Les lectures de Cécile

27
nov

Mathias tome 1 et 2 de Lily Haime : beaucoup d’émotions et une très belle plume française

 

mathias1
Je lis peu de romances françaises, et pour cause, j’ai toujours peur de la qualité de l’écriture et des dialogues qui sonnent souvent faux, forcés et peu naturels.

Pourtant, quand plusieurs personnes ont lu et adoré ce livre, je n’ai pas pu résister à l’envie de le lire (En outre Karen me mettait aussi un peu la pression J).

Et j’ai bien fait : quelle bonne surprise !

Dans le premier tome, nous suivons l’histoire de Mathias, un lycéen sur de lui, bien dans sa peu et équilibré qui enchaîne les conquêtes, réussit bien au lycée et qui voit son destin chamboulé avec l’arrivée dans son lycée d’Eden, un garçon réservé et taciturne.

Si ce dernier a toujours su qu’il était gay, Mathias n’a jamais été attiré que par des filles et il ne comprend pas sa soudaine attraction pour celui qui a commencé, très rapidement, à occuper une place importante dans sa vie.

 

J’ai adoré le style et la plume de Lily Haime qui a su me transporter du début à la fin de ce livre.

Les sentiments de Mathias sont extrêmement et très justement retranscrits et nous ne pouvons que suivre et comprendre ses interrogations, ses doutes, ses envies et ses peurs d’autant plus crédibles que très réalistes.

Eden et Mathias sont des adolescents qui ont leurs défauts, qui font des erreurs, qui doutent et leur relation n’est pas simple, mais elle est très belle et très bien racontée. On ne peut tout simplement pas lâcher le livre. 

 

Pour autant, je n’ai pas eu un coup de cœur comme les copines étant donné que je suis sûrement moins patiente qu’elles (l’euphémisme du siècle) et que j’ai fini par me lasser à un moment donné de leurs doutes et de leurs disputes. J’ai trouvé qu’ils ne partageaient pas assez de moments ensemble, sans parler de moments heureux, et qu’au contraire ils passaient trop de moments à se prendre la tête et à être fâchés…

Mais même si j’ai ressenti une pointe de lassitude à ce niveau là à un moment donné, cela ne m’a pas empêché de dévorer ce livre en une journée et d’enchainer sur la suite vu la fin de celui-ci.

Sans toi (Mathias 1) de Lily Haime
Ebook – 356 pages

 

mathias2
PAS DE SPOILERS (ni sur le tome 1 ni sur celui-ci) :

Ce second tome change radicalement d’ambiance par rapport au précédent et commence là où l’autre nous laissait.

Je ne veux pas spoiler donc je ne parlerai pas du contexte mais ce tome est bien plus sombre que le premier car nous retrouvons nos héros complètement changés.
Ils ont certes toujours leurs défauts et leurs doutes mais ils s’avèrent également plus vulnérables, et plus touchants peut-être.

Eden surtout est méconnaissable, plus faible, moins sur de lui et de sa relation et c’est Mathias qui s’avère être le pilier de la relation. C’est lui qui porte le couple, qui repousse ses limites et qui montre encore et encore son amour et sa force de caractère.
Nous retrouvons également les personnages secondaires auxquels nous nous étions attachés dans le premier tome et c’est avec plaisir que nous suivons leur évolution en tant que couples, que personnes et qu’amis.

Dans ce second tome, il y a :
– des passages très beaux, d’autres très durs et certains très bouleversants. 
– Beaucoup d’émotions fortes que l’auteur, grâce à son écriture si belle et si juste, arrive à nous faire vivre.
– Et de belles déclarations, des larmes, des sanglots et une fin qui nous redonne le sourire, le tout formant un tome très beau et très touchant mais qui n’est pas pour autant un coup de cœur.

En effet, comme pour le tome précédent, j’ai trouvé que la situation d’Eden durait trop longtemps et j’ai commencé à me lasser de cette atmosphère triste et oppressante.

Heureusement, l’auteur fait évoluer la situation juste à temps et le dernier quart repart d’une manière bien plus légère, ce qui était parfait vu que je frôlais l’overdose de dramas.

Au final, j’ai dévoré ces deux tomes (que je vous recommande !) en moins de deux jours et j’ai complètement été transporté par la plume de l’auteur qui signe là ses premiers livres.
Pour ma part, je lui tire mon chapeau et j’attends ses prochains écrits avec impatience ! 

