Les lectures de Cécile

7
mai

Bref, je m’appelle Brooke, et je m***** (oui j’ai honte de mettre ce mot en titre)

 

real.jpg

Warning : Ce billet contient des spoilers (toute l’histoire en fait) et beaucoup de fois le mot « mouille ». Je suis désolée ça fait un peu vulgaire (même pour moi, c’est dire) mais bon c’est le premier mardi du mois, donc on va dire que c’est permis.
Ceci dit, sachez que je n’exagère pas : l’héroïne est « wet » tellement souvent que je l’ai surnommée (avec toute la classitude qui me sied) « Mouille » lors de ma LC.

Après recherche, et pour votre information, (car je vous vois déjà, à la fin de ce billet, en train de vous dire « il faut toujours qu’elle exagère »)(ce qui n’est absolument pas vrai) ce mot apparaît plus de 40 fois dans le livre, et le mot « contracte » (comme dans « son vagin qui se contracte ») apparait quant à lui plus de 70 fois. Sur 266 pages donc.
(comment ça mon Warning fait la taille d’un billet ?). 

 

Bref je me rends à un match de boxe alors que je déteste la violence et là je vois le combattant, Remy, et mon sexe se contracte. Je le regarde saluer le public et je mouille. Quand il se tourne vers moi et me fait un clin d’œil, je mouille. Alors comme le match commence, je le regarde massacrer ses adversaires, mon sexe se contracte et je mouille. Du coup, comme j’ai l’impression de trop contracter et de trop mouiller, je décide de ne pas attendre la fin du match et je me rends aux toilettes. Avant que je puisse y arriver j’entends que Remy a mis KO son adversaire et je sens une main agripper mon bras. Je me retourne, c’est lui. Je le regarde, il me regarde, je le regarde, il me regarde, je mouille, il me regarde, mon sexe se contracte, il me regarde puis me demande mon nom. Là, je mouille, le lui dis, mais il veut savoir mon nom de famille. Je me retrouve sans mot, car il est beau, parfait, et que je mouille, du coup ma meilleure amie débarque et lui donne mon nom et mon numéro de téléphone. Là, il répète mon nom de manière si érotique que c’est comme s’il me baisait, et… je mouille. Il m’embrasse, je m’en vais, je repense à lui, mon sexe se contracte et le lendemain il envoie quelqu’un m’apporter des billets pour son prochain match. Je suis tentée de refuser, mais non, il me fait trop mouiller pour ça. Du coup, j’y vais, il ne regarde que moi à chaque fois qu’il est annoncé vainqueur, ça me fait mouiller et contracter mon sexe. Je me rends à l’évidence, j’ai envie de lui, du coup quand il me demande de me rendre à son hôtel j’y vais. J’entre, je le vois tout juste sorti de la douche, il sent bon, ses cheveux sont mouillés, je mouille, je crois qu’il va me prendre mais il me propose un job dans la rééducation, j’hésite, je veux lui rendre une réponse demain, il ordonne que je donne une réponse aujourd’hui, j’ai pas de job et c’est un poste en or, alors, contre toute attente, et sans savoir exactement ce que je devrai faire, j’accepte.
Quelques jours après je me retrouve avec lui et sa team dans son jet privé. Ils sont tous devant, sauf moi qui suis avec Remy. Il parle peu, je parle peu, il me regarde, je mouille, il écoute sa musique, j’écoute la mienne, il me fait écouter une musique qui a trop de sens pour moi, je lui fais écouter de la musique pour aussi passer un message, il m’excite, mon sexe se contracte, il est beau, j’ai envie de lui même si notre relation est purement professionnelle. Mais comme je ne peux pas m’empêcher de mouiller, alors, je mouille.

