Les lectures de Cécile

8
jan

Parce que mon coeur saigne, parce que ça fait mal, parce que je suis Charlie.

 

 

fuck

Parce que j’y pense non stop depuis presque 24h,
parce que, comme je le disais hier sur FB mes pensées vont aux amis, familles et collègues des victimes, à la liberté d’expression et aux musulmans qui vont subir l’amalgame,
parce que je suis la première, avec mes billets à parenthèses, à essayer de critiquer avec humour,
parce qu’ici je n’ai jamais pratiqué la censure quitte à être détesté ou mal interprété,
parce que je crois que la liberté d’expression est un droit, 
parce que mon coeur saigne,
parce qu’en 2015 certains tuent encore au nom d’une religion,
parce que le FN risque d’être bien présent aux prochaines élections présidentielles et que j’en suis malade d’avance ,
parce qu’à l’heure où je publie ce billet, des personnes sont en deuil et d’autres entre la vie et la mort à cause de fanatiques,
parce que j’ai les boules que mes fils vivent dans un monde comme ça,
parce que ça fait mal,
parce que ce blog, je le fais pour moi surtout et que je ressens le besoin de marquer ce jour, 
et parce que d’autres ont su trouver les mots qui me manquent :


Je préfère mourir debout que vivre à genoux 
Charb

 


Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre.
Georges Orwell

 

Et par le pouvoir d’un mot, je recommence ma vie. Je suis né pour te connaître. Pour te nommer. Liberté. 
Paul Éluard.

 

 

Les terroristes ne parviendront pas à tuer cette liberté d’expression
John Kerry

 
 
Je suis arrivé en premier, je ne vous décris pas ce que j’ai vu. Je vous décris plutôt ce que Charb aurait voulu que je vous dise. C’est qu’on va pas s’arrêter quoi. Comme aurait dit Cabu, il faut qu’on sorte un journal encore meilleur. Donc on va le faire, je sais pas comment, on va l’écrire avec nos larmes mais on va l’écrire parce que comme a dit le Président, le premier ministre et Bernard Guetta, on n’a pas le droit de céder et on n’en a pas la volonté. Vous savez je voulais vous dire que c’était des hommes qui n’étaient pas racistes et avant qu’ils se fassent abattre le débat c’était comment lutter contre le racisme en France. Ils ont abattu des gens qui étaient en train de parler de la lutte contre le racisme.
Patrick Pelloux
 

C’est l’arme absolue de rire. C’est l’arme de la démocratie.
Philippe Val

 
Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire.
Evelyn Beatrice Hall

 

 

 

10891617_771118916293754_2518315991811722163_n

1549564_10153479629339008_2473454668041855188_n
10406702_10152954212842171_1865083024770383679_n

10931272_745493242201181_6754601031998510510_n

10270557_10204833408626638_4719854740483606440_n

10430375_824712644260984_9001141892151126130_n

 

 

 

10923281_10153087363329835_8244739284105527696_n

10897875_791520300903836_6587940036645583960_n

ils sont charlie

10926380_10203493106793798_7851231298405807303_n

nomsdetous

10347725_333989846790122_5523131476511690944_n

10897801_10152994728159771_1815135568919817903_n

10906071_10152994728119771_358955157541784798_n

10891833_10152994727954771_2495193161014730544_n

10923716_10152994727784771_847542473034487754_n

10929191_10152994727939771_2520193352684882673_n

10906372_10152994728064771_284954191123579012_n

10897944_10152994727594771_8782012371675201854_n

10926425_10152994727584771_8669609244854250927_n10923586_10152994727679771_235990378915071170_n

10433092_10152993660149771_6628066551805393059_n10923526_10152993654214771_7556057750695213832_n

10857862_10152993621019771_3800880029391543799_n

10897021_10152993517564771_4194225264389124419_n

10525960_10152993464779771_3791597313431073767_n

10385369_10152993464769771_2908210087449997829_n

10891872_10152993464534771_7664600184041013359_n

10686608_10152993454909771_7017937341862629873_n

10929548_10152993454889771_2585926953059482752_n

10922796_10152993454794771_7751027541400974692_n

10407479_10152993454829771_5104275031140393027_n

10917403_10152993454774771_723406784642121132_n

10896911_10152993454924771_3528092725857209512_n

1908484_10152993417134771_7618810642300859364_n

10906369_10152993417129771_5357805369673478462_n

10426294_10152993399694771_7830408513573584625_n

10906426_10152993399579771_1228178781793394049_n

10922640_10152993399584771_7979642180000518557_n

10915254_10152993399509771_8713142109280980345_n

10858518_10152993399474771_190972458516917293_n

10917290_10152993399454771_7474585227005929721_n

10891661_10152993399444771_4781555119156646204_n

10704173_10152993399324771_6555619112743877217_n

10896907_10152993399299771_7749873868758762347_n

10929170_10152993399264771_2578460636394835228_n

10805608_10152993399229771_3878237971825267256_n

10310668_10152993399329771_8608928697287112814_n

10922567_10152993399254771_1857120777477969464_n

10922740_10152993399224771_9005917566650363652_n

lettre de Cabu

10620602_10153470758595995_6666620783500363949_n

10917323_337331023116971_6079850156787904997_n

10896980_852415651446266_7118431722016388219_n

PARCE QUE JE SUIS CHARLIE. 

3
jan

La bitch de la semaine, du mois, de l’année…

BITCH

Vous connaissez sûrement le rendez-vous « la bitch de la semaine » de ma copine Sara.
Après la lecture de l’article ci-dessous, je dois dire que pour moi, elle prend le nom de Dieudonné.

Ce premier billet de 2014 ne se veut pas source de polémique : ceci est mon blog, et en ce début d’année, je ressens le besoin de dire à quel point cet homme me donne envie de vomir.

Je vous invite donc à lire cet article du monde.fr dont voici quelques extraits.

« Quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage. »

« Le Théâtre de la Main d’or est un petit musée des provocations. Passé le premier panneau « Interdit de fumer», tout est permis. Dans un cadre accroché au mur, une kippa sous verre est surmontée de l’inscription : « Une kippa pour Dieudonné. » Dans la partie « lounge » du théâtre, l’inscription « Hezbollah club » trône au-dessus d’un fauteuil en cuir. Derrière le « Comptoir de la quenelle », le cocktail « Mahmoud » coûte 5 euros. Le petit commerce de Dieudonné tourne à plein.A la billetterie, une vignette « J’ai payé mon anataxe » est proposée aux spectateurs qui voudraient aider l’humoriste à s’acquitter de l’amende à laquelle il a été condamné pour sa chanson « Shoananas », qu’il entonnera à deux reprises dans la soirée. »

Et la conclusion de l’article, très juste : « La promesse de l’égalité devant le rire, souvent mise en avant par ses fans, n’est pas tenue : catholiques et musulmans sortent indemnes du jeu de massacre. »

Je vous invite également à lire cet article là du Nouvel Obs (merci B) qui est très bien fait également.

Alors que la Shoah a exterminé plus de 6 millions de  juifs (soit plus de 40% des Juifs du monde) il y a moins de 70 ans, ça me rend physiquement malade de lire qu’un humoriste qui fait salle comble trouve dommage qu’il n’y ait plus de chambres à gaz.
Ca m’écœure tellement  que j’ai ressenti le besoin d’en parler sur mon blog (même si c’est lui donner trop d’importance), où  j’évite généralement de parler de sujets à polémique ou de politique et où je préfère de loin faire sourire…