 

Je vous invite à lire les avis très positifs de Karen sur le tome 1 et tome 2, d’Emilie sur le tome 1 et sur le 2, d’Evenusia sur le tome 1 et sur le 2.

 

Avec toi (Mathias 2) de Lily Haime
Ebook – 325 pages

7
juil

Discreet Young Gentleman de MJ Pearson ou la couverture la plus improbable qui soit.

fabio2

Souvenez-vous, dans le cadre de mon challenge « Oh my ! Cette couverture », je n’arrivais pas à me décider entre plusieurs couvertures.
Je vous avais fait voter pour la pire parmi celles que j’avais trouvées.
Et vous aviez donc choisi de me faire lire ce livre là  (parce que vous êtes des personnes de goût) :

young gentleman

 

Et comme je suis votre dévouée, je l’ai lu.
Ne me remerciez pas, c’est tout naturel. Vous satisfaire est ma priorité, comme dirait mon ami Christian Grey.

Alors, pour rappel, quelles questions cette couverture m’inspirait-elle ?
Car devant tant de magnificence ma curiosité ne pouvait être que titillée, à l’instar de la partie non identifiée de notre jeune rouquinet)(j’espère que vous appréciez mes rimes à leurs justes valeurs).

 

La première, et non la moindre  était la suivante : « pourquoi les parties génitales du roux ressemblent à… à je ne sais trop quoi mais pas à des parties génitales ? »
Je me demandais également (mais avec moins d’excitation et de perplexité néanmoins) qui se trouvait dans la calèche au fond, si le ciel était vraiment violet et si le manoir était hanté. Des questions sommes toutes assez justifiées, vous en conviendrez.
Bref, c’est non sans fierté que je crois pouvoir vous répondre aux suces-mentionnées (non depuis 4 ans que je tiens mon blog je ne me lasse toujours pas de cette blague débile)(en même temps on parle d’une romance gay, je trouve ça plutôt approprié moi)(si vous voyez ce que je veux subtilement dire), donc, je reprends, c’est non sans fierté que je crois pouvoir répondre à certaines des suces-mentionnées questions. Du moins, en partie.

Mais avant, il faut que je partage avec vous une autre perle liée à ce livre.
(Je vous vois parcourir des yeux la longueur de ce billet et prendre peur… et je vous comprends. Sincèrement. Je tiens donc à remercier solennellement les personnes qui me liront jusqu’au bout aujourd’hui. Merci. Vous méritez que j’envoie Rob vous braquer, pour la peine.)
Ah !!! Quel teaseur ! Mais quel teaseur ! :)

Bref, revenons à ma pépite si vous le voulez bien.
Car, voyez-vous, certaines personnes ont tellement aimé ce livre qu’ils en ont fait une bande-annonce sur YouTube.
Ce qui, je ne vous le cache pas, va grandement m’aider pour la rédaction de ce billet.

Parce que figurez-vous que contre toute attente, ce livre, sans être un chef d’oeuvre, n’est pas aussi pourri que ce que la couverture laisse penser.
Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai aimé, il ne faut pas non plus pousser mémé dans des haribo qui pik, mais en tout cas, je m’attendais à pire.
Et le problème avec les livres bofbof, c’est qu’ils sont un peu compliqués à chroniquer.
Et c’est pour ça que je suis contente que cette vidéo existe (oui oui je parle beaucoup mais je retombe toujours sur mes pattes).

Car, même si c’est dur d’y croire, la vidéo, ou oserais-je dire, le powerpoint uploadé sur Youtube, est encore pire que la couverture.
Si.

Si je vous dis.

Comment ça vous ne me croyez pas ?

Vous voulez la preuve en image ?

Oui?

Vraiment ?

Je ne vous entends pas  ! Plus fort !
Le stade est en délire ? C’est bon ?

OK. (c’est qu’à l’heure où j’écris ce billet la France joue en 1/4 de final et mon fils est allé à l’école en maillot des bleus. Je suis dans l’ambiance quoi. Dans le mood comme dirait les  jeunes)(car je suis une maman jeune moi. Et cool. Comment ça mon billet est déjà assez long ?).

 

Donc, devant vos yeux ébahis, ou plutôt pour vos beaux yeux qui seront bientôt ébahis, chers amis, je vais donc faire des captures d’écran des images de cette bande-annonce, les copier, les coller, les traduire et les commenter.

(Estimez-vous heureux, vous n’avez pas la musique en fond)(musique que je vous invite cependant à aller écouter plus tard, car vous verrez, ça fait tout son effet avec le défilé des images).
Bref, voilà que je m’égare à nouveau (ce n’est pas de ma faute, trop de tension entre Rob et Dean)…

Sans plus attendre :

1
Dean Smith vient d’hériter d’un domaine (et d’un titre) et doit absolument trouver de l’argent pour le remettre en état.

(Oui, notre héros est roux)(et non, contrairement à Jamiechou, il n’est pas puceau : il a souvent été voir les prostitués durant ses années d’étude)(mais ça lui a moins plu que quand il se tripotait au pensionnat avec un autre garçon quand il était tout jeune). 
Donc bref Dean a besoin d’argent.

2
Par chance, Dean a une riche fiancée (qui s’appelle Minerva)(hé, on peut pas tout avoir hein).

3
 Son futur a l’air tout tracé donc.

4
Du moins… jusqu’à ce qu’il rencontre Rob.

6
Ce n’est pas surprenant que Dean pense que Rob est un bandit.
Mais il n’en est pas un.

(Je me dois de vous fournir des explications car je sens que ce n’est pas très clair.  Je vous jure, ces bandes annonce, ce n’est plus ce que c’était). 
Bref donc Rob est dans sa calèche en train de rentrer chez lui quand tout à coup, son cochet arrête les chevaux et un bandit apparait (Rob donc), arme au poing.. 

Maintenant la phrase  de la vidéo fait plus de sens : 

Ce n’est pas surprenant que Dean pense que Rob est un bandit.
Mais il n’en est pas un.
(rho la la, mais qu’est-t-il donc? le suce-pens est à son comble ou je ne m’y connais pas)

7
C’est un prostitué !

(oui je me suis permise la petite liberté de mettre un point d’exclamation à la place d’un point, dans ma traduction. Mais vous m’accorderez que c’est une surprise de taille)(même si de taille inférieure aux atributs de Rob). 
Bon, l’image choisie n’est pas tout à fait exact, si je peux me permettre d’être un peu titilonne, car Dean, voyez-vous, se prostitue seulement avec des hommes âgés. 
Or, Ken-Moustache-BrasDisloqué ici présent ne parait pas vieux, juste moche et pervers, ce qui tient nonobstant de l’exploit étant donné que c’est une poupée. 
Enfin, on s’en fout, je vous l’accorde. 

8
Rob rencontre ses clients en répondant à des annonces dans les journaux du type :

9
Recherche jeune homme discret pour compagnie lors d’un tour en Toscane. Il doit être propre, présentable et bien élevé.

(vous remarquerez que vous venez de lire l’explication du titre). 

10
Cette fois quelqu’un l’a engagé pour jouer au bandit, en lui disant qu’il comblerait ainsi un vilain petit fantasme.

(si vous voyez ce qu’on veut dire) 
(non ?)
(bon (roule des yeux) puisqu’on doit tout vous expliquer : quelqu’un a engagé Rob pour qu’il joue le bandit, puis qu’il entre dans la calèche et commence à déshabiller Dean)(afin que Dean soit surpris par un tiers dans une mauvaise position)(sans mauvais jeu de mots, ce n’est pas mon genre comme vous le savez). 
(Et oui ! Il s’est fait piéger ! Vous avez compris, c’est bien, vous êtes vifs, je suis fière de vous ! C’est bien un coup monté ! )(et non un cul monté malgré le contexte)(OK je sors). 

11
Mais Dean (qui croit donc que Rob est un bandit) arrive à le désarmer et l’amène au magistrat le plus proche (afin qu’il soit jugé et pendu) !

12
Magistrat qui se trouve être le père de Minerva.

(la fiancée. Suivez un peu !!!)

13
Ce dernier, choqué de le voir en compagnie d’un homme de joie…

(je ne sais pas ce qu’est un strumpet donc vous vous contenterez d’un homme de joie) 

14
… décide de mettre fin aux fiançailles de Dean et Minerva.

15
Ce qui était sûrement le but.

Quel suspens vraiment… 

16
Quelqu’un veut Minerva pour lui. Mais qui ???

Oui. Qui ? 

17
 Dean et Rob partent pour Bath (où se trouve Minerva)(suivez un peu!)

18
Afin de trouver l’homme qui a monté le coup contre Dean et afin que ce dernier récupère Minerva.

19
Durant ce voyage, ils vont découvrir…

20
Les joies de la « chasse aux fantômes »

(joie non partagée par nous autres lecteurs qui devions lire 3 pages sur des histoires de pseudo fantômes à chaque fois qu’ils faisaient halte dans un endroit)
(mais que voulez-vous, les histoires de fantômes sont un des points communs de Rob et Dean)

21
 Et rencontrent de vrais bandits qui ne sont pas…

22
 aussi romantiques que ce Rob pensait…

(J’ouvre ici une parenthèse pour vous expliquer ce qu’il s’est passé. 
Rob et Dean, chemin faisant, ce sont faits attaqués par des bandits qui leur ont tout volé. Ils se retrouvent sans un sou, sans nourriture et même, sans bottes !)
(cette histoire va les mener dans une taverne aux agissements illégaux où Rob se prostituera, à un Dean  jaloux qui va se bourrer la gueule, à une fellation de Rob sur la personne de Dean et à une pêche de truite le lendemain)(qui ne pourront pas manger faute d’avoir du feu). Ah non, hein, n’allez pas croire qu’il ne se passe rien et qu’il n’y a pas de rebondissements dans ce livre. Car rebondissements, il y a, et ma foi, pas seulement dans les caleçons de ces jeunes hommes.
Fin de la parenthèse). 

23
Ils se rendent compte également qu’ils sont suivis…

24
Par une mystérieuse femme en gris.

Passionnante histoire de l’ex femme du cocher de Dean qui a perdu la mémoire sur les champs de bataille suite au traumatisme d’avoir perdu son jumeau.
Du coup, de retour, le cocher en question ne parle plus qu’allemand et ne sait plus qu’il est marié. 
Comment ça vous ne comprenez rien ?! 
Mais on s’en fout de sa femme et de son cochet allons ! Dean et Rob vont-ils finir ensemble alors que Dean a toujours en tête de retrouver Minerva ??? Telle est la question !!!!

25
Mais leur plus grande aventure…

26

Est de tomber amoureux…

 

Bon, rendons à Kolher ce qui revient à Kholer, ou dans le cas présent, rendons à MJ Pearson ce qui lui revient :
Le livre est quand même meilleur que la couverture (comment ça on ne dirait pas ?).
Non mais sérieusement, cette romance historique gay est assez bien écrite (je n’ai d’ailleurs pas tout compris à la VO)(ce qui explique peut-être le fait que j’ai trouvé que) l’histoire de fond est tout de même bien originale.

Et comme je vois bien que vous voulez savoir comment tout se finit et que mon billet n’est, ma foi, plus à quelques lignes près :

Quand ils arrivent à Bath ils finissent par coucher ensemble. Une nuit parfaite.
Le lendemain quand ils se réveillent, ils lisent dans le journal que Minerva est mariée.
Enfer et damnation ! Dean est dans la mierda car en fait il a parié et perdu son domaine au jeu. Malheureusement, s’il veut le conserver il doit rembourser 10000 livres !
Dans moins d’une semaine. Somme qu’il n’a pas donc.
Et quand il le dit à Rob, celui-ci est mal à l’aise et c’est là que la lumière fut. Dean la pine comprend !
C’est le magistrat, le juge, le père de Miranda qui avait engagé Rob !
Rob lui a menti, l’a flouté, l’a baisé, a fait en sorte de coucher avec Dean et que lui s’attache à Rob pour avoir accès à son argent après.
Dean s’emporte et insulte Rob … qui s’en va… son zob entre les jambes  si je peux me permettre l’expression. (Rob, zob, vous avez compris ?).

Quelques jours plus tard, Dean se rend à Londres chez son banquier et se rend compte que quelqu’un lui a versé plus de 13’000 livres.
Mais qui ? QUI ?! Je vous le donne en mille !

Et bien Rob, pardieu !

Car voyez-vous, Rob, il y a quelques années, avait hérité d’un « oncle » une somme conséquente qui avait été investie dans des porcelaines hors de prix. Porcelaines qui avaient été perdues en mer. Sauf que le destin est bien fait, comme Rob d’ailleurs, et que le bateau perdu en mer il y a de ça 3 ans n’avait finalement pas coulé. Il a été retrouvé et les porcelaines sauvées.

Rob est riche ! et Dean a un titre ! et à eux deux : ils finissent heureux. (je suis la reine de la rime, vraiment. Je mérite des carambars mystery pour la peine).

 

THE END. 

 

Alors, finissons ce billet en répondant aux questions de base ?
– Qui est dans la calèche ? Eux.
– Le ciel est-il violet ? Pas dans le livre mais il est gris et il y a même de la pluie (pile quand ils ont plus de bottes).
– Le château est-il hanté  ? pas vraiment mais il y a des histoires de fantômes.
– Pourquoi le sexe de Dean a-t-il cette forme bizarre ?

hypothèse 1 : depuis les prostituées il y a des années, Dean n’a plus rien fait et pour cause ça ne lui a jamais plu.  Donc on peut imaginer qu’après des années, si les bourses de sa maison sont vides, certaines autres ont pris de l’ampleur. (Ma devise ? Etre toujours subtile. Quoi qu’il arrive).

hypothèse 2 : Rob en a une grosse lui: ça on le sait pour sur ! Dean se demande même s’il n’est pas trop étroit pour lui. Comme quoi, le problème ne se pose pas que dans les romances hétérosexuelles et ça, c’est bon à savoir ! (ce qui ne répond pas à la question mais avouez que vous êtes heureux de l’apprendre.)

hypothèse 3 : il a caché quelque chose dans son caleçon quand les bandits l’ont attaqué. Genre une théière comme celle-ci :

theiere

Voilà, je l’ai fait les amis.

Hélène aussi. Merci ma chère de m’avoir suivi dans cette aventure extraordinairement lente, un peu chiante, mais meilleure que ce que la couverture laissait présager.

 

Et pour finir, si vous voulez voir la vidéo (et écouter la sublime chanson) c’est par ici :

https://www.youtube.com/watch?v=DvcDWlfTo1w

15
mai

Mini-Chro’s #5 * – Trois livres très différents que je recommande

 

playJ’avais beaucoup aimé Lick le premier tome de cette série sur des rock stars qui tombent amoureux de filles ordinaires.
J’avais en tous cas  assez aimé et couiné  pour avoir envie de lire la suite sur Mal qui m’avait déjà fait rire dans le premier tome.
Et je peux vous dire que j’ai bien fait car Play est la romance parfaite !

« Don’t have sad eyes, Anne. I can’t fucking stand it when you’re sad. »
« You make it better. »
« Dude, of course I do. Have you seen me lately? »

Nous avons donc d’un côté, Mal, le batteur du groupe Stage Dive qui pour des raisons obscures cherche une fille bien pour « jouer » sa petite amie pendant quelques temps, et de l’autre, nous avons Anne, qui se retrouve avec des difficultés financières, à ne plus savoir comment payer son loyer…
Le vrai plus de ce livre sont les personnages : Anne a de l’humour et est sarcastique, Mal est très drôle (à la limite d’en faire trop) et les deux ensembles donnent des scènes marrantes, sexy et couinantes !

I got him a bottle of water and a couple of pills and sat back on the side of the bed. « Up. Swallow. »
He opened one bleary eye. « I’ll swallow if you will » 

Pas de disputes qui durent, pas de non-dits, pas de « je ne suis pas assez bien pour lui/elle », non, ici, juste des personnages qui se lancent et qui vont voir où ça va les mener.

Alors certes, niveau crédibilité, ce n’est vraiment pas ça (genre vraiment pas ça) mais vu qu’on passe un hyper bon moment à rire et à couiner, on passe largement outre… (et venant de moi, vous savez que ça veut dire beaucoup :)).
En bref, voilà une histoire à sortir quand on veut se changer les idées et passer un très léger mais très bon moment… Avis aux midinettes et aux éditeurs français :)
Vivement la suite sur Jimmy en Juillet :)

“Nice enough?” he asked, tendons tightening in his neck like he intended to Hulk out on me. “Did you just call my kiss ‘nice enough’?”

Les avis enthousiastes d’ Evenusia et Chichi.

Play (Stage Dive tome 2) – Kylie Scott 
Ebook – 304 pages. 