Les matchs passent, il ne regarde que moi quand il gagne, je le masse, il sent mes cheveux et mon cou, il sent bon après sa douche, je mouille, mon sexe se contracte, je lui masse les nœuds du dos, il est parfait, je mouille, il gagne des matchs, me regarde, je mouille, je le vois après sa douche, il sent bon, il a les tétons les plus bruns et les plus beaux que j’ai jamais vus (mais LOL !), mon sexe se contracte, je le veux, je le désire, il me renifle, mais ne fais rien d’autres, ce n’est que professionnel mais je suis attirée par lui, je le veux, je mouille, je le masse, on court ensemble, il boit à la même bouteille que moi, ça m’excite, mon sexe se contracte, il se bat, il gagne, il me regarde, je le veux, je mouille, il me renifle, et puis, enfin, un soir, il me fait comprendre qu’on va coucher ensemble.

Malheureusement, ce soir là, il part en vrille, casse toute la suite de l’hôtel, et donc, un homme de sa team lui injecte un truc pour l’endormir. Je ne comprends pas ce qu’il s’est passé et pendant des jours, il ne s’entraîne plus, il ne parle à personne mais il vient me chercher dans ma chambre, m’amène dans la sienne, on s’embrasse, je mouille, il est beau, on s’embrasse, mon sexe se contracte, il est tellement mâle, il me renifle, il m’embrasse, mon ventre et mon sexe se contractent, on s’embrasse toutes les nuits pendant 4 jours, il ne voit personne d’autre que moi, et moi j’ai envie de lui, car il me fait mouiller, mais il ne veut pas aller plus loin.
Après quelques jours, on voyage dans son jet, je lui fais écouter une musique qui lui dit que je suis prête et qu’il peut me prendre, il me fait écouter je sais plus quoi, je le regarde, il est beau, mon sexe se contracte, il m’embrasse, me fait mouiller, me renifle et il se remet à se battre.
Un jour, il perd un match à cause de moi car je n’étais pas à ma place, ses fans s’énervent contre moi, me lancent des œufs devant mon hôtel, il intervient, se prend un œuf dans le dos, va me mettre sous la douche et me laver. Il est beau je mouille, il me frotte, je mouille, je le veux, mon sexe se contracte, et pourtant il me prend toujours pas et donc je suis frustrée.
Du coup, je lui dis que je vais faire chambre à part, car je le veux et qu’il ne veut pas me prendre, il me laisse partir, on fait chambre à part, mais je continue de le masser et de mouiller. Alors, il se bat, il gagne, il me regarde, il me renifle, je le veux, il ne veut pas, on s’échange nos musiques, vu que c’est comme ça qu’on se parle quand on a des messages forts à se faire passer, il me renifle, je mouille, mon sexe se contracte et je finis par en avoir marre et je vais le voir dans sa suite.
Là, il m’annonce qu’il est bipolaire et qu’il a peur de me faire mal, du coup, comme je ne sais pas quoi dire et que mon sexe se contracte douloureusement, je me déshabille. Il comprend ce que je veux dire, du coup, il respire fort, je respire fort, il respire fort, je respire fort, je mouille, il a un énorme sexe, il est gros, mon vagin se contracte et, dieu soit loué, il me prend.

On fait l’amour, j’ai des orgasmes, il est si gros, je suis si étroite et si humide, il est gros, on baise, je jouis, il jouit mais est déjà dur, on rebaise, je rejouis, il rejouit, mais on le re-refait tout de suite après, il me sent, il est beau, il est tellement mâle, je suis folle de lui, c’est parfait, on fait l’amour 12 fois de suite (true story), il me dit que je suis à lui, je lui réponds que oui, et finalement on s’endort.
Du coup, on baise, on court, on s’entraîne, je le masse, il me renifle, je mouille, il me soulage, on baise, me dit que je lui appartiens, mon sexe se contracte, il est si mâle, il est si beau, je suis mouillée, on rebaise, il éjacule partout sur moi et du coup je décide de faire comme les Français et de ne pas me laver pendant une semaine (véridique) pour garder son odeur sur moi. Des fois je jouis, il jouit, puis repousse avec son doigt le sperme qui a coulé le long de ma jambe pour le remettre en moi, Cécile part vomir, revient, continue de lire, on continue de baiser, il continue d’éjaculer partout, je continue de jouir, il s’entraîne, je le masse, il me renifle, il se bat, il gagne, il me regarde quand il est annoncé vainqueur, me renifle, je mouille et surtout, mon sexe se contracte. Des fois, il fait des crises mais on parle, on s’échange des musiques, et on se passe même la chanson « i love you » de Avril Lavigne, et ça va mieux. 

