure m’a fait découvrir un autre aspect de cette sinistre période et apporte un angle de vue différent. 

Des passages m’ont beaucoup touchée, notamment toutes les descriptions sur les expériences raciales, la délation entre allemands, et les risques qu’encouraient ceux qui aidaient les juifs et étrangers.

Les personnages sont bien décrits et certains sont vraiment attachants, l’intrigue est bien menée, la fin est prenante, on tourne les pages à toute vitesse … Un très bon livre en somme.

 

 

Quelques extraits :

 

Exercice de classe : «La construction d’un asile psychiatrique coûte 6 millions de Reichmarks. Combien de maisons à 15000 Reichmarks aurait-on pu construire pour la même somme ? ». Page 90.

 

La délation : « C’était triste, presque malsain, de ne jamais pouvoir faire confiance aux autres. (…). La Gestapo, paraît-il, envoyait des agents provocateurs pour piéger les suspects. On disait qu’ils allaient jusqu’à raconter des plaisanteries contre Hitler pour ensuite vous dénoncer si vous aviez ri – ou, pire, vous dénoncer si vous ne les aviez pas dénoncés ». Page 112.

 

Expériences raciales : « C’est le projet d’études de la Frau Doktor Magnussen (…). Son but est de découvrir s’il existe un lien entre le type racial et la forme de l’iris. On lui envoie des globes oculaires en provenance des camps.  (…). J’imagine qu’elle reçoit aussi des yeux de juifs, de slaves et de Russes… et aussi d’Allemands tombés dans la griffe de la gestapo…».

 

 

L’avis de Pimprenelle et de Clarabel

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-etranger-a-berlin—paul-dowswell-56705261.html

9 commentaires sur “Etranger à Berlin – Paul Dowswell

  1. J’adorerai lire ce livre !! Il est vrai que la plupart des gens associent les allemands au Führer, alors qu’il y avait beaucoup de gens révoltés, souvent secrètement sous peine de se voir torturer et tuer. Je le note tout de suite !

    • Cess le 8 septembre 2010 à 12h33 a écrit :

      Oui c’est sympa de voir aussi cet aspect là… Un bon livre, pas seulement pour les jeunes…

      Tiens moi au courant si tu le lis !

  2. Oh je note,ce livre et ton avis donne très envie d’en savoir plus !
    Mais je ne l’achèterai pas maintenant, j’ai besoin de légèreté et ce n’est pas vraiment l’ambiance générale dans ce livre^^

  3. Toujours nécessaire de se replonger dans l’histoire.
    J’ai déjà un livre de ce type qui m’attends mais peut-être plus tard !

  4. Je note ce livre également. Pour moi, il est toujours intéressant de lire des livres qui vont contre les idées reçues et montrent des faits oubliés ou occultés.
    Tu défends ce livre avec beaucoup de chaleur.

    • Cess le 8 septembre 2010 à 20h42 a écrit :

      Je suis d’accord avec toi, j’aime bien lire des autres points de vue sur cette guerre. Comme « le garçon en pyjama rayé » et « la voleuse de livres » qui sont excellents aussi… 

  5. Ils m’ont appelé Emma. C’est l’histoire d’une fillette seule rescapée d’un village décimé par les nazis. Comme elle est blonde aux yeux bleus, elle sera sauvée et envoyée dans une famille allemande.

  6. Tu donnes envie de le lire Cécile !

  7. Commentaire n°7 posté par Clarabel le 9 septembre 2010 à 10h16 a écrit :

    Et les décos de Noël qui donnent des frissons partout …

  8. Commentaire n°8 posté par chnoupitalsass le 12 septembre 2010 à 13h25 a écrit :

    tu m’avais déjà donné envie en me parlant du Garçon au pyjama rayé, ben voilà, hop, contaminé, j’ai envie de lire celui-ci. ce sera bientôt fait.
    Merci !

  9. Commentaire n°9 posté par Angélique le 16 octobre 2012 à 19h18 a écrit :

    Étonnement, le titre ne m’a pas du tout attiré et pour que lire un livre il faut que je sois attirée par le titre, la couverture et la 4ème (bon ok il m’arrive de faire l’impasse sur le couverture)… Je me suis dis « bon on va quand même lire la 4ème » et là !!!! THE choc !!! ça m’a juste donné trop trop trop envie lol comme quoi le titre ne fait pas le livre (heureusement) (ou malheureusement dans certains cas lol)… Donc encore un livre à rajouter à ma LAL (marre marre marre ^^)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets