Les lectures de Cécile

18
jan

La passe-miroir tome 1 : les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

passe miroir

Ouvrir ce livre c’est se déconnecter de la réalité et plonger dans un univers unique, fantastique, magique, composé d’illusions, de complots, de descriptions foisonnantes, de paysages enivrants, d’évasion, de magie, de personnages singuliers…

Ouvrir ce livre, c’est plonger d’emblée dans un monde particulier composé d’Arches – sorte de pays aux particularités multiples – et rencontrer Ophélie, de l’Arche d’Anima dont les habitants ont le pouvoir d’interagir avec les objets.
Ophélie qui sous son apparence un peu quelconque, ses grosses lunettes et sa maladresse cache beaucoup de force, de caractère, de volonté et un don particulier : celui de lire le passé des objets et traverser les miroirs…

Ouvrir ce livre, c’est entrer par un miroir dans les archives de l’Arche d’Anima, rencontrer un grand oncle qu’on apprécie sur le champ, découvrir Ophélie et son écharpe qui bouge, apprendre de sa bouche qu’elle a été promise à un homme de l’Arche du Pôle et qu’elle va devoir y habiter.
C’est voir les yeux du grand oncle s’écarquiller de surprise, et de peur peut-être, et comprendre que le Pôle est aux antipodes de la douceur et la tranquillité d’Anima, comprendre que c’est une Arche glaciale et austère.

Oublie ce que je t’ai dit la dernière fois. Je te prédis que la volonté de ton mari se brisera sur la tienne.

 

Continuer de lire ce livre, c’est rencontrer des personnages singuliers, originaux, forts, intéressants, avec leurs qualités et défauts. 
Si certains sont détestables, la majorité ne sont ni noirs, ni blancs, même les personnages principaux, et c’est ce qui les rend encore plus vrais, encore plus justes, encore plus réels et attachants. 

Avancer dans ce livre, c’est donc apprendre à connaitre Ophélie, réservée, maladroite, curieuse, intelligente, volontaire, déterminée. C’est s’attacher à elle et admirer sa force, sa volonté d’avancer, de tout positiver. 
C’est rencontrer Thorn, taciturne, renfermé, froid, limite rustre qui se révèle peu à peu et qui a su tellement me toucher avec si peu de mots, si peu de gestes.
Et c’est aimer, se méfier, détester, et ne pas savoir quoi penser de tous les autres. Tous ces autres que l’on croise, que l’on craint, que l’on aime, qui nous étonne et dont on se méfie.
La tante Berenilde à la beauté froide, qui éveille tant de sentiments contradictoires chez nous et chez l’héroïne, tantôt affectueuse, tantôt sévère, un peu égoïste…
Archibald le séducteur qui nous fait rire, qui ne ment jamais mais qui aime manipuler…
La tante Roseline qui râle tout le temps, nous agace parfois et qui finit par gagner notre respect…
Sans oublier Renard, Gaelle, Mère Hildegarde, Freyja, le Chevalier… Tous ceux qui ont tant d’importance même sans avoir la vedette. 

– Je vous avoue que je suis un peu déçu. Il aurait été follement amusant d’avoir la promise de Thorn sous la main. 
– et pourquoi cela ? Demanda-t-elle avec un sourcillement. 
– mais pour la déflorer, bien entendu. 

 

Lire ce livre c’est être obsédé par sa lecture même quand on doit la mettre de côté, c’est s’ajouter au groupe officiel du livre sur FB, c’est chercher frénétiquement les prochaines dates de sortie, c’est voir des dessins de fan, c’est aller de surprises en surprises, c’est comprendre qu’on tient un petit bijou de singularité et découvrir une intrigue bien plus riche que ce que l’on imaginait, une intrigue où se mêlent complots politiques, mystères, mensonges, amitié et amour … 

Lire ce livre c’est être surpris et se poser des questions très souvent… Pourquoi Ophélie a-t-elle été choisie pour épouser Thorn ? qu’est ce qui se cache derrière ce mariage ? En qui avoir confiance ? Pourquoi ne peut-elle pas dire qui elle est ? Ni dévoiler son pouvoir ? 

Lire ce livre, c’est voyager, se promener dans Citacielle, rencontrer des géants, apprendre à reconnaitre le vrai du faux, vivre dans des illusions.
C’est être une animiste, un valet, une jeune fille maladroite.
C’est sourire souvent, frissonner de temps en temps, se méfier, avoir peur, avoir le coeur brisé, être étonnée, surprise et c’est même un peu couiner et avoir des petits papillons dans le coeur…

Et puis, ajouta-t-il tout bas, en se prenant d’un intérêt soudain pour ses souliers, je crois que je suis en train de m’habituer à vous.

 

Finir ce livre, c’est avoir l’impression de quitter des amis, c’est être orpheline, être frustrée, vouloir continuer, voir qu’il y a encore deux tomes à paraitre et hésiter…

Finir ce livre, enfin, c’est être admirative du talent de l’auteur d’avoir su créer un monde si riche, si foisonnant, si original tout en arrivant à si bien tout décrire et imager qu’on a l’impression d’y être et qu’on n’a jamais de problème à se représenter ce qu’on lit. 

Son regard lui ne redeviendrait jamais comme avant. Â force de voir des illusions, il avait perdu les siennes et c’était très bien comme ça. Quand les illusions disparaissaient, seule demeure la vérité. Ces yeux-là se tourneraient moins vers l’intégrité et davantage sur le monde. Ils avaient encore beaucoup à voir, beaucoup à apprendre.

En somme, ce livre c’est un premier tome parfaitement maitrisé et réussi, une écriture fluide, une imagination débordante, des personnages riches, des rebondissements, de l’imagination…. Bref, un coup de coeur.

Et pour finir je vous invite à lire l’avis de Bladelor qui m’a donné envie, avec Genevieve, de m’y pencher :)
Ainsi que celui de Sandy qui l’a lu (dévoré) en même temps que moi, de Gilwen et de Roanne :D

5
juil

Mini-Chro’s #7 – Des suites mais pas des fins…

dex6  cabin

Attention risque de spoilers 

Perry a beaucoup changé depuis le dernier tome après ce qu’elle a subit. Elle est décidée à changer de vie et à s’éloigner un peu de chez elle et de ses parents.
Elle a plus confiance en elle et sait davantage ce qu’elle veut à part quand il s’agit de Dex.
Dex, quant à lui, a également bien changé.
Depuis la fin du tome 4 et après l’expérience de la fin du tome 5, avec Perry, Dex 2.0 a fait son apparition.
Ensemble, ils partent pour le Canada sur les traces de Big Foot (le yéti).

« This is me trying, Perry. This is me taking my heart out of my chest and putting the bloody mess in your hands. I can’t give you much more than that. »

Ce que je retiens de ce tome : 

– Un déménagement et un emménagement :)
– Une intrigue « yéti » pas très prenante !
– Un méchant qu’on voit venir depuis le début
– Un Dex changé, sans médicaments, et sur de son amour
– Des déclarations de diiiiiingue, hyper couinantes et parfaites !
– Un tatouage qui a fait fondre mon cœur <3
– Des supers pouvoirs à la Hulk qui me laissent sceptiques.
– Une mère qui revient hanter son fils à travers des miroirs
– Une Perry trop têtue et qui m’a un peu énervé à la longue à ne pas passer outre la fin du tome 4 ! C’est bon, il est temps de s’en remettre. Dex a plus que prouvé son amour depuis deux tomes !
– Une fin qui va (enfin) marquer un tournant (très attendu) dans la série <3

“Who is it? » I asked teasingly
« Bigfoot, » Dex answered from his room.
« What do you want, Mr Foot? »
« Please, just call me Big. »
I snorted. « You wish. »
« You know.”

Into the Hollow (Experiment in terror 6) – Karina Halle
Ebook – 438 pages

 **************************

 

dex7  vodoo

Attention risque de spoilers 

Dans ce tome, Dex et Perry partent pour la Nouvelle Orléans où ils auront affaire à des zombies, de la magie vaudou, une vieille Mambo (prêtresse) et une autre en devenir.
Ce tome signe également le retour de Maximus que l’on n’avait pas revu depuis le 5…

“But I was Dex Foray and ‘dramatic’ was my middle name, along with ‘The Fuckmaster’ and ‘Pierre”

Ce que je retiens de ce tome :

– Un Dex chaud bouillant :-)
– Nos héros enfin en couple !
– Un livre écrit du point de vue de Dex. Adorer être dans ses pensées, fondre, couiner et se marrer…
– Une Perry qui n’est jamais agaçante.
– Une mambo en devenir à baffer
– Une histoire de zombie qui ne m’a pas dérangée ni ennuyée mais dont le « méchant » est une fois de plus celui auquel on pense dès le départ. Sans surprise et un peu facile donc.
– Des révélations sur Maximum qui confirment nos soupçons, et une rencontre avec une femme de son passé.
– De belles déclarations des deux côtés de nos héros.
– La dernière page du livre qui est top et laisse présager des bons moments couinants pour la suite.
– Une « prémonition » sur l’avenir du couple pas très optimiste et qui pourrait remettre des choses en questions.
– Un très bon moment sans être un coup de cœur.

« You’re mine. And you’re mine alone. From now until the end of time. »

Come Alive (Experiment in terror 7) – Karina Halle
Ebook – 438 pages

 

 **************************

6th grave
Tome 6 de Charley Davidson ou le premier tome décevant d’une série géniale.
(sans spoilers sur ce tome ni sur les précédents).

 

J’ai chroniqué ici les tomes 1 et 2 de la série Charley Davidson mais je n’ai plus rien écrit sur les prochains. Et pour cause, je les ai tous trouvés super et j’aurais remis à chaque fois le même contenu, à savoir qu’on trouve dans tous ces tomes :
Une Charley toujours très drôle, un Reyes hyper sexy et craquant, des intrigues secondaires bien ficelés, pas d’ennui, des révélations sur le statut de Charley et son rôle sur terre et des personnages secondaires géniaux… Bref des tomes qui se lisaient tout seul et une série que j’adore.
Le tome 5 était même pour moi le meilleur avec des révélations vraiment importantes, une prédiction qui ne doit pas se réaliser, un Reyes toujours mystérieux mais bien présent et  surtout chaud bouillant qui m’avait fait bien couiner, toujours autant d’humour et surtout, une fin qui donnait très envie de lire la suite…

C’est pourquoi je me suis jetée sur le tome 6 à sa sortie, avec les copines.
Tome dont je sors globalement déçue d’où l’envie d’en faire un billet.

J’ai trouvé ça lent, les intrigues secondaires sont cette fois trop nombreuses et malheureusement pas passionnantes dont une, sur le père, dont on parle au début et plus du tout après.
Mais ce qui m’a surtout dérangé c’est qu’on repose ce livre avec toujours plus de questions, plus de prophéties, plus de personnes qui divulguent des mini-informations au compte goutte (le Dealer (un nouveau personnage), Reyes, Rocket, Garrett) et au final, nous sommes au tome 6 et nous n’avons toujours pas de réponses.
Cela me fait un peu penser à la série Lost : chaque saison apportait toujours plus de questions et d’énigmes mais jamais de réponses.
Là c’est pareil, j’ai peur que l’auteur sorte énormément de tomes sans jamais conclure sa série ni donner des solutions et réponses à toutes nos interrogations et doutes.

J’ai eu un peu de mal à comprendre par exemple pourquoi Charley n’interroge pas et ne parle pas avec Reyes des quelques informations que le Dealer lui a données et qui le concerne. Finalement elle apprend des choses (même si peu) sur son rôle et sur Reyes mais elle ne va pas le confronter pour savoir si c’est vrai… J’avoue que cela me paraît peu probable, davantage maintenant, au vu du tournant que prend leur relation.