Enfin, il se passe un truc de ouf que Cécile ne peut pas vous dire pour ne pas vous spoiler (LOL) mais je dois embrasser le tatouage de son pire ennemi et adversaire sur la tempe. Bien sûr quelqu’un nous prend en photo, Remy l’a voit, pête un cable, devient fou, s’en va voir son ennemi, je m’inquiète, j’ai peur, et je le revois plus jusqu’au lendemain lors de la finale du championnat. Là, il affronte son pire ennemi au tatouage, rentre sur le ring, ne me regarde pas, mon estomac se contracte à la place de mon sexe, je sens que quelque chose ne va pas, j’ai peur, son ennemi arrive, le tabasse, Remy se laisse frapper, ne réagit pas, je crie, je pleure, il se fait battre, j’ai peur, je crie, Remy se fait défoncer et moi, pour la première fois en 400 pages, je ne mouille pas.
Il est mis KO, se retrouve à l’hôpital et moi, du coup, je le quitte via une lettre car je peux pas le laisser se faire du mal pour moi.
Alors, je rentre chez moi, je revois ma meilleure amie, je pleure, je l’aime, je mouille encore rien que de penser à lui, je cours, je suis triste, et  un jour, quand je rentre chez moi, je le vois. Il m’explique pourquoi il s’est laissé battre, me demande pourquoi je l’ai abandonné, je lui dis que je l’aime, il me dit qu’il m’aime, que je suis à lui, juste à lui, me propose à nouveau mon job, j’accepte, on s’aime, je peux remouiller en toute tranquillité, il peut me renifler à sa guise, on peut écouter Avril Lavigne en boucle, et tout est bien qui finit bien.
Mais comme l’auteur trouve que je n’ai pas assez contracté mon sexe ni assez mouillée, elle a décidé de faire deux suites qui s’appelleront « Remy » et « A moi » car pourquoi s’embêter à trouver des titres compliqués quand on peut faire simple ?
Bref, je m’appelle Brooke, et je mouille.

Et bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas aimé ce livre.
Chaque chapitre est une répétition du précédent, l’héroïne est débile et ne pense qu’à baiser, du coup, nous aussi on attend que ça, mais quand ça arrive (à la moitié du livre seulement !)(remboursé !!!) c’est plus crade qu’excitant.
Trop de répétitions, pas assez d’histoires, aucune tension sexuelle et pas de papillons.
Un livre que je ne recommande pas donc.

Real (Real, Raw & Ripped) tome 1 de Katy Evans. 
Ebook – 266 pages. 

D’autres billets pour le rendez-vous « le premier mardi c’est permis » chez Stephie :
65408451 p

 

importorigin:http://les-lectures-de-cecile.over-blog.com/article-bref-je-m-appelle-brooke-et-je-m-oui-j-ai-honte-de-mettre-ce-mot-en-titre-117341146.html

26 commentaires sur “Bref, je m’appelle Brooke, et je m***** (oui j’ai honte de mettre ce mot en titre)

  1. Commentaire n°1 posté par Syl. le 7 mai 2013 à 08h19 a écrit :

    Complétement dingo ! et puis je n’aime pas la boxe.
    Il existe de ces livres !!!!!!

  2. Commentaire n°2 posté par Julia le 7 mai 2013 à 09h30 a écrit :

    Looool !
    Voilà, c’est parfaitement résumé, rien à dire ;)

  3. En fait pas besoin de lire le livre, tu en as fait un résumé non succinct :P

  4. Hé bien, c’est la mousson ;-)

  5. Commentaire n°5 posté par Bella le 7 mai 2013 à 11h13 a écrit :

    Hahaha top ce billet ! :-p

    « je décide de faire comme les Français et de ne pas me laver pendant une semaine » => non mais, c’est quoi cette auteure ?! :-s

  6. Hé bin, il faut de tout… J’ai été vomir au même moment que toi, mais merci pour ce résumé hilarant !

    Enfin ça m’a quand même excité tout ça… je vous laisse, je vais mouiller en paix !

