Les lectures de Cécile

17
juin

Cut & Run tomes 1 à 4 de Abigail Roux et Madeline Urban : une série policière MM qui se bonifie au fil des tomes !

keep-calm-and-love-ty-zane 
J’ai débuté il y a quelques mois, avec Lily, une série MM (gay) dont Hélène, Penny et Zaza me vantaient les mérites depuis très longtemps et il est temps de vous en parler. 
 
Tyler Grady et Zane Garrett, deux agents du FBI, se retrouvent, dans le premier tome, forcés de travailler ensemble et d’enquêter sur un tueur en série qui sévit à NYC et dont les meurtres ne semblent avoir aucun lien entre eux. 
Entre un Zane froid, collé monté et nerveux et Ty, un ancien Marine grande gueule et sûr de lui, l’animosité est quasi instantanée.
Pourtant, s’ils se détestent au début du livre, ils vont rapidement apprendre  à compter l’un sur l’autre et vont, plus tard, laisser libre cours à leur attirance physique.
 
 
Chaque tome nous plonge dans une nouvelle enquête : on passe de la traque d’un tueur en série dans le premier tome, à des bombes qui visent des agents du FBI dans le 4ème tome, en passant par une randonnée qui vire au cauchemar et une mission d’infiltration sur un bateau de croisière.
Les enquêtes sont vraiment originales et donnent lieu chaque fois à des contextes différents et très intéressants (le trek, le bateau…) mais elles sont également (et malheureusement)  assez bancales et tombent tout de même souvent dans la facilité. 
Elles mériteraient pourtant, de par leur originalité, d’être davantage travaillées et abouties.
Cependant, soyons honnêtes, ce n’est pas (vraiment) pour le côté policier que l’on lit cette série … on ne se formalise donc pas outre mesure du manque de précision des enquêtes. 
 
Car le vrai intérêt réside dans l’évolution de la relation entre nos deux héros.
Dès le premier tome, on comprend rapidement que Ty cache beaucoup de secrets sur son passé et qu’il a érigé une carapace autour de lui qui ne risque pas de se rompre de si tôt, même si l’on aperçoit rapidement une facette de lui plus vulnérable.
Zane, quant à lui, a aussi beaucoup de secrets. C’est un personnage qui m’est apparu très vite plus faible que celui de Ty, ne serait-ce que par le poids de la mort de sa femme qui pèse toujours sur lui et par son passé d’alcoolique et de toxico.
Nous sommes donc face à deux personnages très différents, avec leur lot d’incertitude, de faiblesses et de qualités et qui vont peu à peu baisser leur garde, s’ouvrir et s’attacher à l’autre.
Une évolution lente et prenante entre deux personnages atypiques, que nous suivons avec de plus en plus de plaisir au fil des tomes. 
 
Mais si cette série a de nombreuses qualités, je dois bien reconnaitre qu’elle a aussi des défauts. 
Outre le côté policier/enquête qui est assez bancale, je trouve le style très compliqué, fouillis et vraiment dur à la compréhension vu qu’on change de point de vue chaque deux lignes. 
On passe des pensées de Ty à celles de Zane sans transitions et quelques fois on s’y perd.
On se demande régulièrement qui pense ou qui parle et on se retrouve à devoir relire plusieurs fois des passages avant de les comprendre. 
 
C’est, pour moi, le gros défaut du livre et en ce sens, la traduction, qui, si elle s’est améliorée après le premier tome, reste tout de même assez littérale, n’aide pas à la compréhension globale et à la fluidité du récit. 
Ceci étant dit, pour avoir tenté plusieurs fois la VO sans succès, je tire mon chapeau à la traductrice.
J’ai sincèrement conscience que le niveau d’anglais de cette série est très difficile (et dont le style, comme je viens de le dire, est confus) vu que je lis beaucoup en anglais et que je n’ai jamais pu finir le premier tome de Cut & Run.
Ce qui ne m’empêche pas de la supplier, si elle me lit, de ne plus traduire le verbe « hummed » par fredonner. (ni « snort » par renifler même si dans les deux cas, les traductions sont justes, littéralement).
Pour moi, Ty et Zane font « mmmmh » mais ne fredonnent pas des chansons en plein préliminaire ou en pleine action sur le terrain. 
Je sais que « hummed » est très difficile à traduire, voir intraduisible en français mais peut-être faut-il trouver des alternatives quitte à prendre des libertés et ne plus coller à 100% au texte ? *  
Toujours est-il que de voir nos héros renifler et fredonner des dizaines de fois par livre est très difficile pour moi qui focalise si facilement sur les détails.
Encore une fois, je me devais d’en parler dans mon billet mais j’ai conscience de la qualité et de la difficulté du travail de traduction de cette série. 
 
Ceci étant dit, ces défauts ne m’ont pas empêché d’enchainer les livres et de finir, après le 4ème tome, accro à cette série. 
 