Mais à part ça, ça reste Charley : J’aime toujours autant l’humour de ces livres, les t-shirts, les répliques, je ris beaucoup, les personnages sont parfaits, (Que ce soit Charley ou Reyes ou les plus secondaires comme Angel, Cookie, l’oncle Bob, Rocket, Strawberry… etc), et Reyes est tout simplement parfait-miam-caliente dans ce tome. Swoooon.

Charley Davidson reste donc toujours un moment hyper agréable et une de mes séries préférées, mais j’ai peur de finir par me lasser… Ce tome était définitivement en dessous des précédents : pas de progression dans l’intrigue de la faucheuse, trop d’intrigues secondaires, et trop de temps passé sur les dites intrigues secondaires. Et puis… beaucoup trop de questions sans réponses. Dommage.

“On a scale of one to stepping on a LEGO, how much pain are you in?”

Sixth grave on the Edge (Charley Davidson 6) – Darynda Jones
Ebook – 326 pages

 **************************

14
mar

Experiment in Terror (EIT) de Karina Halle : une série originale que je recommande fortement !

 

Il est très dur de vous parler de cette série tant elle est riche et dense. En histoires, en émotions, en personnages complexes et attachants, en mystères.
Cette série est différente de toutes celles que j’ai pu lire jusque là.

Un mélange d’épouvante, de fantastique, de romance…
Un très bon mélange d’ailleurs, qui m’a finalement rendue accro.

Difficile de parler de Experiment in Terror, donc, mais je vais néanmoins essayer de lui rendre justice tout en pointant ses défauts, le tout sans spoiler.
Vous pouvez donc lire tout le billet sans crainte, du moins jusqu’au moment ou je résume chaque tome, plus bas… car si je ne spoile pas dans les listes de « ce que je retiens de ce tome » ou dans les citations,  les résumés peuvent vous spoiler ce qu’il se passe (ou ce qu’il ne se passe justement pas !) dans les tomes précédents.

 

Un peu d’histoire…
Perry, n’est pas une fille ordinaire. Mal dans sa peau, différente, au passé trouble (et assez mystérieux), elle sent qu’elle est destinée à faire de grandes choses mais se retrouve finalement à 23 ans à être réceptionniste dans une agence de publicité.
Lors d’un weekend chez son oncle, elle est attirée par le vieux phare abandonné du domaine et se décide à l’explorer. Là bas, elle rencontre Dex, cameraman qui veut lancer sa propre émission sur internet : une sorte de projet blair witch.
Rapidement, Dex voit en Perry la présentatrice idéale et c’est ainsi que le duo se forme et que l’émission « experiment in terror » nait.

 

Cette série c’est :

– des fantômes, des morts, des animaux démoniaques, des rêves, des apparitions et autres « choses » surnaturelles rendues très réelles par l’auteur.
– des situations stressantes et parfois assez angoissantes (cela dépend du tome)
– Une héroïne, Perry, différente, aux dons flippants, entière, avec ses défauts, qui sait nous toucher aussi bien que nous agacer mais à qui on s’attache énormément.
– Un héros de 32 ans, Dex, au passé très mystérieux, qui peut être aussi bien charmant et sexy que flippant (il m’a rendue nerveuse plus d’une fois dans les deux premiers tomes). Dex est un des héros les plus compliqués que j’ai jamais lu, tantôt sexy, drôle, sarcastique, protecteur, tantôt renfermé, arrogant, sûr de lui, dans son monde, à blesser son entourage, à prendre des médicaments, à changer d’humeur… Il est loin d’être parfait, est tout en dualité et évolue énormément depuis le tome 1 (certaines scènes de son point de vue m’ont déchiré le cœur). C’est un personnage complexe mais très attachant dont on ressent parfaitement les insécurités sous ses airs de durs (et ce, même si la narratrice est Perry).
– Malgré ses défauts, je me dois de préciser que Dex est sexy en diable, avec sa moustache, son regard sombre, son côté « artiste » et son tatouage… (ai-je besoin de préciser que je suis définitivement conquise ?)
dex et dex moustache

Mais Experiment in Terror (EIT), c’est aussi :

