Les lectures de Cécile

6
juin

Des fois je râle #1 : ces triangles amoureux que je ne supporte pas…

Celles qui me connaissent le savent, je ne supporte pas les triangles amoureux. J’y suis allergique. Si je sais qu’il y a un triangle dans un livre, je ne le lis pas.
Et cela va plus loin, si je commence une série que j’adore et que j’apprends (au détour d’un spoiler)(que je ne cherche pas du tout dans ce but précis, ce n’est pas mon genre) qu’il y a un triangle amoureux qui se forme plus tard, je ne la continue pas…

Et des séries qui en contiennent, il y en a un paquet.

C’est une spécialité des dystopies d’ailleurs, et c’est une chose que j’avoue ne pas comprendre.

Insaisissable, Delirium, Saba….
Toutes, des séries dont j’ai adoré le premier tome, où le monde créé était original, l’action présente, les personnages attachants.
Des tomes que j’ai aimés et des personnages masculins qui m’ont fait craquer, que j’ai appris à aimer, qui ont fait battre mon petit cœur de midinette pour autre chose que pour des Shtroumpfs qui pik ou autre Toffee caramel.
Et qui ont fait craquer nos héroïnes également… héroïnes qui juraient amour éternel aux dits héros, à la fin du dit premier tome.

Et puis, fin du premier tome justement, c’est le drame, nos héros sont séparés pour x ou y raisons et là, là, on sent le truc venir, gros comme une montagne (ou comme le sexe de Kholer, dans la confrérie)(pardon, je ne m’en lasse pas).

On le sait, ils vont être séparés pendant une partie du deux et on s’en doute, elle va rencontrer d’autres personnes… et forcément, parmi ces personnes se cache un personnage masculin, très différent du héros du premier tome… et là, on se dit « tiens, mais ça sentirait pas le triangle amoureux ça » ? BINGO ! (Perspicacité is my middle name, les amis)(Perspicacité, gloire et beauté !)

Car forcément, notre héroïne est spéciale, elle est belle, forte, intelligente, tout le monde la désire (une vraie spice girl quoi) et devinez quoi?
S’il arrive à notre héroïne de penser (un peu)(mais pas trop, n’exagérons pas) à l’homme qu’elle aimait de tout son cœur quelques jours (semaines) plus tôt, très vite la voilà qui se retrouve à être attirée / à tomber amoureuse d’un autre.

Incroyable.

Comment la fille peut oublier si facilement le mec qui, généralement, surtout dans les dystopies, était prêt à donner sa vie pour elle, en l’espace de quoi ? Quelques semaines ? Quelques mois tout au plus ? (life is a bitch, mais ce n’est pas la seule soyons honnêtes).
Et si encore, l’héroïne voulait juste coucher pour oublier sa peine et noyer son chagrin dans des orgasmes plutôt que dans de la vodka-orange-grenadine, on pourrait comprendre, mais non, là, la fille développe rapidement de nouveaux sentiments. (pirouette, cacahuèteuuuh, il étaiiiiit un petiiiit hommmmmeuuuh)(ne me remerciez pas si la chanson vous reste dans la tête, my pleasure).
Bon à la limite, quand elle croit que le héros du 1 est mort ou croit qu’en fait il est méchant et pas celui qu’elle pensait, etc…. à la limite donc, acceptons ce fait et comprenons qu’elle craque pour un autre aussi rapidement (ce qui n’est pas mon cas hein)(mais sinon je suis super ouverte d’esprit hein !) (vive le mariage gay, l’égalité, le sexe, et les bonbons !) C’est à ce moment là qu’elle revoit le premier garçon (qu’elle déteste maintenant ou qu’elle croit mort donc) et là débute la phase d’hésitation. Qui doit-elle choisir ?
Mon dieu, cette période d’hésitation…

La fille (ou le mec d’ailleurs) qui hésite sur 3 tomes pour généralement finir avec le premier amour… et qui est là « j’aime lui mais bon lui aussi me plait, ah mais lui est comme ça, oui mais l’autre est si doux, oui mais lui sent le vent, le musc, l’épice et le mâle, oui mais bon lui sent le talc (à non on me souffle à l’oreille que je me trompe de série), oui mais en même temps. Arfff… (vous me voyez rouler des yeux ? et pester sur whatsapp avec les copines ?)(oui mes copines ont beaucoup de mérite quand je lis une histoire avec une héroïne ou des évènements qui m’agace)(elles mériteraient presque que je leur prête Barrons de temps en temps).