****************

 

tryUne première incursion dans l’univers gay avec cette romance MM  érotique. J’ai donc essayé  et je dois bien dire que j’ai adoré. :)
J’ai adoré la personnalité de Logan, avocat, bisexuel, qui n’a jamais de relation sérieuse et qui jette un jour son dévolu sur Tate, nouveau serveur du bar où il se rend régulièrement. Logan est sûr de lui, dit toujours ce qu’il pense, est arrogant et surtout il a décidé qu’il voulait Tate.

“I don’t care if I have to be here every fucking night. I’m going to have him.”

Tate, quant à lui, sort d’un divorce, n’a jamais été intéressé par les hommes et il ne comprend pas l’intérêt que lui porte Logan.
Et pourtant…
J’ai aimé que Tate se remette en question, qu’il prenne son temps, qu’il doute, qu’il ait peur, que ça évolue doucement mais qu’il laisse sa chance à l’inconnu. J’ai compris ses doutes, surtout face à un Logan qui n’a jamais eu de relation sérieuse.

« I want the man who sat down across from me and changed the way I look at the world. And if that’s wrong, then I’m confused because when I’m near you, it feels so damn right ».

J’ai aimé que Logan change également, même si plus subtilement et qu’il s’ouvre à Tate (sans mauvais jeu de mots :)).
J’ai aimé leurs échanges, leurs altercations, leur humour, leurs disputes et le fait qu’ils se disent les choses ! Au moindre malentendu, ils en parlent, et qu’est-ce que c’est rafraîchissant par rapport aux romances habituelles !

Par contre, c’est un érotique… et quel érotique !
C’était vraiment vraiment chaud entre ces deux là… et je ne vais pas mentir, j’ai beaucoup aimé ces scènes : l’auteur sait clairement comment émoustiller ses lecteurs, même si c’était son premier MM.
Et si j’ai trouvé que pour un érotique, c’était encore assez bien dosé, je regrette tout de même qu’il n’y ait pas eu davantage de scènes hors du lit  qui étaient toujours très sympas.

Mais c’est un détail, j’ai adoré ma lecture que j’ai dévorée.
Je pense que c’est un bon livre pour essayer le genre.
C’est chaud, prenant, touchant même, les personnages sont attachants, pas prises de tête et c’est même couinant ! :)

Vivement la suite en Juillet ! En attendant, je tenterai d’autres livres de l’auteur.
“You make me want things that I’d forgotten I wanted.”

Try (Temptation tome 1) – Ella Frank 
Ebook – 353 pages

**************** 

 

don'tUne bonne surprise que ce polar YA.
Si j’adore la série Lux de cet auteur, je dois dire que j’étais bien moins enthousiaste avec ses romans NA.
J’ai tout de même tenté cette lecture et je ne le regrette pas.

Samantha disparait avec Cassie, sa meilleure amie, pendant quelques jours. Elle est retrouvée couverte de sang et d’ecchymoses et a perdu la mémoire.
Sa meilleure amie, quant à elle, est toujours manquante…

Que leur est-il arrivé ? Pourquoi tout le monde craint Samantha au lycée ? Pourquoi n’a t-elle plus de mémoire et comment la retrouver ? Quelle était la relation entre elle et Cassie ?

J’ai trouvé cette lecture très prenante, l’intrigue est bien construite et j’ai élaboré un bon nombre de théories sur le coupable, sur les évènements, sur les relations entre les différents personnages… J’ai soupçonné les uns, les autres et j’avais toujours envie de reprendre le livre.

Malheureusement, les personnages sont très caricaturaux (la mère qui ne pense qu’à son statut social et aux « on dit », le meilleur ami d’enfance, Carson, hyper gentil et compréhensif malgré leur passé réçent, le petit ami qui fait ce que ses parents attendent de lui et l’ancienne Samantha, la peste hyper méchante détesté et crainte par tout le monde)
La fin est également un peu trop rapide, limite bâclée et il y a une explication qui ne me satisfait pas entièrement sur l’attitude de « l’ancienne Samantha ».

Ceci dit, si je ressors  donc déçue par la fin, ça reste un livre bien ficelé, original, qui m’aura quand même captivé et que je recommande pour une lecture légère et prenante :)

Don’t look back – Jennifer Armentrout
ebook – 384 pages. 

****************

* titre d’article trouvé chez Bleue&Violette