4 tomes donc, durant lesquelles, pour résumer :
j’ai beaucoup apprécié suivre nos héros, les voir interagir, s’interroger, laisser place à de la tendresse entre eux et plus tard, à des émotions plus fortes.
J’ai aimé les voir luter contre leurs sentiments, se poser des questions sur ceux de l’autre, tomber amoureux, avoir peur, puis se jeter à l’eau (pour celles qui ont lu la série, vous noterai le choix des mots:)).
J’ai été surprise de voir que Ty était celui qui s’ouvrait le plus rapidement et le plus facilement
j’ai beaucoup pesté sur Zane, sur ses réactions et choix que ce soit au niveau des enquêtes ou de sa relation avec Ty,
j’ai eu chaud, chaud, chaud (hello huit clos du tome 3!)
j’ai couiné comme une midinette,
j’ai encore pesté (beaucoup!) contre Zane, ce boulet, dans le tome 3 surtout, 
J’ai encore plus aimé Ty, ce héros qui fait tout bien,
j’ai trouvé facilement les coupables de certaines enquêtes,
des incohérences dans les autres,
j’ai aimé rencontré la famille de Ty,
j’ai voulu prendre Zane dans mes bras et je l’ai beaucoup apprécié dans le tome 4, 
et  eu envie de tuer Ty qui m’a brisé le coeur dans ce même tome,
je n’ai pas aimé Nick,
j’ai ri à certains dialogues et joutes verbales,
j’ai du souvent relire des phrases pour comprendre qui parlait,
j’ai aimé sans plus le tome 1, bien aimé les tomes 2 et 3 et adoré le tome 4,
j’ai écrit beaucoup de whatsapp à Lily et Penny,
eu beaucoup de réponses qui disaient « Mais LIS »,
ressenti quand même pas mal d’émotions (entre énervements, agacements, couinements et sourires),
je me suis finalement beaucoup attachée à ces deux personnages singuliers, qui ne sont pas exemptes de défauts (oui Zane, je parle de toi), mais qui se révèlent au fur et à mesure des tomes et j’ai hâte de continuer à ôter les couches de leur passé et de les voir se dévoiler et évoluer ensemble.
 
 
Une série originale qui se bonifie au fil des tomes et qui m’a définitivement conquise au tome 4.
 
 
 ********
 
Maintenant, je vais parler plus en détails de chaque livre. 
Attention probable SPOILERS sur les différents tomes. 
Arrêtez  la lecture de ce billet ici si vous n’avez pas lu la série. 
 
 
cut1
Tome 1 :
– intrigue bien menée, assez bien ficelée (même si on se doute de l’identité du tueur assez rapidement) et assez prenante
– tension et joutes verbales entre Ty et Zane
– peu apprécié le milieu du livre qui est beaucoup plus lent et moins porté sur l’enquête
– romance bien amenée
– scènes chaudes ni vulgaire ni trop longues.
– Ty qui résout l’affaire
– Je n’ai pas aimé l’évolution de Zane  une fois que sa relation avec Ty change. 
– Un tome qui m’a tout de même donné envie de lire la suite sans tarder. 

SPOILERS:  
Le fait que Zane puisse retomber dans ses anciens travers aussi facilement, et pour quelqu’un qu’il a connu 5 jours en tout et pour tout, m’a laissée vraiment sceptique, d’autant que plus tard dans le livre, quand il décide de redevenir complètement clean, c’est à nouveau pour Ty qu’il le fait.
Zane m’a donc semblé manquer considérablement de personnalité, ce qui m’a dérangé par rapport à la façon dont l’auteur le décrit en parallèle : un dur à cuir de quasi 2m, qui joue avec la mort d’un peu trop près et qui incarne la sagesse au début du livre.
“If I’d been there, I might have been able to do something. But I wasn’t, and I lost them.”
“And if you’d been there,” Ty said softly, “I would have lost you.” 
 
 
cut2
Tome 2 :
– J’ai beaucoup aimé connaître la famille de Ty, notamment son frère.
– J’ai aussi aimé les pensées de l’un et l’autre et l’évolution de leur relation.
– Toujours un peu trop de non dits pour moi. 
– Ty qui est une fois de plus le héros du livre.
 “I like being able to wake up to you. I like knowing you’ll be there if I need you,” he continued, obviously uncomfortable with what he was saying but refusing to be deterred now that he’d begun. “I like being with you, Zane. And I’d like to keep that up now that you’re here,” he admitted shakily. He met Zane’s eyes determinedly. “I want you.” 
 
 
 
 
 
cut3
Tome 3 :
– huit clos très intéressant 
– intrigue originale
– Ty qui sait tout faire bien et Zane qui apparait être le boulet du duo même s’il est touchant parfois.
– mes whatsapp contre Zane et mes interrogations quant au choix des auteurs de faire Ty si parfait et Zane si imparfait. 
– une scène méga chaude !
– la boussole 

SPOILERS :
– Zane qui m’a agacé avec sa faiblesse quand il se remet à boire et refuse d’écouter Ty
– la déclaration de Ty à la fin <3 
 “I didn’t say it just to get you to jump. I’m in love with you, Zane,” he admitted in a calm, clear voice. “I have been for a while.” 
 
 
cut4
Tome 4 :
– Un Zane que j’apprécie de bout en bout et qui ne m’a pas agacée
– une enquête qui est secondaire mais qui donne lieu à de bons rebondissements
– Ty touchant par sa dévotion à Zane vu la situation de ce dernier
– Finir le livre frustrée et être définitivement accroc. 