  7. Ah ben comme ça on est prévenu LOL

  8. Oulalala ! Ca devait être très long !

  9. Tu as encore déniché une merveille… La clit lit sombre décidément dans des productions de plus en plus navrantes. Au secours !

  10. Oh boy! Je suis CERTAINE que j’aurais aussi compté les « wet » et les sexes qui se contractent! :))

  11. Non mais t’es pas sympa avec Brooke, la pauvre fille souffre d’une horrible maladie, l’hyper-lubrification naturelle, et toi tu te moques ! Quand aux contractions, c’est tout simplement une méthode de rééducation du périnée « faites-ça au quotidien, l’air de rien » !

    Mouahahahaha.

    Et yeuuuuuuuuuuuuurk pour la partie « je ne me lave pas pendant une semaine parce qu’il a…. ».et vive les clichés sur les Français !

    Et c’est censé être de la New Adult ? Pas étonnant après qu’il y ait des gens qui considère Fifty Shades comme de la NA (si, si, j’ai lu ça sur un blog anglophone, j’ai failli tomber de ma chaise) !

  12. Commentaire n°13 posté par Camille fantasme le 7 mai 2013 à 14h20 a écrit :

    Je suis écroulée de rire et ravie de connaître la fin grâce à toi parce que pour ma part j’ai arrêté le bouquin au moment où tu es partie vomir ;)

  13. C’est assez rare pour être souligné. Pour une fois, tu ne m’as pas donné envie de lire un livre. Le début de la fin, tu crois ?

  14. Mouhahaaa !! Mon dieu, tu m’étonnes, ça devait déchirer vos commentaires de LC !
    Enfin, moi je suis ravie, je n’ai pas de temps pour lire et donc… un de moins !! ^^

  15. Commentaire n°17 posté par Laurie le 7 mai 2013 à 21h11 a écrit :

    alors moi j’ai des questions existentielles : comment les fans ont-ils su qu’il a perdu parce qu’elle s’était trompée de rangée de siège ? Il sent bon après la douche mais elle préfère ne pas se laver ?
    Toutes mes condoléances d’avoir dû lire ce navet affligeant. Et même pas croustillant.
    Par contre, j’ai eu un peu peur quand tu mets qu’elle est dans l’avion « avec toute sa team ». Je me suis dit, « ha elle a pas bien lu le contrat et elle va découvrir si les autres aussi lui font faire de la rééducation périnéale ». :-))

  16. Y’a comme un thème récurrent non ? mouhahaha

  17. Hé bé, quel livre ! J’ai failli vomir aussi et pourtant je ne l’ai pas lu ! ^^

  18. J’aime ton warning… et ton billet… Mais jamais au grand jamais je n’irai lire un truc pareil !!!!

  19. ce qui m’inquiète le plus c’est que tu indiques que c’est un tome 1… Définitivement pas envie de lire celui-là!

  20. Qu’est-ce que j’aime quand tu écris ces articles :-)

  21. Et bien ce livre a l’air passionnant :)
    Ce qui est super avec ton billet c’est que je connais l’histoire sans avoir besoin de le lire… Dis, pourquoi elle embrasse le tatouage et pourquoi il se laisse battre ?

  22. Commentaire n°24 posté par Berengere le 10 mai 2013 à 17h44 a écrit :

    Une for-mi-da-ble LC!!! Je retiendrai surtout un formidable jeu de mots avec le nom du groupe Wet Wet Wet complètement tombé à l’eau (mouarf) à cause de ton manque de culture musicale…. :D

  23. Mais sinon ça veut dire quoi « mouiller » ? mdrrrrrrrr

  24. Mais lol, c’est carrément ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Naviguer parmi les billets