– un style très prenant, bien écrit, très juste et réaliste. On a l’impression de vivre les choses et lire des nouvelles du point de vue de Dex ou d’autres personnages, c’est lire des histoires différentes, avec des styles et des langages qui leur sont propres. 
– des moments flippants, des moments couinants, des moments stressants, des déclarations qui font fondre nos petits cœurs de midinette, une tension sexuelle dès le premier tome qui atteint très vite des sommets (hello tome 3 !), beaucoup de frustration (hello tome 4), des remarques drôles (Dex <3) et des moments tristes (Dex !), où l’on ressent toute la peine et le désespoir de nos héros (cette fin de tome 4! my my).
– Des personnages réalistes avec des tas de défauts et de qualités.
– Des révélations sur l’un et sur l’autre, que l’on découvre au fur et à mesure des tomes…
– Des personnages secondaires très bien décrits et qui nous inspire beaucoup d’émotions : Jenn, la petite copine de Dex qu’on déteste immédiatement sans la connaître, Maximus qui paraît sympathique et charmant de prime abord, Rebecca qui a directement toute notre sympathie, Ada, la petite sœur de Perry qui est son exact opposé et qu’on en vient très vite à adorer, Creepy old lady un fantôme récurrent qui interpelle et dont toutes les phrases sont  à retenir, les parents d’Ada qui nous agace…
– une série qui devient vraiment addictive à partir du tome 3.
– des discussions animées avec les copines et des ressentis très différents sur certaines réactions des personnages :-) (surtout dans le tome 4!)

Et également :
– Des intrigues qui, dans les deux premiers tomes, ne sont pas aussi terrifiantes que ne le laisse supposer le titre de la série.
Du coup, si on ne s’ennuie pas, on peut facilement reposer notre livre.
– Un premier tome qui mériterait d’être bien plus rythmé, et moins lent au niveau de l’histoire, sentiment qui persiste un peu (mais moins) dans le tome 2 et qui disparaît dès le tome 3.
– Quelques « rêves » de Perry un peu difficile à comprendre (dû au niveau de l’anglais).

Malgré ces quelques bémols, c’est une série que je recommande.

Si les deux premiers tomes sont moins prenants niveau intrigue, les personnages sont déjà attachants, et comme pour la série Fever, si tout le contexte est génial, c’est tout de même l’évolution de la relation de nos héros qui nous donne envie de continuer.

En bref, EIT c’est un monde original, des intrigues de plus en plus prenantes (voire stressantes), des personnages très bien construits et très bien décrits et beaucoup beaucoup d’émotions et de révélations…
Que demander de plus ?!
Une série en 9 tomes (8 déjà parus, le dernier avant l’été) (et 5 lus pour ma part) à laquelle on pense même quand on ne lit pas et que je conseille vivement !

A noter que le tome 5.7 (Dex-files) est une série de points de vues de Dex sur les différents tomes.
J’ai lu à chaque fin de tome les chapitres du Dex-Files qui s’y rapportaient, et cela m’a permis de revivre certaines scènes du point de vue de Dex, ce que je vous recommande de faire si vous commencez cette série.
En effet, ces points de vue sont extrêmement touchants, prenants et ils expliquent beaucoup de choses et réactions !

 

 **************
!!! Je  vais maintenant parler des livres un peu plus en détail avec un court résumé et une liste de ce que j’ai retenu de chaque tome. Mes listes et citations sont sans spoilers mais les résumés peuvent vous gâcher l’effet de surprise de certaines histoires !!!

**************

tome1 EIT 800633
Dans ce premier tome, Perry décide de visiter le phare abandonné de son oncle. C’est là qu’elle va faire la connaissance de Dex et qu’elle va filmer quelques scènes étranges. Quelques jours plus tard, alors qu’elle a posté ses vidéos sur le blog de sa soeur et qu’elle a commencé à faire le buzz, Dex la contacte pour lui proposer de lancer une émission sur le net : Experiment in Terror.

Ce que je retiens de ce tome :
– La rencontre
– Le phare
– Les rêves un peu confus
– Une héroine atypique et peu sûre d’elle
– Un héros particulier, sous médicaments, qui fait limite flipper
– La tarte à la pomme
– Une histoire qui aurait pu être plus rythmée
– Un bon premier tome néanmoins dont les personnages donnent envie de continuer la série.

“Somehow, by dealing with the dead, I had never felt so alive.” 

Dark House (EIT tome 1)- 323 pages. 

*********

 tome2 EIT 
Dans ce tome, Perry et Dex s’en vont au Nouveau-Mexique dans la ferme d’un couple Navajos  qui sont la proie de phénomènes particuliers. Attaques d’animaux  sauvages qui traversent leur maison en pleine nuit, leur bétail qui est mutilé, des pierres qui tapent sur leurs murs…

Ce que je retiens de ce tome :
– Dex oublie ses médicaments
– Ils se font passer pour un couple marié
– Les animaux possédés
– La scène dans le bar et une certaines danse ! (miam!)
– La rencontre avec Maximus
– Le passage dans un « arbre » vers la fin <3
– Des sentiments qui se révèlent
– Un tome plus prenant que le précédent mais qui manque quand-même un peu de rythme.
– L’action mériterait de venir plus rapidement, et leur relation d’évoluer encore plus vite.
– Mais un tome qui comme le précédent donne envie de continuer la série

“I hope you never stop feeling alive.”
“As long as you’re around,” he said softly, “I’ll be alive.”

Red Fox (EIT tome 2)- 324 pages

***********

tome3 EIT 
Perry et Dex vont au Canada se rendre sur un île qui était une ancienne colonie de lépreux. Ile où environ 40 personnes sont mortes dans de terribles condition et qui parait-il est hantée. 
Quand nos héros se retrouvent seuls sur cette île et que d’étranges phénomènes arrivent, ils ne peuvent compter que l’un sur l’autre, et pourtant… 

Ce que je retiens de ce tome :
– L’île des lépreux
– Une intrigue plus prenante que les deux tomes précédents
– Un tome plus centré sur l’évolution des personnages
– Le club de strip-tease du début
– Dex reçoit un coup de fil et apprend une nouvelle (qui fait chier !)
– Mary (est un peu scary !!!) et le bébé (carrément scary !)
– La tension entre Perry et Dex
– Un action et vérité et un « je n’ai jamais fait »
– Des cercueils, des cerfs, des apparitions…
– L’épisode « j’ai besoin de toi »
– Les disputes, violentes ! Ils perdent la tête !
– Le bracelet en forme d’ancre… et sa symbolique <3

« I’ve never had a threesome »
(…)
« Huh », I said. « Did you think I’d actually drink? »

« I don’t know, I didn’t think you were a shoplifting criminal either ». 

Dead Sky Morning (EIT tome 3) – 358 pages

***********

 tome4 EIT 
Le prochain épisode de EIT traitant d’une aile d’un hôpital psychiatrique qui se trouve à Seattle, Dex invite Perry à s’installer chez lui… et sa copine Jennifer pendant une semaine. Semaine qui se doit se terminer par le repas de Noël de leur entreprise. 
Une semaine qui ne sera pas de tout repos (surtout psychologiquement) pour aucun des personnages… 

Ce que je retiens de ce tome :
– Un tome très prenant
– Très fort en émotions
– Mon coeur qui se brise… pour Perry (une semaine à habiter chez Dex), puis pour Dex (dans une ruelle), puis pour Perry (à la fin), puis pour Dex (à la fin aussi mais de son POV! (on ressent son désespoir)).
– Des révélations
– Perry fait quelque chose de (très) condamnable
– Une scène (où Perry « ment ») sujette à discussion
– Un fantôme tout droit sorti du passé d’un des personnages
– Des abeilles
– La rencontre avec Rebecca
– Plusieurs scènes très couinantes (surtout quand on les lit du POV de Dex)
– Une fin horrible, mon petit coeur qui fait crac.
– Le style de l’auteur qui est très bon !
– Obligée d’enchainer !