SPOILERS: 
– L’envie de tout arrêter quand Ty rend son baiser à Nick ! 
– la déclaration de Zane
– Zane qui devient momentanément aveugle. 
 “First time I saw you, after I got over hating you, I knew,” he said, echoing Ty’s words, “I knew I’d fall in love with you” 
 
 
 ********
 
 mmmm, acquiesça-t-il avant d’observer les mains de Zane bouger. 
 
Je fais la même remarque pour le «  snort » qui est davantage (dans cette série) un bruit exprimant le dédain ou l’amusement que des reniflements. 
Or avec la traduction, Zane et Ty passent leur temps à renifler comme s’ils étaient continuellement malades. 
Je comprends bien que physiquement ils reniflent mais on a quand même l’impression qu’ils ont le rhume, pas qu’ils font un bruit dédaigneux.
Ne serait-il pas possible de ne pas traduire ou d’adapter ces mots ? 
 
 ********
 

14 commentaires sur “Cut & Run tomes 1 à 4 de Abigail Roux et Madeline Urban : une série policière MM qui se bonifie au fil des tomes !

  1. Anataxie le 17 juin 2015 à 09h28 a écrit :

    Aaaah, les Cut&run …

    Je regrette fortement que la traduction ne rende pas vraiment bien mais je me dit que le pôle traduction a du s’arracher les cheveux à certains moments parce qu’entre les jeux de mots et les expressions totalement intraduisibles, ça a du être l’enfer.

    Tu n’aimes pas Nick, Cess? Crois-moi, tu vas finir par l’adorer surtout avec Kelly à coté.

    Et si je peux te conseiller l’Interrogation Room… Vas-y, je me bidonne à chaque fois. ( http://theinterrogationroom.tumblr.com/tagged/accuracy+in+gif+form/page/3 )

    • Cess le 17 juin 2015 à 09h40 a écrit :

      Non la traduction rend très bien. Je tilte juste sur deux expressions. Elle est très bien mais pourrait être parfaite :-))
      Mais j’ai totalement conscience du travail de dingue. Le niveau est très dur je trouve.
      Je n’aime pas ce qui se passe avec Nick dans le 4 lol ! Je vais regarder ce lien oui. Merci :))

      • Penny le 18 juin 2015 à 22h31 a écrit :

        Tu as le droit de ne pas aimer Nick Cess. Je l’ai longtemps méprisé pour cette attitude dans le 4. Mais au fil de tomes, tu finis inévitablement par tomber sous son charme ravageur So Irish ;)

        PS: super billet, évidemment :)

  2. lila le 17 juin 2015 à 10h15 a écrit :

    Personnellement, je suis totalement accroc à cette série et je trouve qu’elle se lit facilement ;) vivement la suite

  3. Julia le 17 juin 2015 à 10h34 a écrit :

    Bravo et merci pour ce billet qui m’a presque donné envie de les lire ;-)
    Presque, parce qu’il a suffi que je lise les spoilers pour que je voie que ce n’est vraiment pas pour moi, ça manque de fille tout ça ^^

    J’adore le « Mais LIS » !!!
    Et je comprends parfaitement ton agacement pour les fredonnements…

  4. Pingback : Cut and Run #1, #2 , #3 et #4 | Lily's Notebook

  5. Lily le 17 juin 2015 à 15h07 a écrit :

    Hiii les quotes ♡
    Je suis d’accord avec tes points ! :)
    Vivement la suite même si la VO va être bien compliquée ^^

  6. Rha tu me donnes envie de retenter le coup. J’ai testé le premier tome en VO, mais entre la lecture dans les transports en commun ou les soirs où j’étais fatiguée, j’ai eu vraiment beaucoup de mal à suivre, tout était un peu confus et j’ai lâchement abandonné en me disant « plus tard ». Donc 1) soit je me fous une bonne paire de claque pour me réveiller 2/ soit je m’avoue vaincue et je passe à la VF.

    • Cess le 19 juin 2015 à 21h48 a écrit :

      J’ai fait pareil, l’essai en VO n’a pas été concluant du tout !
      C’est confus et le niveau difficile.
      Le tome 1 de la VF est pas super bien traduit ! La suite passe bien en VF ! Mais quand même, retente le coup en VO !

  7. J’ai lu ta chronique en diagonale car cette série est dans ma wish-list depuis un petit bout de temps. Je compte (un jour) les lire en anglais mais tu me fais peur quand tu dis que c’est compliqué à comprendre…

  8. Pingback : Cut & Run (Ty et Zane Tome 1) – Madeleine Urban et Abigail Roux | Emi-lit

  9. chryseb le 21 mars 2016 à 14h16 a écrit :

    bonjour, je voudrais savoir ou trouvez les livres en version français merci de me répondre par mail chryseb1@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets