Les lectures de Cécile

3
juin

Mini-Chro’s (pas si mini) #13 : du bon, du très bon … et du moins bon

 

l'ours la louttreDepuis que je lis des MM (Romance Gay) j’entends parler de ce livre.
 Et autant dire que quand on en entend parler une fois, on ne l’oublie pas, vu son titre et/ou sa couverture. (Pourquoi, mais pourquoi tant de haine envers les couvertures MM ???).

Bref, j’ai mis le temps (et vu la couverture ET le titre, je crois que personne ne peut m’en blâmer) mais je l’ai finalement sorti de ma PAL.
Et bon… clairement, je crois que je n’aurais pas du le lire :
– en français,
– après une autre série MM (Temptation) que j’ai adorée et dont j’ai lu les 3 tomes à la suite (et qui m’a laissé un gros book-hangover).

Quoi qu’il en soit, alors que la majorité de mes copines (et des personnes qui l’ont lu, d’ailleurs) ont adoré (ce livre a quand même une note de 4.23/5 sur les 8000 personnes qui l’ont lu et noté), je ressors déçue de cette lecture.

Pour commencer, j’ai trouvé que les dialogues sonnaient faux et peu naturels, tout comme l’humour que j’ai trouvé quelque fois un peu forcé.
Peut-être est-ce dû à la traduction (qui comportait quelques coquilles et beaucoup, BEAUCOUP trop de fois le mot « patte » au lieu de « main »)(personne n’a de mains dans ce livre, que des pattes ?), je ne sais pas.
Toujours est-il que le style s’améliore (ou qu’on s’y habitue, ce qui est une possibilité tout à fait réaliste) et gêne beaucoup moins une fois passé les premiers chapitres même si globalement certains passages sonnent toujours faux.
Par contre, il y a un aspect qui ne s’améliore jamais avec l’avancée du livre : le côté « Ado » du personnage principal Bear.

En effet celui-ci a 21 ans alors que Oliver en a 29 mais il se décrit lui-même comme petit, gringalet et sans charisme (de quoi faire rêver, vous en conviendrez).
Si on ajoute à ça que c’est un héros qui passe son temps à réfléchir (à se masturber l’esprit plutôt)(non je ne ferai pas de jeu de mots, je gagne en maturité que voulez-vous) et qui « subit » beaucoup sa vie, j’avais l’impression d’être face à un ado de 17 ans. 

Cet aspect là m’a particulièrement gênée car j’avais l’impression de suivre une relation entre un homme et un ado et que je ne comprenais pas trop ce qui faisait craquer Lotter chez Bear.
A la fin, je dois bien avouer que je n’en pouvais plus de tous ses monologues intérieurs que j’ai donc commencé à zapper (et franchement je fais rarement de lecture diagonale). 

« la voix veut parler, me dire que j’ai exagéré, que je n’avais aucun droit d’agir comme je l’ai fait. Je la refoule, et elle est emportée par les flots ». 

Enfin, j’ai trouvé que l’auteur en faisait trop en forçant les traits des personnages.
Le moustique (le petit frère) qui a 9 ans et qui parle fist fucking et bdsm avec la vieille voisine qui parle de vanille sexe, je dis NON. Juste NON.  
Je veux bien que le gamin soit un génie mais là ce n’est même pas drôle tellement c’est surréaliste et surjoué. 

Oh dit le moustique. Alors, est-ce que les fessées et le fist-fucking engendrent aussi des bébés?  Je veux dire, si c’est entre un homme et une femme ?
Je m’étouffe avec ma langue. Mme Paquinn prend un air sévère.
– Je ne pourrais rien dire là-dessus. Mon Joseph, Dieu ait son âme, n’a jamais été enclin à ces choses-là. Il était plutôt vanille, comme on dit aujourd’hui. 

A côté de ça, et malgré tous les défauts listés, je dois bien avouer que j’ai dévoré ce livre.
J’étais vraiment prise par cette lecture et je n’ai pas pu m’en détacher et rien que pour l’aspect prenant, je comprends un peu mieux les notes et avis dithyrambiques.

 

 *****************

 

 

sinceJ’ai passé un très bon moment avec ce livre dont j’adore la couverture (représentative du contenu).
Un vrai roman doudou (et il ne faut pas se fier au titre qui peut faire penser que ça se finit mal).  

Alors qu’elle rentre d’un week-end avec ses parents, Emily cherche à joindre sa meilleure amie Sloane mais elle n’obtient pas de réponses.
Quand elle se rend chez elle, elle se rend compte que celle-ci n’est plus là. Où est-elle ? Comment la joindre ?
Emily se sent perdue sans elle et débute son été à la chercher partout. 
Jusqu’au jour où elle reçoit une lettre qui contient une liste. Une liste dont Sloane a le secret.

Une liste de 13 choses qu’Emily doit faire comme prendre un bain de minuit, faire un calin à un Jamie, casser quelque chose, se rendre à un endroit etc…
Emily se raccroche donc à cette liste et espère qu’en la complétant elle pourra retrouver sa copine…
Commence alors un été particulier pour notre héroïne…

Voilà une histoire très originale et prenante.
Les personnages (aussi bien principaux que secondaires) sont attachants, on ne s’ennuie pas et c’est assez drôle…
C’est la lecture « cute » par excellence même s’il m’a manqué quelque chose pour en faire un coup de coeur… 

“You’re the brightest thing in the room, » he said. He lifted his hand from my waist, and slowly, carefully brushed a stray lock of hair from my cheek. « You shine.”

Quoi exactement, je n’en suis pas sûre…
Plus d’émotions peut-être (j’aurais pu rire ou être touchée davantage) ? Une écriture plus poétique et touchante ? Plus de rythme (car il y a bien quelques petites longueurs) ? Plus de couinements (définitivement !)?
Je ne suis pas sûre mais comme dirait ma copine B, contrairement à mes coups de coeur, je n’ai pas passé mon temps à surligner des passages. 

Cela dit, ça ne m’a pas empêché de passer un très bon moment.
Un roman doudou donc, que je conseille pour les fans de YA. 

“In a well-ordered universe…” 

   *****************

 

loganSouvenez-vous, j’ai adoré The Deal, de cet auteur.
C’est donc avec un peu d’attente que j’ai débuté ce second tome qui parle de Logan et de Grace.
Nous avions laissé, à la fin du tome 1, un Logan amouraché de Hannah et j’appréhendais un peu cet aspect là, redoutant un « pseudo » triangle.
Je vous rassure de suite, ça n’est pas du tout dérangeant et une fois de plus, j’ai passé un moment très sympa.

On retrouve ici ce qui m’avait plu dans le premier tome : c’est bien écrit, il y a des passages super drôles, des personnages secondaires géniaux, et des personnages très drôles et qui ont du caractère. 

Malheureusement, passé 40% j’ai trouvé ça plus lent, l’histoire « personnelle » de Logan met du temps à se décanter (beaucoup de temps)(genre, tout le livre)(pour finalement se décanter de manière totalement prévisible et « bisounouresque »), et leur histoire elle-même n’évolue pas spécialement vite non plus…

Et si certains passages m’ont fait vraiment rire (notamment la liste que Grace donne à Logan pour se racheter), je dois dire que globalement j’ai quand même moins couiné et été touché par leur histoire que par celle de Garrett et Hannah.
Et puis honnêtement, vers la fin, il y a quelques petits drames (celui de la meilleure amie et celui du père par exemple) complètement inutiles d’après moi. Le gros plus de The Deal était justement de ne pas tomber là dedans. 

Un bon moment donc, vraiment, mais pas du niveau du premier tome.

Ceci dit, que mon avis ne vous décourage pas car elles ont toutes adoré (voire préféré au premier) : Chi-chi (qui doit encore apprendre ce que le mot C de LC veut dire…)(désolée, j’étais obligée), Emilie, Sabrina…

Vivement le tome sur Dean ! :-)
Et bientôt une petite interview de l’auteur ! :D

“Just as the door opens, I look intently at the screen and act like I’m still chatting with her mother. ‘–And she stuck her finger in my ass when she was blowing me, which was fucking incredible. I never thought I’d enjoy having anything up there, but–‘
Grace screams in horror.”  

   *****************

 

never neverJ’avais beaucoup aimé la première nouvelle de cette série qui posait les bases, nous laissait avec beaucoup de questions, aucune réponses et surtout sur notre faim.

J’étais donc impatience de lire cette seconde partie que j’ai adorée et qui reprend là où la première nous avait laissé. 
Silas et Charlie se retrouvent dans la même situation que 48h avant, c’est à dire sans mémoire.
Cette fois on ne sait pas où se trouve Charlie et on suit principalement Silas dans sa quête de savoir et de découverte. 

Alors, une fois de plus, les auteurs font preuve de facilité sur certains aspects et détails mais globalement ce n’est jamais vraiment dérangeant tant on est pris par l’histoire. 
C’est très bien écrit, vraiment prenant et les auteurs arrivent à nous captiver dès la première ligne, à nous faire sourire, couiner, flipper, halluciner et tout ça en 100 pages environ ! C’est quand même fort. 

“If it were possible to hear a smile, hers would be a love song.”

On commence (enfin) à avoir des éléments de réponses, à entrevoir une piste, on échafaude de nouvelles théories mais on ressort également avec de nouvelles questions et l’envie d’avoir le tome 3 sous la main (tome qui devrait sortir à la fin de l’été). 

Je continue de penser que c’est dommage d’avoir choisi de publier 3 nouvelles au lieu d’un tome et si j’ai un conseil à vous donner, attendez que la série soit complète pour la commencer!

“I know that’s weird, but that’s what you love about me. You love how much I love you. Because yes. I love you way too much. More than anyone deserves to be loved. But I can’t help it. You make normal love hard. You make me psycho-love you.”

 
   *****************

14
mai

Trust (Temptation 3) de Ella Frank : la parfaite conclusion d’une parfaite série

trustcouv

Après avoir lu quelques romances érotiques l’année passée, j’avais fait deux billets sur le sujet “Les 10 fondamentaux pour écrire un mommy-porn” et “les 10 détails dans un livre érotiques qui ont l’air de ne gêner que moi”.
Et vu que ce billet risque d’être long, je vais faire un résumé de ces billets et puis je comparerai ces points avec la série gay et érotique “Temptation” dont je viens de terminer la lecture. (mon avis sur le tome 1 ici, et sur le tome 2 là). 

Donc, en général, dans les livres érotiques, nous avons :

 

1) Un héros riche et jeune.
Et quand je dis riche, je veux dire vraiment vraiment riche. Il est propriétaire d’immeubles, a un chauffeur, pleins de magnifiques voitures qu’il ne conduit pas (vu qu’il a un chauffeur)(et parce que baiser et conduire peut s’avérer dangereux). Il est même propriétaire de l’immeuble où vit l’héroïne ou de l’entreprise dans laquelle elle travaille (non mesdames, nous ne discuterons pas ici de cette coïncidence, aussi belle et pratique soit-elle). 
Mais ce qui est génial, c’est que notre héros a toujours moins de 30 ans (d’ailleurs, je ne voudrais pas paraitre tatillonne mais j’aimerais beaucoup comprendre comment notre héros, à la tête d’une énorme multinationale (en plus d’être à la tête d’une énorme queue)(oops, pardon, je m’égare), donc qu’est-ce que je disais ? Ah oui, j’aimerais qu’on m’explique comment notre héros peut passer tout son temps (et quand je dis tout son temps je veux vraiment dire TOUT SON TEMPS) à baiser et quand même arriver à faire fructifier sa multinationale. 
Parce que bon, soyons honnêtes, s’il y a un moyen d’être aussi riche tout en passant ses journées à jouir, je veux bien le connaitre… merci du tuyau donc…

 

2) Un héros dominant et autoritaire.
Oui, notre héros n’est pas seulement magnifique, doté d’une voix de velours qui provoque des orgasmes, d’une odeur musquée et épicée qui provoque aussi des orgasmes, et foutu comme un dieu (ce qu’est assurément notre héros, et pour cause : baiser 10 fois par jour maintient en forme), il sera également dominant.
Soit vraiment dominant du genre « je vais te faire signer un contrat qui me donnera le droit de contrôler ce que tu manges, ce que tu dis, à qui, et si tu peux ou pas traverser la rue toute seule). Ou dominant plus en nuance (mais pas de Grey)(oui je suis hilarante, je sais) à savoir seulement au niveau sexuel.

Mais dans tous les cas, il aime le contrôle.
Avant de continuer, il faut savoir que j’adore les héros Alpha. Mais pas quand ils changent du tout au tout avant la fin du livre ou de la série comme c’est le cas dans ces livres.

Ici, notre héros si autoritaire (« êtes vous célibataire ? » « ça ne vous regarde pas » «  si ça me regarde car je veux te baiser »), au début du livre, change complètement après être tombé amoureux et devient pire qu’une serpillère. (Une belle serpillère, soit, mais une serpillère quand même).
Il change pour la fille donc, devient monogame, il arrête de passer son temps à bosser (parce que bon, baiser est quand même plus important), est prêt à mettre de côté son orgueil pour la fille et s’avère ne presque plus être dominant (à part pour le fameux « jouis pour moi » sur lequel nous reviendrons plus tard)… et bref notre héros devient un homme ordinaire en somme (enfin un homme ordinaire avec une grosse b*** et très riche)(pas de quoi se plaindre quoi). Il n’empêche qu’à la fin du livre, notre héros n’a plus la personnalité qui nous faisait craquer au début.

 
3. Le passé 
Notre héros devra, et c’est une obligation, avoir un passé trouble et torturé. Sœur décédée, mère droguée, viole, coups et blessures, privé de nutella ou de coca dans sa jeunesse (ou comme l’auteur de ce billet, de peluche Popples) : il n’y a pas trop de restrictions de la part des auteurs. D’ailleurs, plus le héros sera traumatisé, plus la lectrice aura envie de le réconforter et d’être la femme qui arrivera à lui chasser ses démons.
J’avoue que personnellement, je pense pouvoir être excitée sans que nos héros aient vécu plus d’horreurs dans leur jeunesse que princesse Sarah dans la sienne (oui on a les références qu’on a…) mais bon, je suis une rebelle, que voulez-vous !

 

4. Les particularités de l’héroïne et les phrases « type ». 
L’héroïne, quant à elle, pourra être banale, une femme comme nous toutes, en somme, ou elle-même traumatisée. Peu importe tant qu’elle est (impérativement) étroite, mouillée et toujours prête à recevoir le héros de sorte que ce dernier puisse lui dire 15x par tome les phrases suivantes :

– Tu es si mouillée pour moi
– tu es si étroite putain. Parfaite pour moi.
– Jouis pour moi (maintenant). (mmmh, je pourrais pas jouir pour moi plutôt ?)(car laissez moi vous dire que si je pouvais jouir sur commande, je le ferai avant tout pour me faire plaisir)(mais comme je vous le disais, je suis une vraie rebelle)(et bon, ok, aussi un peu égoïste apparemment).

 

5. La communication entre les personnages et leur réconciliation (sur l’oreiller) 
Souvent, tes deux héros se disputeront. Soit à cause d’une ex, soit par incompréhensions, souvent à cause de non-dits. Mais finalement, peu importe la raison de la dispute, ce qui est important, c’est la réconciliation sur l’oreiller.
Finalement pas besoin qu’ils communiquent et s’expliquent, s’ils baisent et que l’héroïne à ses 32 orgasmes d’affilée, ce n’est pas grave si le problème de base n’est pas résolu. 
(En même temps, pourquoi parler quand on peut avoir des orgasmes ? Je ne peux les blâmer !).
Surtout que bon, notre héros a une endurance hors du commun ! Pas besoin d’avoir peur : le héros n’aura jamais, jamais d’orgasmes avant l’héroïne même si celle-ci vient de lui faire une fellation de compét (et puis bon, même s’il jouit, ce n’est pas un héros pour rien : il sera directement près pour 4 autres tours).
Conclusion : le héros de ces romances érotiques a l’endurance d’un sex toy, la langue et les doigts en plus. (mmmh, comment on fait pour devenir une héroïne déjà ?).

Bref, maintenant que nous avons passé en revu les plus gros clichés des livres érotiques, je vais vous dire pourquoi la série Temptation de Ella Frank, qui est une série gay érotique, est parfaite et en quoi elle se différencie des clichés ci-dessus.

 

1) Héros riche et âgés de moins de 30 ans ? Non !
Tate a 29 ans et est un barman qui a mis un peu d’argent de côté mais qui n’est de loin pas multimilliardaire. Logan, quant à lui, a 34 ans (oui 34 !), et est un avocat qui a de l’argent et une très belle voiture (qu’il conduit !) et qui a même une maison de campagne mais qui n’est pas pour autant milliardaire. Et surtout : il travaille pour gagner son argent.
Je ne dis pas qu’ils ne baisent pas hein. Car ils le font. Beaucoup. Mais ils le font avant et après le boulot. On les voit même travailler, et je peux vous dire que c’est bien plus réaliste que ce que j’ai pu lire jusque là dans les livres érotiques.

 

2) Ils passent de dominants à serpillères ? Non !
Ils ne changent pas de personnalité. Car être dominant n’est pas ce qui les caractérise à la base. Ils le sont quand ils doivent l’être (pour notre plus grand plaisir) mais ils sont aussi drôles, sarcastiques, honnêtes, tendres, têtus…
Leur personnalité ne change pas pendant les différents livres : ils sont exactement pareil à la fin de la série qu’ils ne l’étaient au début. Seuls leurs sentiments et leur manière de pensée ont évolué !

 

3) une passé traumatisant ? Non !
Ils n’ont rien vécu de traumatisant dans leur passé. Bien sûr, ils ont eu des problèmes, des moments de remises en questions, des périodes plus difficiles durant leur enfance et leur adolescence, et ils en ont même pendant la série. Mais ce sont des problèmes tellement réalistes par lesquels ils sont passés et par lesquels ils passent, que nous ne roulons jamais des yeux (ce que je fais souvent en temps normal)(comme Ana dans 50 nuances de Grey)(oui je sais, je mérite la fessée).
Donc, ici, tout somme juste et c’est vraiment rafraichissant de ne pas avoir de drames inutiles. (D’ailleurs, en parlant d’adolescence : j’aurais adoré connaître le Logan-ado-intello-geek et le Tate-ado-cool-musicien).

 

4) clichés ? Non !
Bon okay… ils sont étroits… mais bon : c’est normal dans ce cas ;))
Et nous n’avons le droit qu’à deux « jouis pour moi » dans les 3 livres et chaque fois c’est car le premier a déjà jouit, et donc ça passe très bien. Car vous savez quoi ? Ca aussi c’est parfait. Ils jouissent quand ils en ont envie. Ils savent que l’autre va suivre donc ils font selon leur besoin. Bien sûr qu’ils font attention au plaisir de l’autre mais ce n’est pas une obligation pour celui qui est au dessus de finir après l’autre.

 

5) que du sexe, pas de communication ? Non !
Ils communiquent. 
Attendez, laissez-moi répéter ça : ils communiquent ! et c’est vraiment vraiment vraiment rafraichissant et parfait. 
Ces deux personnages n’acceptent pas les conneries de l’autre. Ils agissent exactement comme tous les héros de romances (et je parle de toutes les romances) devraient le faire : ils laissent du temps à l’autre pour venir leur parler mais après quelques jours ils confrontent l’autre et n’acceptent pas de ne pas avoir de réponses.

 

Et maintenant que je vous ai expliqué en quoi cette série est différente des autres, laissez moi vous expliquer pourquoi vous devez essayer de la lire.

Je viens de finir de relire les deux premiers livres et j’ai enchainé sur le troisième tome et c’est comme si j’avais lu un gros et long livre de 800 pages (aucune référence phallique ne se cache dans cette phrase), un livre de 800 pages ou plus, parfait depuis la première à la dernière page.

Durant ces trois livres :
– je suis tombée amoureuse de Tate et Logan,
– je suis tombée amoureuse de leur honnêteté, de leur humour (douteux), de leur côté dominateur qui apparaît de temps en temps, de leur possessivité et leur tendresse
– je suis tombée amoureuse de leur manière de communiquer, de leur façon de comprendre et d’avoir besoin de l’autre,
– je suis tombée amoureuse du fait qu’ils se protègent avec des préservatifs systématiquement.

J’ai aimé que logan soit un intello, qu’il soit sur de lui malgré quelques insécurités, et qu’il n’arrête jamais de parlé.
J’ai aimé son humour, ses sarcasmes, son esprit affuté, son frère Cole…

J’ai aimé Tate, ses doutes, sa confiance, son amour, son côté jaloux. J’ai aimé qu’il devienne autoritaire quand il boit trop, qu’il soit têtu, qu’il se batte pour ce en quoi et à qui il croit.

J’ai aimé suivre l’évolution de leur relation, la chasse, les nons, le déni, l’expérience, le oui, l’acceptation, les sentiments, l’amour, la confiance…

J’ai aimé l’écriture, l’humour, l’absence de clichés, les dialogues, les déclarations d’amour, les réactions des héros, les moments tendres, les SMS, les appels, les sarcasmes et les scènes chaudes chaudes chaudes chaudes !

Bref, j’ai quasi tout aimé et tout le monde. Ella Frank a écrit, à mon avis, une série qui sonne juste. Rien de faux, rien de « trop », juste une histoire originale, bien menée et intense durant laquelle j’ai…

Couiné, ri et été touché.
Trois livres qui m’ont rendu triste, heureuse, et qui m’ont donné chaud !
Trois livres dont je suis tombée amoureuse et qui me laisse en état de manque ! 

Et comme ce billet portait initialement sur le dernier tome Trust, je vais simplement dire que ce 3ème tome est comme les deux premiers. Non, rectification : il est encore meilleur que pour les premiers.
Encore plus drôle, touchant, chaud (la scène a 70% !!), touchant, juste et triste (j’ai même versé ma larme) que les deux premiers.
Les scènes de cul n’ont jamais été trop présentes dans les deux premiers livres mais presque. Dans Trust, je dirais que c’est encore mieux balancé : on les suit dans leur quotidien mais l’histoire n’est pas une excuse pour les faire coucher ensemble (scènes qui sont présentes mais juste quand nécessaires).
En résumé : comme dirait Fleur, ce troisième livre est un peu l’apothéose de la série. Tate et Logan sont simplement parfaits dans Trust, dans toutes leurs actions et réactions. 

Si vous les avez aimé dans les deux premiers livres, vous allez les adorer dans celui-ci. Sans aucun doute.

Et pour celles qui lisent seulement en français, bonne nouvelle : cette série va sortir bientôt chez J’ai Lu ! 

Les avis de Zaza, Sandy, Lily… 

13
mai

Trust (Temptation 3) by Ella Frank : the perfect conclusion to a perfect series (billet en anglais)

trustcouv

After reading several erotic books last year, I made 2 reviews on the subject.
« the 10 essentials to write a mommy porn » and « these 10 details in erotic books who seem to bother only me ».
As this review will already be very long, I’m gonna do a summary of those two Top Ten and list in this article what we frequently find in erotic romances.

 

1) Our hero is young and rich.
And when I say rich, I mean, really really rich. Like he owns buildings, has a driver, lot of cars (that he almost never drive because well, like I said, he has a driver)(and also because it’s quiet dangerous to fuck and drive), and he even owns the company where the heroine works or the building where she lives (no, ladies, we are not here to discuss how practical and what a beautiful coincidence it is).
But, what’s absolutely brilliant is that our hero is always less than 30. (by the way, I don’t want to be picky, but I would love to understand how our hero, at the head of a huge multinational (as well as being at the head of a huge cock)(oops, sorry I just digressed), so, what was I saying? Ah yeah, so, can you explain me how our hero can spend all his time (and I mean ALL HIS TIME) fucking and still continues to have his multinational be so productive)?

Because, let’s be honest here, if there is a way to be that rich while having orgasms all day long, I want to know how. Thanks for the tips then…

2) Our hero is dominant and bossy.
Our hero won’t only be dead gorgeous, have a velvet voice which causes orgasms, a masculine and spicy scent (which also causes orgasms) and be built like a god (which our hero is)(and for good reason: fucking 10 times a day should maintain in a good shape), he will also be a dominant.
Either really, really dominant, like in “I ask you to sign a contract so I can decide what you eat, what you say and to whom, what you wear and if you are allowed to cross the street alone”… or rather in a more shader (but not greyer)(yeah, I know I’m hilarious) way: mostly in a sexual way.
Anyway, the hero loves to control. 

Don’t get me wrong. I LOVE alpha males in my books. But what I don’t like is when, by the end of the book / series, the hero has completely changed.

Here, our heroes are bossy and dominant (“Are you single ?” “It’s not your business” “Yes it is, because I want to fuck you”) at the beginning but then, when they fall in love, they change completely and become worst than (sorry: French expression ahead :) worst than some mop (beautiful mops admittedly but mops nonetheless)(ones that we would loved to be washed and cleaned by)(with their tongues). (OK sorry, digressing again. I just looked in a dictionary: “to be a mop” means wipe in English).
So, where was I? Ah, yeah. So, by the end of the book, our dominant and bossy heroes change for the girl, they become serious, monogamous, stop spending their life at work (because well, let’s face it, fucking is more important), are cute (unctuous even!), willing to put their pride aside for the girl, absolutely not dominant anymore (well, except for the bossy “come for me”)(we’ll come back to that later, don’t worry), not independent anymore (more completely dependent)… and well, the hero will finally become an ordinary man (but a rich and very well-hung one!)(nothing I would complain about…)

So yes, they still like to give orders but let’s face it, they are not alpha males anymore (like Barrons, Curran…)(hello my loves!)
I know that deep down (no pun intended), the female readers all secretly dream of a withdrawn man open (themselves) for them (like the thighs of the heroine for the hero)(yep, “classy” is my middle name) and that they completely change only for her, but hey, I still think the complete change of personality is a shame.

 

3) The past.
Your hero will often have a torturous or/and traumatized past. A dead sister, a drug addict’s mother, he was raped or beaten when only a child or even worst: he was private of Nutella or coca during his youth (or like me: private of Popples plush)… The more traumatized, the more “crazy” he becomes (having no problem to kill for the heroine, for example) the better it is! (Personally, I think I could be excited by a hero who didn’t live more horror than princess Sara during his youth but hey, what can I say, I’m a rebellious)

 

4) The heroine’s particularities and the typical sentences 
The heroine could be the average girl, a woman like you and me, or she could also be traumatized. 
In both cases, one thing is sure: she MUST be tight, wet and always ready to receive the hero so he can tell her 15 times (by fuck) the following sentences:

a. You are so fucking wet for me.
b. You are soooooo fucking tight: perfect for me.
c- Come for me (now.)
(well, can’t I come for ME, before? You know, for my own pleasure?)(I always thought that if I was able to order myself to come, I would do it for me first)(like I said: such a rebellious J)

 

5) Communication and make up sex
Often, your hero and heroine will argue with each other. Because of an ex, or because they don’t communicate and keep things to themselves… Anyway, the reason doesn’t matter! What is important is the make-up sex. 
At the end, no need to communicate or explain themselves, if they fuck and if the heroine has 32 orgasms in a row, it’s not important if the problem isn’t solved. 
(Because, why talking when we can have orgasms, hu?)
I have to admit that having 5 orgasms every time we make love (I mean, fuck, sorry!) should be really cool. 
Especially when, meanwhile, our hero keeps his stamina. No need to be afraid: the hero will never, never come before the heroine does, even after a perfect oral sex from her just before. (and well, even if he comes, he’s not a hero for nothing: he will be directly up for 4 more rounds without having his little friend tired).
Conclusion: the hero has the stamina of a sextoy but with a tongue and fingers on top… :) (how do we do to become an heroine?) 

 

So now that you know all the most clichés things we often find in erotic books, I will tell you why the Temptation Series by Ella Frank, which is also an erotic series, is so perfect and so different from the points I just listed…

1) Heroes rich and under 30? Nope!
Tate is a 29 year-old bartender who has some savings but who is not a multimillionaire.
Logan is a 34 year-old (yes, 34, not 26!!!) lawyer who has some money, a beautiful car (that he uses!) and a beautiful cabin, but who is not a multimillionaire neither. And more important: he works to earn his money.
Don’t get me wrong: they fuck and make love. A lot. But they do it before and after work. We actually see them working and this is so realistic!

2) They change from dominant to mop? Nope!
They actually don’t change their personality.
Because, well, bossy doesn’t define them.  
They are bossy when they need it to be (and we love when they are), but they are also sarcastic, fun, honest, soft, tender, stubborn…
Their personality don’t change through the books: they are still the exact same persons at the end of the series that they were at the beginning.
Only their feelings and way of thinking evolve!