Ce qui est bien, ceci dit, c’est que le premier amour finit toujours par comprendre, pas rancunier pour deux sous (une de ses nombreuses qualités). Oh tu m’as trompé ? Oh tu as cru que j’étais le gros salaud de l’histoire ? Oh tu es carrément tombée amoureuse d’un autre ?
Bah, pas grave, tu es si merveilleuse, je te pardonne, choisis-moi s’il te plait. Moi, moi, moi. Je te couvrirai de fleurs, de baisers et de sperme (mon mot d’ordre ? classe, toujours !), allez ! Choisis-moi !

 

triangle

Alors, bien sûr, j’exagère, tous les triangles amoureux ne sont pas aussi caricaturaux (au cas où vous ne vous en doutiez pas), mais tout de même, je m’interroge, en quoi sont-ils nécessaires ?
La fille ne peut pas se battre toute seule ? Un couple ne peut pas connaître des difficultés sans pour autant que tous les sentiments de base soient remis en question ? Les héroïnes ont-elle forcément besoin d’avoir 50 mecs à leurs pieds ? Et le lecteur ? Ne peut-il pas s’attacher à un personnage sans qu’il y en ait un autre qui débarque ?  Sans parler du risque, bien sûr, que l’héroïne ne choisisse pas le personnage qui nous plait…
Dans tous les cas, on a le droit à un personnage anéanti (comment ça je dramatise ?) auquel on s’est attaché, même si ce n’est pas celui qui a notre préférence (hello Vampire Academy, what’s up Adrian ?)… Bon il faut voir le bon côté des choses, au moins ça permet à l’auteur de faire un joli spin off sur ce personnage qui a tout perdu et qui lui aussi mérite de trouver l’amouuuur… et hop, 3 tomes de plus de vendus. Well done !

Personnellement, j’adore quand un auteur arrive à susciter beaucoup d’émotions chez ses lecteurs, je trouve cela admirable. Mais susciter des émotions comme la frustration ou l’incertitude via des triangles amoureux, je dois dire que j’aime beaucoup moins. D’autant que cette frustration va prendre le pas sur d’autres éventuelles émotions et que du coup le principal intérêt que les lecteurs vont trouver au livre c’est de savoir avec qui l’héroïne va finir.
Avec un triangle, ils auront forcément envie de savoir avec qui elle finira et continueront la série, sans quoi, ils ne l’auraient peut-être pas fait. (Enfin, il n’y a peut-être que moi en vrai pour qui ça devient l’attrait principal ?).
Alors que, soyons honnêtes, il y a pleins d’autres choses qui devraient susciter leur intérêt. L’action et l’intrigue, par exemple…
Bref, moi le triangle amoureux, c’est un truc qui me dépasse (la fille qui se répète pas), et que je ne comprends pas (contrairement à vous qui, je pense, avez fini par comprendre mon point de vue, si je pouvais arrêter de me répéter merci bien), et je n’arrive pas à saisir ce qui plait en fait… :-)

C’est d’ailleurs en partie à cause d’eux que je privilégie désormais les standalone et que je commence peu de nouvelles séries.
A vous la parole donc, aidez-moi à comprendre : qu’aimez-vous dans ces triangles amoureux ? Ne vous êtes vous pas encore lassé ? Ne préférez-vous pas les histoires pleines de rebondissements qui n’ont pas de triangles amoureux ? (Kate Daniels, Fever, Experiment in terror, etc…) ?

 

Source images : http://www.tumblr.com/tagged/love-triangle

14
avr

Challenge « Oh my, cette couverture » : Vous avez voté !

fabio2

Il y a environ deux semaines, je vous demandais de voter pour la pire couverture parmi celles que j’avais sélectionnées.
Merci à tous d’avoir voté :-))

Voici donc le livre que je vais devoir lire pour mon challenge :

young gentleman

Et parce que je ne suis qu’abnégation, je vais également lire :

reclamee-et-engrossee-par-le-loup-349551  aladin-et-son-prince-charmant--dans-le-repaire-du-dragon-309368

 

4
avr

Vacances…

 

Enfin les vacances…
Vu la régularité de mes articles je ne pense pas que vous auriez remarqué mon absence si je n’avais pas fait ce billet, mais au moins, vous voilà prévenus :)

Franchement, je ne pense pas lire beaucoup vu que je vais être principalement avec Solal mais cela ne m’a pas empêché de prendre…

 

En livres papiers :

un tout petit rien  CVT_Big-easy_6307  bacha posh

Et en ebooks :
derniers jours de stefan zweig la meute  apparences cut & run   le horla maupassant

Soyons honnêtes, je serais déjà contente de finir mon livre en cours et d’en lire un de cette liste mais bon, partir en vacances une semaine sans prévoir quelques livres, c’est inconcevable… :-)

Allez, bonne semaine à tous, et à la mi-Avril :)