« I want you to stay with me » he said. « And that’s the problem. Every time you leave me, I need you a little bit more »

Lying season (EIT tome 4) – 348 pages

************

 SONY DSC  
Après la fin du tome 4, Perry est de retour chez ses parents. Elle a trouvé un nouveau travail, essaye de ne pas déprimer mais des phénomènes arrivent, elles voient des choses horribles et commence à changer et réagir de manière de plus en plus particulière… 

Ce que je retiens de ce livre : 
– Un tome que je redoutais mais que j’ai adoré
– Un personnage absent mais qui ne manque finalement et étonnamment pas…
– Une Perry qui subit, subit, subit, qui perd la tête… et dont on observe, impuissant, la descente en enfer.
– Une tome très prenant mais dur psychologiquement
– Un connard de rouquin qui retourne sa veste et qui débarque juste quand il faut dans la vie de Perry !
– Ada qui prend de l’importance et qu’on ne peut qu’adorer à la fin du livre <3
– Des révélations sur la famille de Perry
– Une autre Perry, brisée, effrayante, qui s’énerve vite, qui est agressive…
– Le lien avec Pippa qui se dévoile.
– Dex, ce sauveur.

« All I had to do was think about how scared I was and how I alone I felt. All I had to do was wish I had someone at my side who would know what was wrong with me and do whatever they could to fix me. I had that once, and I didn’t have it anymore. If I thought about that, the tears would never stop coming, so I pushed the thoughts away. »

On Demon Wings (EIT tome 5)  – 446 pages

**********

  SONY DSC
Une nouvelle sur Pippa, aussi surnommée « Creepy Clown Lady », personnage récurent depuis le premier tome. 
Son enfance, son départ pour la grande ville, ses amours, ses erreurs, ses visions, son destin, celle qui l’a trahit, sa rencontre avec Declan et sa fin… 

Ce que je retiens de cette lecture : 
– Une histoire globalement triste du début à la fin…
– Des mauvais choix
– Une fille horrible
– Une révélation sur un certain Jakob qui expliquerait beaucoup de choses…
– En savoir un peu plus sur l’au delà.
– Un petit garçon pour qui notre coeur se brise.
– Une triste fin qu’elle ne méritait pas…
– Une nouvelle qui n’est pas indispensable mais que je conseille de lire.

I wondered what I ever did wrong, why I deserved to be treated like this by someone whom I did nothing but love.

Old Blood (EIT tome 5.5) – 93 pages

 

tome 5.7 EIT 
De nombreux chapitres du point de vue de Dex qui retracent quelques souvenirs de son enfance puis certaines scènes tirées de chaque tome jusqu’au 5. 

Ce que je retiens de cette lecture :
– Lire les même scènes mais du point de vue de Dex… Ca change tout.
– Certaines scènes touchantes, d’autres couinantes, et d’autres encore bouleversantes.
– Beaucoup de révélations
– Comprendre certaines de ses réactions.
– Un livre indispensable que je recommande de lire au fur et à mesure des tomes !

« I need you », she whispered.
That was a new one. It stirred up something strange and foreign in my chest. No one ever needed Dex Foray. 

The Dex- Files (EIT tome 5.7) – 139 pages

*************

Comme je le disais au début de ce long billet, c’est une série riche qui demande de la concentration.
Après avoir quasi enchaîné 5 tomes de suite, je fais une petite pause en VF…
Me réjouis néanmoins de reprendre au tome 6 avec les copines…

Copines ( B et Ju) que je remercie pour les lectures communes et les nombreux whatsapp car franchement c’est une série à lire à plusieurs, ou du moins dont on doit discuter pendant la lecture (thanks Ju de t’être spoilée avec moi et d’avoir partagé mes doutes) et merci à Hélène qui m’a recommandé cette série et dont vous pouvez lire les billets ici et  (et merci d’avoir calmé mes petits nerfs de spoileuse pendant mes lectures (et pendant mes lectures des tomes suivants que je n’étais pas en train de lire officiellement !!! :-))

Source des images et gifs (je n’ai aucun mérite) : reviews sur cette série sur Goodreads.