3) Traumatized past? Nope!
They didn’t have a traumatized youth.
Sure, they had their issues during their youth and teenage times. And they even have some issues during the series. But there are such realistic ones they are going (and they went) through that we never roll our eyes (and believe me, I often roll my eyes)(like Ana in FSOG)(Yeah, I know, I deserve to be spanked by Christian).
Here, everything is right and it is so so so refreshing to not have unnecessary dramas.
(Speaking of youth: I would have loved to meet the nerdy-teen-Logan and the cool-musician-teen-Tate!!!)

4) Clichés? Nope!
Well… okay, they are tight, but hey, it is normal! :D
And we only have one or two “come for me” (in the 3 books!) and it’s when the first one already came and want the other one to, so it seems very natural.
And you know what? This is also perfect. They come whenever they feel like to.
They know the other will follow just after so, when they need to, they just come.
Sure, they focus on the other’s pleasure, but it’s not an obligation that the one on top finishes after the other one…

5) Only sex and no communication? Nope!
They communicate!
Let me repeat this: our heroes COMMUNICATE! And it is so so so so refreshing and perfect. You have no idea how cool it is to have two characters who don’t take bullshits from the other.
They act exactly like all the heroes of all the romances should: they give time to the other to come and speak to them but after some time, they just confront the other and they don’t take silence for an answer.

And now that we just established how this series is different from the other ones, let me tell you more specifically why you should TRY it and read it.

I just re-read the first two books and read the last one in a row, and it was like reading one big and perfect book. A perfect book full of emotions.

During these 3 books,
I fell in love with Logan and Tate all over again, from the very first to the very last page.
I fell in love with their honesty, their (dubious) humor, their bossy side, their possessive and tender ones and their dirty talks.
I fell in love with the way they talk, understand and need each other…
I fell in love with the fact that they protect themselves with condoms.

I loved how Logan was a nerd, how he is so confident while also having some insecurities, how he can’t stop talking.
I loved his sarcasm, his humor, his sharp mind, his brother and extended family…

I loved Tate, his doubt, his trust, his love, his jealous side.
I loved how he becomes bossy when drunk, how stubborn he is, how he stands for what and who he believes in.

I loved following the evolution of their relation, the hunt, the no, the denial, the experience, the yes, the acceptance, the feelings, the love, the trust, the give, the take…

I loved the writing, the humor, the absence of clichés, the dialogues, the love declarations, the reactions of the heroes, the tender moments, the SMS, the phone calls, the sarcasms and the hot hot hot hot and kinky sex.

I loved everything and everyone : Ella Frank just wrote perfect books that feel right.
Nothing wrong, nothing “too much”, just perfect, original and intense books during which…

I laughed, I swooned and I whined…
3 books which also made me sad, happy, hysterical, hot and wet (when I tell you I could be a heroine!)
3 books I fell in love with and that leave me with a huge book hangover now that I finished them.

 

And as this review was originally one for TRUST, I will simply say that this third book is like the first two. No. Scratch that. This final is even better than the first two books.
It is even more fun, touching, hot (God, the scene at 70%), touching, right, and heart breaking (heart breaking, as in “I cried”) than Try and Take.
The sex part was never too present in the first two books but still very present. In Trust, I would say that it’s even more well-balanced: we follow them through their everyday life but the story is not an excuse to have sex scenes (which are present only when necessary and so perfectly written).
To summarize: as one of my friend told me : this third book is the apotheosis of the series.  
Tate and Logan were simply perfect in Trust, in all their actions and reactions.
If you liked the first two books you will love this one. No doubt.

 

Thank you, Ella, for this series, and thank you also for answering my questions:

Hi there, it’s my pleasure, and thank you for having me today!

1- The Temptation series is your first MM series.
Will it be the last or can we expect to have new ones?
This will certainly not be my last MM Series. It is a genre I am deeply passionate about and will continue to write in.

 

2- How did you enjoy writing it compared to the MF ones? More, less, same?
I always enjoy which book I am writing in, whether it is MF or MM. What was enjoyable about the Temptation Series were the character’s themselves. I love writing Logan & Tate.

 

3- I just finished TRUST and I’m having a huge book hangover! Please tell me there will be another Tate & Logan’s book? Novella? Anything? 
All I will say, is that this series for me was a tiny chapter of their lives. It literally is the beginning of their relationship—a few months and that’s all you get. You don’t get every answer to every question that’s hanging out there because those answers haven’t been decided yet. The book ends as they are moving toward a future together. I don’t know if I will go back and write more of that but…never say never.

 

4- Imagine you are Logan’s PA and you enter his office and find him occupied with Tate…
What would you say :
– Nothing : you would rush out before they can notice you
– “Don’t bother me : I’m just watching”
– “Can I join?”

Ha! If I was Logan’s PA and I saw Tate go into his office, I would no better than to disturb him until he was done. However, if I was caught unawares and in that predicament, I would definitely say – “Don’t worry about me—I’m just watching.” Oh come o.! As if you wouldn’t too! (Oh I definitly would do the same !)

 

5-Is one of your beta reader’s gay? Any feedback from gay man?
No they are not. I did ask a few questions to some friends who are gay, for certain sexual moments and act (such as Tate’s first time) and what would be easier and more appropriate, to make sure I had a good grasp on what I was writing. I wanted it to be as realistic as I could make it since the intimate moments are such an integral part of this series.

 

6- Do you like to read erotic books?
Yes, they are some of my favorite reads. I was just saying I need to get back to carving out more reading time for myself.

 

And MM ones?
Oh yes. All the time. That’s why I wanted to write one. I have read the genre for nearly 3-4 years, and fell in love with it.

 

7. If yes, which MM book or series would you recommend to the fan of your series?
Hmm, that’s a tough question. I don’t really like to compare authors but I can certainly give you some of my favorites. I love: LA Witt —Where there’s Smoke, With the Band, Marie Sexton—Promises Series, SJ Frost—Conquest Series.

 

8. Between Logan, Tate and Cole, which one do you think you would have fallen for?
And with whom would you have wanted a one night stand?
I love Tate and would definitely have a on- night stand with Logan. 

 

9. What are your favorite 3 books of all the time?
Black Dagger Brotherhood – JR Ward
The Original Sinners – Tiffany Reisz
Thorn Birds – Colleen McCullough 

 

10. Logan excels in making a play on words.
What are his favorite words with “dic” in it?
I’m not sure about that word specifically, but he does like playing with his words for sure. Usually if he can add a pun he will always just slip it in :) like that right there he would be all over

 

11. Can you continue this dialogue:

– Tate: I’m sorry to tell you, you’re wrong.
– Logan: Am I now, William?
– Tate: Yes, counselor.
– Logan: Then why don’t come over here and prove me right. (Logan is always quick to have Tate close to him. He will do anything to invite his touch.)

 

12. Do you like nuts, like Tate? :-) Or lobster, like Logan?
I love both!

 

13. If you were invited to a game night and had to draw a Shetland pony, what would be the result? . 
I HAVE had to draw a Shetland pony, that’s where I got it from and it basically ended up looking like a really bad stick figure of a horse…and a smaller bad stick figure of a horse.

 

14. What are your top 3 favorite book-boyfriends?
Vishous & Butch but I sort of classify them as one – JR Ward (BDB Series)
Rourke – JD Robb (In Death Series)
I can’t think of a third….right now.

 

15. Do you have a “thing” you always do while you write a book? Like listen to music or immerge in a complete silence, or work during the night?
I am a morning person for sure. I like to get up around 5am and work on writing until around noon. I listen to playlists for stories during the time I am writing but not WHILE I’m writing. Lyrics easily distract me and I start concentrating on them instead of my words.

 

16. Speaking of ritual, how do you write your sex scenes? Do you imagine them all? Do you relate things people tell you? Do you watch porn (like Tate :-))? All of the above?
All of the above? Ha ha. I tend to look for places around me…that sounds weird I know, but it’s the truth. I use to own a ladder to a loft, and yep, that ended up in a book. I also got my kitchen redecorated and my new, marble counter got added in. So, I just try and think of everyday things and places and then ‘spice’ them up ;)

 

17. Logan was a book nerd, can you tell us what his favorite book is?
He’s not a fiction nerd. He is definitely more a non-fiction. He loves learning new things, so any kind of article he can get his hands on.

 

18. If Logan and Tate were reading this interview with you, what would they say?
That Ella knows best. Oh, and that she’s fucking awesome :) Logan’s words, not mine.

 

19. Are you planning on writing a spin-off about Daniel and/or Robbie ?
Ahhh…hmm now that I’m not going to say!

 

20. Are you planning to come to Europe (or France) to meet us?
I would love to! But I don’t have any plans as of yet :( You will be the first to know!

 

22. A question you would have like me to ask you? And the answer, of course.
This was a hard one, but…I would like to know how you first found out about Try. The French have really grabbed a hold of my guys…can you answer for me???

(Well, I discovered Tate & Logan thanks to english blogs (Nathasha is a book junkie maybe ?) and reviews on Goodreads. I read it, I loved it and then, I forced some of my friends to read it…)  

 

 Thank you again Ella for answering my questions and for letting me be a part of your blog tour ! 
Can’t wait for you next MM ! :D

TRUST EXPERT

 

 

IMG_2570


About Ella Frank :

Ella Frank is a #1 Amazon Bestselling Author. She writes both contemporary and erotic fiction and is best known for her Exquisite and Temptation Series.
The minute she began her love affair with reading, she became and avid supporter of the romance genre and has never looked back.
Ella is Australian born and bred but currently resides in Hillsboro, Portland with her husband.
Check her website, facebook, Twitter, Goodreads